Accueil      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Agir et me soutenir      Sénat      Mes 31 défis
    

En Bref – du 01 au 14 mai 2017

En circonscription en Grèce – Athènes / 30 avril au 04 mai 2017

(à l’image) avec Niki K. Kerameus, députée de Nouvelle Démocratie, parti d’opposition au gouvernement Tsipras.

Accueilli par Christophe Chantepy, ambassadeur de France, j’ai rencontré notre communauté dans un pays en plein marasme. Crise de l’euro, protection des frontières ou autorisation de la GPA… la Grèce est un condensé de tous les défis à relever pour redonner un élan à l’Union européenne. Lire le rapport.

2ème tour de la présidentielle (7 mai)

Devant le bureau de vote d’Ashford, j’ai croisé Francette Argivier faisant la promotion de la Petite Ecole Kentoise de Maidstone, une des 50 « petites écoles Flam du samedi matin » destinée à familiariser les enfants avec la langue française.

Félicitations à Emmanuel Macron pour sa brillante élection. A l’étranger, 9 Français sur 10 ont voté pour lui (95,12% au Royaume-Uni !). Notre pays a tant besoin d’un nouvel élan pour retrouver sa croissance et sa place en Europe. Le Président doit mobiliser toutes les forces vives en ce sens.

12e journée nationale des mémoires de la traite de l’esclavage et de leurs abolitions (10 mai)

Ce fut la dernière cérémonie officielle du président Hollande qui a rappelé que, dès 1794, le législateur français qualifiait l’esclavage de « crime de lèse-humanité », avant de l’abolir en 1848. A ses côtés, figurait le candidat élu Emmanuel Macron à quelques jours de la passation de pouvoirs.

Les deux hommes ont été accueillis dans les jardins du Luxembourg du Sénat par le président Larcher pour une cérémonie émouvante, en présence de nombreux parlementaires.

Maroc – Pascal Capdevielle (10 mai)

Réunion avec Pascal Capdevielle, conseiller consulaire à Fès, pour évoquer les préoccupations exprimées par les Français de la 9ème circonscription électorale qui regroupe 16 pays. J’ai lui ai livré mes constats à partir de mes récents déplacements au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Entrepreneur dans le tourisme, Pascal œuvre depuis 25 ans à promouvoir nos entreprises et notre culture au Maroc, tout en renforçant les liens de solidarité entre les membres de la communauté française.

Italie – Hugues le Cardinal (11 mai)

J’ai eu le plaisir de revoir, au Sénat, Hugues Le Cardinal, délégué consulaire UDI de la deuxième circonscription d’Italie (Milan), dans le prolongement de mon déplacement à Milan, fin avril. (rapport).

Nous avons évoqué les attentes de nos compatriotes, notamment en matière de scolarité, tout comme les opportunités de développement pour les entreprises françaises dans le nord de l’Italie. Hugues est lui-même chef d’entreprise, expert en aéronautique.

Pétrole et gaz naturel : levons les blocages français ! (12 mai)

Après avoir fait sa connaissance en septembre dernier à Aberdeen, j’ai eu le plaisir de retrouver Laurent Schirrer, CEO de Oilgen.

Laurent Schirrer m’a expliqué que l’Union Française des Industries Pétrolières (Ufip), voulait faire aboutir rapidement la refonte du code minier. Aujourd’hui, les entreprises n’ont aucune visibilité sur le déroulement des procédures d’octroi de permis pour l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures.

Dans ce domaine, comme dans bien d’autres, les blocages prennent leur source dans ce triste constat : en France, tout est interdit, sauf ce qui est autorisé. Je prône évidemment l’inversion de ce principe : tout doit être autorisé, sauf ce qui est interdit.

Diner UFE GB (12 mai)

Au restaurant du Sénat, 25 membres de L’UFE Grande Bretagne se sont réunis pour un diner-débat, autour de Carole Rogers, présidente et David Blanc, vice-président.

Il y a un an à peine, le Brexit n’avait pas été voté et semblait très hypothétique ; Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, venait de lancer un mouvement à Amiens… Ces derniers mois auront plongé les Français du Royaume-Uni dans des abîmes de perplexité. L’espérance viendra-t-elle de France ?

