Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

Visite du Forum Expat 2017

(à l’image) avec Jean-Pierre Pont, expert en mobilité internationale et animateur de conférences à Forum Expat.

Vivre à l’étranger ? Y travailler, entreprendre ou prendre sa retraite ? Le Forum Expat cherche à vous donner toutes les cartes en main pour réussir votre projet d’expatriation.

Les 30 et 31 mai derniers, plus de 80 exposants, des dizaines de conférences et ateliers constituaient ce forum installé à la Cité de la Mode et du Design, en bordure de Seine.

CFE

Anne-Laure Chesnau, responsable de la communication de la CFE, Caisse des Français de l’étranger, une caisse de Sécurité sociale de même niveau qu’en France pour les Français expatriés.

La CFE lance une offre « JeunExpat » financièrement très séduisante pour les expatriés de moins de 30 ans, sans délai de carence. Ce produit ne concerne que les soins Santé (maladie / maternité / hospitalisation).

EURES

Lidija Globokar, responsable communication pour Eures, le portail européen de la mobilité professionnelle au sein des 28 États membres de l’UE, de la Suisse, de l’Islande, du Liechtenstein et de la Norvège.

Outre son portail, Eures fournit des services grâce à un réseau de près de 1000 conseillers en contact quotidien avec les demandeurs d’emploi et les employeurs.

UFE

En compagnie de Margaret Dembicki, attachée à la Direction administrative et financière et Charlotte Hemery, déléguée générale adjointe et resp. Communication.

Association reconnue d’utilité publique, l’Union des Français de l’Etranger (UFE), est un réseau de 170 représentations dans plus de 100 pays. Fondée en 1927, elle défend les intérêts des expatriés et leur apporte information et entraide au quotidien. Elle a récemment développé de nombreux partenariats avec des entreprises pour offrir aux adhérents, des services, des réponses et des privilèges.

FIAFE

J’ai échangé avec Corinne Levet, nouvelle présidente de la FIAFE, Fédération internationale des Accueils français et francophones d’expatriés. Corinne a été élue à l’unanimité lors de l’AG de mars dernier, pour succéder à Anne Trousseau qui aura accompli un remarquable mandat.

Ce réseau, créé en 1984, compte 10.000 bénévoles et 100.000 adhérents dans 90 pays.

Canada

On se presse au portillon au pays de Trudeau. La queue ne tarit jamais devant le stand du Canada, où cinq conseillers enchaînent les entretiens.

Grand comme vingt fois la France, le pays ne compte que 35 millions d’habitants ! Plus d’un million de travailleurs qualifiés recevront leur visa d’ici 2020.

Hormis le Québec, qui attire pour son environnement francophone, d’autres provinces ont le vent en poupe : l’Ontario (Toronto, Ottawa) ou encore la Colombie-Britannique (Vancouver).

Conférence sur l’entrepreneuriat

J’ai eu le plaisir d’être invité à faire une conférence sur le thème : « Créer, reprendre ou implanter une entreprise à l’étranger », aux côtés de (à l’image) : Jean-Pierre Pont, animateur et Heerun Ghurburrun, responsable du Bureau des investissements de l’Ambassade de la République de Maurice.

J’ai fait part de mon expérience d’entrepreneur concernant les façons d’internationaliser ses activités, ce qui peut se traduire par diverses formes de présence locale.

Hors de nos frontières, j’ai suggéré de toujours s’appuyer sur notre réseau de chambres de commerce françaises présentes dans 85 pays. Celles-ci réunissent des entrepreneurs implantés localement. Je les visite systématiquement en qualité de sénateur.

C’est aussi au titre de parlementaire que j’ai témoigné de quelques succès caractéristiques observés lors de mes déplacements à Tanger, Dublin, Prague, Athènes, Bucarest, Santiago, Managua, Atlanta ou encore Dakar.

J’ai rappelé qu’à l’étranger, l’impossible devient parfois possible, comme se lancer dans la culture de la vigne sans autre bagage que la passion. Quoi qu’on veuille faire, à l’étranger, personne ne vous attends.  En conclusion, mon conseil aux porteurs de projets tenait en trois mots, le faire : vite, vite, vite !

La Fiafe a 30 ans !

Je connais de longue date le travail remarquable des bénévoles de Londres Accueil qui aident les nouveaux arrivants et leur famille à s’implanter en Angleterre. J’ai donc répondu immédiatement favorablement à la proposition d’Anne Trousseau de me présenter le réseau Fiafe, dont elle est la nouvelle présidente. En effet, Londres Accueil est l’un des 218 Accueils Fiafe répartis sur les 5 continents.

Anne Trousseau, présidente de la Fiafe et Olivier Cadic – Sénat, le 20.01.2015

Anne Trousseau, présidente de la Fiafe et Olivier Cadic – Sénat, le 20.01.2015

La Fédération Internationale des Accueils Français et francophones à l’Etranger vient de fêter ses 30 ans ! Cette organisation revendique son caractère apolitique et une totale liberté d’action offerte à ses affiliés. Chaque Accueil gère ses propres fonds ou bien encore fabrique des supports imprimés comme il l’entend, puisqu’il n’y a pas de charte graphique commune.

Cette liberté explique en partie le grand regret de la Fiafe, par la voix désolée de sa présidente, celui de ne pas être reconnue d’utilité publique car l’Administration ne regarde que les comptes de la Fédération qui, seule, ne justifie pas d’un poids financier suffisant.

La Fiafe est mobilisée pour surmonter les difficultés qui compliquent la mobilité à l’international quelque soit le pays, y compris la France. Nous avons par exemple évoqué la question du retour de nos compatriotes ou les difficultés administratives que connaissent les expatriés en France, notamment les étudiants français ou étrangers.

Pour l’avenir, la fédération compte poursuivre « son développement dans un maximum de grandes capitales », d’autant que son essor se calque sur les mouvements des grandes entreprises françaises à l’international. Un phénomène bien connu par Anne Trousseau qui l’a conduite à vivre à Buenos Aires et à New York.