Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

JDC à l’étranger & 11 nov à Londres – Audition de Geneviève Darrieussecq

Membre du groupe d’études des sénateurs Anciens combattants et de la Mémoire combattante, présidé par Patricia Morhet-Richaud, j’ai participé, le 23 octobre, à l’audition de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des armées.

Mon intervention avait deux objectifs :

1 – Faire une proposition pour trouver une solution suite à l’arrêt de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) à l’étranger.

2 – Rétablir la cérémonie du 11 novembre à Londres devant la statue du Maréchal Foch à partir de 2020.
J’ai été parfaitement satisfait des réponses de notre ministre et je lui suis reconnaissant de son écoute attentive.

Verbatim de mon intervention :

Madame la Ministre,
Je vous remercie pour votre présentation et votre engagement sincère en faveur du devoir de mémoire.
Je souhaite vous faire une suggestion sur la JDC à l’étranger et vous poser une question sur la cérémonie du 11 novembre à Londres.
1°) C’est la JDC à l’étranger qui m’a permis de découvrir que notre jeunesse à l’étranger parle difficilement le français. 50% ne le parle pas aux USA, Australie ou Sénégal, 66% en Amérique latine, 80% en Israël ou Annaba.
Si les JDC ne peuvent plus se tenir à l’étranger pour des raisons de coûts, je vous suggère de faire quelque chose en numérique :
– Un message qui serait envoyé à tous les jeunes à l’étranger à leur majorité avec un lien vers un module d’information à distance.
– Un questionnaire associé pourrait nous permettre d’évaluer le nombre de jeunes français qui ne parlent pas le français, qui est la langue de la République (art.2 de la constitution).
2°) Le poste diplomatique à Londres a pris la décision, cette année, d’annuler la cérémonie du 11 novembre devant la statue du Maréchal Foch à Londres et de se limiter à la seule cérémonie au cimetière de Brookwood.
Je veux partager avec vous l’émoi provoqué par cette décision.
En effet, cette cérémonie constitue un symbole. Lire la suite


Réponses de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des armées :

Pour les JDC à l’étranger, je suis 100% d’accord avec vous. La JDC est très difficile à mettre en oeuvre à l’étranger, car les jeunes sont disséminés de par le monde.
J’ai demandé à la DSNJ (Direction du service national et de la jeunesse) que l’on travaille sur un outil numérique. Votre suggestion est excellente et j’espère qu’elle sera mise en oeuvre.

Pour Londres, j’ignorais totalement cette décision. Je vous demande de bien vouloir me faire une fiche sur le sujet. J’ai assisté à la cérémonie l’an dernier pour le centenaire devant la statue du Maréchal Foch. C’était très bien organisé par les Britanniques. J’associerai le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et l’ambassade pour que nous trouvions ensemble une solution.

L’écho des circos / Juillet 2018

Argentine – Chine – Brésil – Égypte – États-Unis – Finlande – Liban – Macédoine – Madagascar – Nouvelle-Zélande et Monde

FINLANDE

Chambre de commerce (5 juillet)

A l’invitation de notre groupe d’amitié, présidé par Jean-François HussonPatrice Dano, président de la CCI franco-finlandaise a fait un point sur l’évolution des relations commerciales entre nos deux pays.
x
x

MONDE

ANEFE (5 juillet)

Entretien au Sénat avec André Ferrand, ancien sénateur des Français de l’étranger et président de l’ANEFE (Association nationale des écoles françaises de l’étranger) pour évoquer sa contribution à l’avenir de l’enseignement français à l’étranger.
x
x

ÉTATS-UNIS

Congressman Pittenger (6 juillet)

Robert Pittenger est membre du Congrès, où il préside le groupe de travail consacré au terrorisme et à la guerre non conventionnelle. J’ai partagé ma vision en matière de cyberdéfense. Il m’a invité à intervenir au Parliamentary Intelligence-Security Forum à Washington, en fin d’année.
x

MONDE

FAPEE : Assemblée Générale (6 juillet)

Participation à l’AG de la fédération des associations de parents d’élèves à l’étranger qui a élu François Normant à sa présidence. Échanges sur la politique éducative dans l’enseignement français à l’étranger (langues, réformes du lycée et du baccalauréat). Table ronde sur l’avenir du réseau de l’enseignement français.

