« Il est important que dans l’Union européenne, on comprenne que le futur des Ukrainiens c’est la démocratie, c’est l’Europe, ce n’est pas le système totalitaire que propose M. Poutine. »

« Il faut se préparer à la guerre en souhaitant de pas entrer directement dans le conflit, mais il va falloir revoir nos équilibres en termes de budget des Armées. »

« Accueillir les réfugiés avec dignité nécessite d’avoir une vision internationale et de travailler de façon coordonnée. »

Ce 24 mai, dans l’émission « Bonjour chez vous » (Public Sénat), j’ai apporté mon témoignage sur mon déplacement en Ukraine et répondu aux questions Oriane Mancini sur l’Ukraine, après 90 jours de guerre.