Lire : l’INFOLETTRE n°155 – 11 janvier 2022Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Voeux 2022 de l’InfoLettre n°155

Madame, Monsieur, mes chers compatriotes établis à l’étranger,

Je vous souhaite à toutes et tous une heureuse année 2022 !

Qu’elle soit réjouissante, propice à vos attentes et, surtout, synonyme de bonne santé.

J’ai une pensée particulière pour tous ceux qui ont été atteints par la pandémie ou qui ont perdu un proche.

La situation sanitaire est nettement différente par rapport au début de l’année dernière : la vaccination de masse, l’assimilation des gestes barrières, la recherche qui progresse nous conduisent à aborder cette nouvelle année sous le signe de l’optimisme.

D’un variant l’autre, il demeure que nous ne sommes pas encore sortis du tunnel, c’est pourquoi j’en appelle à la responsabilité de chacun pour nous permettre d’en finir avec ce cauchemar.

Nous démarrons aussi cette année sous le signe du renouveau de la représentation des Français de l’étranger.

Je félicite tous les élus pour leur engagement au service de nos compatriotes.

Les élections des conseillers des Français de l’étranger, en mai dernier, ont vu émerger une force indépendante équivalente à chacun des grands partis de l’Hexagone.

Le choix de l’indépendance, vis-à-vis des étiquettes politiques, a conduit à ma réélection lors des dernières sénatoriales, à la création d’un collectif de 14 conseillers indépendants au sein de l’AFE, Assemblée des Français de l’étranger, soit 1/6ème du nombre d’élus, et, enfin, à l’élection de la première femme à la présidence de cette même AFE, Hélène Degryse, élue indépendante pour les Pays-Bas.

La force des indépendants réside dans leur liberté.
La liberté de ne pas être liés par des injonctions partisanes.
La liberté de travailler de manière plus constructive, sans idéologie, sur de nombreuses thématiques qui touchent à votre quotidien.
La liberté, enfin, de s’allier avec qui ils le souhaitent pour faire aboutir au mieux les projets dans l’intérêt commun.

Pour les aider à servir au mieux nos compatriotes, je transformerai ma lettre d’information en « hebdo des indépendants » pour mieux faire connaître leurs idées et partager leurs résultats.

Pour ma part, je continuerai sans relâche à défendre vos intérêts et vous rencontrer en tous points du globe pour vous entendre et vous soutenir.

Ma première priorité pour 2022 sera le développement de l’enseignement français à l’étranger.

À ce propos, je viens d’être élu président de l’ANEFE, Association nationale des écoles françaises à l’étranger. Je suis très fier de succéder au sénateur honoraire André Ferrand.

Depuis près de 50 ans, l’ANEFE contribue au financement de l’immobilier des écoles françaises à l’étranger.

Ce mandat me permettra de mettre en œuvre des initiatives concrètes et innovantes pour soutenir le développement de nos écoles. Cela participera à l’atteinte de l’objectif ambitieux défini par le Président de la République Emmanuel Macron, en mars 2018… celui de doubler le nombre d’élèves dans notre réseau d’ici à 2030.

Notre rayonnement international dépend aussi de la place de la langue française dans le monde. La promotion de la francophonie est au cœur de mon mandat au sein du conseil d’administration de l’Institut français.

Ma seconde priorité consistera à développer de nouvelles initiatives en faveur de nos entrepreneurs à l’étranger en m’appuyant sur le réseau de nos chambres à l’international et des conseillers du commerce extérieur.

Président du groupe d’amitié France-Pays du Golfe, j’ai eu le privilège de faire partie de la délégation qui a accompagné Emmanuel Macron lors de son déplacement au Moyen-Orient en novembre dernier. Ce voyage a permis de concrétiser des résultats économiques spectaculaires qui renforceront l’emploi en France.

Je me réjouis d’observer une France qui gagne. La France a retrouvé son statut international de force d’équilibre face aux grandes puissances au moment où elle prend la présidence du Conseil de l’Union européenne.

La France a l’énergie pour renforcer l’autonomie stratégique de l’Union et la fermeté pour défendre les droits humains face aux régimes autocratiques ou religieux qui combattent ouvertement les idées démocratiques.

Je forme le vœu que nous poursuivions sur cet élan tout au long de l’année !

Mes chers compatriotes, mes chers amis,

Belle année 2022 à toutes et à tous.