Accueil      En circonscription      Sénat      Bilan de mandat      Revue de Presse          Parcours      Contact     
    

L’HEBDO DES INDÉPENDANTS N°172 – 12 mai 2022

Lire : l’HEBDO DES INDÉPENDANTS n°172 – 12 mai 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Sommaire :

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES
. Une indépendante en Europe du Nord. États des lieux par couleur politique
. Candidatures « Ensemble ».
. Samantha CAZEBONNE soutient Manuel VALLS.
. Les candidats NUPES.
. Calendrier des élections.
. Le vote par Internet aura bien lieu.
. Logement étudiant : date limite ce 15 mai.

LE CLUB DES INDÉPENDANTS
. Hélène DEGRYSE, Présidente de l’AFE, conseillère des Français des Pays-Bas. (législatives : réunion du BE de l’AFE et la DFAE)
. Benoit MAYRAND, conseiller à l’AFE, conseiller des Français de Roumanie et de Moldavie. (inscription sur la liste électorale des jeunes majeurs).

LE BLOG D’OLIVIER CADIC
. Arabie saoudite, la vision 2030
. Interview par le magazine Leaders
. Ouganda, soutien aux entrepreneurs
. Journée de l’Europe
. En circonscription en Tanzanie

FRANCE
Actualités : Politique / Société

BRÈVES D’AILLEURS

Découvrir l’InfoLettre n°172

Journée de l’Europe !

9 mai 2022 : Journée de l’Europe et 72ème anniversaire du discours de Robert Schuman, alors ministre français des Affaires étrangères, qui lancera depuis le Quai d’Orsay la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier), embryon de l’Union européenne.

Les pays des Balkans et l’Ukraine frappent à la porte de l’UE.

Les pères fondateurs de l’Europe, Robert Schuman et Jean Monnet inspirent toujours.

Joyeux anniversaire et belle journée de l’Europe !

Sénat – Ouganda – Diplomatie parlementaire

Afin de préparer mon prochain déplacement en Afrique, j’ai eu le plaisir d’accueillir au palais du Luxembourg, Mme Catherine Otiti, Chargée d’affaires et Mr. Jeffrey Baiga, Troisième secrétaire et chef de chancellerie à l’ambassade d’Ouganda en France.

Je leur suis sincèrement reconnaissant d’avoir pris le temps de venir au Sénat pour s’assurer que mon premier déplacement en Ouganda se passerait dans les meilleures conditions.

Lors de la réunion à Rabat des conseillers du commerce extérieur de la France en Afrique, l’Ouganda est apparu très prometteur en matière d’opportunités économiques. Cela justifiait que je m’y rende sans attendre pour soutenir nos entrepreneurs qui investissent sur cette zone.

Groupe d’amitié – Arabie Saoudite

Invité ce 5 mai à la réception donnée à la Résidence de l’Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite à Paris, par Son Excellence le Dr. Fahad M. Al Ruwaily et son épouse.

Devant une assistance venue nombreuse, réunissant des ambassadeurs, des diplomates, des représentants du monde des affaires, l’ambassadeur a salué la réélection du Président de la République Emmanuel Macron et a souligné la qualité des relations entretenues entre son pays et la France.

L’ambassadeur a rappelé l’attachement de son pays aux valeurs de l’islam : la paix, la tolérance et la bienveillance.

Alors que le Président de la République achève son quinquennat, l’ambassadeur a mentionné que cela fait cinq ans que Mohammed Ben Salman a été désigné prince héritier d’Arabie saoudite et vice-Premier ministre.

Le prince héritier a inspiré la vision 2030 pour le Royaume. Le programme de réformes socio-économiques mis en œuvre a déjà produit des effets significatifs, observés par la délégation du groupe interparlementaire d’amitié France-Arabie saoudite fin février.

J’ai exprimé ma gratitude auprès de l’ambassadeur et son épouse pour la chaleur de leur accueil qui reflète parfaitement celui que nous avons eu dans le Royaume. +d’images

L’HEBDO DES INDÉPENDANTS N°171 – 05 mai 2022

Lire : l’HEBDO DES INDÉPENDANTS n°171 – 05 mai 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Sommaire :

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES
. Législatives : LRumeurs d’investitures
. États des lieux par couleur politique
. Agenda électoral pour les législatives à l’étranger
. Plan d’urgence pour la délivrance des titres d’identité.

LE CLUB DES INDÉPENDANTS
. Nicolas ARNULF, conseiller à l’AFE, conseiller des Français établis à Rabat (Bilan second tour).
. Serge THOMANN, conseiller des Français en Australie, Fidji et Papouasie Nouvelle Guinée (bureau de représentation à Paris pour l’État du Victoria).

LE BLOG D’OLIVIER CADIC
. Colloque historique au Sénat : « Accords d’Abraham : une promesse de paix pour le monde »
. Le CA de l’ANEFE acte la création d’un cercle de réflexion sur son avenir autour de quatre axes
. Cybersécurité. Un rapport du CERT-FR met en lumière les agissements d’un groupe cybercriminel russophone.

