Accueil      En circonscription      Sénat      Bilan de mandat      Revue de Presse          Parcours      Contact     
    

En circonscription aux Émirats arabes unis – Dubaï (4-5 mars 2022)

L’émirat de Dubaï, deuxième économie de la Fédération (26 % du PIB total), a centré son développement sur sa position privilégiée de plate-forme commerciale et touristique, avec un port et un aéroport qui comptent parmi les plus importants au monde, avant de se développer dans les services (services financiers, tourisme, commerce de détail, etc.).

La visite de notre délégation sénatoriale auprès du conseil national fédéral a contribué à renforcer les relations parlementaires, à promouvoir l’échange d’expérience entre nos deux pays, ainsi qu’à coordonner les points de vue sur de nombreuses questions régionales et international d’intérêt commun.

Diplomatie économique

Conseil national fédéral

Notre mission parlementaire a rencontré les membres du Conseil national fédéral.

Échanges avec le Dr Ali Al Nuaimi, président du comité Défense et Affaires étrangères et intérieures, avec lequel je m’étais déjà entretenu lors de mon précédent déplacement à Abu Dhabi, début 2020.

Nous avons discuté des principaux sujets internationaux : Ukraine, Yémen et accords d’Abraham entre les EAU et Israël. À ce titre, j’ai invité le Dr Ali Al Nuaimi à participer à la conférence que j’organise au Sénat, le 2 mai prochain, sur ces accords d’Abraham.

Le Conseil national fédéral fait fonction de Parlement au rôle consultatif. Depuis 2019, il est constitué à 50% de femmes. +d’images

Exposition universelle

Visite des pavillons

Retour pour la troisième fois à l’Exposition universelle de Dubaï. Le 3 décembre dernier, j’accompagnais le Président de la république, Emmanuel Macron (compte-rendu).

Ouverte en octobre 2021, l’Exposition universelle fermera ses portes fin mars 2022.

Avec le groupe d’amitié, nous nous sommes rendus sur les pavillons des Émirats arabes unis (photo 1), de l’Arabie saoudite (photo 2), du Koweït, de Bahreïn et de la France. Notre pavillon « Lumière, lumières » est une vitrine de la vision et du savoir-faire français à l’international. Il a enregistré 1,5 million de visiteurs.

Le lendemain, je suis revenu en compagnie de Nawal Mouhtaram, entrepreneuse dans l’immobilier à Dubaï qui m’a guidé sur l’expo. Nous avons visité le pavillon du GCC, de Djibouti, du Brésil, d’Israël, du Royaume-Uni, d’Éthiopie et bien évidemment celui de l’Ukraine.

J’ai visité 19 pavillons au total, si on ajoute ceux de la Belgique, la Serbie, le Chili, le Maroc, l’Inde, le Qatar et Oman. Le 20ème étant le pavillon d’honneur, où j’ai assisté à la signature de contrats commerciaux en présence du Président de la république, en décembre.

Cerise sur le gâteau : la délégation du groupe d’amitié que je présidais a été reçue par le Cheikh en charge de l’Exposition universelle. Une rencontre qui m’a offert l’opportunité de saluer le formidable succès de cet événement.

80% des pavillons resteront en place lorsque l’exposition fermera ses portes. +d’images

Pavillon de l’Ukraine

En solidarité avec le peuple ukrainien, qui subit l’invasion de la Russie, les visiteurs déposent un message sur un Post-it, dont le nombre tapisse les murs du pavillon ukrainien de l’Exposition universelle de Dubaï.

Une vidéo du président Volodymyr Zelensky appelle au respect de l’intégrité et de la souveraineté de son pays.

+d’images

Pavillon du GCC

Dans le prolongement de mon entretien à Riyad avec le Dr. Nayef Falah M. Al-Hajraf, secrétaire général du GCC (Gulf Cooperation Council for the Arab States), je me suis rendu sur le pavillon du GCC, lors de mon passage à l’Exposition universelle à Dubaï.

Merci à toute l’équipe exposante pour son chaleureux accueil.

