Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

Plan Ecole (12) : L’intelligence collective en action

Le Plan-Ecole est une oeuvre collective. Il en tire légitimité et force.

Si chaque contributeur y adhère avec fierté, personne ne peut en revendiquer la paternité, ni se l’approprier.

Ce n’est pas une raison pour oublier que Maurice Gourdault-Montagne, ambassadeur de France, a joué le rôle de catalyseur et que, grâce à lui, il y a désormais un avant et un après en matière d’enseignement français au Royaume-Uni.

Dans le détail, un comité de pilotage chapeaute des groupes de travail qui sont responsables de chaque objectif. Il leur revient de définir les actions à mener et de les exécuter, ce qui inclut l’évaluation et la recherche des moyens financiers nécessaires pour les atteindre.

J’invite chacun d’entre-vous dont les compétences peuvent aider à la concrétisation de nos visées à me contacter.

Nous devons nous emparer de ce plan à bras le corps et le faire vivre !

Photo Flickr de Jef Safi.

Plan Ecole (11) : Soutenir le programme Flam (objectif 3)

– Objectif 3 : Faire des associations du programme Flam, le premier maillon d’un enseignement bilingue. –

J’ai une affection et une admiration particulière vis à vis des parents français qui ont créé des petites écoles, afin d’offrir aux enfants en bas âge un éveil à la maîtrise de notre langue.

Il me semble impérieux de pérenniser ces initiatives individuelles dans un cadre pédagogique, le programme Flam.

L’action émérite des parents doit pouvoir, à terme, se transformer en premier maillon d’une chaine d’un enseignement bilingue, tout en se rapprochant d’établissements britanniques afin de contribuer à l’atteinte de l’objectif 2 (favoriser l’enseignement bilingue).

Photo Flickr de Woodleywonderworks.

Plan Ecole (10) : Favoriser l’enseignement bilingue français-anglais (objectif 2)

– Objectif 2 : Doubler en 5 ans le nombre d’établissements offrant un enseignement bilingue français-anglais au Royaume-Uni. –

Beaucoup de nos compatriotes sont installés durablement au Royaume-Uni. Il convient de leur offrir une solution intégrée au système scolaire britannique en faisant la promotion de l’enseignement bilingue.

Au 1er janvier 2008, nous comptions déjà une cinquantaine établissements offrant un enseignement français-anglais.

Vous serez heureux de l’apprendre : nous avons rencontré un grand intérêt de la part des Britanniques pour développer cette approche pédagogique. Au point que nous pronostiquons la création de classes bilingues dans une dizaine d’institutions cette année.

Photo Flickr de Funtik.cat.

Plan Ecole (9) : Augmenter le nombre de places dans les écoles françaises (objectif 1)

– Objectif 1 : Augmenter de 500 par an les places offertes dans l’enseignement français au Royaume-Uni. –

L’an dernier, à l’annonce de 300 places supplémentaires à Fulham, nous avons reçu plus de 1500 demandes d’inscription.

L’offre qui avoisine actuellement 5000 places est notoirement insuffisante. Le Plan-Ecole vise à trouver tous les moyens pour accroître cette offre d’une manière maitrisée et constante.

Si nous parvenons à atteindre notre objectif, nous aurons augmenté de 60% les places disponibles sur 5 ans. Chaque année, nous pourrons suivre les progrès sur un tableau de bord affichant les établissements, le nombre de classes par niveau et le nombre d’élèves par niveau.

En période de pénurie, il serait pertinent de disposer d’une charte qui garantisse un droit d’accès égal pour tous et limite le favoritisme. Nous en reparlerons.

Photo Flickr de Baud10.

Plan Ecole (8) : Etat des lieux au Royaume-Uni

Avant de décider vers où aller, il n’est pas inutile de calculer sa position.

Chaque année, ce sont des centaines d’élèves français et étrangers qui ne peuvent accéder à l’enseignement français à Londres par manque de place, tant dans le premier degré que dans le second.

En passant, j’ai été frappé par le nombre de personnes qui venaient voter à Londres pour l’élection présidentielle et qui ne parlaient pas le français ! N’est-ce pas le résultat d’un système qui ignore une partie de nos compatriotes ?

Deux questions se posent légitimement :

1) Combien de places sont-elles disponibles dans l’enseignement français au Royaume-Uni ? 4902 places au 01 janvier 2008. Chacun s’accorde à dire que c’est insuffisant. Ce chiffre va nous servir de balise pour suivre nos progrès.

2) Quelle est la part d’enfants français (comptabilisés par le consulat) bénéficiant de l’enseignement français ?

Sur près de 21.000 mineurs français, enregistrés au consulat de Londres, environ 4000 d’entre-eux fréquentent les établissements français du Royaume-Uni.