NOUVELLE-ZÉLANDE

Nouvelle ambassadrice de France (10 Juillet)

Présidé par Jean-Marie Vanlerenberghe, le groupe d’amitié France-NZ a reçu la nouvelle ambassadrice de France à Wellington, Sylvaine Carta-Le-Vert, succédant à Florence Jeanblanc-Risler. Opportunité d’exprimer ma gratitude à Mme Carta-Le-Vert pour son action en qualité de consule générale à Londres.

CHINE

UFE Chine (10 juillet)

Venu de Chengdu, j’ai reçu Jean-Pierre Palier, président de l’UFE Chengdu. Nous avons parlé de la communauté française, de l’importance de son expérience au service de l’UFE pour aider nos compatriotes à s’implanter dans une ville en plein essor.
x

MONDE

Mémorial en hommage à nos soldats morts en Opex (10 juillet)

Lors de la réunion du groupe d’études « Sénateurs anciens combattants et de la mémoire combattante », Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, a annoncé la création d’un mémorial aux militaires tombés en opérations extérieures depuis 1963. Ce monument portera près de 600 noms et sera prochainement érigé au parc André Citroën à Paris.

BRÉSIL

Un pays en crise (11 juillet)

Rencontre au Sénat avec Anne-Marie Ballande, conseillère consulaire de Sao Paulo, établie à Curitiba dans le sud du Brésil. La situation des Français vivant au Brésil est délicate entre crise économique et crise politique, mais ils sont devenus très résilients ! Et Anne-Marie est toujours aussi enthousiasmante.
x

ÉGYPTE

Amitié France-Égypte (17 juillet)

Participation au diner organisé pour le groupe d’amitié France-Égypte présidé par Catherine Morin-Desailly avec Ehab Badawy, ambassadeur d’Égypte. Il s’est exprimé sur la situation politique de son pays depuis la réélection du président Abdel Fattah al-Sissi.
x

MACÉDOINE

Pays rebaptisé (18 juillet)

La nouvelle ambassadrice de Macédoine en France, Jadranka Chaushevska Dimov, a été reçue par notre groupe d’amitié France-Balkans occidentaux, présidé par Marta de Cidrac. Un accord a été conclu avec la Grèce pour changer le nom du pays en « République de Macédoine » qui sera soumis à référendum fin septembre. Un préalable pour pouvoir prétendre intégrer l’Union Européenne.

LIBAN

Enseignement français (19 juillet)

Le groupe d’amitié France-Liban a auditionné Jean-Christophe Deberre, directeur général de la Mission laïque française. Échange sur la crise dans les établissements scolaires français au Liban contraints d’accroitre leurs tarifs de 25 à 30% suite à l’adoption d’une loi par le Parlement libanais imposant une augmentation des salaires de 70%.

ARABIE SAOUDITE

Relations commerciales (19 juillet)

Conseiller consulaire, président de l’UFE Al Khobar et aussi conseiller du commerce extérieur de la France, Roland Raad m’apporte toujours un regard précieux sur les réussites et les difficultés de nos entrepreneurs au Moyen-Orient.
x
x

MADAGASCAR

Relations commerciales (25 juillet)

Nous avons assisté à une présentation captivante de Rémi Maréchaux, directeur Afrique et Océanie au MEAE, invité par le GIA France-Madagascar. Les considérations économiques ont aussi laissé place à l’inquiétude face au phénomène galopant de kidnapping dont sont victimes les ressortissants franco-malgaches d’origine indienne.

MONDE

FedEx de nuit (25 juillet)

Visite nocturne du hub de FedEx, situé en bout de pistes à Roissy, qui emploie 2500 personnes. Avec 50 vols quotidiens, 1200 tonnes de fret quotidien, et 400.000 colis traités par jour, le transporteur américain indique qu’il contribue à hauteur de 2,6 milliards d’euros au PIB annuel de la France. Roissy, un autre exemple de la France qui gagne à l’international.

ARGENTINE

Conseiller consulaire (26 juillet)

Rencontre avec le passionné Michel Menini qui vient régulièrement échanger avec les parlementaires représentant les Français établis hors de France. Il évoque la difficulté de travailler à distance avec certaines administrations.