FRANCE
Actualités : Politique / Société

BRÈVES D’AILLEURS

Découvrir l’InfoLettre n°171

CA de l’ANEFE – Appel à participer aux cercles de réflexion sur son avenir

Ce 3 mai 2022, s’est tenu le premier conseil d’administration de l’ANEFE, Association nationale des Écoles françaises à l’étranger, depuis mon élection à la présidence, le 20 décembre 2021.

Le bureau s’est déjà réuni deux fois en janvier et avril 2022. Il est constitué du président ; des vice-présidents Bruno Foucher (Pdt AEFE) et François Normant (Pdt FAPEE) ; du trésorier Pascal Rakowsky ; du trésorier adjoint Sébastien Ricout ; de la secrétaire générale Dana Gruia Dufaut et de la secrétaire générale adjointe Balkis Kaouk.

Le conseil d’administration composé de 32 membres a approuvé le rapport du trésorier pour la présentation des comptes 2021 qui sera soumis à l’approbation de l’assemblée générale qui se tiendra le 28 juin prochain.

Le CA a également autorisé le Bureau à consulter un cabinet d’avocats pour identifier et évaluer les risques juridiques pour l’ANEFE concernant ses activités financières et pour analyser l’arrêté du 21 avril 2021, afin d’identifier ses conséquences pour la gestion des prêts en cours par l’ANEFE, car le texte est muet sur le sujet.

En effet, le gouvernement ayant transféré, à l’AEFE, l’instruction des emprunts faisant appel à la garantie de l’état, l’ANEFE doit réinventer son activité de conseil auprès des écoles françaises de l’étranger pour accompagner le réseau.

Pour y parvenir, nous avons décidé de créer un cercle de réflexion sur l’avenir de l’ANEFE.

J’ai proposé au Bureau d’adopter un management participatif en utilisant des techniques de travail collectives qui nous avaient réussi pour le plan École du Royaume-Uni, initié en 2008.

Lors de la première réunion de Bureau, nous avons proposé à Michel Monsauret le rôle de « facilitateur » pour animer les groupes de travail du cercle de réflexion.

Michel Monsauret avait été l’animateur du plan École à Londres à l’origine, en qualité de conseiller culturel adjoint en charge de la coopération éducative.

Au terme de sa dernière mission en Roumanie à l’été dernier, Michel a accepté d’offrir son expertise et son expérience pour aider bénévolement l’Anefe à définir sa nouvelle offre.

À l’issue de premières consultations menées en concertation avec Michel ces derniers mois, j’ai proposé 4 axes pour orienter la réflexion :

1 – L’Assistance au financement
Concernant le conseil en financement qui est le fer de lance de l’ANEFE, sous réserve des recommandations qui nous seront faites par les avocats, nous pourrions envisager de faire émerger une structure de fonds pour la garantie complémentaire à celle apportée par l’État (80 ou 90% des emprunts).

2 – Une aide au recrutement et à la formation des enseignants ;

3 – Définir le « good school guide » à la française ; proposer une fonction d’audit stratégique et financier et envisager une notation financière des écoles françaises à l’étranger ;

4 – Créer une structure de médiation pour les écoles avec leurs partenaires ou environnements.

Le conseil d’administration a décidé à l’unanimité d’ouvrir la réflexion à un travail collectif sur ces 4 axes qui intègrera une consultation large pour constituer des groupes de travail relatif aux axes de travail identifiés. À l’issue de leurs échanges, sur le modèle initial du plan École Londres, une définition du périmètre de l’activité conseils de chacun des axes sera soumise au conseil d’administration.

Toutes les bonnes volontés qui ont une expertise pour participer aux groupes de travail sont bienvenues.

Je les invite à se faire connaître auprès de Michel Monsauret par mail à michel.monsauret@orange.fr

Je remercie tous les administrateurs de l’ANEFE pour leur participation active et leur esprit constructif pour nourrir la réflexion.

Colloque au Sénat – « Accords d’Abraham : une promesse de paix pour le monde »

Ce 2 mai, avec mon collègue Roger Karoutchi, vice-Président du Sénat, nous avons accueilli au palais du Luxembourg un colloque historique sur les Accords d’Abraham, en nos qualités respectives de président du groupe d’amitié France-Israël et de président du groupe d’amitié France-Pays du Golfe au Sénat.

Ce colloque intitulé « Accords d’Abraham : une promesse de paix pour le monde », a été réalisé en partenariat avec ELNET et le Campus francophone du Collège académique de Netanya.

Nous avons eu l’honneur d’accueillir 25 orateurs, diplomates et experts, ainsi des parlementaires.

Roger Karouchi a ouvert les travaux, tandis que j’ai conclu cette journée, après avoir introduit la première table ronde. >>>

L’événement s’est articulé autour de trois tables rondes :
1/ Chronique d’un rapprochement historique
2/ Contenu et dispositions des Accords d’Abraham (coopération économique, éducation…)
3/ Vers la paix et la prospérité au Moyen-Orient

En effet, le 15 septembre 2020, Israël, les Émirats arabes unis, Bahreïn et les États-Unis signaient des accords de paix conjoints à Washington, suivis, quelques mois plus tard, par le Maroc et le Soudan qui normalisaient à leur tour leurs relations diplomatiques avec l’État hébreu.