+vidéo

Entrepreneurs

Communauté française

Outre le petit-déjeuner que j’avais organisé en compagnie de Gilles Grima, conseiller des FDE pour les EAU, auprès de la communauté d’affaires d’Abu dhabi le 3 mars, nous avons renouvelé l’exercice à Dubaï le 5 mars avec les entrepreneurs de Dubaï, en présence de Geoffroy Bunetel, président de la Chambre de commerce qui réunit les deux Business Group (Dubaï et Abu Dhabi) depuis l’an dernier.

Les start-upers de Dubaï m’avaient suggéré de faire notre réunion chez David, boulanger-pâtissier, qui a partagé son parcours exceptionnel avec une force de caractère exemplaire lui permettant de surmonter tous les obstacles.

Le lendemain soir, la délégation sénatoriale a offert une réception à la communauté française au lycée français international Georges Pompidou, en présence d’Hervé Serol, conseiller des FDE pour les EAU, de Nathalie Kennedy, consule générale de France à Dubaï et de Omar Germouni, président du conseil de gestion du lycée Pompidou.

Il m’est revenu l’honneur de prononcer le discours de clôture de notre mission en Arabie saoudite et aux Émirats, à la suite de Laurent Lafon, président de la commission de la Culture, de l’Éducation et de la Communication.

Pendant une semaine, j’ai eu le privilège de faire un voyage historique avec huit collègues qui pour sept d’entre-eux découvraient le Moyen-Orient.

J’ai déclaré que j’étais particulièrement heureux de terminer cette semaine en compagnie de la « French smart génération » de Dubaï ! +d’images

Émirats arabes unis – Dubaï – Expo Universelle – Pavillon GCC

Dans le prolongement de mon entretien à Riyad avec le Dr. Nayef Falah M. Al-Hajraf, secrétaire général du GCC (Gulf Cooperation Council for the Arab States), je me suis rendu sur le pavillon du GCC, lors de mon passage à l’Exposition universelle à Dubaï.

Merci à toute l’équipe exposante pour son chaleureux accueil.

Émirats arabes unis – Entretien avec l’ambassadrice Hend Al Otaiba

En présence de Laurent Lafon, président de la commission de la Culture, de l’Éducation et de la Communication au Sénat, j’ai eu le plaisir d’accueillir à nouveau Son Excellence Hend Al Otaiba, ambassadrice des Émirats arabes unis en France, le 20 janvier dernier.

Nous lui avons d’abord témoigné tout notre soutien et notre sympathie suite à l’agression terroriste perpétrée, le 17 janvier, contre les installations civiles d’Abou Dhabi. Les tirs revendiqués par les milices Houthis ont provoqué la mort de deux civils et ont blessé plusieurs personnes. Les EAU ont saisi le Conseil de sécurité des Nations unies afin de condamner cet acte odieux.

Dans la perspective du prochain déplacement du groupe d’amitié France-pays du Golfe que je préside à destination de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis, nous avons évoqué trois visites incontournables à Abou Dhabi :

– La première Exposition universelle au Moyen-Orient (du 1er oct. 2021 au 31 mars 2022) qui a pour thème « Connecter les esprits, construire le futur ». On y découvre en effet le meilleur état de l’art technologique et le savoir-faire de chaque nation exposante.

– Le Louvre Abou Dhabi, chef d’œuvre architectural de notre compatriote Jean Nouvel. Ce musée qui a été inauguré le 8 novembre 2017 par Emmanuel Macron représente l’emblème d’une coopération culturelle d’exception entre la France et les Émirats.

– Paris-Sorbonne Abou Dhabi (PSUAD), dont les cours sont assurés par des professeurs de Paris. Il y a plus de dix ans, à la demande du gouvernement de l’Émirat, Paris-Sorbonne est devenue la première université française à s’implanter hors du territoire national.

Elle accueille sur un campus ultramoderne un millier d’étudiants représentant des dizaines de nationalités différentes, dont un tiers d’Émiriens et 10 % de jeunes Français qui vivent avec leur famille au Moyen Orient.

