Accueil      En circonscription      Sénat      Bilan de mandat      Revue de Presse          Parcours      Contact     
    

Lyon – 2ème réunion du comité d’organisation de Worldskills Lyon 2024 / J-969

Après avoir été l’un des ambassadeurs de la candidature victorieuse de Lyon pour l’organisation des mondiaux des Métiers, Michel Guisembert, président de l’association WSL 2024, m’a demandé de rejoindre le conseil d’administration en charge de l’organisation de WorldSkills 2024.

La 2ème réunion du comité d’organisation de WSL 2024 s’est tenue à Lyon en marge des finales nationales de WorldSkills France. +d’images

La compétition nationale a permis d’évaluer les infrastructures qui serviront pour accueillir les mondiaux en 2024.

Le Premier ministre Jean Castex a assisté la veille au déroulement de plusieurs épreuves, accompagné de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et d’Elisabeth Borne, ministre du Travail. Grégory Doucet, maire de Lyon, et Bruno Bernard, président de la métropole de Lyon, nous ont adressé des mots de soutien et d’encouragements lors de l’ouverture de nos travaux.

Nous sommes à J-969 de la cérémonie d’ouverture de WSL 2024 qui débutera le 10 septembre 2024 à 20h24.

Le 17 octobre 2022 à l’issue des WorldSkills 2022, le drapeau de la compétition sera transmis par Shanghai à Lyon.

CPW 2024 : Le premier rendez-vous sera la CPW 2024, semaine de préparation de la compétition qui se tiendra du lundi 29/01/24 au vendredi 02/02/24 à Lyon Cité Internationale.

85 membres de WorldSkills, représentant chacun leur pays participant à la compétition, seront réunis pour :
1 – Finaliser tous les aspects de la compétition ;
2 – Se familiariser avec les sites ;
3 – Evaluer l’expérience qui constituera un avant-goût de la semaine qui sera vécue par les compétiteurs ;

UNE ÉCOLE – UN PAYS
Le jour de la cérémonie d’ouverture, il est de tradition qu’une école accueille une équipe nationale participant à la compétition. Il faudra donc trouver 80 écoles pour faire honneur à chacune des délégations.

En Bref – du 23 au 29 janv. 2017

G.D. du Luxembourg : Paul Dühr, ambassadeur (25 janv.)

Dîner organisé par son Exc. Paul Dühr, ambassadeur du Grand Duché du Luxembourg en France en sa Résidence, pour le club de l’Europe présidé par François Cambon.

J’ai eu l’occasion de partager ma vision positive de l’Union européenne et de rappeler que désormais aucun pays de l’UE ne possède la taille critique pour se confronter seul à un monde globalisé.

Coopération :  association FERT (26 janv.)

Rencontre avec Anne Panel, directrice de Fert, une association française de coopération internationale créée il y 30 ans par des céréaliers. Cette ONG favorise le développement de l’agriculture dans les pays en développement par la formation et l’accompagnement.

Trois semaines auparavant, à Madagascar, j’avais rencontré Solange Rajaonah et Philippe Henry de l’agri-agence d’Antsirabe qui facilite l’insertion professionnelle des jeunes agriculteurs (lien).

Développement international de la Ratp (26 janv.)

Heureux d’avoir accueilli au Sénat Élisabeth Borne, présidente de la RATP, ainsi que Nicolas Blin, responsable des relations internationales et Florence Rodet, secrétaire générale aux Relations internationales.

RATP Dev, la filiale internationale du groupe, est déjà présente dans 15 pays en Europe, Amérique, Asie et Afrique pour gérer des réseaux de transports urbains et interurbains. Notre savoir-faire a ainsi trouvé place dans le métro d’Alger, les tramways de Casablanca ou les centaines de bus dans les rues de Londres, sans parler d’Atlanta, Johannesburg, Sao Paulo ou Ryad.

Colloque Franco-Britannique (27 janv.)

Dans le prestigieux Trianon Palace Versailles, j’ai assisté au 26ème colloque Franco-Britannique qui a lieu chaque année alternativement au Royaume-Uni et en France. Lors du diner inaugural, Georges Osborne, ancien ministre des Finances britannique est revenu sur le choc provoqué par le Brexit en 2016.

Parlementaires, chefs d’entreprises, rédacteurs en chef des principaux quotidiens, hauts-fonctionnaires, les intervenants étaient de haut vol et les discussions passionnantes. Je suis intervenu pour partager la perception des 2500 compatriotes rencontrés suite au Brexit, lors des conférences que j’ai organisé au Royaume-Uni.

J’ai également participé à la table ronde intitulée : « La montée des populismes dans le monde occidental ».

Comment ne pas penser alors à Clémenceau et aux protagonistes qui se réunissaient en 1919 dans la salle où nous nous trouvions pour rédiger le traité de Versailles ? Quelques années plus tard, le monde plongeait dans le chaos.