La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam qui s’est fortement engagée sur la question de la francophonie m’a fait remarquer qu’au moment même où les acteurs du programme FLAM étaient réunis à Londres, ce samedi 20 mars, la France célébrait le 40ème anniversaire de la Francophonie.

Elle m’a confié que le Président de la République avait tenu à organiser ce jour-là une réception à l’Elysée pour marquer solennellement cet anniversaire, ce qui constituait à la fois une « première » et un signal très fort pour ces pays amis qui croient, peut être encore plus que nous, à cet espace de langue, de progrès et de valeurs partagées.

Vous trouverez, ci-dessous, un lien vers le discours du Président, où figure notamment ce paragraphe important pour nos établissements français à l’étranger :

« La question des lycées et des écoles françaises, en cette période de disette budgétaire, est absolument incontournable et doit être sanctuarisée. Chaque année, 5.000 élèves supplémentaires s’inscrivent dans des écoles et des lycées français. Ce n’est pas rien. Et j’attache une grande importance à cette ouverture de notre réseau. Je pense que désormais le fait que nos universités soient autonomes doit les conduire à l’internationalisation pour que la France continue à former les élites et les cadres du XXIème siècle ».

Intégrale de l’allocution de Nicolas Sarkozy à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, le samedi 20 mars 2010 à l’Élysée.

Crédit photo Elysée.fr