v_ambassadeurPremière visite en Autriche, dont l’économie est florissante et tirée par les PME. Ce pays de 8,5 millions d’habitants affiche un taux de chômage parmi les plus faibles de l’Union européenne.

J’exprime ma sincère reconnaissance à notre ambassadeur de France, Pascal Teixeira Da Silva, qui m’a réservé le meilleur accueil en facilitant mes rencontres et en éclairant mes échanges avec de nombreux acteurs de la communauté française.

Merci à Olivier Pacaut, vice-président de l’UFE Autriche et délégué UDI local, qui fut à l’initiative de déplacement.

v_ufe_4(g. à d.) Benoit Mayrand, conseiller consulaire Roumanie-Moldavie, président de l’UFE Bulgarie  et délégué UDI Roumanie ; Olivier Cadic ; Olivier Pacaut, VP UFE Autriche et délégué UDI-Autriche

Politique

v_parlement_3bisEntretien avec Christoph Vavrick (Neos)

Franco-autrichien, Christoph Vavrick, député au parlement autrichien, est membre du parti de centre-droit Neos, pour « Neues Österreich » (Nouvelle Autriche). Fondé en 2012, Néos siège aux côtés de l’UDI au sein du groupe ALDE au parlement européen.

v_parlement_6Pro-européen, Neos est ouvertement engagé contre l’extrême-droite autrichienne, dont le candidat va à nouveau challenger le représentant des Verts, le 4 décembre prochain. En effet, la Cour constitutionnelle autrichienne avait annulé le résultat de l’élection du 22 mai dernier à l’issue de laquelle l’écologiste Alexander Van der Bellen avait battu de justesse le FPÖ.

Olivier Pacaut, délégué UDI Autriche et Benoit Mayrand, délégué UDI Roumanie et conseiller consulaire Roumanie-Moldavie, étaient à mes côtés pour découvrir le superbe hémicycle. C’est ici même que les députés proclamèrent la fondation de la République d’Autriche le 11 novembre 1918, après le démembrement de l’empire des Habsbourg par les vainqueurs.

Commerce extérieur

v_ambassadeRéunion avec les chefs de service de l’ambassade

Petit-déjeuner très instructif autour de l’ambassadeur Pascal Teixeira da Silva et ses responsables de services.

L’occasion de mettre en avant que l’Autriche pèse autant que l’Inde (1,2 milliards d’habitants) pour nos exportations. Ce pays est aussi un modèle de conscience écologique : il a immédiatement ratifié les accords de Paris (Cop21) et se positionne comme le premier pôle d’agriculture biologique en Europe !

On ne pense pas spontanément que certains fleurons de l’économie mondiale sont autrichiens : Red Bull (Boissons), Swarovski (Bijoux), Novomatic (Jeux) ou Spar (Commerces).

J’ai eu le plaisir de revoir un vieil ami, Bruno Rocquier-Vicat, directeur de Business France en Autriche et Slovénie (tout à gauche de l’image) qui avait contribué aux pages internationales du magazine d’électronique que j’avais créé en 1995.

 v_ccfa_3bisSoirée CCFA

(g. à d.) Alain de Krassny, président de la CCFA, conseiller consulaire Autriche ; Olivier Cadic ; Pascal Teixeira da Silva, ambassadeur de France

J’ai répondu avec enthousiasme à l’invitation de la Chambre de commerce franco-Autrichienne (CCFA) qui organisait une soirée d’accueil pour les entrepreneurs intitulée « Soirée Expats : Réussir son insertion à Vienne : les moyens, les partenaires ».

On est séduit par toutes les idées originales et pertinentes mises en oeuvre pour faciliter l’installation de nos compatriotes professionnellement conduits à Vienne. Par exemple, un club destiné aux conjoints expatriés pour les aider à trouver une activité dès leur arrivée. Une bonne pratique à dupliquer !

v_ccfa_4(g. à d.) Sabine Ohler, directeur à l’Agence économique de Vienne ; Olivier Cadic ; Céline Garaudy, directrice de la CCFA

Sabine Ohler directeur à l’Agence économique de Vienne a détaillé les possibilités offertes aux arrivants au sein de l’Expat Center, un lieu qui accueille les entrepreneurs venant de différents horizons.

v_ccfa_6Mes remerciements à Céline Garaudy, directrice de la CCFA, de m’avoir offert la possibilité de m’exprimer publiquement devant les nouveaux arrivés venus en famille rencontrer les acteurs de la vie économique franco-autrichienne, les représentants de notre administration et de nos associations locales.

