(A l’image) avec Arnaud Darc, devant le Malis, son somptueux restaurant cambodgien.

Siem Reap fut une étape passionnante avec la visite du chantier de rénovation archéologique du Mébon piloté et financé par la France, la préparation de la première Semaine française organisée par nos entrepreneurs, la galette des rois organisée par les associations ADFE et UFE ou encore la rentrée des classes de l’Ecole française.

Je soutiens totalement l’initiative d’Arnaud Darc qui réunit les énergies pour ouvrir une nouvelle Alliance française à Siem Reap à horizon de septembre 2018. Je remercie Laurent Triponey, Premier conseiller de l’ambassade, qui m’a accompagné lors de toutes ces étapes.

Entrepreneuriat

Semaine française

J’ai rencontré le comité d’organisation de la 1ère Semaine française de Siem Reap 2018, programmée en mars prochain.

Pour cette première édition, les organisateurs souhaitent réunir une trentaine d’entreprises pour créer une « envie de France ». J’ai été séduit par l’approche collective et dynamique de ces entrepreneurs locaux.

Ceux-ci s’étaient donné rendez-vous dans l’atelier du maître laquier, Eric Stocker, pour me présenter leur projet : Eric Raisina (couturier) ; Françoise Gouëzou (Biniky – accessoires voyages) ;  Loïc Dumas (Sirivan – prêt à porter) ; Vanessa Voukovitch (Brandrui – produits de beauté bio) ; Florian Bohême (B. Consulting – conseil en tourisme) ; Yannick Aillerie (directeur de l’aéroport de Siem Reap) ; Philippe Bes (directeur de l’école hôtelière Sala Baï) ; Arnaud Darc, président d’Eurocham – Chambre de commerce européenne). + d’images

Communauté française

Galette des rois

Merci à Jean Lestienne, conseiller consulaire pour le Cambodge (au micro), qui a animé à mes côtés la « Galette des rois » pour la communauté française de Siem Reap en présence de Laurent Triponey, Premier conseiller.

Une rencontre conviviale organisée par les deux associations Français du Monde – Adfe, représentée par son vice-président, Florian Bohême et l’Union des Français de l’étranger (UFE), représentée par Jean-Pierre Chennu, délégué. Nous nous sommes retrouvés au restaurant français le Barrio. 

Echange avec Marc Franiatte, consul honoraire, qui m’a confirmé tout l’intérêt d’une assurance rapatriement, au vu de nos compatriotes qui aboutissent à l’hôpital de Siem Reap sans être en mesure d’acquitter les soins reçus… + d’images

Lire aussi l’article de Raphël Ferry, correspondant Siem Reapois du LePetitJournal.com, que je remercie : ‘Les Français de Siem Reap, heureux de rencontrer le sénateur O. Cadic‘.

Enseignement

Ecole française

Quel plaisir d’avoir assisté à la rentrée scolaire de l’Ecole française de Siem Reap (EFSR), établissement homologuée et créé en 2003 grâce à une initiative privée.

Actuellement 84 élèves (61% de Français) sont scolarisés de la maternelle au CM2. Ensuite, c’est le CNED qui prend le relai avec l’assistance d’un tuteur.

Accompagné par Jean Lestienne, conseiller consulaire, et Laurent Triponey, nous avons été reçus par Aline Clément, dynamique directrice de l’EFSR qui partage son temps avec son rôle d’enseignante.

Pour l’anecdote, sa classe de CE2 était en train d’étudier « Le tour du monde en 80 jours » de Jules Verne. Ses élèves ont découvert que je vivais en Angleterre comme Phileas Fog et étaient curieux de connaître les 66 pays que j’avais traversés … + d’images

Culture française

Francophonie

L’antenne de l’Institut français à Siem Reap a dû fermer en 2014, pour des raisons budgétaires. Qu’à cela ne tienne, le serial entrepreneur Arnaud Darc, pdg de Thalias et président d’Eurocham, m’a présenté son projet de création d’une Alliance française.

Les locaux sont tout trouvés, flambants neufs, que nous avons visités au coeur d’une ville qui accueille 3 millions de touristes par an, dont 150.000 Français, ce qui signifie que les hôtels, restaurants ou commerces ont besoin de personnel parlant notre langue.

Outre les cours de langue, l’AF pourrait abriter une succursale de la chambre de commerce française au Cambodge.  + d’images

Coopération

Sauvegarde du patrimoine / Angor

A Angkor, après l’achèvement de la restauration du temple du Baphuon (1995-2011), le MEAE pilote et finance désormais le chantier emblématique et complexe du Mébon (temple situé au milieu d’un lac, le Baray occidental).

J’ai visité ces deux monuments avec les explications de l’architecte Maric Baufeïst de l’Ecole française d’Extrême Orient (EFEO). En effet, la France opère au Cambodge dans le domaine de l’archéologie préventive et la restauration, notamment grâce à l’EFEO.

Le chantier du Mébon aura besoin de financements pour se poursuivre. + d’images