Autrement dit, les trois-quarts des enfants français vivant au Royaume Uni sont scolarisés dans des établissements britanniques, par choix de leurs parents ou du fait de leur localisation géographique éloignée des écoles françaises du pays.

Par souci de l’intérêt général, nous ne devons pas circonscrire notre action aux Français pouvant accéder géographiquement aux écoles françaises.

Photo Flickr de El Bibliomata.

Plan Ecole (7) : Génèse du plan

Je m’étais permis de l’exprimer en ces termes au sein de l’UFE, l’Union des Français de l’étranger : un plan école d’envergure ne peut se concevoir sur le coin d’un bureau par un conseiller solitaire, si brillant soit-il.

Un plan école devait évidemment être le fruit de la concertation de toutes les parties prenantes de la communauté scolaire (parents d’élèves, enseignants, élus ou encore représentant des entreprises).

A l’occasion de notre première rencontre le 19 décembre 2007, Maurice Gourdault-Montagne, ambassadeur de France, répondait à mon attente et lançait la dynamique dès son arrivée. Il fallait désormais un animateur pour synthétiser toutes les réflexions et les formaliser par écrit. Je salue la performance de Michel Monsauret, conseiller culturel adjoint. Il a accompli un travail considérable, multipliant les déplacements, organisant quantité d’entrevues et concertations pour aboutir à un document consensuel, mais audacieux.

Un plan se définit selon des objectifs, puis par des actions pour atteindre ces objectifs, et enfin des indicateurs pour mesurer la progression vers les objectifs. Évidemment, les moyens disponibles conditionnent la hauteur des prétentions.

Voici les trois objectifs du plan :

1 – Augmenter de 500 par an les places offertes dans l’enseignement français au Royaume-Uni.

2 : Doubler en 5 ans le nombre d’établissements offrant un enseignement bilingue français-anglais au Royaume-Uni.

3 : Faire des associations du programme Flam, le premier maillon d’un enseignement bilingue.

Photo Flickr de Zigazou76.

Plan Ecole (6) : Lancement d’un Plan Ecole ambitieux pour le Royaume-Uni

A l’occasion de la visite à Londres des Sénateurs Joëlle Garriaud-Maylam et André Ferrand, vous avez manifesté votre intérêt pour l’avenir de l’enseignement au Royaume-Uni.

André Ferrand, Olivier Cadic, Joëlle Garriaud-Maylam

Comme indiqué durant la réunion, nous vous engageons à visiter le blog : http://planecoleroyaumeuni.blogspot.com/

Vous pourrez ainsi récupérer l’intégralité du Plan école pour le Royaume-Uni, partager vos idées et éventuellement demander à rejoindre un groupe de travail.

LondonOmadame, le webmagazine des Françaises de Londres a rédigé un article rendant compte de la réunion du 19 juin 2008 : « Quel avenir pour l’enseignement français au Royaume-Uni ? »

Afin de compléter votre information, vous trouverez sur le blog, le texte ayant servi de support à Mon intervention, lors de la réunion publique UFE.

Les Sénateurs ont pu mesurer le degré d’impatience de certains participants devant une situation à Londres qualifiée parfois d’intolérable voire d’explosive. Soyez certains de leur détermination pour contribuer pleinement à la réussite de notre plan école.

Je vous suis reconnaissant d’avoir pris sur votre temps afin de débattre avec eux.

.

Plan Ecole (5) : Réunion publique pour présenter le Plan Ecole, le jeudi 19 juin

Temps fort dans l’histoire de l’UFE GB : nous organisons une réunion publique qui a pour thème :

« Quel avenir pour l’enseignement français au Royaume-Uni ?

Présentation des objectifs du Plan école pour le Royaume-Uni »

le jeudi 19 juin au lycée Charles de Gaulle à 17h00.

En présence des sénateurs Joëlle Garriaud-Maylam et André Ferrand

Je les remercie d’avoir modifié leurs emplois du temps respectifs pour être parmi nous et manifester ainsi leur soutien à notre action.

Cette manifestation est ouverte à tous ! Je vous invite à saisir l’opportunité de dialoguer avec vos représentants sur un sujet crucial pour notre communauté.

La mise en place d’un Plan Ecole pour le Royaume-Uni était le principal engagement de notre liste, ce sera chose faite le 19 juin, tout juste deux ans après l’élection. Du reste, le matin même, Maurice Gourdault-Montagne, ambassadeur de France, présentera les contours du plan, tel que défini en concertation avec les élus, parents d’élèves, enseignants et acteurs locaux de la société civile.

Afin d’être certain de pouvoir participer à cette réunion, je vous invite à vous inscrire très vite, en m’envoyant un email à olivier@cinebook.co.uk

Photo Flickr de Silverfuki.