Le 27 novembre au Sénat, je suis intervenu au nom du groupe UDI-UC pour souligner que nos compatriotes ne comprennent plus en quoi se justifient les régimes spéciaux et qu’ils ressentent un véritable sentiment d’injustice.

"Nous appelons de nos vœux une véritable réforme systémique afin de garantir l’avenir et la justice du système de retraites" – Olivier Cadic – Sénat le 27-11-2015

« Nous appelons de nos vœux une véritable réforme systémique afin de garantir l’avenir et la justice du système de retraites » – Olivier Cadic – Sénat le 27-11-2015

Prenons l’exemple de l’âge de départ à la retraite. En 2014, il était en moyenne de 56 ans et 4 mois à la SNCF (52 ans et 4 mois pour les personnels roulants) et 54 ans et 6 mois à la RATP.
Il était de 63 ans en moyenne pour le régime général.

Qu’est-ce qui justifie un tel écart entre Français ?

A une époque, la pénibilité avérée de certains métiers a pu justifier la création de régimes spéciaux. Est-ce toujours le cas en 2015 ? Les régimes devraient donc évoluer, comme l’ensemble du système des retraites.

Il est temps d’entamer une réforme d’ampleur qui nous conduirait vers l’institution d’un régime universel par points ou en comptes notionnels.

Lire mon intervention, dans le cadre du projet de loi de finances 2016 : Mission Retraites OCADIC 27nov15