Les Accords d’Abraham ouvrent des perspectives importantes dans le Golfe arabo-persique, offrant ainsi la possibilité́ d’une paix durable dans la région, grâce à une coopération et une intégration plus approfondies entre ces pays.

VERBATIM / CONCLUSION

Monsieur le Président,
Messieurs les ministres,
Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,
Chers collègues,
Mesdames et Messieurs, chers amis,

Je tiens tout d’abord à excuser Christian Cambon qui m’a demandé de le représenter, et exprimer son profond regret d’avoir été empêché de participer à ce remarquable colloque co-organisé par Elnet et le Collège académique de Netanya.

Sa présence nous manquera doublement : en qualité de Président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, mais aussi de Président du groupe interparlementaire d’amitié entre la France et le Maroc, avec lequel il a eu l’occasion de suivre ce rapprochement notamment à l’occasion de l’accord de sécurité signé par le Royaume chérifien avec Israël.

Je vous transmets également son message de sympathie au nom de notre commission.

Christian Cambon prévoit en effet un déplacement de notre commission en Israël de longue date et plusieurs fois reporté, soit à cause de la pandémie de Covid en 2021, soit à cause du déclenchement de la guerre en Ukraine fin février dernier.

Avec l’accord de la Knesset, cette visite parlementaire à laquelle il attache une grande importance devrait avoir lieu fin juin prochain, avec un représentant de chaque groupe politique.

Puisqu’il me revient l’honneur de conclure ce colloque, je veux tout d’abord saluer la qualité des orateurs et de leurs interventions. Ils ont brillamment mis en valeur le contenu des accords d’Abraham et sa portée qui se veut être une promesse de paix pour le monde.

Quelques thématiques conditionnent l’avenir de la région.

En premier lieu, je voudrais tout particulièrement souligner la dynamique de la normalisation israélo-arabe que les accords d’Abraham rendent possible pour élargir le cercle de la paix déjà conclu avec l’Égypte et la Jordanie.

Les progrès réalisés ces derniers mois dans le dialogue entre Israël et les signataires des accords d’Abraham ne se limitent pas aux symboles ;

ils sont au contraires très concret, j’en veux pour preuve la signature en novembre dernier avec le Maroc d’un accord de coopération sécuritaire, suivie en décembre de la première visite aux Émirats arabes unis d’un Premier ministre israélien et, plus récemment en février dernier, la conclusion d’un accord de défense avec Bahreïn.

Sur le volet de la coopération de défense, que n’aurait pas manqué de signaler le Président Cambon, je rappelle qu’en octobre 2021, la France a envoyé pour la première fois un détachement de Rafale pour participer à l’exercice aérien de grande ampleur « Blue Flag » organisé par Israël avec également les États-Unis, le Royaume-Uni et la Jordanie dans un format de coalition.

Avec le sommet du Néguev organisé fin mars par la diplomatie israélienne, cette dynamique a connu un développement nouveau qu’il convient de saluer.

En effet, alors que la guerre en Ukraine complique les négociations sur le nucléaire iranien et interroge sur l’engagement américain dans la région, réunir autour de la même table le Secrétaire d’État américain avec les ministres des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, de Bahreïn, du Maroc et de l’Égypte est très certainement un succès symbolique majeur.

Le problème iranien nous concerne tous : c’est un intérêt partagé sur lequel Israël et les pays arabes ont tout intérêt à coopérer.

Plus largement, la lutte contre le terrorisme, la cybersécurité et la défense sont des priorités à traiter aussi bien dans le format des accords d’Abraham que plus largement avec les voisins arabes d’Israël, mais aussi la France et l’Union européenne.

La participation de la France à la défense aérienne des Émirats Arabes unis suite aux attaques perpétrées sur son sol depuis le Yémen, en est une illustration.

L’évocation du rôle de la France et de l’Union européenne m’amène à évoquer trois points de vigilance :

– toujours sur la question iranienne, la guerre en Ukraine fait que l’une des parties aux négociations, en l’occurrence la Russie, fait aujourd’hui défection. Il s’agit d’un sujet majeur pour la paix et la prospérité au Moyen Orient.

Pour Israël et les pays du Golfe il est donc primordial que l’ensemble des négociateurs fassent front commun : avec les États-Unis, et les autres négociateurs des accords de Vienne sur le nucléaire iranien que sont aussi la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Union européenne, sans omettre la Chine en tant que membre du conseil de sécurité.

– Le second point concerne l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine qui est l’une des plus graves violations de l’ordre de sécurité européen depuis des décennies.

Alors que la Russie bafoue le droit international et en particulier la Charte des Nations unies, il est important de voir tous les pays se mobiliser pour soutenir l’Ukraine afin d’imposer la paix et éviter l’escalade susceptible d’affecter à son tour le dialogue et la coopération Israélo-arabe.

– troisième point, brillamment rappelé par notre ambassadeur Xavier Chatel, le retour de la paix dans la région ne peut s’entendre sans que la question palestinienne ne soit traitée.

Sur ce sujet, comme sur tous les autres, il faut privilégier le dialogue et une solution négociée entre Israël et l’Autorité palestinienne.

Il est important de le rappeler car si les accords d’Abraham ont vocation à promouvoir la paix aux frontières d’Israël, la résolution du conflit israélo-palestinien en est une des clés.

