Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

HEBDOLETTRE n°66 – L’Union européenne (édito) – En bref : au Sénat du 5 au 16 sept. 2016 – Sénat : réponse à ma question sur les abattements fiscaux des dirigeants cédant leur société et partant à la retraite – En circonscription en Espagne-Aragon / Saragosse (25-26 août 2016) – En circonscription en Espagne-Catalogne / Barcelone (26-28 août 2016) – En circonscription en Principauté d’Andorre (29 août 2016) – UDI : Primaire de la droite & Calais – Médias

Lire : l’HEBDOLETTRE n°66 – 26 septembre 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°66

Il y a exactement quatre ans, l’Union européenne recevait le prix Nobel de la paix. Cette distinction récompensait soixante années d’action opiniâtre pour faire progresser la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’Homme.

Lors de mon déplacement à Dublin au début de ce mois pour anticiper les conséquences du Brexit, j’ai rencontré des représentants du gouvernement de la République d’Irlande et des élus de tous les partis représentés au parlement. Ils m’ont fait l’éloge unanime de l’Union Européenne qui fut, selon eux, l’agent de la paix en Irlande du Nord (Royaume-Uni).
Visuel HL55
Pour cimenter la réconciliation, l’UE aura versé depuis 1995 plus d’un milliard et demi d’euros à Belfast dans le cadre du programme européen PEACE. Celui-ci arrivera à son terme en 2020 (lien). Londres n’a pas annoncé qu’il prendrait le relais post-Brexit du financement à l’Irlande du Nord.

L’Irlande du Nord, rappelons-le, a voté à hauteur de 56% pour demeurer dans l’Union européenne. « Il n’y a pas d’autre bonheur que la paix », dit un proverbe thaï. Face au Brexit, la principale inquiétude des élus irlandais du nord et du sud est de voir s’ériger une frontière recréant une partition de l’île. Chacun craint aujourd’hui un réveil du conflit. A Belfast, les tensions sont toujours palpables.

En République d’Irlande, les élus aiment à rappeler qu’ils ont rejoint la communauté économique européenne en 1973 « en même temps » que les Britanniques et non pas « avec eux »… Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°66

En circonscription en Espagne/Aragon – Saragosse / 25-26 août 2016

sarag1Pour mon 7ème déplacement en Espagne depuis mon élection, j’ai tenu à rencontrer les Français installés en Aragon. Saragosse, capitale de l’Aragon, compte près de 3000 compatriotes.

Je remercie Pierre-Olivier Bousquet, conseiller consulaire UDI  et président de l’UFE Catalogne, Baléares et Aragon, pour avoir organisé mes rendez-vous pour un périple qui nous a conduits successivement en Aragon, en Catalogne et en Andorre.

Politique

ciu1Ciudadanos

Entretien avec Susana Gaspar Martinez, présidente du groupe Ciudadanos au parlement régional d’Aragon, en présence de Pierre Olivier Bousquet.

Nous avons débattu de divers sujets et, actualité oblige, de l’avenir de l’Union européenne. Ciudadanos partage avec l’UDI la même fibre européenne. La polycrise actuelle gérée à l’emporte-pièce par chaque Etat ne fait que renforcer nos convictions fédéralistes.

ciu4-1(à l’image) Le parlement d’Aragon siège dans le superbe Palacio de la Aljaferia.

Fin juillet, j’avais rencontré Carina Mejias, conseillère municipale de la ville de Barcelone (où elle préside de groupe Ciudadanos) et ancienne député du Parlement de Catalogne.

Coup de chapeau à Ciudadanos, un parti centriste composé d’élus qui privilégient la défense de leurs valeurs et qui font preuve d’un grand sens des responsabilités pour trouver les moyens de favoriser la nomination d’un nouveau gouvernement en Espagne.

Enseignement

moliere1Lycée Molière

(g à d) Pierre Olivier Bousquet ; Christophe Gallais, proviseur ; Olivier Cadic.

Le lycée Molière de Saragosse appartient au réseau de la Mission laïque française (MLF).

Christophe Gallais dirige cet établissement depuis six ans. A son arrivée, il comptait 805 élèves. La rentrée de septembre s’est effectuée sur une base de 1080 élèves.

moliere2Pour accompagner cette croissance, il a été nécessaire d’agrandir les installations du secondaire et, pour ce faire, investir 2 millions d’euros de travaux.

Situé en plein centre de Saragosse, avec vue sur la basilique, le lycée prend avantage du tramway qui s’arrête juste devant.

 

Culture française

institut1Institut français

La directrice Laure Vasquez et son équipe, nous ont fait découvrir au cœur de  Saragosse une antenne de l’Institut français très dynamique.

L’établissement reçoit chaque année plus de 800 élèves pour suivre des cours de français.

Cette visite m’a également permis d’échanger avec des compatriotes établis à Saragosse venus à ma rencontre.

Communauté française

sarag4Casa Ostras

Merci à Sylvie Renaud qui a ouvert spécialement son bar à huitres et foie gras, situé en plein centre de Saragosse, le soir de mon arrivée avec Pierre-Olivier.

Nous avons croisé nombre de compatriotes gastronomes, visiblement habitués des lieux.