L’envie d’entreprendre est un brasillement intérieur menacé par de nombreux éteignoirs, comme un plan de carrière assuré dans une multinationale. Jean-Marc Besnier a fait exception, en abandonnant ses responsabilités managériales pour mettre cap sur le Chili, en août 1990, au moment où débute la guerre du Golfe.

Jean-Marc Besnier, conseiller consulaire Chili depuis 2014

Jean-Marc Besnier, conseiller consulaire Chili depuis 2014

Le Chili, il n’y aurait jamais pensé sans sa femme, Veronica. Sur place, il découvre qu’il y a « tout à faire », une aubaine pour un entrepreneur dans l’âme. Il prospère aujourd’hui dans l’industrie vitivinicole et l’agriculture (Partner SA), ainsi que dans la potabilisation d’eau (Acuatierra).

Notre communauté a heureusement profité des talents de gestionnaire de Jean-Marc qui concède modestement qu’il aime « les choses bien faites ».

Durant huit années de présidence, il a restructuré l’Union des Français du Chili, afin qu’elle retrouve un équilibre financier, perdu depuis des années. Il s’est aussi impliqué dans la Chambre de commerce franco-chilienne qu’il préside depuis trois ans dans le but de la rendre financièrement autonome, tout en rehaussant la qualité de ses services.

Jean-Marc Besnier cultive la liberté d’entreprendre, comme la liberté intellectuelle : « ce qui m’attire à l’UDI est avant tout la diversité des courants libéraux qui y cohabitent et la liberté d’expression qu’on y trouve ».

Jean-Marc est le 35ème conseiller consulaire UDI. Il vient d’être désigné délégué UDI-Santiago.