Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

En circonscription aux États-Unis / Texas (2/2) – Austin (30 août 2019)

Avec Ruth R. Hughs, Secretary of State, au Capitole de l’État du Texas

Austin rivalise désormais avec San Francisco. Nombre d’entrepreneurs ou de développeurs migrent de la Silicon Valley vers la capitale du Texas, où le coût de la vie est plus léger.

Cette deuxième étape au Texas m’a permis d’observer que le premier état exportateur des États-Unis depuis 15 ans pourrait bien détrôner un jour la Californie aux Etats-Unis.

Politique

Secrétaire d’État

Entretien avec Ruth R. Hughs, Secretary of State, au Capitole de l’État du Texas, dans le bureau du gouverneur, en présence d’Alexis Andres, consul général et de Pascal Helwaser, conseiller économique.

Très dynamique, la Secrétaire d’État a mis en avant l’étendue des opportunités économiques offertes par le Texas. S’il était indépendant, son économie le placerait au 10ème rang mondial, devant le Canada ou l’Espagne ! Il pèse 1 fois et demie le PIB de la Russie.

L’énergie (pétrole, gaz, éolien, solaire) constitue le secteur phare de son économie. Aux USA, le Texas est également le premier producteur de coton et le premier en élevage. C’est d’ailleurs le centre mondial en matière de clonage animal.

Dans le domaine de la santé, le Centre médical de Houston avec ses 54 hôpitaux et son centre de recherche est le plus grand hôpital au monde, regroupant 106.000 employés.

Désormais, Austin est au cœur de la révolution high-tech en attirant les entreprises innovantes. Un centre de compétences pour la cyber-défense va être créé entre San Antonio et Austin.

Michael Treyger, conseiller du Gouverneur pour le développement économique à l’international, a mis en avant les extraordinaires facilités offertes aux entreprises étrangères qui s’implantent au Texas. + d’images

Entrepreneuriat

Capital Factory

Rencontre avec des acteurs français et américains impliqués dans la haute technologie, à l’initiative de Liz Wiley, consule honoraire.

J’ai ainsi découvert Capital Factory, dont la mission est de « fabriquer » des entrepreneurs aptes à changer le monde en s’appuyant sur la technologie.

Merci aux entrepreneurs français présents de la French Tech pour m’avoir fait partager généreusement et passionnément leur expérience. + d’images

Enseignement

Austin International School

Accueilli par le président du board, ainsi que par son directeur, Jacques Weberet Audrey Talarico, directrice of the French Academic, j’ai visité cette très belle école qui favorise l’apprentissage des langues étrangères dès la maternelle, en recourant à la langue des signes !

L’objectif est que les enfants parlent trois langues à l’issue du primaire !

Après cette visite, j’ai eu le plaisir de pouvoir m’entretenir avec les parents d’élèves qui m’ont exprimé unanimement leur satisfaction. + d’images

Communauté française

Austin Accueil

Merci à Sabine Douellou, présidente d’Austin Accueil, et à son mari, de m’avoir ouvert les portes de leur maison et ainsi permis de rencontrer une quarantaine de membres de leur association, en compagnie d’Alexis Andres, consul général.

Trois heures de riches échanges sont venus ponctuer une journée très instructive dans la capitale du Texas, avant de reprendre la route vers Houston.

Culture française

Alliance française

Visite de l’Alliance française d’Austin et rencontre avec Meri Krueger, présidente du Board.

Pour promouvoir la langue et la culture françaises dans une ville en plein essor, son équipe anime diverses activités, dont certaines sont clairement intitulées « Apéritifs » ou « Pétanque ».

Il y a cinq AF au Texas (Austin, Dallas, El Paso, Houston et San Antonio).

En circonscription aux États-Unis / Texas (1/2) – Houston (28-31 août 2019)

(g. à d) avec Alexis Andres, consul général, et Pierre Grosdidier, conseiller consulaire.

Pour mon 6ème déplacement aux États-Unis depuis le début de mon mandat, et ma première visite au Texas, j’ai été accueilli par Alexis Andres, notre consul général, qui m’a concocté un programme comprenant 20 événements sur 3 jours à Houston et Austin.

Le Texas est la deuxième économie des États-Unis après la Californie et le premier état exportateur du pays depuis 15 ans.