HEBDOLETTRE n°75 – Vœux (édito) – En Bref du 05 au 18 déc. 2016 – Certificat de vie : bientôt le bout du tunnel ? – Handicap : rapport sur la prise en charge de nos compatriotes handicapés dans des établissements situés à l’étranger – En circonscription : ESPAGNE – Madrid et Villanueva (18-19 nov. 2016) – En circonscription : ROYAUME-UNI – Londres (2-3 déc.) & Reigate (10 déc. 2016) – En circonscription : HONGRIE – Budapest (8-10 déc. 2016) – UDI : les vœux de Jean-Christophe Lagarde.

Lire : l’HEBDOLETTRE n°75 – 11 janvier 2017Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°75

Je vous souhaite une belle année nouvelle, pétillante de santé et porteuse d’opportunités pour progresser dans tous vos projets.

J’ai choisi de finir l’année auprès des Français de Fort Dauphin, ville située dans une zone enclavée à l’extrême sud de Madagascar, à l’invitation de Jean-Hervé Fraslin, conseiller consulaire.

Madagascar a marqué le 53ème pays visité en 27 mois de mandat. Partout, l’exaspération est devenue palpable. Le besoin d’alternance est criant tant les cinq années d’une politique socialiste ont déçu les Français établis à l’étranger !

En 2017, la présidentielle sera évidemment la clé du changement… à condition que nous sachions quoi changer.

Rien ne me parait plus essentiel que de définir nos priorités, plutôt que d’établir un catalogue de mesures qui, une fois mises en œuvre, apparaissent souvent être des demi-mesures réservées à une minorité.

Sans objectif à atteindre, impossible de flécher le chemin et mesurer les progrès. C’est la dématérialisation des certificats de vie prévue au 1er janvier 2018 qui rythme aujourd’hui le plan de route des caisses de retraite (voir l’HebdoLettre).

Visuel HL55 Alors, pourquoi ne pas donner à notre réseau d’enseignement français l’objectif d’apprendre la langue française à tous nos jeunes compatriotes à l’étranger ?

Alors, pourquoi ne pas adapter notre offre médico-sociale pour épargner aux Français handicapés de s’exiler hors de nos frontières (voir l’HebdoLettre) ?

Sénèque disait qu’il n’y a pas de vents favorables pour ceux qui ne savent pas où aller.

C’est la raison pour laquelle les élus de l’UDI Monde réunis en congrès, en décembre dernier, se sont concentrés sur les objectifs à atteindre pour les Français de l’étranger. Découvrir l’HebdoLettre n°75

En circonscription au Royaume-Uni – Londres (2-3 déc.) & Reigate (10 déc. 2016)

Communauté française

Noël des Français de Londres de l’UFE GB (2 déc.)

(g à d) Carole Rogers, présidente de l’UFE Grande-Bretagne et déléguée consulaire UDI Londres ; Patricia Connell, déléguée consulaire UDI Londres ; Sylvaine Carta-Levert, consule générale ; Brigitte Williams, déléguée Grande-Bretagne de la fondation de la France Libre, Olivier Cadic ; Roch Miambanzila, conseiller consulaire Londres et directeur administratif de Parapluie Flam.

Grâce à l’UFE GB, il est devenu de tradition de réunir notre communauté à Londres, en amorce des fêtes de fin d’année.

Notre consule, Sylvaine Carta-Levert, nous a fait l’honneur de participer à ce Noël des Français de Londres au pub Hoop and Toy à South Kensington. L’occasion de retrouver des amis autour d’un buffet gastronomique et de faire de nouvelles connaissances.

Rappelons que l’UFE, fondée en 1927, compte 170 représentations dans une centaine de pays. Celles-ci sont animées par des bénévoles dans un souci d’entraide, de convivialité et de rayonnement français.

Plan Ecole

Les Crocodiles (Londres) – Spectacle de Noël (3 déc.)

A droite de l’image, Sonia Marguin, trésorière des Crocodiles, qui m’a convié au spectacle de Noël des enfants de l’école.

Appartenant au Parapluie FLAM, le réseau d’écoles FLAM (Français Langue Maternelle) du Royaume-Uni, les Crocodiles ont été créés en 2009 à l’initiative de mamans francophones qui se rencontraient tous les dimanches à Hackney, dans le nord-est de Londres.

