Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Un monde de projets
    

Sénat – Taïwan – Diplomatie parlementaire

Merci à François Wu, ambassadeur de Taipei en France, pour son accueil à la Résidence en compagnie de mes collègues André Gattolin et André Vallini.

Nous avons réaffirmé notre soutien en faveur de la participation de Taïwan à des instances multilatérales, comme l’OMS (santé), Interpol (sécurité) ou UNFCCC (climat).

Quelques minutes avant la rencontre, nous avons appris que le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait dénoncé un « système de répression institutionnalisé » de la Chine à l’encontre des musulmans ouïgours dans la région du Xinjiang (nord-ouest) devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Nous avons exprimé notre préoccupation face à l’attitude du gouvernement communiste chinois qui, non seulement de bafouer ouvertement les droits de l’Homme, devient de plus en plus agressif sur la scène internationale en matière commerciale, diplomatique et militaire.

J’ai informé l’ambassadeur François Wu que certains de mes collègues commençaient à évoquer la question du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et Taïwan. L’idée, selon eux, serait de rétablir ces liens diplomatiques d’ici à 2024, soit 60 ans après la reconnaissance de la République populaire de Chine par la France.

Le jour où la Chine s’éveillera à la démocratie, la Chine sera Taïwan !

Alain Richard, président du groupe d’échanges et d’études Sénat-Taïwan a constitué son bureau, lors de l’assemblée générale, que j’intègre en qualité de Secrétaire.

À cette occasion, nous avons accueilli François Wu, dynamique et talentueux ambassadeur de Taipei en France.

Dans son message à la France, l’ambassadeur Wu déclare : « N’ayez pas peur d’échanger et de parler avec Taïwan. La France n’a aucune raison de s’autocensurer. Des ministres européens, allemands, néerlandais, britanniques font le déplacement à Taïwan. À quand un ministre français ?

Taïwan espère notre soutien pour participer à des instances multilatérales comme l’OMS (santé), Interpol (sécurité) ou UNFCCC (climat).

Le monde et la France ont laissé décider que Taiwan ne peut avoir des relations diplomatiques. Cela doit changer. La France doit apporter son soutien à un accord bilatéral entre l’Union européenne et Taïwan.

Taïwan est le 35ème partenaire commercial de la France au même rang que la Norvège.
C’est une puissance respectable :
Son Territoire équivaut à celui des Pays Bas ;
Sa population est de l’ordre de celle d’Australie ;
Son PNB est comparable à la Suède ;
Sa puissance commerciale correspond à celle de la Suisse ;
Sa puissance militaire est à l’image de celle du Canada.

En écoutant l’ambassadeur Wu faire l’éloge de ce pays sinophone démocratique, j’ai réalisé que Taïwan incarnait une « Chine libre ».

Le jour où la Chine s’éveillera… à la démocratie, la Chine sera Taïwan !