« Je suis arrivé par hasard au Paraguay, en 2006 », allègue Sébastien Lahaie. Certes, mais un hasard qui est né de la conjonction de trois facteurs.

Sébastien Lahaie, délégué UDI-Assomption

Sébastien Lahaie, délégué UDI-Assomption

D’abord, une compétence bancaire forgée par dix ans de fusions-acquisitions en Asie et aux Etats-Unis. Ensuite, un collègue qui a absolument besoin de lui pour développer la banque Sudameris qu’il vient d’acheter au Paraguay, avant de lancer un fonds d’investissement. Et enfin, un boom des matières premières qui a contribué à la forte croissance de l’économie paraguayenne, ininterrompue depuis 2004.

On pourrait caractériser la personnalité de Sébastien par son « attirance pour l’humain et le concret », comme il le formule. Alliance parfaite qui profite à nos ressortissants. Ainsi, suite à la fermeture du consulat de France à Assomption, en juin 2016, notre banquier a permis au consulat de Buenos Aires de pérenniser les aides sociales versées aux Français du Paraguay, en ouvrant un compte pour chaque récipiendaire à la banque Sudameris et en facilitant les transferts financiers.

Autre fierté personnelle : avoir fait « sortir le Paraguay de l’ombre » en qualité d’unique conseiller du commerce extérieur de la France (CCEF) du pays, nommé en 2014.

Sébastien se montre tout aussi décisif sur le terrain de l’enseignement, au sein du conseil d’administration du lycée français Marcel Pagnol d’Assomption. Depuis le début de son engagement en 2012, « les finances ont été redressées, ce qui a permis de nous lancer dans un programme immobilier très ambitieux : le doublement de la taille de l’école ! ». Les efforts entrepris sont salués par l’ANEFE qui vient d’accorder au lycée un prêt de 1,5M€ pour finaliser son projet.

Pour développer des « relations humaines sincères qui conduisent à des changements positifs », Sébastien se défie de toute idéologie : « au contraire, je préconise le pragmatisme sur tous les sujets et c’est cette ouverture d’esprit qui m’a attiré vers l’UDI ».

Cette ligne de conduite humaniste et pragmatique est un immense atout dans les mains de Sébastien pour tenir son nouveau rôle délégué UDI-Assomption. Son cap personnel est tout aussi clair : « parti de France il y a plus de vingt ans, j’ambitionne toujours de faire rayonner mon pays et d’apporter ma petite pierre au changement dont il a terriblement besoin ».