Cette soirée aussi informative que conviviale m’a permis de saluer l’action de mon collègue sénateur Robert-Denis Del Picchia qui vit à Vienne.

Atout France

Les Autrichiens jouissent d’un fort pouvoir d’achat (le 4ème dans la zone euro) et ils sont très friands de voyages. La France occupe le 8ème rang des destinations les plus plébiscitées avec presque 400.000 séjours en 2015.

Corinne Foulquier, directrice d’Atout France pour l’Autriche et l’Europe centrale, s’attèle à faire progresser ce chiffre auprès de divers prescripteurs, influenceurs et agences de voyage. Il faut parvenir à étonner le vacancier autrichien qui est focalisé sur notre patrimoine et notre gastronomie.

Enseignement français

v_lycee_2Lycée français

Le lycée français de Vienne (LFV) accueille 1900 élèves sur deux sites.

Le premier, situé dans le 19ème arrondissement, abrite les maternelles, les CP et CE1, tandis que le site principal prend le relais à partir du primaire jusqu’aux classes préparatoires.

Vienne est le seul établissement à l’étranger, avec Rabat, à proposer des classes préparatoires.

L’établissement qui va fêter ses 70 ans le mois prochain a été fondé pour sceller l’amitié franco-autrichienne. Son point fort est l’enseignement des langues et son slogan est parfaitement justifié : l’excellence au cœur de l’Europe.

A noter que l’école compte 40% d’effectifs autrichiens, 40% de jeunes Français et 20% d’élèves issus d’autres nationalités.

v_lycee_1Autre particularité, la restauration a été confiée à deux chefs étoilés, ce qui participe hautement à la réputation du lycée ! Les cuisines assurent 2000 repas par jour.

La proviseure Doriane Rapp m’a fait visiter le bâtiment flambant neuf qui reçoit des nouvelles salles de classe depuis la rentrée. Un autre bâtiment, en cours de renovation, sera réservé aux événementiels. Son inauguration est prévue en octobre.

Communauté française

v_consulat_1Visite du consulat

Accueilli par la consule générale, Line Merigaud, j’ai eu le loisir de visiter la chancellerie de Vienne. Pour mieux servir la communauté française, elle bénéficie du concours de six consuls honoraires autrichiens.

Le nombre d’inscrits a doublé depuis 2000. En croissance régulière, il atteint aujourd’hui 8818 compatriotes.

La consule m’a appris que les mairies autrichiennes vont expérimenter, à partir de 2017, la prise de demandes de passeport des Allemands résidant en Autriche ! Une affaire à suivre de près et qui, espérons-le, pourrait influencer la doctrine restrictive du ministère français de l’Intérieur.

Réunion des élus consulaires

Pour clore mon premier déplacement à Vienne, notre ambassadeur avait organisé un déjeuner de travail réunissant les élus consulaires, les représentants de l’UFE et de l’ADFE Autriche, ainsi que des responsables du consulat.

Lors de la même matinée, j’ai eu une réunion de travail avec les services culturels autour de notre conseiller culturel, Eric Amblard.

v_ufe_2Soirée UFE

(g. à d.) Pascal Teixeira da Silva, ambassadeur de France en Autriche ; Olivier Cadic ; Olivier Pacaut, VP UFE Autriche et délégué UDI-Vienne ; Yoann Longuestre, pdt UFE Autriche et Robert Denis Del Picchia, sénateur des Français établis hors de France.

Je remercie Yoann Longuestre et l’équipe qui l’entoure d’avoir organisé à la faveur de ma venue ce moment très convivial destiné à accueillir les nouveaux arrivants. Leur énergie donne envie de retrouver bien vite les Français de Vienne.