Lire : l’HEBDOLETTRE n°17 – 22 mars 2015Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°17

Les Français établis à l’étranger connaissent parfois de grandes difficultés pour obtenir ou faire renouveler leurs documents d’identité. Compte tenu des nouvelles mesures mises en place pour sécuriser les documents français, ils sont tenus de se déplacer pour déposer une demande d’obtention de passeport afin de permettre la saisie de leurs empreintes biométriques.

Or, ce qui est relativement simple pour ceux qui vivent à proximité d’un consulat ou d’une ambassade relève du casse-tête pour nos compatriotes qui sont domiciliés dans des zones plus éloignées ou désormais frappées par une fermeture (Turin et Porto) ou un « reformatage » (Edimbourg) d’antenne administrative consulaire.

HL Picto 3Attentif à cette problématique, j’ai proposé à mes collègues sénateurs représentants les Français établis hors de France de travailler ensemble selon la méthode participative qui a fait ses preuves lors du plan Ecole de Londres, dans l’esprit de ce que nous avions proposé avec le sénateur Christophe Frassa lors de la campagne sénatoriale.

L’objectif est de faciliter la délivrance de ces documents en habilitant nos consuls honoraires qui vivent au plus près de nos compatriotes, à procéder aux formalités d’enregistrement et à assurer la transmission des données de façon sécurisée.

Comme Christophe Bouchard, directeur des Français de l’étranger, l’a évoqué cette semaine devant l’Assemblée des Français de l’étranger, j’organise une réunion au Sénat qui se tiendra cette semaine afin de faire un point technique sur les technologies pouvant être mises en œuvre en ce sens. Lire la suite