Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

HEBDOLETTRE n°108 – ÉDITO : Mobilité internationale – Conférence de presse avec le PRÉSIDENT VUCIC à Belgrade (vidéo) – Tribune dans LE FIGARO : « Loi Pacte : il faut aller plus loin pour libérer notre croissance » – En circonscription en ALBANIE – Tirana & Korça (3-5 septembre 2018) / En MACÉDOINE – Skopje (6-8 septembre 2018) / En SERBIE – Belgrade (8-10 septembre 2018) / En BOSNIE-HERZÉGOVINE – Sarajevo (11-12 septembre) / En CROATIE – Zagreb (13-14 septembre)

Lire : l’HEBDOLETTRE n°108 – 01 oct. 2018Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°108

Un beau projet

28 septembre 2018 – Dans l’avion de retour de Budapest vers Paris, je réalise que ce jour marque le quatrième anniversaire de mon élection. Me voilà désormais dans le dernier tiers de mon mandat.

En septembre, je n’aurai dormi que 4 nuits chez moi et séjourné dans 10 pays. En 4 ans, ce sont 277 déplacements dans 77 pays qui auront occupé 60% de mon temps. Le reste se déroule au Sénat.

Pour ne pas avoir le sentiment de vagabonder, je cherche à repartir de chaque pays avec une priorité d’action. Un sénateur-entrepreneur fonctionne en mode projet.

Se mettre au service de collègues parlementaires, d’élus consulaires, d’ambassadeurs, de consuls ou d’acteurs impliqués dans le réseau économique, éducatif et culturel ; constituer alors une équipe pour œuvrer ensemble, c’est la meilleure façon de faire naitre la magie de l’action.

Création d’écoles, d’Alliances françaises, de chambres de commerce, progrès concrets en faveur de nos compatriotes à l’étranger ou de nos relations diplomatiques… l’heure n’est pas encore au bilan, mais la liste d’accomplissements réalisés collectivement m’encourage à poursuivre sur ce chemin pour les 104 semaines à venir.

« Bien dire fait rire, bien faire fait taire », disait un ministre de Louis XIV.

Laisser les détracteurs politiciens de tous bords sans voix, c’est l’exploit auquel la députée LREM Anne Genetet est parvenue avec son rapport sur la mobilité internationale des Français (lien).

Visuel HL101

Ses 215 propositions, issues d’un travail sérieux, exhaustif et participatif, constituent des pistes de réflexion et de travail extrêmement pertinentes pour l’exécutif en matière de protection sociale, de simplification ou de fiscalité. Son rapport fait apparaître des problématiques nouvelles, comme le nomadisme digital. Son idée de créer auprès du Premier ministre un poste de « Délégué interministériel à la mobilité internationale » s’impose. En effet, si le gouvernement a pour projet d’exploiter son travail le plus complètement et au plus vite, une personne est nécessaire pour coordonner l’action de ministères habitués à travailler en silo.

J’ai eu le plaisir de retrouver plusieurs propositions que j’avais faites dès 2012, et notamment une ligne budgétaire du MEAE dédiée aux besoins IT ou encore un centre d’appels unique.

Un seul regret, la question des compatriotes qui ne parlent pas français est occultée. Aucune chance de les voir répondre aux questionnaires qui leur sont adressés. Rien n’est fait pour mesurer le phénomène ou pour l’endiguer. Je l’avais évoqué lorsque Anne m’avait auditionné et nous avons alors convenu que ces « décrochés de la République » à l’étranger méritaient une réflexion et un rapport qui leur soit exclusivement consacré.

Alors, un jour peut-être, tous les Français pourront parler français. Ce serait un beau projet ! Découvrir l’HebdoLettre n°108


 

En circonscription en Croatie – Zagreb (13-14 septembre 2018)

La Croatie est membre de l’Union européenne depuis le 1er juillet 2013, de l’OMC depuis 2006 et de l’OTAN depuis 2009. Les années de guerre (1990-1993) qui avaient disloqué toute l’économie du pays sont heureusement bien loin : le pays connait une croissance de près de 3% depuis trois ans.

J’ai été accueilli par l’ambassadrice Corinne Meunier et l’ambassadeur Philippe Meunier qui sont accrédités conjointement auprès de la Croatie pour exercer leurs fonctions à tour de rôle. Une première historique pour notre représentation diplomatique !

Politique

Directeur cabinet du Premier ministre

Pour l’anecdote, mon entretien avec Zvonimir Frka-Petesic, directeur de cabinet du Premier ministre, fut l’ultime rendez-vous de mon périple de deux semaines dans les Balkans (Albanie, Macédoine, Serbie, Bosnie-Herzégovine et enfin Croatie).

Désormais membre de l’UE, la Croatie a deux objectifs principaux : adopter l’euro et intégrer la zone Schengen. En effet, avec 1351km de frontières extérieures à l’UE, la Croatie serait plus efficace dans Schengen en associant les efforts de ses 6000 garde-frontières à ceux du corps de Frontex, au nombre de 10.000.