Réunissant une quinzaine d’enfants à l’origine, cette « petite école du samedi » accueille aujourd’hui 190 élèves pour leur offrir un apprentissage du français, tout en les distrayant.

Trois types de classes existent en fonction de l’âge des enfants. Celles des « minis » reçoit des bambins dès l’âge de 6 mois et quelle que soit leur langue maternelle !

Chez les Crocodiles, on est aussi très fier de posséder une bibliothèque représentant un choix de plus de 1.000 livres et magazines en français. Une bibliothèque qui est aussi accessible en ligne ! L’occasion d’encourager la lecture en français à tous les âges.

Félicitations à Lucie, Makila, Sonia, Stéphanie et Renée, toute cette équipe de femmes passionnées et merci aux parents pour la chaleur de leur accueil.

Magic Nicolas ! (3 déc.)

Connaissez-vous le point commun entre le Prince Charles, David Cameron, Kate Moss, Naomi Cambell, Kate Winslet, Lakshmi Mittal et l’équipe de football de Chelsea ?

Tous ont fait appel aux services du magicien français Nicolas Clément pour animer leurs événements.

C’est lors de ma visite à la Petite école des Crocodiles que j’ai découvert son art de subjuguer le public. Son spectacle est un panel moderne et varié de la magie de proximité (ou close up), Nicolas est aussi mentaliste et pickpocket.

Initialement installé à Londres où il a forgé sa réputation, notre magicien a fait le choix de s’établir à Ashford dans le Kent.

Petite école de Reigate (Surrey) – Spectacle de Noël (10 déc.)

Tout juste arrivé de Budapest, j’ai répondu à l’invitation de Pascale Sidall de la petite école de Reigate. Créée il y a moins de trois ans, à Pâques 2014, cette école accueille chaque samedi une centaine d’enfants dans le cadre du programme Flam.

Après avoir visité les lieux, j’ai assisté au superbe spectacle de Noël cumulant une dizaine de tableaux pour s’achever en apothéose avec tous les enfants sur scène.

Un grand Bravo à Pascale, Baya, Solène, Bénédicte, Donia, Anne-Luce, Krystel, Myriam et Nadia !

L’équipe qui anime l’école déborde d’énergie positive. Les parents s’investissent également bénévolement et j’ai eu le plaisir d’échanger avec eux lors du pot de l’amitié. Pour tous, ce spectacle sonnait comme un accomplissement et j’ai constaté que les enfants étaient très fiers de s’exprimer dans notre langue !

Incontestablement, la Petite école de Reigate se range parmi les belles réussites de l’enseignement du français au Royaume-Uni.

En circonscription au Royaume-Uni – Londres (10 au 13 nov. 2016)

11novebQu’est-ce que le devoir de mémoire ? Ne pas oublier ceux qui ont payé de leur vie notre liberté. Il est symbolique de nous retrouver chaque année devant la statue du maréchal Foch qui fut le premier et seul chef des armées alliées. Elus, autorités, militaires, représentants des associations patriotiques et acteurs de notre communauté viennent participer à l’hommage aux soldats français et étrangers qui se sont sacrifiés.

Mon dernier déplacement à Londres m’a aussi conduit à tenir un meeting politique et participer à la 7ème journée pédagogique de la fédération Parapluie Flam.

Devoir de mémoire

foch1Cérémonie à Victoria

(g. à d) Olivier Bertin (CC), Patricia Connell (CC), Joëlle Garriaud-Maylam (sénatrice), Steve Summers (Lord-maire de Londres), Roch Miambanzila (CC), Karine Daudicourt (CC), Morgane Marot (CC) et Stéphane Rambosson (CC)

Chaque 11 novembre à Londres, notre communauté rassemblée est saisie de la même émotion au pied de la statue du maréchal Foch.

Sous l’ombre bienveillante de cette haute stature de la Première guerre, les couronnes de fleurs commémorent désormais « tous les morts pour la France », tombés pour notre liberté.

La cérémonie a été présidée par notre ambassadeur de France, Sylvie Bermann et Steve Summers, Lord-maire de Londres, en présence de personnalités civiles et militaires françaises et britanniques, ainsi que divers présidents d’associations.

