Quatrième étape de mon déplacement en circonscription « Europe du Nord » : l’Irlande (Dublin). Je remercie Laurence Helaili-Chapuis pour sa présence et sa contribution à l’organisation de mes rencontres.

Communauté française

1 AmbassadeurJe suis reconnaissant à Jean-Pierre Thebault, ambassadeur de France à Dublin, de m’avoir permis de rencontrer la communauté française d’Irlande.

Un oranger sur le sol irlandais, jamais on ne le verra, mais les Français passent outre, car ils sont de plus en plus nombreux (8000 inscrits au consulat).

 

2 conseillers

Rencontre avec les conseillers consulaires (g. à d.) : Henri Leperlier, Laurence Helaili-Chapuis, Olivier Cadic, Amélie Dollé.

Ces élus représentent une communauté bouillonnante d’initiatives, mais qui sait aussi apprécier la douceur de vivre dans un formidable cadre naturel.

Culture française

3 Alliance OCVisite de l’Alliance Française de Dublin

Philippe Milloux, directeur et délégué général pour l’Irlande, m’a présenté les services de l’Alliance et le beau bâtiment qui l’abrite.

Le comité d’administration s’enorgueillit d’être présidé par Pat Cox, l’ancien président du Parlement européen.

4 AlliancePlus de 3000 élèves suivent actuellement des cours au centre de langue, c’est 30% de plus que l’an dernier ! On dénombre aussi 920 abonnés actifs à la médiathèque et on souligne enfin que 7500 spectateurs sont venus, l’an dernier, assister à la soixantaine d’événements culturels programmés par le centre.

42 salariés s’emploient à faire tourner l’Alliance, auxquels il faut ajouter le personnel du restaurant La Cocotte, au rez-de-chaussée.

Enseignement

5 lyceeEcole de Foxrock et Lycée Français International (LFI)

L’école primaire qui intègre les classes maternelles et primaires est située à Foxrock, une banlieue résidentielle de Dublin (où l’écrivain Samuel Beckett est né et a grandi). Cette école regroupe 302 élèves.

A 7 kilomètres de distance, on trouve le Lycée français d’Irlande (LFI), créé en 1967, qui accueille 202 élèves. Celui-ci fonctionne en capacité d’accueil maximum. Un projet de regroupement et d’agrandissement des établissements devient nécessaire.

6 lycee provVisite de l’école à Foxrock (visuel ci-dessous) et du Lycée français International (LFI) en compagnie de la proviseure, Anne-Sophie Gouix, du directeur de l’école primaire, Jérôme Bel et du conseiller culturel, Frédéric Rauser.

 

 

7 lycee locauxLe collège et le lycée sont localisés sur le même site que l’école anglo-allemande Saint Killian. Le programme Eurocampus rassemble les élèves pour certains cours à partir de la 5ème. Ainsi, les petits français, allemands ou irlandais suivent ensemble des cours de sciences, d’art, d’histoire-géo, en anglais.

A la fin du cursus en 3e, les enfants passent une double qualification : le Diplôme national de brevet (DNB) français et le Junior Certificate irlandais. Les résultats au bac sont remarquables : 100% de réussite avec 89% de mentions.

8 APERencontre avec les représentants des parents d’élèves du Lycée français d’Irlande (LFI) pour évoquer tous les sujets qui ont trait à la scolarité.

(g. à d.) Laurence Helaili-Chapuis, conseillère consulaire à Dublin ; Olivier Cadic ; Laurence Lagé et Xavier Nicoud, représentants APE

Entre l’organisation du café d’accueil aux parents, la galette des rois, la kermesse, les photos de classe, la bourse aux livres, la création d’un annuaire pour favoriser le covoiturage… les occupations ne manquent pas au sein de cette association exemplaire.

Dialogue social

9 DalogueJ’ai échangé sur le thème du dialogue social avec Gérard Brady (sur l’image), économiste en chef à l’Irish Business and Employers Confederation, l’IBEC, équivalent du Medef en France.

A travers ses membres, L’IBEC représente 70% de l’emploi privé en Irlande !

Sur le même sujet du dialogue social, j’avais échangé la veille avec Rachael Ryan, représentante du syndicat de salariés, SIPTU

Relations commerciales

10 CommerceRencontre avec les milieux d’affaires, la direction de la Chambre de commerce franco-irlandaise et les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF).