Relations bilatérales

Réunion d’accueil

Le soir de mon arrivée, dîner de présentation du Texas et des enjeux qu’il pouvait constituer pour la présence française. Notre consul avait invité : Jane Buckner, attachée Presse ; Marie Lozon de Cantelmi, attachée culturelle ; Eléonore Cluzel (Business France) ; Pascal Helwaser, conseiller économique ; Virginie Le Tallec, Adj. attachée culturelle ; Alain Mermet, attaché Sciences.

Entrepreneuriat

Chambre de commerce

Échange fructueux avec les membres de la Chambre de commerce franco-américaine.

Ils encensent la légèreté des procédures administratives au Texas et la facilité d’y créer une société.

Ils m’ont conseillé de sensibiliser les entreprises françaises au fait qu’il fallait améliorer leurs présentations produits et Corporate auprès des investisseurs américains. Justement, le système éducatif français leur paraît perfectible afin que les jeunes français soient parfaitement à l’aise pour les présentations en public.

Ces entrepreneurs regrettent que la culture française soit toujours fondée sur la crainte du risque, mais valorisent la couverture médicale publique dans l’Hexagone, tandis qu’elle fait défaut au Texas. + d’images

Greater Houston Partnership

Rencontre avec Bob Harvey, président, et Jeffrey Blair, directeur Europe, dans le but d’appréhender les orientations de la ville en matière économique. 4ème ville des USA derrière Los Angeles, New-York et Chicago, Houston affiche de grandes ambitions. Réputée pour sa production énergétique, la ville se voit désormais pionnière dans la transition énergétique et se projette en pointe vers les sciences de la vie.

Big is beautiful au Texas, où un « petit projet » est évalué à … un milliard de dollars. La puissance économique de cet état associée à sa situation géographique sont des atouts indéniables pour faire du Texas une porte d’entrée idéale vers le marché américain (Amérique du nord et Amérique latine) pour les entrepreneurs étrangers. + d’images

Total

Entretien au siège américain de Total avec Franck Trochet, CFO et président de Total American services Inc., et Ernst Wanten, Executive VP Total North & central America, en présence d’Alexis Andres, consul général et de Pascal Helwaser, conseiller économique.

Présente aux États-Unis depuis 1956, la firme pétrolière et gazière française emploie 7500 personnes dans 23 États américains, réparties sur 40 sites.

Lors des 4 dernières années, Total y a investi 6,5 milliards de dollars.

La découverte de Ballymore dans le golfe du Mexique, début 2018, démontre le savoir-faire du groupe en matière de forage en eaux profondes et conforte la nouvelle stratégie d’exploration mise en place depuis 2015.

Total fait constamment la démonstration qu’il sait mener des projets n’importe où dans le monde et tenir les délais.

Heureux d’avoir pu constater comment ce groupe, qui fait la fierté de notre pays à l’international, tire parti de sa position d’acteur majeur sur son marché pour assurer son développement.

Engie

Entretien avec Gwenaelle Avice-Huet, DG adjointe du groupe Engie et CEO Engie North America, en présence d’Alexis Andres, consul général et de Pascal Helwaser, conseiller économique.

Après avoir été en charge des énergies renouvelables pour Engie en France, Gwenaelle Avice-Huet assume désormais cette responsabilité pour le monde entier, en plus d’assurer la direction du groupe en Amérique du Nord !

Engie emploie 70.000 collaborateurs dans 70 pays.

Le groupe ne va pas réinvestir dans le nucléaire, mais il a aussi décidé de cesser toutes ses activités charbon et gaz pour se consacrer exclusivement au renouvelable.

Que ce soit en mode hydraulique, éolien ou solaire, Engie développe 3 GW/an, soit l’équivalent de 3 centrales nucléaires d’1GW/an.

Le Texas produit plus d’éolien que la France. Aujourd’hui, la demande impose de construire des unités plus petites, au plus proche du client. Et c’est bien le client qui est porteur de la transition énergétique aux USA en exigeant une énergie 100% renouvelable.

Considéré jusqu’à présent comme un vendeur d’énergie, Engie veut accompagner ses clients sur ce terrain en prévenant notamment leurs émissions carbone. La compagnie leur propose ainsi des contrats à long terme propres à rentabiliser les investissements nécessaires pour effectuer une transition vers le renouvelable, tout en optimisant leur consommation d’énergie.

Dans ce sens, Engie produit de l’hydrogène verte à partir de l’éolien ou du solaire, comme la compagnie sait remarquablement le faire au Chili.

En écoutant Gwenaelle détailler ses réalisations récentes en faveur de ses clients, on ne peut être qu’admiratif devant la stratégie de redéploiement des activités d’Engie vers le leadership mondial de l’énergie renouvelable.

