Accueil      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Agir et me soutenir      Sénat      Mes 31 défis
    

Communiqué : Renaud Meyssonnier est libre !

Renaud Meyssonnier est libre !

RMJe me réjouis d’apprendre la libération anticipée de notre compatriote, Renaud Meyssonnier, emprisonné au Népal.

J’exprime toute ma reconnaissance à Bidhya Devi Bhandari, présidente de la République du Népal, pour lui avoir accordé sa grâce à l’occasion de la Journée de la République du pays.

Renaud peut enfin rentrer chez lui parce qu’il aura profité d’une chaine de solidarité épatante, initiée ses parents Nadine et René, formidables de courage et volonté.

Je remercie vivement son excellence Ambika Devi Luintel, ambassadrice du Népal en France, qui nous a accordé son écoute et son soutien permanents ces derniers mois, tout comme Ram Babu Dhakal, son chef de mission à l’ambassade.

Au Népal, où je me suis rendu en janvier dernier pour visiter Renaud en prison, j’ai apprécié l’exceptionnelle implication de Martine Bassereau, ex-ambassadrice de France au Népal, qui a rendu possible toutes mes démarches auprès de divers responsables locaux.

Je salue l’action exemplaire et déterminante de son successeur Yves Carmona et de nos services diplomatiques.

Je partage aujourd’hui mon soulagement avec mon collègue Olivier Cigolotti qui m’a alerté sur ce dossier, puisqu’il est sénateur de Haute-Loire, où est situé Monistrol-sur-Loire, le village des parents de Renaud.

Je veux enfin saluer l’action résolue et responsable du comité de soutien de Renaud et de tous ceux qui se sont, à titre divers, investis sur ce dossier.

Lire mon dernier communiqué de presse : Le sénateur Cadic regrette que la justice népalaise n’ait pas vu en Renaud un «voyageur négligeant» plutôt qu’un «trafiquant de fausse monnaie» du 21 mars 2016.

Au Sénat – En Bref du 28 mars au 01 avril 2016

CAS : Prélèvement et greffe d’organes (30 mars)

Avec la commission des Affaires sociales, nous avons auditionné deux directeurs de l’Agence de la biomédecine : Anne Courrèges, directrice générale et Olivier Bastien, professeur et directeur de la direction Prélèvement greffe organes-tissus.

Quelques semaines après le débat sur la fin de vie, nous voulions faire le point sur les procédures applicables aux donneurs décédés après l’arrêt des thérapeutiques actives et les enjeux éthiques qu’ils soulèvent.

La France est un pays pionnier en matière de transplantation, a rappelé Anne Courrèges en se félicitant d’une excellente année 2015 : le prélèvement et la greffe ont progressé de 7 %, soit 400 greffes supplémentaires. L’objectif de 5.700 greffes par an fin 2016 a été atteint avec un an d’avance, précise-t-elle.

Bulgarie : réunion du groupe d’amitié (30 mars)

BulgarieLe groupe d’amitié France-Bulgarie du Sénat présidé par Loïc Hervé s’est réuni autour de l’ambassadeur de Bulgarie, Anguel Tcholakov. Celui-ci a pris ses fonctions à Paris en septembre 2013.

Comme je l’avais observé sur place il y a deux mois, le marché bulgare recèle de nombreuses opportunités et la France bénéficie d’un fort capital sympathie (lire : Déplacement en Bulgarie / Sofia – 17 et 18 janvier 2016). La Bulgarie se caractérise par un coût de la main d’œuvre parmi les moins élevés en Europe et par une faible fiscalité sur les entreprises (flat tax de 10 %).

L’ambassadeur Tcholakov nous a appelés à intensifier notre coopération dans les domaines politique, économique, éducatif et culturel.

Népal : entretien avec l’ambassadrice (30 mars)

nepal(à l’image) Conférence téléphonique : avec mon collègue Olivier Cigolotti et Jean-Noel Manet représentant du collectif de soutien à Renaud Meyssonnier, nous échangeons avec Ambika Devi Luintel, ambassadrice du Népal en France.