En termes d’échanges commerciaux, l’Irlande est devenu le 8ème déficit de la France en 2014 (3,72 Mds€).

Les entrepreneurs français souhaitent que notre pays s’inspire des bonnes pratiques irlandaises pour mobiliser sa diaspora. Par exemple, lorsqu’un Irlandais expatrié contribue à l’implantation d’une entreprise en Irlande qui génère plus de 3 emplois, il reçoit 1500 euros par emploi créé !

Entrepreneuriat français

11 VigitrustVisite de Vigitrust, société spécialisée dans la sécurité informatique, créée et dirigée à Dublin par Mathieu Gorge (tout à droite sur la photo).

Installé en Irlande depuis 15 ans, Mathieu est conseiller du commerce extérieur et membre dirigeant de la Chambre de commerce franco-irlandaise.

Mathieu a créé deux filiales à New-York et Paris. Il m’a confié que la création de la filiale en France lui avait immédiatement valu un contrôle fiscal. Cela ne l’a pas refroidi. Il oeuvre avec enthousiasme pour soutenir le numérique français à l’international, en mettant en avant un partenariat exemplaire avec le groupe Accor.

Environnement

Cop21La COP21 approche et notre ambassadeur Jean-Pierre Thebault a entrepris une démarche de promotion la conférence de Paris sur le climat.

Ainsi, l’ambassade est parée aux couleurs de l’événement et on utilise une voiture électrique Renault…

Heureux d’avoir eu l’occasion d’encourager l’équipe économique de l’ambassade qui prépare de nombreux événements à venir.

Tissu économique

13 SmartboxVisite des sociétés Tweeter et SmartBox, intallées à Dublin

Long échange avec John Perkins, le très dynamique CEO de Smartbox, spécialiste des coffrets-cadeaux.

John emploie 200 personnes, dont une trentaine de Français. Lorsqu’il a voulu recruter en France, il n’y est pas parvenu. Par contre, il se félicite d’avoir pu embaucher des Français qui ont fait le chemin jusqu’à Dublin.

14 GoogleVisite du siège de Google à Dublin.

Accueilli par Emmanuel Dollé, Country Manager LCS France, j’ai découvert un site où tout est organisé pour favoriser le bien-être et la créativité des 3000 collaborateurs qui y travaillent.

 

Droit des femmes

15 Claire NevinA la faveur de mon déplacement en Irlande, j’ai rencontré Claire Nevin, présidente du mouvement ROSA (Reproductive rights, against Oppression, Sexism & Austerity). Dans un second rendez-vous, j’ai échangé avec Ralph, correspondant de MSF.

Ces deux jeunes m’ont sensibilisé sur les conséquences d’une législation irlandaise extrêmement restrictive en matière d’interruption volontaire de grossesse. Le décès tragique, le 28 octobre 2012, à l’hôpital de Galway, de Savita Halappanavar, qui s’est vu refuser un avortement alors qu’elle était en train de faire une fausse couche, a relancé le débat.

Je recevrai Claire au Sénat, à l’occasion de cette date anniversaire du 28 octobre. J’organise cette rencontre dans le but de lui faire partager l’expérience française et le formidable combat de Simone Weil en faveur du droit des femmes.

Par ailleurs, en ma qualité de sénateur des Français de l’étranger, je reste soucieux des obstacles médicaux que pourraient rencontrer des femmes françaises ou européennes, lorsqu’elles sont établies en Irlande.

L’information doit être disponible à l’attention de toutes les femmes qui se rendent dans ce pays, membre de l’UE.

Vie politique

16 COhenEntretien avec Emer Rocke, Director of the Irish Abroad Unit au ministère des Affaires étrangères

Photo avec Isabelle Cohen, première secrétaire.

Sujets abordés lors de notre réunion : la diaspora irlandaise, les projets du ministre en charge de la diaspora, le droit de vote des irlandais établis à l’étranger…

 

 

17 ParlementRencontre avec le sénateur Darragh O’Brien (Fianna Fáil, parti de centre-droit).

Nos échanges ont porté sur le système parlementaire irlandais et mon homologue m’a fait part de propositions de réforme qui lui tiennent à cœur sur un plan économique et social.

Il m’a reçu à Leinster House, ancienne résidence du duc de Leinster à Dublin et, depuis 1922, siège du Parlement de la République d’Irlande.