J’ai répondu aux questions d’Arab News en qualité de président du groupe d’amitié interparlementaire France-Pays du Golfe du Sénat. L’article publié ce 14 juillet est centré sur la coopération entre la France et l’Arabie saoudite, pays où je me suis rendu deux fois dans le cadre de mon mandat : la première fois, à Djeddah en 2015, puis à Riyad, en avril 2019.
En l’espace de quatre ans, j’ai pu constater un profond changement, une modernisation entreprise prince héritier Mohamad Ben Salmane dans le but de sortir son économie du « tout pétrole ».

La « Vision 2030 » mise en œuvre par l’Arabie saoudite doit offrir de belles perspectives aux entreprises françaises dans de nombreux domaines où elles possèdent une expertise internationalement reconnue : la gestion de l’eau, l’environnement et les villes connectées, sans oublier l’énergie, la santé et l’agriculture.

Lors de ma visite à Riyad, je me suis rendu compte de l’importance donnée au savoir-faire français avec l’attribution de la construction des premières lignes de métro à la RATP.

Lire l’entretien avec Arab News