Ce colloque a démontré que les accords d’Abraham constituent un réel « game changer « , une approche disruptive.

Alors que de graves menaces pèsent sur le monde, le volontarisme exprimé par les participants pour avancer avec détermination sur un chemin vers la paix nous inspire.

J’espère que le travail réalise aujourd’hui par Elnet et le Collège académique de Netanya vous auront convaincu comme je l’ai été que les accords d’Abraham nous permettent d’envisager l’avenir avec optimisme.

Continuons pour entrainer d’autres pays à se joindre à ces accords !

Je vous remercie de votre attention.

L’HEBDO DES INDÉPENDANTS N°170 – 28 avril 2022

Lire : l’HEBDO DES INDÉPENDANTS n°170 – 28 avril 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Sommaire :

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES
. Présidentielle : résultats par circonscription législatives FDE

LE BLOG D’OLIVIER CADIC
Retour d’UKRAINE
Délégation de 7 sénateurs et 4 députés européens du groupe Renew Europe, à l’initiative de l’ancien ministre Alain MADELIN

> Discours à Londres (vidéo)

En circonscription en UKRAINE
> LVIV
. Hôtel de ville. Andriy SADOVIY, maire
> KYIV
. Présidence. Igor ZHOVKVA, chef adjoint du cabinet du président ukrainien, Volodymyr ZELENSKY.
. Ambassade. Étienne de PONCINS, ambassade de France
. Hôtel de ville. Vitali KLITSCHKO, maire de Kyiv
. Maison de l’Europe. Inauguration pour marquer la volonté d’une adhésion à l’UE
. Humanitaire. José ANDRÈS, fondateur de World Central Kitchen
> OBLAST DE KYIV
. Boutcha (50km de Kyiv). Anatoliy FEDORUK, maire. Inauguration du parc de la Liberté en plantant 12 arbres avec des enfants de la ville
. Borodianka (70km de Kyiv). Décor de ruines et de désolation
. Irpin (20km de Kyiv). Le dernier verrou avant Kyiv a tenu bon !
. Poste frontalier de Shehyni. Traitement de l’aide humanitaire en provenance de l’UE.

En circonscription en POLOGNE – Cracovie
. Communauté française réunie par Baptiste ROUGERIE, pdt de l’UFE Pologne
. French Tech, présidée par Romain REBOUR. Rencontre à la Petite France.
. Rencontre avec des entrepreneurs français

En circonscription au ROYAUME-UNI
. Le CFBL a 10 ans ! Diner de gala de l’APC, Association des Parents du CFBL (Collège Français Bilingue de Londres), présidée par Marie-Pierre BOUCHÉ, a atteint son objectif de levée de fonds

Taïwan. Les taxes à l’importation du champagne français baissent de moitié

FRANCE
Actualités : Politique

BRÈVES D’AILLEURS

Découvrir l’InfoLettre n°170

Emmanuel Macron réélu

Soulagé et profondément heureux.

Les Français ont fait le choix d’une France unie.

Nos compatriotes établis à l’étranger l’ont plébiscité.

Félicitations à Emmanuel Macron !

5 ans de plus !

Une confiance renouvelée et méritée pour conduire la France et surmonter les épreuves qui nous attendent.

L’HEBDO DES INDÉPENDANTS N°169 – 21 avril 2022

Lire : l’HEBDO DES INDÉPENDANTS n°169 – 21 avril 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Sommaire :

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES
. « Dans quel monde voulons-nous vivre ? », tribune de près de 60 élus indépendants des Français de l’étranger pour appeler à faire barrage à l’extrême-droite
. « Français de l’étranger, nous pouvons faire la différence », tribune de Thierry MASSON, président du groupe IDP à l’Assemblée des Français de l’étranger
. Positions des parlementaires représentant les Français de l’étranger (suite)
. Communiqué du bureau national de Français du Monde-ADFE
. Réforme de la fonction publique : au tour du corps diplomatique
. Assurances du ministre Jean-Yves LE DRIAN sur cette réforme
. FLAM : campagne des demandes de subventions.

LE CLUB DES INDÉPENDANTS
. Radya RAHAL, conseillère à l’AFE, présidente du conseil consulaire d’Alger et administratrice de la Caisse des Français de l’étranger (commission de recours amiable de sécurité sociale).
. Warda SOUHI, conseillère à l’AFE, conseillère des Français de la 8e circonscription des États-Unis – San Francisco. (appel à la mobilisation citoyenne).
. Nicolas ARNULF, conseiller à l’AFE, conseiller des Français établis à Rabat (rappel présidentielle 2017 chez les FDE).

LE BLOG D’OLIVIER CADIC
. Retour à Cracovie. « 31 ans après mon premier passage… »

FRANCE
Actualités : Politique / Société

BRÈVES D’AILLEURS

Découvrir l’InfoLettre n°169

Présidentielle : tribune des élus indépendants (Le Petit Journal 20/04/2022)

Face à Marine Le Pen, voter Emmanuel Macron est plus qu’une évidence, c’est un impératif démocratique !

