Comme annoncé par le gouvernement, nos compatriotes peuvent désormais faire une demande de passe sanitaire en cas de vaccination à l’étranger par un produit homologué par l’UE (+d’infos).

Quant aux autres vaccinés, ils ne sont pas près de recevoir un QR code. « Une situation ubuesque sur laquelle le gouvernement entend se pencher », nous dit l’article de Public Sénat, précisant que le secrétaire d’État, Jean-Baptiste Lemoyne, s’en remet aux experts pour valider le principe d’une vaccination complémentaire ARN messager en France.

Public Sénat a ainsi rapporté mes propos sur cette situation :

Pour le sénateur centriste Olivier Cadic, sénateur des Français établis hors de France, « parler n’est pas agir, il faut maintenant que ces mesures soient effectives sur le terrain », explique-t-il avant d’ajouter que cette disposition avait déjà été annoncée Par Olivier Véran, ministre de la Santé. Autre difficulté selon lui, les tensions que cela pourrait créer à l’échelle internationale.

« Cela signifie que l’on ne reconnaît pas les schémas vaccinaux des autres pays. En termes de diplomatie, cela risque d’être difficile à défendre », souligne le sénateur.

Lire l’article de Public Sénat du 02/02/2021