Nous avons fait le point sur le dossier de Renaud, emprisonné au Népal pour usage de fausse monnaie, ayant été abusé par un changeur. Le 21 mars, son jugement en appel n’a pas permis sa libération. Avec ses parents et ses proches, nous sommes dans l’espérance d’une grâce qui pourrait être obtenue lors de chaque grande fête népalaise.

Lire mon communiqué de presse : Le sénateur Cadic regrette que la justice népalaise n’ait pas vu en Renaud un «voyageur négligeant» plutôt qu’un «trafiquant de fausse monnaie» – 21 mars 2016

1ère Journée des entreprises au Sénat (31 mars)

journee(A l’image) : Elisabeth Lamure, présidente de la Délégation sénatoriale aux entreprises (DSAE) conduit les débats d’une journée qui fut une réussite complète.

Avec la DSAE, nous avons déjà effectué une douzaine de déplacements, en France et à Londres, pour rencontrer les entrepreneurs dans leurs entreprises. A leur tour, ils sont venus nous voir travailler au Sénat, dans le cadre d’une journée que nous avons organisée à leur intention.

Tous réclament un allègement des contraintes administratives et fiscales pour favoriser leur développement. Pourquoi ne respecte-t-on pas notre bonne foi, se demande Hélène Rouquette (IDD Biotech) à propos d’un contrôle fiscal sur un crédit impôt-recherche ? Pourquoi ne pas abandonner les seuils, laisse entendre Nicolas Aube (Céleste) qui justifie sa décision de limiter ses effectifs à 49. Pourquoi toujours passer par l’administration, s’interroge Hervé Lamorlette (EBM Thermique) soumis à l’autorisation des investissements des sociétés étrangères en France.

Lire la news : « Première édition de la Journée des entreprises au Sénat »

COMMUNIQUE / NEPAL : Chaque jour qui passe est un jour de prison en trop pour Renaud Meyssonnier

Depuis deux mois, Renaud Meyssonnier est emprisonné au Népal pour usage de fausse monnaie, ayant été abusé par un changeur.

Ambassade du Népal à Paris – 10.12.2015 (g. à d.) : Ram Babu Dhakal, chef de mission à l'ambassade ; Olivier Cigolotti, sénateur de Haute-Loire, Ambika Devi Luintel, ambassadrice du Népal en France et Olivier Cadic

Ambassade du Népal à Paris – 10.12.2015 (g. à d.) : Ram Babu Dhakal, chef de mission à l’ambassade ; Olivier Cigolotti, sénateur de Haute-Loire, Ambika Devi Luintel, ambassadrice du Népal en France et Olivier Cadic

Olivier Cigolotti, sénateur de Haute-Loire, où est situé Monistrol-sur-Loire, le village des parents de Renaud Meyssonnier et Olivier Cadic, sénateur des Français établis hors de France ont été reçus, le 10 décembre, à l’ambassade du Népal à Paris moins de 24 heures après leur demande d’audience.

Ils se déclarent reconnaissants à l’ambassadrice, Ambika Devi Luintel, d’avoir porté un intérêt manifeste au sort de Renaud Meyssonnier, âgé de 27 ans, et d’avoir promis d’intervenir auprès des autorités népalaises.

Un an de prison pour avoir été la victime d’une personne malintentionnée qui lui a échangé des euros contre 8 faux billets de 20 dollars, et pour les avoir utilisés afin de payer son visa d’entrée au Népal au poste frontière de Belhiya semble totalement disproportionné.

Les sénateurs ont réclamé que tout soit entrepris pour obtenir la libération dans les plus brefs délais de leur compatriote, arrêté le 17 octobre dernier, jugé en dehors de la présence de tout interprète le 18 novembre et condamné à un an de détention.

Renaud Meyssonnier

Renaud Meyssonnier

Les deux parlementaires ont également pris contact avec l’ambassadrice de France au Népal, Martine Bassereau, et les services de protection des Français de l’étranger du Quai d’Orsay.

Les sénateurs soutiennent les démarches des parents de Renaud Meyssonnier partis pour le Népal afin d’assister leur fils.

Si vous souhaitez rejoindre le comité de soutien : www.soutien-renaud-nepal.fr
Contact Lucien Soyerecontact@soutien-renaud-nepal.fr