Selon Zvonimir Frka-Petesic, l’UE est la construction politique la plus avancée de toute l’histoire de l’humanité !

Le vote à la majorité qualifiée n’est jamais nécessaire, observe-t-il, parce que les débats se prolongent lorsqu’un pays peut souffrir d’une décision ou un chef d’État se retrouver en difficulté lors d’un sommet. Une bienveillance qui profite même à un pays de 4 millions d’habitants, comme la Croatie, qui a voix au chapitre et constate que ses intérêts sont pris en compte en toutes circonstances.

Heureux d’avoir terminé mes rencontres auprès d’un interlocuteur aussi positif et déterminé sur le sujet de l’Europe. + d’images

Ministère des Affaires étrangères et européennes

En compagnie de notre ambassadrice Corinne Meunier, j’ai eu deux entretiens au ministère des Affaires étrangères et européennes.

En premier lieu avec Boris Grigic, ministre assistant de l’Europe du Sud-Est, qui m’a livré son analyse et son expérience sur les Balkans.

Mon second entretien avec Zrinka Ujevic (à l’image), ministre assistante pour les Affaires européennes, a porté sur le Brexit et sur l’agenda de la Croatie tandis qu’elle présidera l’UE en 2020, pour la première fois de son histoire.

L’engagement en faveur de l’élargissement des Balkans occidentaux à l’Union représentera l’une des priorités de présidence croate, m’a dit la ministre, ce qui constituera un prolongement clair de la politique de la Bulgarie depuis le début 2018, et certainement celle de la Roumanie qui prendra la présidence de l’UE dans quelques mois. + d’images

Parlement

La Croatie est le dernier pays à avoir rejoint l’UE en 2013. Sa proximité avec les pays candidats à l’Union et son expérience de l’intégration font de la Croatie un observateur attentif du dossier des Balkans.

Corinne Meunier m’a organisé plusieurs rencontres avec des personnalités de premier plan, dont trois précédents ministres des Affaires étrangères croates : Davor Ivo Stier (2016-2017) ; Miro Kovac (2016) ; Vesna Pusic (2011-2016) qui a donc vécu l’adhésion.

Par ailleurs, j’ai eu le plaisir de m’entretenir, à la Résidence, avec le professeur Zeljko Reiner, vice-président du parlement croate et Daniel Mondekar, ancien député et ancien président de la commission des Affaires européennes. + d’images

Entrepreneuriat

CCIF et CCEF

J’ai débarqué à l’aéroport flambant neuf de Zagreb, réalisé par Bouygues & Aéroport de Paris.

Cette réussite tricolore m’a servi d’entrée en matière auprès des responsables de la chambre de commerce, Visnja Jezic Soric (président) et Marko Klenovic (directeur), et des conseillers du commerce extérieur, Tomislav Hrisoho (Recro) et Daniel Mondekar (EuroNavigator). J’ai eu avec Daniel un entretien très enrichissant sur le thème de l’élargissement de l’UE à l’Europe du Sud-Est.

Le tourisme s’affirme comme le secteur n°1 du pays et représente 20% du PIB.

La Croatie a retrouvé une croissance économique soutenue et la perspective d’une candidature à la zone euro est évidemment de nature à renforcer son attractivité. + d’images

Communauté française

Ambassade de France

Excellente réunion organisée à l’ambassade sur les attentes de notre communauté qui compte un bon millier d’inscrits (2/3 de binationaux), autour de Christian Furceri, consul et Florence Nigron, conseillère consulaire Croatie.

La moitié des binationaux est constituée de retraités. L’autre moitié se compose d’enfants dont les parents sont retournés vivre en Croatie. Problème : nombre d’entre eux ne parlent pas français… une vive préoccupation pour Florence.

Alors, pour favoriser l’apprentissage du français, elle dirige une association FLAM (Un autre monde), créée il y a 10 ans.

En matière d’enseignement, les bourses scolaires ont concerné 20 familles (30 enfants). L’absence de lycée français à Zagreb constitue un handicap : à partir de la seconde, il faut envoyer ses enfants en pension trois ans à l’étranger pour leur permettre de passer le bac.

Si nos compatriotes sont peu nombreux en Croatie, notre consul a souligné que les 560.000 touristes français qui viennent chaque année lui fournissaient un lot d’interventions multiple avec son cortège habituel de situations tragiques. + d’images

Enseignement

Eurocampus

Visite de l’Eurocampus avec Catherine Fronsacq, chef d’établissement.

Cette école franco-allemande fait coexister deux cursus. La partie française est conventionnée avec l’AEFE et compte 110 élèves de la maternelle à la 3ème, tandis que la partie allemande accueille 178 élèves.

Lors de ma rencontre avec les parents d’élèves français et allemands, l’entente m’a paru exemplaire.

Pour l’avenir, il y a consensus pour déménager, car le site ne peut plus accueillir d’élève supplémentaire et se trouve trop excentré. Reste à trouver le lieu et les fonds… alors cela fait un certain temps qu’on attend une solution. + d’images