L’ambassadrice était accompagnée de Mohamed Al Midfa, Premier Secrétaire, Tareq Al Shehhi, Deuxième Secrétaire, et Amine Bouezzedine, en charge des Affaires politiques. +d’images

GIA France-Pays du Golfe : Exposition universelle à Dubaï

Ce 9 mars, j’ai présidé la réunion du groupe d’amitié France-Pays du Golfe où nous avons reçu en audition Eric Linquier, commissaire général de la France à l’Exposition universelle de Dubaï et président de la Cofrex.

Les enjeux de l’Exposition universelle de Dubaï, qui débutera le 2 octobre 2021, seront essentiellement consacrés aux enjeux de la ville durable.

L’événement abritera 192 participants, contre 125 lors de la précédente Exposition universelle à Milan.

Nous avons tout particulièrement évoqué le Pavillon France qui s’étendra sur 800m2 pour l’exposition permanente et près de 200m2 pour l’exposition temporaire.

Le Pavillon France s’articulera autour de 3 thématiques :
– La Lumière et les lumières ;
– La mobilité ;
– Connecter les esprits et construire le futur ;

Cette Exposition universelle nous offre l’opportunité unique de mobiliser l’ensemble des Français et d’ouvrir nos acteurs économiques à l’international. +d’images

Expo Universelle 2025 : Pour Jean-Christophe Fromentin, la candidature de la France doit être menée avec une approche entrepreneuriale

Organiser l’exposition universelle 2025 reflèterait notre vocation universelle et servirait notre envie de rayonner, mais aussi nos intérêts : on pourrait miser sur 25 milliards de retombées économiques et 150.000 emplois durables.

"Un projet qui nous ressemble et qui donne un visage à notre envie d'accueillir le monde"  Emmanuel Macron

« Un projet qui nous ressemble et qui donne un visage à notre envie d’accueillir le monde »
Emmanuel Macron

Ce 21 octobre au ministère de l’Economie, plus 600 entrepreneurs et décideurs étaient présents aux côtés d’Emmanuel Macron pour soutenir la candidature de la France à l’Exposition universelle de 2025.

Si le ministre de l’Economie a rappelé que toutes nos valeurs étaient en symbiose avec celles de l’Exposition universelle que nous avons inventée, il n’a pas négligé la portée économique de l’événement.  Pour être prêts, il nous faudra investir dans les infrastructures de transport, dans l’hôtellerie et les activités touristiques. En effet, « l’exposition prolonge notre stratégie de développement touristique : nous voulons 100 millions de visiteurs en 2020, soit 15 de plus qu’aujourd’hui », précise le ministre.

Tout sera mis en œuvre pour séduire les visiteurs du monde entier, à qui on promet une expérience unique : « L’Expo 2025 sera connectée, interactive, en un mot en phase avec la nouvelle économie », résume Emmanuel Macron.

"Le grand intérêt, c'est de mettre un pas dans le futur" Jean-Christophe Fromentin, président d'ExpoFrance2025 et député-maire UDI de Neuilly-sur-Seine

« Le grand intérêt, c’est de faire un pas dans le futur » Jean-Christophe Fromentin, président d’ExpoFrance2025 et député-maire UDI de Neuilly-sur-Seine

Tout comme le ministre, Jean-Christophe Fromentin, président d’ExpoFrance2025 souhaite créer une vaste mobilisation citoyenne, à travers les associations, les universités partenaires, les institutions publiques et, bien entendu, les entreprises. « Nous devons gérer ce projet comme une entreprise, dans l’esprit collaboratif de la nouvelle économie », a insisté le député-maire UDI de Neuilly-sur-Seine, en saluant les 27 entreprises françaises partenaires.

Une approche entrepreneuriale, mais aussi autofinancée : les dépenses de fonctionnement sont estimées à 1 milliard d’euros, les investissements à 1,5 mds, face à des recettes de 2,8 mds (provenant des 45 millions de visiteurs français et étrangers qui devraient dépenser par ailleurs 6 milliards en commerces, hébergement, restauration, transports…).

L’Expo 2015 est un pari sur l’avenir qui doit nécessairement être rentable, soutient Jean-Christophe Fromentin qui se fait un « devoir » que les retombées concernent « toute la France, tous nos territoires ».