Avec plus de 50 élus indépendants représentant les Français de l’étranger, nous avons publié dans lepetitjournal.com cette tribune intitulée « Dans quel monde voulons-nous vivre ? »  ➡️

Face à Marine Le Pen, voter Emmanuel Macron est plus qu’une évidence, c’est un impératif démocratique !

Nous sommes des élus indépendants représentant des millions de Françaises et de Français qui vivent hors de France.

Nous sommes le produit d’histoires personnelles, de parcours très variés. Nous sommes aussi le fruit de l’Histoire. À l’issue de la deuxième guerre mondiale, la représentation des « Français de l’extérieur » a été instituée en reconnaissance de l’engagement des comités de la France libre, créés partout à travers le monde à l’appel du Général de Gaulle. Nos écoles françaises à l’étranger ont été originellement ouvertes pour accueillir les orphelins de la Grande Guerre, ces enfants des soldats français à l’étranger, revenus pour défendre la France au sacrifice de leur vie.

Nous vivons à l’étranger, nous sommes indépendants, mais nous ne sommes pas indifférents.

Face au risque de l’élection de Marine Le Pen, nos responsabilités nous imposent un devoir d’alerte et de mobilisation générale.

Alors que Marine Le Pen entend resserrer les liens de notre pays avec la Russie et rétablir nos relations diplomatiques avec la Syrie de Bachar al Assad ; alors qu’elle prône un concert des Nations au sein duquel les États démocratiques côtoieraient sans rougir les pires régimes autoritaires ; alors que se dessine à nouveau un axe de puissances totalitaires qui piétinent nos valeurs les plus fondamentales et cherchent à éliminer le système démocratique ; nous, élus des Français de l’étranger, appelons à un sursaut républicain pour faire barrage à l’extrême droite.

Marine Le Pen veut entraver le fonctionnement de l’Union européenne en nouant des alliances avec les pays membres qui sont actuellement ciblés par des procédures d’infraction pour violation de l’État de droit. En dénonçant l’entente franco-allemande, Marine Le Pen menace le fondement de l’unité européenne.

Marine Le Pen veut en appeler directement au peuple souverain pour réviser la Constitution. C’est la définition du populisme : un coup d’état institutionnel qui démontre que, elle Présidente, il n’y aura plus aucune limite, plus aucun contre-pouvoir. Plus aucun droit ne sera acquis. Plus aucune voix ne sera représentée.

Marine Le Pen dit avoir renoncé à interdire la double nationalité, mais son programme prévoit de réserver les emplois publics aux seuls Français en excluant les binationaux.

Dans quel monde voulons-nous vivre ?

Nous sommes bien placés pour observer et affirmer qu’il y a un monde où tous pensent pareil parce qu’il n’y a qu’un seul qui pense, celui de Messieurs Xi Jin Ping, Poutine ou Assad, pour lesquels Marine Le Pen a tant de prévenance.

Il y a un autre monde, fondé sur la démocratie qui garantit les droits humains et la liberté d’expression. C’est le nôtre !

La France, « c’est la démocratie, c’est ça la grande Patrie » de Victor Hugo.

À tous ceux qui doutent, qui hésitent, qui se disent à quoi bon, souvenez-vous des mots d’Albert Einstein : « Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

S’abstenir, c’est prendre le risque de nous entrainer vers une aventure nationaliste à rebours de toutes les valeurs que la France incarne.

Ensemble, pour nous, pour nous tous, pour la France, Nous voterons pour Emmanuel Macron les 23 et 24 avril prochains.