J’ai déposé une gerbe en compagnie de ma collègue Joëlle Garriaud-Maylam.

foch2(à l’image) : Anne Faure, présidente de la FAFGB, Fédération des associations françaises de Grande-Bretagne et Ian Reed, directeur du Yorkshire Air Museum.

Sur place, j’ai retrouvé les élus consulaires Olivier Bertin, Patricia Connell, Roch Miambanzila et Stéphane Rambosson, ainsi que Carole Rogers, présidente de l’UFE Grande-Bretagne.

Je remercie tous les participants, venus en nombre à Victoria, et j’adresse mes plus vives félicitations à la talentueuse chorale composée des lycéens de Charles de Gaulle et de Winston Churchill, réunis pour interpréter notre hymne national.

legion1Honneur aux vétérans britanniques

A l’occasion des célébrations du 11 novembre, dix-sept vétérans britanniques qui ont vaillamment participé au débarquement de juin 1944 ont reçu les insignes de chevalier de la Légion d’honneur.

 Ces héros du D-Day ont croisé leurs souvenirs, sous l’œil ému de leurs familles. L’un deux était accompagné de son fils, lui-même vétéran de la guerre des Malouines, où il avait débarqué avec la première vague des Royal Marines.

J’étais accompagné des élus consulaires Olivier Bertin et Patricia Connell, dont le père avait répondu à l’Appel du Général et rejoint les Forces françaises libres en Afrique.

legion2(A l’image) Patricia Connell et de Bernard Masson

Cet événement poignant m’a permis de retrouver de nombreux amis comme Brigitte Williams, déléguée de la Fondation de la France Libre et Bernard Masson, président la section britannique de l’Association des membres de l’Ordre national du Mérite.

Cette remise de décoration avait été précédée le matin même par une autre cérémonie au « Carré français » du cimetière interallié de Brookwood (Surrey).

culte

Messe du souvenir

(g. à d) Avec Carole de Saint-Affrique, présidente du Consistoire de l’Eglise protestante française de Londres et son prédécesseur, Thibault Lavergne.

 « Ce sont nos souvenirs qui font de nous ce que nous sommes », disait Winston Churchill.

A l’invitation de Carole et de Thibault, j’ai assisté au culte du Souvenir célébré par le pasteur Stéphane Desmarais à l’église protestante française de Londres. Il a aussi rendu hommage aux victimes de tous les conflits et attentats.

Un moment de recueillement partagé avec Sylvaine Carta-Levert, consule générale, Patricia Connell, Brigitte Williams et les représentants d’associations d’anciens combattants.

Dans un monde où certains jouent l’affrontement et le chacun pour soi pour parvenir au pouvoir, il était apaisant d’entendre un message célébrant l’altruisme, jusqu’au sacrifice parfois de sa propre vie. On pense au maréchal des logis, Fabien Jacques, tombé au Mali, le 5 novembre dernier.

Plan Ecole

flamebParapluie Flam

A Londres, la 7ème journée pédagogique de la fédération Parapluie Flam a été le théâtre d’un changement de président : Joëlle Simpson (à l’image) a été élue à la tête de la fédération sans même avoir été candidate ! Une surprise concoctée par tout le conseil d’administration, dont Christian Ravel, le président sortant et Roch Miambanzila, conseiller consulaire.

Le programme Flam a été initié dans le cadre de l’objectif n°3 du plan Ecole, lancé en juin 2008. Tout est parti de l’idée géniale d’Yves Letournel, attaché de coopération éducative, désormais en poste à Bruxelles depuis l’été.

Parapluie Flam fédère aujourd’hui une cinquantaine de « petites écoles du samedi » au Royaume-Uni qui accueillent, chaque semaine, plus de 4000 enfants pour leur offrir un apprentissage du français sur un mode ludique. Je suis heureux que Parapluie Flam puisse bénéficier d’une partie de ma réserve parlementaire en 2017, selon le vote des 36 élus UDI Monde.

