Ce 30 mai, le groupe d’études « Statut, rôle et place des Français établis hors de France », présidé par Ronan Le Gleut, a organisé une table ronde réunissant les principaux acteurs de l’enseignement français à l’étranger, consacrée à l’impact du décret 2022-705 du 26 avril 2022 portant le taux de la cotisation prévue à l’article L. 87 du code des pensions civiles et militaires de retraite de 11,1 % à 27,77 %, soit une augmentation de 150 %.

Ce décret qui a suscité beaucoup de réactions vient d’être ajourné au 1er octobre prochain.

Je suis intervenu pour me réjouir de la perspective d’une discussion sur le financement de l’enseignement français, abordée dans son ensemble en septembre prochain.

La précieuse ressource des personnels détachés doit être mieux partagée au sein du réseau et il est nécessaire d’offrir un plan de carrière aux enseignants.

La remise à plat du système me semble indispensable pour favoriser l’atteinte de l’objectif fixé par le Président de la République, celui de doubler le nombre d’élèves scolarisés dans l’enseignement français à l’étranger d’ici 2030.

Pour ce faire, notre réseau devrait progresser de 15% par an ; nous n’en sommes qu’à 2% seulement.

➡️ Lire le communiqué de presse