Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

FAFGB : les associations françaises du RU se sont adaptées à la crise sanitaire

Une Assemblée générale sous forme de visio-conférence, signe des temps, voilà un épisode qui complétera la riche histoire de la Fédération des associations françaises et francophones de Grande-Bretagne, débutée il y a plus de trois quarts de siècle, en 1942.

A l’été 2020, tout témoigne de l’exceptionnelle vitalité de ce tissu associatif, à travers la diversité des initiatives qu’il s’agisse d’entraide, de culture, de pratiquer un art ou un sport, ainsi que l’adhésion constante de nouveaux membres.

Jean-François Le Gal , pdt de la FAFGB

L’Assemblée a reconduit le mandat de son président Jean-François Le Gal qui a voulu mettre en avant le travail collectif. Parmi ses priorités, il souhaite ainsi récompenser des projets qui ont été travaillés en interaction entre plusieurs associations.

Une perspective partagée par les participants. J’ai eu le plaisir de retrouver bon nombre de présidents d’association que j’ai longtemps côtoyés en qualité de président de l’UFE GB, avant de transmettre cette responsabilité à Carole Rogers, déléguée consulaire. Parmi les invités, le député Alexandre Holroyd, le consul général Guillaume Bazard, la conseillère culturelle Claudine Ripert-Landler, et de nombreux conseillers consulaires de Londres, Sophie Routier, Olivier Bertin, Roch ManbanzillaStéphane Rambosson, Christophe Adol , ainsi que Christian Albuisson depuis Édimbourg. Ce dernier a évoqué ses préoccupations sur les conséquences de la diminution des mesures d’accompagnement.

Jean-François Le Gal a déclaré que l’importance du monde associatif n’est pas toujours reconnue à sa juste valeur. Je le pense également en soulignant que chaque association est foncièrement humaniste, ce qui explique leur rayonnement même en temps de confinement.

Brigitte Williams, déléguée de la fondation de la France Libre & Christian Albuisson, pdt de Société française de bienfaisance d’Ecosse

Stay home, stay away… and stay together (even if in a different way).

Sous l’impulsion de leur président de fédération soucieux de « maintenir le lien », toutes les associations de la FAFGB ont été méritantes par leurs initiatives remarquables dans ces circonstances difficiles. Voici un coup de projecteur sur l’activité d’une vingtaine d’entre-elles pendant la pandémie, il n’a donc rien d’exhaustif :

Dispensaire français
Outre la permanence téléphonique et les vidéo-consultations, les personnes du Club Senior sont appelées régulièrement et une aide aux courses a été organisée.
Exchange Theatre
Les cours se poursuivent par vidéo-conférences et une offre en ligne a été lancée à destination des enfants, idéal pour les occuper en période de confinement.
Les Enfants du Mékong
Une newsletter « l’heure de la récré » est envoyée deux fois par semaine, contenant notamment des idées de jeux pour les enfants.
Centre Charles Péguy
L’équipe reste joignable et elle aide notamment ceux qui ont malheureusement perdu leur
poste (notamment dans le secteur de la restauration) à rebondir.
Franco-British Society
Isabelle et son équipe postent régulièrement ses recommandations en matière de littérature française et britannique, de musique, de films, mais aussi de gastronomie.
Barcarolle Choir
Refusant de laisser rouiller leurs voix et de mettre au placard leur joie de chanter, leur présidente, Hélène, organise des sessions en ligne.
Notre Dame de France
L’équipe a pris l’initiative, dès le commencement de cette crise, de dresser une liste des paroissiens les plus fragiles et les plus âgés qui sont appelés régulièrement.
Église protestante française de Londres
L’équipe prépare activement l’après crise et la réouverture des salles récemment rénovées. Dans ce cadre, le recrutement d’un Office & Events Manager a été lancé.
Justice au Cœur
En plus de son soutien à un groupe de personnes âgées, l’association travaille à la mise en place d’un espace virtuel afin de récolter des témoignages et partager des projets.
Londres Accueil
Les activités sont passées en mode virtuel, mais restent bien réelles : prenez un café virtuel avec l’équipe de Clapham, faites un petit circuit training ou une session de yoga.
Parapluie FLAM
On se mobilise pour fournir au réseau des « Petites Écoles » toutes les ressources et conseils nécessaires pour assurer au mieux les cours à distance.
Tamise en Scène
La fermeture des ateliers n’entrave pas la progression des élèves qui continuent de répéter et de se donner la réplique en visio.
AMAC 
L’insubmersible et centenaire Association des Mutilés & Anciens Combattants ne se laisse évidemment pas impressionner par l’épidémie. Il s’agit d’un mauvais moment à passer, nous dit son président.
InitiaDROIT
L’équipe de volontaires reste à la disposition des professeurs des lycées C. de Gaulle et W. Churchill et de l’école Jeannine Manuel pour intervenir en ligne.
ONM
Si le déjeuner annuel de l’Ordre national du Mérite, prévu à la fin du mois de mars, a dû être annulé, une entraide active a été organisée entre ses membres.
UFE GB
L’association est passée d’un format de réunions physiques à une série de webinaires, tous plus passionnants les uns que les autres.
Cercle Orion
La branche londonienne vous invite à réfléchir au « Monde d’après », à travers une dizaine de thématiques, sous la supervision de personnalités. Déjà 150 volontaires déclarés.
L’ÉCHO Magazine
En partenariat avec la librairie La Page et le Lycée CDG, ce média organise un concours de dessin pour enfants du CP à la 5ème sur le thème « Vive la fête ! ».
Français à Londres
Le site vous offre un large panorama des activités pouvant être menées en période de confinement à travers une rubrique dédiée.

