Ce 19 juin, Laurence Helaili, conseillère consulaire à Dublin, a réuni une trentaine d’entrepreneurs français en Irlande pour me permettre d’échanger avec eux sur leurs préoccupations, à l’heure du déconfinement.

Des entrepreneurs qui ont beaucoup compté dans la réussite des initiatives prises par Laurence, comme l’opération « Un masque pour chaque Français en Irlande » pour laquelle ils ont offert des produits ou un soutien logistique. Si plus de 3000 protections ont été livrées, c’est le fait d’une organisation quasi-industrielle intégrant aussi des couturières françaises produisant des masques à partir de draps ou de tee-shirts en coton, tout comme la cinquantaine de bénévoles assumant, eux, la livraison à domicile dans tout le pays.

Sous l’impulsion de Laurence encore, près de 6000 repas Slunchbox ont été livrés pendant le confinement à nos compatriotes fragiles ou enceintes, mais aussi à des personnes contaminées, préservant l’emploi d’une vingtaine de personnes.

En synergie avec la conseillère consulaire, les entrepreneurs français ont été contactés dès le début de la crise par Catherine Gagneux et Cathy Aerts pour faire un point sur leurs besoins immédiats et pratiques.

Catherine Gagneux & Cathy Aerts

Catherine a incité nos entrepreneurs « à s’aider les uns les autres ». Consule honoraire de la région Galway-Connacht depuis six ans, elle a le souci constant de créer du lien et de valoriser la présence française en Irlande. Ainsi, avec le soutien de Business France et de l’ambassade, elle a initié un site répertoriant déjà 121 entreprises, dont la CCI France-Irlande va assumer la promotion (https://tourdefrance-eire.com).

Justifiant d’une démarche identique, Cathy Aerts, responsable de l’agence de voyages Changez d’Éire, nous a raconté qu’au début il était surtout question de masques, de gel et de gants, avant que le dialogue ne s’élargisse vers de nombreuses questions et doutes confiés par nos entrepreneurs et… nos aspirants entrepreneurs. C’est pourquoi Cathy a ouvert un groupe Facebook « Les entrepreneurs français en Irlande » pour « s’encourager et se motiver ». Elle a réuni 120 membres à ce jour.

Je salue les multiples actions positives de Laurence, Catherine et Cathy, accompagnées par plusieurs de nos compatriotes établis sur l’île. Tous sont animés par l’esprit de solidarité qui imprègne la société irlandaise.