L’an dernier, lors de la Semaine des ambassadeurs, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian jugeait que « dans le contexte actuel, le projet européen n’est ni une option, ni une alternative ; c’est une nécessité »… Depuis nous avons connu le Brexit, mais aussi le Bataclan, Nice ou Bruxelles qui ont révélé les failles de sécurité de l’Union.

semaine1bisLa cordialité de l’événement ne donnait que plus de relief à la gravité de ton de tous les intervenants venus s’exprimer sur l’Europe, la sécurité et les territoires, thèmes clés du cru 2017.

Si la multiplicité des crises a corrodé le sens du projet européen, Hermann Van Rompuy nous a rappelé que nous ne partions pas de zéro : « nous avons besoin d’une redynamisation de l’UE pas d’une refondation »,  dit l’ancien Premier ministre belge et premier président du Conseil européen.

Dans sa marche vers une Europe forte dans un monde incertain, le chef de notre diplomatie, Jean-Marc Ayrault, a souligné l’importance du décloisonnement de la pensée et de l’action, constatant que le travail des ambassadeurs devenait « de plus en plus interministériel. » Le ministre a aussi salué le soutien apporté par les parlementaires. Sur ce registre, Gérard Larcher, président du Sénat, n’a pas hésité à parler de « diplomatie parlementaire », félicitant notamment les sénateurs des Français de l’étranger pour leur engagement au service des droits de l’Homme.

semaine2Les idées de décloisonnement et d’internationalisation sont revenues en force, par la voix d’André Rossinot, dans les échanges sur le thème des territoires. Le président de Nancy Métropole a prôné une démarche de projets pour mieux articuler notre politique étrangère avec l’action extérieure de nos collectivités. Coopération, climat ou tourisme, Louis Giscard d’Estaing a cerné les enjeux, intervenant au nom de l’association des Maires de France, étant entendu que promouvoir nos territoires c’était aussi promouvoir l’image économique de la France.

Quant à l’image culturelle de notre pays, on retiendra les propositions de Maryse Bossière, ambassadrice de France au Mexique et ancienne directrice de l’AEFE. Après avoir acté les progrès de notre réseau culturel à l’étranger, elle a pointé quelques rigidités de l’administration en termes de Ressources Humaines. Plutôt que de multiplier les Volontaires à l’international (VI), l’ambassadrice estime que les postes diplomatiques y gagneraient s’ils pouvaient les recruter en tant qu’agents locaux,  une fois qu’ils sont formés et intégrés à des réseaux.

L’édition 2017 de la Semaine des ambassadeurs aura tenu ses promesses. Un succès qui se mesure aussi à l’affluence lors de la journée grand public placée cette année sous le thème de la diversité. Il faut reconnaitre que nos ambassadeurs sont souvent des orateurs doués et passionnés.

Mon programme – Semaine des ambassadeurs – 29 août au 2 sept. 2016

p_elyseesem

– Ouverture de la Semaine des ambassadeurs à l’Elysée par un discours du Président de la République (30 août)

p_g_pepy

– Déjeuner thématique : « Connectivité aérienne, ferroviaire et maritime, un enjeu pour le développement touristique de la France » (31 août)

p_jm_ayrault

– Ouverture des travaux de la journée « Diplomatie et territoires » par le ministre, Jean Marc Ayrault (31 août)

p_terrritoire-sp

– Séance plénière : « Diplomatie et territoires » (31 août)

p_jm_ayrault2

– Ouverture des travaux de la journée « Europe » par le ministre, Jean Marc Ayrault – Une Europe forte dans un monde incertain (01 sept)

p_europe-sp

– Séance plénière : « Europe au service de la sécurité » (01 sept)

p_d_homme

– Atelier thématique : « L’action des postes au soutien des défenseurs des droits de l’Homme : bilan et perspectives » (01 sept)

p_maryse_bossiere

– Petit déjeuner thématique : « Evolution de notre réseau culturel et de coopération et rôle des opérateurs » (02 sept)