« Un petit pas pour l’homme, mais un pas de géant pour l’humanité » – Neil Armstrong (31/07/1969)

A l’occasion du 243ème anniversaire de l’Indépendance des États-Unis d’Amérique, l’ambassadeur Madame Jamie D. Mc Court a organisé une magnifique réception dans les jardins de sa Résidence, à proximité de l’Élysée.

Un évènement placé sous le signe des premiers pas de l’Homme sur la Lune, il y a 50 ans. L’anniversaire du succès de la mission Apollo 11 s’est incarné à travers une double exposition intitulée : « Nous avons décroché la lune pour vous ! »

Pour la circonstance, les équipes de Disneyland Paris ont mis en scène un show avec le professionnalisme qu’on leur connait.

Lors de son discours, Jamie D. Mc Court était aux côtés de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées. Celle-ci a mis l’honneur Thomas Pesquet, spationaute français, en diffusant son message enregistré pour la circonstance.

Les élèves de l’école de cuisine et hôtelière, Ferrandi, ont assuré le service pour la soirée… comme des professionnels accomplis.

Cette manifestation m’a offert l’opportunité de retrouver Diane Fauconnier, qui a brillamment œuvré au service social du consulat général de France au Royaume-Uni, à l’époque j’étais conseiller à l’AFE.

Diane m’avait aidé à régler mon premier dossier. Il s’agissait d’un cas de suspension de versement de pension à une retraitée pour défaut de certificat de vie… C’était en 2007.

Je lui ai confié que 12 ans plus tard les difficultés administratives générées par les caisses de retraite étaient récurrentes et que c’était d’ailleurs le sujet de mon dernier éditorial (lien).

J’espère que la sécurité sociale dématérialisera ses certificats d’existence avant que l’Homme ne marche sur Mars ! + d’images

Lire aussi: Amitié France-États-Unis – Rencontre avec l’ambassadeur Jamie McCourt (21 mars 2019)