– Olivier Cadic, sénateur des Français établis hors de France, vice-président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées
– Christian Albuisson, président du conseil consulaire d’Ecosse
– Nicolas Arnulf, conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger, conseiller des Français à Rabat, Maroc
-Ghassan Ayoub, conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger, membre de la Commission nationale des Bourses, président du conseil consulaire
– Anne-Marie Ballande-Romanelli, ancienne conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, ancienne conseillère des Français de la 1ère circonscription du Brésil (São Paulo)
– Laurent Batut, délégué consulaire – Royaume-Uni
– Mehdi Belatreche, conseiller des Français à Oran
– Olivier Bertin, conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger, conseiller des Français du Royaume-Uni
– Jean-Marc Besnier, conseiller des Français du Chili
– Élise Bouthenet, conseillère des Français de la 1ère circonscription d’Arabie saoudite et Yémen (Djeddah)
– Tannya Bricard, présidente du conseil consulaire d’Équateur
– Véronique Cartoux, ancienne conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, ancienne conseillère des Français au Royaume-Uni (2014-2021)
– Pascal Capdevielle, ancien conseiller des Français à Fès (2014-2021)
– François Cessieux, ancien président du conseil consulaire de São Paulo-Brésil (2014-2021)
– Nadia Chaaya, vice-présidente du groupe IDP à l’Assemblée des Français de l’étranger, présidente du conseil consulaire de la 1ère circonscription d’Arabie saoudite et Yémen (Djeddah)
– Thierry Consigny, membre du Bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger, administrateur de la Caisse des Français de l’étranger, conseiller des Français au Japon
– Marc-Albert Cormier, ancien conseiller des Français en Ontario et Manitoba (2014-2021)
– Hélène Degryse, présidente de l’Assemblée des Français de l’étranger, conseillère des Français aux Pays-Bas
– Aline Delpierre, conseillère des Français dans la 4e circonscription des États-Unis (Chicago)
– Aude Demoustier, conseillère des Français de la circonscription Kenya, Ouganda, Rwanda, Burundi, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe
– Abdeljabbar El Ameri, conseiller des Français de la 1ère circonscription d’Arabie saoudite et Yémen (Djeddah)
– Fatima El Ouafi, conseillère des Français de la 6e circonscription du Maroc (Casablanca)
– Ana Fabia Ferras Martins, conseillère des Français de la 1ère circonscription du Brésil (São Paulo)
– Jean-Hervé Fraslin, commission de l’Enseignement à l’Assemblée des Français de l’étranger, président du conseil consulaire de Madagascar
– Marie Godefroy, conseillère des Français de la seconde circonscription du Brésil (Rio de Janeiro)
– Laurent Gonin, conseiller des Français à Montréal
– Gilles Grima, conseiller des Français aux Émirats arabes unis et en Oman
– Dana Gruia-Dufaut, présidente du conseil consulaire de Roumanie et de Moldavie
– Djamal Hammoutene, conseiller des Français à Alger
– Marie-Christine Haritçalde, membre de l’Assemblée des Français de l’étranger, membre de la commission consultative STAFE, présidente du conseil consulaire du Chili
– Nicolas Hatton, conseiller des Français du Royaume-Uni
– Laurence Helaili-Chapuis, conseillère à l’Assemblée des – Français de l’étranger, présidente du conseil consulaire d’Irlande
– Ahmed Henni, président du conseil consulaire d’Oran
– Rosiane Houngbo-Monteverde, présidente de la commission des Lois de l’Assemblée des Français de l’étranger, conseillère des Français au Qatar et Bahreïn
– Stéphanie Kamaruzzaman, ancienne conseillère des Français de la 6e circonscription des États-Unis (Washington)
– Saïda Khemira, conseillère des Français en Irlande
– Jean-Marie Langlet, président du conseil consulaire de la 2e circonscription d’Allemagne
– Benoit Larrouquis, conseiller des Français du Mexique
– Nathalie Lasserre, conseillère des Français pour la circonscription Afrique du Sud, Mozambique, Namibie et Botswana
– Corinne Lozé, déléguée consulaire – Luxembourg
– Armand Meimand, président du conseil consulaire en Iran
– Amelie Mallet, secrétaire générale du groupe IDP à l’Assemblée des Français de l’étranger, conseillère des Français du Royaume-Uni
– Marie-José Marie, conseillère des Français au Japon
– Karine Martin, déléguée consulaire – Aragón Baléares et Catalogne
– Yolande Mateo, conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, conseillère des Français d’Oran
– Benoit Mayrand, vice-président de la commission des Finances de l’Assemblée des Français de l’étranger, conseiller des Français en Roumanie et en Moldavie
– Véronique Miller, conseillère des Français d’Ecosse
– Nelly Müller, présidente du conseil consulaire de Grèce
– Florence Ogutgen, présidente du conseil consulaire de Turquie
– Nadine Pripp, conseillère des Français en Suède
– Radya Rahal, conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, membre de la Commission permanente pour la protection sociale des Français de l’étranger, présidente du conseil consulaire d’Alger
– Sophie Routier, déléguée consulaire de la circonscription de Londres
– Vincent Sadèque, président du conseil consulaire de Djibouti
– Warda Souihi, membre du bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger, conseillère des Français de la 8e circonscription des États-Unis (San Francisco)
– Geneviève Tadjer-Farajallah, conseillère des Français à Madagascar
– Bruno Theret, président du conseil consulaire du Luxembourg
– Serge Thomann, conseiller des Français en Australie, Fidji et Papouasie Nouvelle Guinée
– Henri Zeller, conseiller des Français de la 1ère circonscription d’Allemagne

LIRE LA TRIBUNE

QE – Amélioration de l’accès aux services publics pour les Français établis à Abou Dhabi

Gilles Grima, conseiller des Français de l’étranger pour les EAU et Oman, m’a alerté sur le sort des 5.000 Français établis à Abou Dhabi, contraints de se déplacer à Dubaï pour accéder au consulat.

Question écrite n° 27529 – M. Olivier Cadic interroge M. le ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie, et auprès du ministre de l’économie, des finances et de la relance, chargé des PME sur l’accès aux services publics des Français résidant à Abou Dhabi. Depuis 2018, les services consulaires ont été déplacés à Dubaï, pour tenir compte du plus grand nombre de ressortissants français qui y sont établis. Près de cinq mille Français restent établis à Abou Dhabi, soit 20 % de la communauté résidant aux Émirats. Il a été demandé, notamment par des conseillers des Français de l’étranger, qu’au moins un agent consulaire habilité puisse se rendre une fois par semaine à Abou Dhabi afin de traiter les demandes de passeports, cartes nationales d’identité et légalisations. En ouvrant ce service un jour par semaine à Abu Dhabi, l’administration épargnerait à un cinquième de la population française établie aux Émirats arabes unis de faire 140 kilomètres pour accéder à un service public et de cesser leur travail durant une journée. Il lui demande si la venue d’un agent du poste consulaire un jour par semaine à Abu Dhabi ne pourrait pas être établie afin de se conformer à l’objectif d’amélioration de l’accès au service public des Français établis hors de France et à la réduction de l’empreinte carbone. (JO Sénat du 07/04/2022 – p1822)

QE – Conditions d’opposition à l’ouverture d’un espace numérique de santé pour les Français établis hors de France

Toute personne dûment affiliée au régime de sécurité sociale français dispose d’un droit d’opposition à l’ouverture de son espace numérique de santé. Mais quelle est la procédure d’opposition pour les Français de l’étranger qui ne sont plus affiliés à la sécurité sociale française et qui ne peuvent donc pas s’identifier en ligne ?

