Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

PLF2021 / Débats – Amendement pour ouvrir le dispositif d’assurance-crédit public aux filiales étrangères des entreprises françaises – Vidéo (1’25)

Face à la crise actuelle, j’ai défendu un amendement que j’avais déjà proposé en juillet dans le cadre du PLFR3. Il visait à étendre le dispositif public de réassurance crédit aux entreprises ayant souscrit leur contrat d’assurance en France, mais qui ne seraient pas situées en France.

En effet, les emplois situés en France dépendent souvent des ventes réalisées par les filiales étrangères de ces entreprises françaises.

L’amendement était destiné à permettre aux filiales de sociétés établies en France de bénéficier du dispositif de soutien public d’assurance crédit à l’export.

Le ministre chargé des comptes publics, Olivier Dussopt, m’a proposé de retirer l’amendement en ouvrant la voie pour trouver une formule qui permettrait d’atteindre l’objectif visé en s’appuyant sur Business France, ce dont je l’ai remercié.

PLFR3 (3/6) – Soutien aux CCIFI (Chambre de commerce à l’international) – Vidéo (4m)

Mesures de relance pour les entrepreneurs français à l’étranger.

Les entrepreneurs français installés à l’étranger contribuent au développement du commerce extérieur de la France.

J’ai défendu mes propositions décrites dans l’éditorial du 9 juin 2020 – L’esprit d’équipe – pour soutenir notre diaspora économique lorsqu’elle se trouve en difficulté et sans aucun soutien local.

Défense de mon amendement n°528
Mon amendement visait la création d’un fonds de soutien en faveur du réseau de nos chambres de commerce à l’international (CCIFI) qui ne bénéficie d’aucun financement public. La crise aurait justifié un soutien ponctuel de 3M€ au travers de la structure centrale pour lui permettre de consolider son réseau fragilisé.

Défense de mon amendement n°731
Cet amendement était destiné à venir en aide aux entrepreneurs installés à l’étranger qui ne peuvent disposer d’aucune aide locale et qui se retrouvent en difficulté du fait des conséquences de la crise sanitaire. L’idée était de leur réserver 20% de l’enveloppe de 50M€ affectée à l’aide sociale.

Défense de mon amendement n°576
Cet amendement proposait d’étendre aux filiales étrangères des entités françaises le bénéfice des dispositifs de réassurance et d’assurance-crédit à l’export CAP, CAP+ et CAP Relais. Les emplois situés en France dépendent souvent des ventes réalisées par ces filiales.