En circonscription au Royaume-Uni – Londres (12 octobre 2019)

Brexit

Mobilisation the3million

J’ai retrouvé Nicolas Hatton pour participer à la mobilisation de l’association The 3 Million et British in Europe afin de rappeler au Premier ministre Boris Johnson qu’il trahit ses promesses aux Européens pendant la campagne du Brexit.

À J-19 de l’échéance prévue pour la sortie du Royaume-Uni de l’UE, les participants sont venus avec un stock de bonne humeur pour lutter contre l’atmosphère anxiogène créée par le gouvernement britannique. +d’images

Communauté française

Salon FAFGB

Heureux d’avoir retrouvé à Baden Powell House de nombreux fidèles représentants des Français de Grande-Bretagne, dont les élus Olivier BertinRoch Miambanzila, conseillers consulaires et Patricia Connell, déléguée consulaire.

Ce fût l’occasion de rencontrer des nouveaux venus comme l’association des juristes Queen Mary Sorbonne ou de nouvelles activités comme celle qui a été lancée cette année par le Dispensaire français : l’espace santé jeunes Londres, où psychologues, médecins et spécialistes de santé accueillent gratuitement et confidentiellement les jeunes de 13-25 ans, chaque mercredi de 17h à 20h.

Présidée par Jean-François Le Gal, la Fédération des associations françaises de Grande-Bretagne a réuni 35 d’entre-elles pour la 7ème édition de leur forum rebaptisé cette année en « salon ».

L’Écho Magazine, Ici Londres, Londres Magazine ou encore le site Français à Londres ont assuré la couverture de l’événement qui a été ponctué d’interventions live de la part de Guillaume Bazard, consul général, et d’associations telles que Les Fauristes, Exchange Théâtre, la FFD UK.

J’ai félicité les organisateurs et bénévoles pour ce beau succès. +d’images

Enseignement français 

Soirée CFBL 

J’ai eu le plaisir de participer à la soirée de remise des diplômes du brevet du Collège Français Bilingue de Londres, soirée forte en émotions durant laquelle 70 élèves recevaient leurs diplômes du brevet et autres récompenses. Cette remise était précédée d’un cocktail et suivie d’un dîner, puis d’une soirée dansante réunissant élèves, parents et enseignants.

Ce fut un moment de joie intense lorsque François-Xavier Gabet, qui dirigeait l’établissement jusqu’à l’été dernier, les a félicités depuis Hong-Kong par un message vidéo.

Le CFBL affiche un taux de réussite de 100% pour les 70 élèves qui ont passé leur brevet. 60% des élèves poursuivent leur scolarité à Winston Churchill, et 10% au lycée Charles de Gaulle. 69 élèves sur 70 étaient présents à cette soirée.

Leurs joyeuses retrouvailles constituaient un bain de jouvence régénérateur pour les adultes présents.

Cette soirée m’a également offert l’opportunité d’échanger avec le nouveau chef d’établissement, Denis Bittmann.

Après 3 ans en qualité de chef d’établissement à Marrakech où je l’avais rencontré, il a ensuite pris la direction du Lycée Français de Jérusalem, poste qu’il a occupé jusqu’à son arrivée au CFBL à la rentrée de septembre 2019.

Je lui ai adressé tous mes vœux de réussite pour cette nouvelle mission au sein de cette école où l’harmonie et le bien-être sont désormais bien installés.

J’ai remercié Marie-Pierre Bouché, présidente de CFBL parents, et les membres de l’APE pour l’organisation de cet événement et leur formidable sens de l’accueil. +d’images