Question écrite n° 27530 – Olivier Cadic interroge M. le ministre des solidarités et de la santé sur les conditions d’opposition à l’ouverture d’un espace numérique de santé pour les Français établis hors de France qui ne sont plus affiliés à la sécurité sociale française. En effet, bien que le décret n° 2021-1048 du 4 août 2021 relatif à la mise en œuvre de l’espace numérique de santé prévoit un droit d’opposition, celui-ci ne peut être exercé que par les personnes dûment affiliées au régime de sécurité sociale français. En effet, pour s’opposer, il faut préalablement pouvoir s’identifier sur l’espace en ligne, ce qui n’est plus possible pour les personnes non affiliées. Dès lors, en cas de création erronée d’un tel espace numérique de santé qui contient des données hautement personnelles, il lui demande comment le droit d’opposition peut s’exercer. (JO Sénat du 07/04/2022 – p1817)

QE – Modalités d’adoption des avis des conseils consulaires

Lorsque le conseil consulaire est invité émettre un avis après la présentation du rapport annuel par l’ambassadeur ou le chef de poste, est-ce que l’administration consulaire est habilitée à participer à cette délibération ?

Question écrite n° 27531 – M. Olivier Cadic interroge M. le ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie, et auprès du ministre de l’économie, des finances et de la relance, chargé des PME sur les modalités d’adoption de l’avis que peuvent prendre les conseils consulaires à la suite de la présentation du rapport annuel par l’ambassadeur ou le chef de poste consulaire, tel que prévu par le second alinéa de l’article premier du décret n° 2014-144 du 18 février 2014 relatif aux conseils consulaires à l’assemblée des Français de l’étranger et à leurs membres. Il lui demande si seuls les conseillères et conseillers des Français de l’étranger qui composent le conseil consulaire prennent part au vote ou si l’administration consulaire est invitée à prendre part à la délibération. (JO Sénat du 07/04/2022 – p1822)

Sénat – Parlementaires lituaniens

Visite d’une délégation de parlementaires lituaniens au Sénat, ce 14 avril, conduite par le Dr Laurynas Kasciunas, président de la commission Défense au Seimas, accompagné par Nerijus Aleksiejunas, ambassadeur de Lituanie en France.

Cet échange a été organisé et animé par mon collègue André Gattolin.

« Chaque matin, tu dois te lever en te demandant ce que tu fais pour l’Ukraine, car l’Ukraine défend l’Europe ! » a martelé le président Kasciunas.

Le président Poutine a clairement exprimé son objectif de revenir à une configuration d’états satellites à ses frontières. Il invente des prétextes pour justifier ses agressions. Les États baltes et la Pologne sont les prochains sur la liste.

Penser que Poutine s’arrêtera à l’Ukraine n’est pas naïf. C’est criminel !

La menace est telle que la Finlande et la Suède envisagent désormais sérieusement de rejoindre l’OTAN.

Nous avons dégagé une unité de vues avec nos collègues sur la nécessité de renforcer la fourniture d’armements à Kiev et d’accroître la présence militaire de l’OTAN en Lituanie. +d’images

L’HEBDO DES INDÉPENDANTS N°168 – 14 avril 2022

Lire : l’HEBDO DES INDÉPENDANTS n°168 – 14 avril 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Sommaire :

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES
. Présidentielle, bilan du 1er tour. Résultats nationaux validés par le Conseil constitutionnel.
. Résultats pour les Français de l’étranger :
. Second tour : les positions des parlementaires représentant les Français de l’étranger

LE CLUB DES INDÉPENDANTS
. Warda SOUIHLI, conseillère des Français de l’étranger 8e circonscription des États-Unis (San Francisco) et conseillère AFE États-Unis (répartition des bureaux de vote).
. Ahmed HENNI, président du conseil consulaire à Oran, président de l’UFE d’Oran (Engagement associatif et mandat électif).

LE BLOG D’OLIVIER CADIC
. Tribune : Pour une stratégie offensive de lutte contre la désinformation à l’ère du numérique
. Irlande : le bureau de vote de Cork conservé grâce à l’élue Laurence HELAILI
. Liberté religieuse : pasteur Thierry Le GALL
. En circonscription au Royaume-Uni, avec Nicolas HATTON, conseiller des Français de l’étranger pour la circonscription de Londres :
– Diner de gala de l’APL du lycée Charles de Gaulle
– Dispensaire français de Londres
– Petite école d’Ealing (Flam)
. Service public pour les Français d’Abou Dhabi, représentés par Gilles GRIMA, élu EAU et Oman
. Droit d’opposition à l’Espace numérique santé pour les FDE
. Délibérations au sein du conseil consulaire

FRANCE
Actualités : Politique

Découvrir l’InfoLettre n°168

Tribune : “Pour une stratégie offensive de lutte contre la désinformation à l’ère du numérique” (Cyber Cercle, le 08/04/2022)

« Une tribune du sénateur Olivier CADIC, vice-président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat.

