La Gare de St Pancras à Londres

Comme je vous l’avais annoncé dans ma lettre de vœux, le nouveau consul général, Edouard Braine, souhaite élargir son champ d’action aux « oubliés de St Pancras ».

Qui sont-ils ces oubliés ? Bien souvent, des jeunes emplis d’espérance qui débarquent de l’Eurostar avec un sac à dos en gare de St Pancras.

Aussitôt arrivés à Londres, ils se rendent très souvent au centre Charles-Péguy. Cet institut les aide à trouver un emploi, un logement, des cours d’anglais et leur offre des conseils pratiques d’adaptation.

Vivant leur expatriation comme une aventure, ils pensent très rarement à s’immatriculer auprès des services consulaires. Ces oubliés de l’Administration constituent la « seconde communauté française », nous dit Edouard Braine.

Suite à sa visite du centre Charles Péguy, le consul considère qu’il est de son devoir de mieux connaitre ces jeunes compatriotes et de les aider dans leur démarche méritoire qui s’inscrit naturellement dans un monde globalisé.

En 2007, au travers d’une journée « Coup de pouce à l’emploi des jeunes » à Londres, j’avais souhaité offrir un cadre d’information à cette population très jeune.

Mais les actions isolées sont sans effet pour traiter cette vague d’arrivée ininterrompue à la merci d’agences de placement qui se révèlent parfois être de véritables marchands d’illusions…

Aussi, l’idée du consul général de réunir les élus à l’Assemblée des Français de l’étranger et les principaux acteurs concernés pour se fixer un plan de route, afin de soutenir et d’amplifier l’action du centre Charles Péguy, me réjouit.

Notre première rencontre se tiendra le 22 février 2010 au consulat général.

Je vous diffuse cette Lettre du consul m’expliquant son initiative.

Le site du centre Charles Péguy

Crédit photo : OC.