Je salue la mémoire d’Eileen Nearne, héroïne britannique, décédée de cause naturelle à l’âge de 89 ans, dans son appartement de Torquay (Dorset) où elle vivait recluse et discrète depuis de nombreuses années.

C’est aujourd’hui que ses voisins découvrent avec émotion et surprise qu’ils vivaient aux côtés d’une authentique héroïque de la Seconde guerre mondiale, décorée de la Croix de guerre et vétérante du UK’s Special Operations Executive sous le nom de code de « Rose ».

Née en France d’un père anglais et d’une mère espagnole, Eileen Nearne ne supporte pas l’invasion allemande et décide de gagner Londres, avec sa soeur, à travers le Portugal et Gibraltar. Après diverses affectations au service de la Défense, elle est transportée en avion, le 2 mars 1944, vers la France pour une mission d’opérateur radio.

Quatre mois plus tard, elle est arrêtée devant son poste de radio, mais, sous la torture, elle persuade la Gestapo qu’elle n’est qu’une midinette qui ignore tout des opérations d’infiltration en cours. Le 15 août, elle est déportée au camp Ravensbrück, en Allemagne, puis transférée dans un camp de travail forcé en Silésie, à la frontière allemande, où elle se lie d’amitié deux Françaises.

Le 13 avril 1945, elles se font la belle, vivent dans la forêt, atteignent Markkleeberg où elles sont capturées par les SS. L’ingéniosité d’Eileen Nearne leur sauve la vie au point qu’elles sont relâchées. Les trois femmes se cachent alors chez un prêtre de Leipzig jusqu’à l’arrivée des troupes américaines.

En l’absence de toute famille, la municipalité de Torquay se chargera des funérailles qui auront lieu à la Drakes Chapel à Hele Road, Torquay, le 21 septembre à 11h.

Edouard Braine, consul général de France, accompagné du colonel Kolodziej rendront hommage à la mémoire d’Eileen Nearne en assistant à ses obsèques. Leur présence témoigne de la considération que notre pays a pour chaque personne ayant contribué au péril de sa vie à libérer la France du joug nazi.

Je suis convaincu que nous serons nombreux à les accompagner par la pensée, mardi prochain, afin de témoigner notre reconnaissance à Eileen dont l’action courageuse force notre admiration.

Photo Flickr de hfabulous