Communauté française

Réception à la Résidence

Lors d’une réception organisée à la Résidence, j’ai pu rencontrer et échanger avec les membres de la communauté française à Houston, en présence de Pierre Grosdidier, conseiller consulaire, notamment avec les représentants de nombreuses associations : Houston Accueil ; Houston Expat Pro ; Amicale des anciens combattants ; Et voilà théâtre ; école FLAM…

J’ai eu le plaisir de retrouver Véronique Marie-Bévierre, vice-présidente de Houston Accueil, qui était précédemment conseillère consulaire pour l’Écosse. + d’images

Consulat

Mon entretien avec Alexis Andres, consul général, et Pierre Grosdidier, conseiller consulaire basé à Houston, fut suivi d’une visite du consulat. Ses équipes sont au service de 11.000 Français inscrits au Texas, dont plus de 50% à Houston (5700), devant Dallas et Austin.

Pierre Grosdidier est arrivé à Houston en 1986. Il estime que la communauté est partagée en trois catégories : les expatriés venus pour une durée limitée, les personnes installées à long terme disposant d’une carte verte et, enfin, un petit groupe très engagé pour animer et représenter la communauté française. + d’images

Houston Accueil

Merci à Véronique Marie-Bévierre, VP de Houston Accueil, pour avoir organisé une réunion avec les membres de son association, en présence d’Alexis Andres, consul général.

Véronique était conseillère consulaire pour l’Écosse, basée à Aberdeen, avant de venir s’installer à Houston.  Je suis heureux de constater qu’elle a conservé intacts son humour et sa sagacité, sans parler de son engagement au service d’autrui.

Présidée par Élodie Ricolfi, Houston Accueil s’affirme comme la première association française locale qui permet aux nouveaux arrivants de prendre pied dans leur nouvel univers.

Ultime rendez-vous de ce déplacement de trois jours au Texas, la soirée s’est révélée passionnante tant les parcours des personnes rencontrées étaient riches et variés. + d’images

Texan French Alliance

Entretien avec Karine Parker, directrice de la Texan French Alliance for the Arts (actions en milieu scolaire défavorisé, forte dimension de coopération franco-texane), en compagnie d’Alexis Andres, consul général.

Grâce à la plate-forme « Be the Peace – Be the Hope » (Soyons la Paix – Soyons l’Espoir) d’apprentissage social et émotionnel, il est possible de donner aux étudiants et enseignants dans les quartiers à risques, les outils pour développer le respect et la résilience, créer des environnements de vie plus sûrs, renforcer le sentiment d’appartenance ou encore favoriser la réussite scolaire.

www.BePeaceBeHope.org est une plate-forme collaborative créée par la Texan-French Alliance for the Arts, en collaboration avec des organisations éducatives internationales et texanes. Cette initiative affiche des résultats si encourageants que nous serions bien inspirés en France de recourir à ce type de programme.

Enseignement

Lycée international de Houston

Visite du lycée international de Houston accueilli par Catherine Prié Leray, proviseure, Marva Martinez, propriétaire, et Margaret Comb, Head of school.

Le LIH a ouvert ses portes en août 2017 pour offrir une option éducative supplémentaire aux familles francophones, de plus en plus nombreuses à s’installer à Houston.

Son programme bilingue unique concerne déjà 240 élèves.

J’espère que l’établissement sera homologué très prochainement par l’Éducation nationale, ce serait une belle récompense pour ce couple d’investisseurs originaires d’Égypte et du Mexique qui a choisi l’enseignement français dans une perspective d’excellence éducative. + d’images

Mark White elementary school

Accueilli par Lisa Hernandez, principale, j’ai visité la Mark White elementary school, une école publique américaine qui offre un enseignement bilingue : 50% en français, 50% en anglais.

L’établissement revendique une éducation par immersion pour apprendre à lire, écrire et communiquer efficacement en français. En parallèle, les enseignants sont très attachés à sensibiliser les élèves au respect de l’environnement.

Une belle alternative à l’enseignement privé en matière d’enseignement international. + d’images

Awty International School

L’Awty international school a été fondée en 1956, avant de fusionner en 1958 avec la French School of Houston.

Affiliée à la Mission laïque française (MLF), elle accueille 1700 élèves. 1000 élèves suivent le programme IB et 700 autres suivent le programme français.

Accueilli par Pierre Puget, proviseur, et Nadia Triki, proviseure adjointe, j’ai apprécié l’étendue du campus et les superbes infrastructures offertes aux élèves. + d’images