Pour le droit mourir dans la dignité – Mon appel (22 mars)

J’ai lancé un appel au prochain président de la République en faveur du droit de mourir dans la dignité en France, autrement dit le droit au suicide médicalement assisté pour les personnes souffrant de maladies reconnues insupportables et incurables.

Les Français sont quasiment unanimes (95%) pour revendiquer cette possibilité, selon un sondage Ifop que vient de réaliser l’association militante, ADMD.

Le droit de disposer de son corps jusqu’à terme est déjà reconnu chez nos voisins belges, hollandais, luxembourgeois et suisses, où des cliniques privées accueillent les Français, du moins ceux qui en ont les moyens. Lire l’appel.

Alliance française : lancement de « A table ! » (22 mars)

A l’image avec Jérôme Clément, président de la fondation Alliance française et Bertrand Commelin, son secrétaire général.

La célèbre école française Ferrandi-Paris accueillait le lancement de l’ouvrage « A table ! » qui conjugue culture française, francophonie et gastronomie. C’est pourquoi ce livre, aux allures de cahier de vacances, va directement servir à l’apprentissage notre langue à travers le réseau de 816 Alliances françaises, présentes dans 133 pays.

Lors de cet événement, j’ai eu le plaisir de revoir Catherine Dumas, présidente du club de la Table française qui s’est associé à la fondation AF et à la Mission française du patrimoine et des Cultures alimentaires pour faire naitre ce guide pratique.

Gabon : rencontre avec le Premier ministre (22 mars)

(g. à d.) avec Emmanuel Issoze Ngondet, Premier ministre du Gabon ; Regis Immongault, ministre de l’Economie ; Madeleine E. Berre, ministre de la Promotion des investissements, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie.

Lors des 10ème Rencontres internationales des partenariats public-privé (PPP), j’ai eu l’occasion d’échanger avec la délégation du Gabon, pays où je m’étais rendu le mois dernier (lire le rapport). Au Pavillon Dauphine, j’ai eu le privilège de diner à la table du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet, dont j’ai fait la connaissance à Paris.

Nous avons évoqué l’opportunité de créer une structure d’accueil pour faciliter l’implantation des PME françaises sur le marché gabonais afin de contribuer au développement du secteur privé.

Palais de l’Élysée : le choc de simplification n’a pas eu lieu (23 mars)

A l’image, Françoise Holder, présidente du Conseil de la simplification, déclare au Président de la République, lors de l’évènement « Simplification et France expérimentation » organisé à l’Elysée même, que « le poids de la réglementation est encore trop présent pour les entreprises ».

La présidente a repris plusieurs préconisations avancées dans le rapport « Simplifier efficacement pour libérer les entreprises » que j’ai cosigné avec Élisabeth Lamure, présidente de la Délégation des entreprises du Sénat (lien) : éviter la surtransposition des directives européennes ; freiner l’inflation normative ; créer un Conseil d’études d’impact ; adopter le principe du « one in / one out »…

Gérard Huot, secrétaire général du Conseil, a soutenu la nécessité d’amplifier le mouvement de simplification, déplorant que le flux des nouvelles normes vienne complexifier le droit existant et balayer parfois le travail déjà accompli en matière de simplification.

Attentat à Londres – Public Sénat (23 mars)

Savéria Rojek de Public Sénat a souhaité avoir mon sentiment, en qualité de sénateur résidant au Royaume-Uni, sur l’attentat qui s’était produit à Londres.

Face au terrorisme, personne n’est à l’abri et, à Londres, l’Histoire s’est encore répétée. J’ai exprimé ma plus profonde compassion et solidarité envers le peuple britannique et, en particulier, aux familles des victimes. Ces événements nous incitent à ne pas baisser la garde et à vouloir amplifier la collaboration internationale contre le terrorisme. Voir la vidéo.

Londres : soirée APL (23 mars)

A l’image, Élisabeth Imbert, présidente de l’APL, a rendu hommage aux victimes des attentats de Londres. Comme chaque année, les parents du lycée Charles de Gaulle organisent un diner de gala pour lever des fonds à travers une tombola et des lots mis aux enchères.

Le pactole (200.000€ env.) est investi dans le matériel pédagogique, les sorties ou bien les travaux de rénovation, tout en renforçant l’aide aux familles d’élèves en difficulté financière, au travers de deux associations caritatives. Plus de détails sur cette soirée.

UDI : conseil national (25 mars)

Le conseil national s’est réuni autour de Jean-Christophe Lagarde pour faire un  point programmatique et stratégique. Le mouvement est tout à fait au clair de ses intentions et de ses ambitions.

A l’occasion du 60ème anniversaire du traité de Rome, le président de l’UDI a donné une tonalité très pro-européenne à son discours. Il a souligné l’urgence de bâtir une politique industrielle européenne, tout en rapprochant nos niveaux de fiscalité et de protection sociale. En matière de sécurité, il préconise un FBI européen. Enfin et plus que jamais, Jean-Christophe Lagarde juge que nous avons aussi besoin d’une Europe de la culture ! « Bien sûr, il faudra du temps, raison de plus pour commencer maintenant », a-t-il conclu.