Le contexte de grande insécurité dans lequel nous nous trouvons actuellement, entre la crise sanitaire, la guerre Ukraine-Russie et ses conséquences sur l’équilibre global du monde, la crise économique, avec pénurie de matières premières et de ressources alimentaires, annoncée au niveau mondial, associé aux échéances électorales majeures pour notre pays, est aujourd’hui un terreau favorable au développement de la désinformation et des fake news.

A l’heure où Internet et particulièrement les réseaux sociaux, sont devenus la source d’informations principale pour une grande partie de la population, au détriment des medias traditionnels qui étaient les nôtres, la fragilité de notre société face au développement de ces phénomènes de déstabilisation doit être au coeur de réflexions concertées au plus haut niveau et de politiques publiques adaptées.

C’est dans ce cadre que nous avons le plaisir de publier aujourd’hui la Parole d’Expert d’ Olivier CADIC, sénateur représentant les Français établis hors de France, Vice-président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat ».

Lire la tribune

L’HEBDO DES INDÉPENDANTS N°167 – 07 avril 2022

Lire : l’HEBDO DES INDÉPENDANTS n°167 – 07 avril 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Sommaire :

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES
. « Pour le bien de la France ! » par Olivier CADIC
. Des Indépendants à la Défense Arena.
. Samedi ou dimanche, on vote !
. Où voter ?
. Professions de foi des candidats
. 22 mai : déclaration des revenus en ligne pour les non-résidents
. Travaux et résolutions de la commission des Affaires sociales, de l’Emploi et des Anciens combattants (retraites / santé / monde combattant)

LE CLUB DES INDÉPENDANTS
. Gwénola COUPÉ, Conseillère des Français de Shanghai (effets du confinement sur la communauté française).
. Nicolas ARNULF, conseiller des Français de l’Étranger à Rabat et Conseiller AFE d’Afrique du Nord (analyse de la campagne 2022 du STAFE).
. Vincent SICET, conseiller des Français du Pérou (mouvements de protestation liés à la hausse du carburant).

LE BLOG D’OLIVIER CADIC
. « Stand up for Ukraine »
. Horreur (Ukraine)
. « Cruauté sans frontières » (Mali)

FRANCE
Actualités : Politique

BRÈVES D’AILLEURS

Découvrir l’InfoLettre n°167

Question écrite – Vote des Français en Chine

Alors que des restrictions drastiques à la circulation sont décrétées notamment à Shanghai, comme le relève Gwénola Coupé, conseillère des Français de l’étranger, la participation des Français confinés à l’élection présidentielle est fortement compromise en l’absence de modalité de participation à distance.

La seule alternative au vote en personne est le vote par procuration. Pourtant, l’établissement de la procuration implique de se déplacer au consulat. Il faut également trouver un tiers de confiance qui devra être en mesure de se déplacer le jour du scrutin.

J’ai posé une question écrite au ministre délégué notamment chargé des Français de l’étranger pour savoir si « des négociations sont menées avec le gouvernement chinois pour permettre la participation au scrutin présidentiel des Français qui pourraient encore être confinés ».

Lire la question écrite n°27426 publiée le 31/03/2022

L’HEBDO DES INDÉPENDANTS N°166 – 31 mars 2022

Lire : l’HEBDO DES INDÉPENDANTS n°166 – 31 mars 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Sommaire :

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES
. Présidentielle : les propositions des candidats pour les Français de l’étranger
. Retrouvez les professions de foi de l’ensemble des candidats en ligne
. Où voter ?
. Législatives
. Déplacements internationaux : actualisation de la liste des pays en zone « verte ».

LE CLUB DES INDÉPENDANTS
. Serge THOMANN, conseiller des Français de l’étranger – Australie, Fidji et Papouasie Nouvelle Guinée (service consulaire à Melbourne).
. Rosiane HOUNGBO-MONTEVERDE, présidente de la commission des Lois de l’Assemblée des Français de l’étranger, conseillère des Français de l’étranger pour le Qatar et Bahreïn (droit au compte bancaire).

LE BLOG D’OLIVIER CADIC
. Manifestation à Londres pour l’Ukraine avec le CFdE, Nicolas HATTON
. Intervention sur la sécurité au Sahel lors du colloque « Maroc, plateforme vers l’Afrique », organisé par les CCEF à Rabat.
. En circonscription au MAROC à Rabat (18 mars) & Fès (19 mars) – Déplacement organisé par Nicolas ARNULF, conseiller AFE pour l’Afrique du nord et conseiller des Français de l’étranger pour Rabat.

FRANCE
Actualités : Politique / Société

BRÈVES D’AILLEURS

Découvrir l’InfoLettre n°166