Cette 4ème visite à Tanger a permis de répondre à l’invitation du patronat marocain pour intervenir dans un séminaire consacré à la cybercriminalité en entreprise. Belle initiative pour éveiller les consciences au risque numérique professionnel.

Mes remerciements à Thierry Vallat, consul général de France à Tanger, pour l’organisation de mon déplacement en marge du séminaire et notamment d’une réception avec des représentants français du milieu culturel tangérois.

POLITIQUE

Conseil régional

Très honoré d’avoir été accueilli par Fatima El Hassani, présidente du Conseil régional de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et Bouhriz Mohamed, vice-président, en compagnie de Thierry Vallat, consul général de France à Tanger.

Ce fut l’opportunité de saluer le dynamisme de la région et l’attrait de son cadre auprès de mes hôtes.

Leur challenge est d’accompagner la croissance du port de Tanger Med, sans perdre la maîtrise de leur destin en devenant dépendants d’un marché particulier. J’ai été très intéressé par leur vision clairvoyante des enjeux auxquels leur région est confrontée. + d’images

CYBERSECURITÉ

Séminaire

À l’invitation d’Adil Rais, président de la CGEM Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et de Rim Arara, directrice régionale, j’ai participé à un séminaire consacré à la « cybercriminalité en entreprise », en présence de Thierry Vallat, consul général.

Intitulée « N’attendons pas de vivre un cyber 11 Septembre pour combattre ceux qui veulent miner les démocraties de l’intérieur », mon intervention avait pour objectif de contribuer à la sensibilisation des entrepreneurs marocains aux multiples défis de nature cyber auxquels nos pays et nos entreprises sont confrontés.

Des défis qui se résument à savoir dans quel type de société nous  voulons vivre en 2050…

J’ai été séduit par la pertinence des propos des autres participants :
Jamal Saad, directeur des opérations cybersécurité et intelligence économique, France (« État actuel de cyber et défis mondiaux ») ;
Omar Seghrouchni, président de la Commission nationale pour la protection des données à caractère personnel (« La protection des données à caractère personnel : une nécessaire offre de service de l’entreprise marocaine ») ;
Pierre Wampach, directeur des nouveaux marchés, Belgique (« Votre infrastructure informatique dans le cloud ? Un atout pour la sécurité des données ») ;
Ismail Naaim, resp. du département Gouvernance, Risque et Contrôle de Bank Al Maghrib + d’images

ENTREPRENEURIAT

Tanger Med

Accueilli par Hassan Abikari, DG adjoint de l’autorité portuaire de Tanger Med, j’ai pu visiter les infrastructures du premier port d’Afrique. Créé sous l’impulsion de sa Majesté le Roi Mohammed VI, le port de Tanger Med a démarré en 2007.

Malgré la crise de 2008, il a été décidé de lancer Tanger-Med 2. De zéro conteneur en 2007, le port va accueillir 4,6 millions de conteneurs cette année, affichant une progression de 1,2 million par rapport à 2018.

En été, le port se transforme en « pont flottant » avec une capacité de 14.500 véhicules transportés par 48 ferries chaque jour entre Tanger et l’Europe, située à tout juste 16 kilomètres.

Tanger a fait son entrée dans le top 50 des ports mondiaux. 1er port d’Afrique, Tanger est là 2ème zone économique du pays.

L’objectif est désormais de porter la capacité d’accueil à 9 millions de conteneurs par an d’ici à 2027-2028. Un beau projet qui permettrait d’entrer dans le top 20 des ports mondiaux. Ce serait une formidable performance d’atteindre ce niveau moins de 20 ans après être parti de rien. + d’images

COMMUNAUTE FRANCAISE

Acteurs culturels

Thierry Vallat, consul général de France à Tanger, a organisé une réception qui m’a donné l’opportunité d’échanger plus particulièrement sur l’activité de l’Institut français de Tanger et de Tétouan.

Ces échanges furent l’occasion d’approfondir ma relation avec les entrepreneurs engagés dans l’action culturelle, que ce soit dans le tourisme, dans l’édition ou encore dans la diffusion de l’écrit en français. + d’images

ENSEIGNEMENT

Le Détroit

Visite du groupe scolaire Le Détroit, accompagné par Thierry Vallat, notre consul général.

Le Détroit a intégré le réseau OSUI, il y a 10 ans.

La maxime de l’école « 2 cultures, 3 langues » fonctionne à merveille, puisque les élèves de CE2 ont le même niveau d’anglais que les élèves de 4ème en France.

Situé dans les beaux quartiers de Tanger, l’établissement accueille 960 élèves, dont 150 en maternelle, sur une surface de 10.000 mètres carrés. Il affiche 100% de succès au baccalauréat depuis 2013 et plus de 60% de mentions.

Éric Poree, proviseur et Jean-Dominique Pascali, directeur du primaire m’ont confié leurs plans d’amélioration afin d’élever encore le confort et le bien-être de leurs élèves. Une culture « orientée élèves » qui fait plaisir à observer. + d’images