Notre communauté française à l’étranger a  doublé  en  20  ans, nous dit le rapport signé du ministère des affaires étrangères et du développement international, intitulé : « Rapport du gouvernement 2015 sur la situation des Français établis hors de France »

RapportGouv_tableauA jour des données 2014, la Direction des Français à l’étranger et de l’administration consulaire dresse un bilan complet de son action avec « l’ambition de  faire  entrer  pleinement  l’administration  consulaire  dans le 21e siècle » pour servir avec efficience les quelque 2,5 millions d’expatriés. Officiellement, au  31  décembre  2014, 1.680.594 de nos  compatriotes étaient  inscrits au Registre mondial, une inscription facultative.

Nous  avons  besoin  de  cette nouvelle mobilité internationale, assure Laurent Fabius, dans son avant-propos.

C’est désormais un fait acquis, les Français établis hors de France constituent « un atout ». En effet, « ils participent au rayonnement de notre pays, diffusent notre langue, nos savoirs, nos savoir-faire. Nous avons besoin de Français implantés à l’étranger pour développer l’activité internationale  des entreprises françaises, en particulier les petites et les moyennes entreprises », justifie le ministre des Affaires étrangères.

La diaspora française serait donc le nouvel acteur de notre diplomatie !

Les cinq  premiers  pays  en  termes  de  communauté  française  inscrite  au  registre sont  la Suisse, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne. Ces pays accueillent chacun une  communauté  supérieure  à  110000  Français,  nous dit le rapport, et  concentrent,  à  eux  cinq,  40%  des  Français établis  à  l’étranger.

Si vous vivez à l’étranger, il a forcément une rubrique qui vous intéresse :
– l’enseignement français à l’étranger ;
– la protection sociale et l’action sociale ;
– l’emploi et la formation professionnelle ;
– la sécurité des Français établis hors de France ;
– le soutien aux entreprises françaises à l’étranger et à la mobilité ;
– la protection des droits des personnes et l’entraide judiciaire ;
– l’administration des Français établis hors de France.

Lire le rapport