En Bref – du 10 au 15 octobre 2016

Londres : vernissage de l’expo « Débarquement de Provence » (10 oct.)

cdg_1944_hl69Merci à Brigitte Williams, déléguée de la fondation La France-Libre en Grande-Bretagne d’avoir facilité cet événement. Avec Sylvaine Carta Le Vert, consule généralenous avons visité l’exposition « Débarquement de Provence – 15 août 1944 », installée temporairement au lycée français Charles de Gaulle par le comité du Souvenir Français de St Raphaël. 

Les éclairages de l’historien Jean Sarraméa nous ont aidés à mesurer la portée de cette superbe exposition. Ce fut l’occasion de retrouver  Guy Audibert (AMAC) et Olivier Renard (Souvenir Français de GB) et les nombreuses personnes engagées à Londres en faveur du devoir de mémoire.

Haïti : visite de Jacques Marie, nouveau délégué UDI Haïti (11 oct.)

jacques_marie_hl69Mon ami, Jacques Marie, géologue de profession, fut longtemps mon collègue à l’AFE lorsqu’il était élu représentant les Français de Caraïbes.

Jacques s’est désormais investi dans le tourisme à Haïti pour contribuer au redressement économique de ce pays à nouveau dévasté par le cyclone Matthew. Jacques force également l’admiration par son action humanitaire au profit de la communauté haïtienne.

Je suis heureux qu’il ait rejoint l’UDI Monde pour nous aider à défendre nos idées.

Bulgarie : accueil d’une délégation parlementaire (11 oct.)

f_bulgarie_hl69Avec le groupe interparlementaire d’amitié France-Bulgarie, présidé par mon collègue Loïc Hervé, nous avons eu le plaisir de recevoir une délégation de six parlementaires bulgares.

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle en Bulgarie, les débats se cristallisent sur la présence de deux millions de réfugiés à leurs portes, c’est-à-dire en Turquie. Frontex est désormais officiellement en charge de sécuriser la frontière extérieure avec la Turquie.

Les parlementaires bulgares ont réitéré leur souhait de voir leur pays rejoindre l’espace Schengen et l’euro.

 Accord UE-Canada : audition de Matthias Fekl (11 oct.)

m_fekl_l69Le secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l’étranger, Matthias Fekl, s’est rendu au Sénat pour répondre aux questions sur le projet d’accord économique et commercial global (AECG ou CETA en anglais) entre l’Union européenne et le Canada.

Il reviendra au Parlement de ratifier l’accord négocié qui aura pour effet de développer notre commerce bilatéral avec le Canada. Je soutiens cet accord, comme je l’ai exprimé à plusieurs reprises dans le passé.

PLFSS : audition de Christian Eckert (12 oct.)

cas_h69Le secrétaire d’État chargé du Budget, Christian Eckert, a répondu aux questions de la commission des Affaires sociales (CAS) dans le cadre projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS).

Je l’ai interrogé sur le niveau de remboursement des prélèvements sociaux (CSG-CRDS) payés indûment par les non-résidents sur leurs revenus immobiliers. Par ailleurs, je lui ai demandé si le nouveau dispositif qui a pour but de modifier l’affectation de ces prélèvements sociaux vers le Fonds de solidarité vieillesse (histoire de contourner la condamnation de la France par la Cour de justice de l’Union européenne…) avait déjà fait l’objet d’un recours.

Christian Eckert m’a répondu : « Monsieur Cadic, votre question sur l’arrêt de Ruyter devient presque une tradition, vous la posez régulièrement… Nous avons reçu 50.000 réclamations, en avons traité la moitié et remboursé 130 millions d’euros. » Lire la suite.

Commerce ext. : réunion avec Alain Bentejac, pdt CNCCEF (12 oct.)

a_bentejac_h69Déjeuner de travail avec Alain Bentejac, président  du Comité national des conseillers du commerce extérieur.

La semaine précédente, M. Bentejac avait organisé, à Deauville, une conférence réunissant les CCE du monde entier qui fut, pour la première fois, ouverte à toute personne concernée par le bon développement de nos échanges internationaux. Le succès fut au rendez-vous avec près de 1000 participants.

Espagne : fête nationale (12 oct.)

fete1_l69En l’espace de deux ans, je me suis rendu sept fois en Espagne en qualité de sénateur.

A l’invitation de Ramón de Miguel, ambassadeur d’Espagne en France, j’ai participé à la fête nationale du Royaume d’Espagne, lors d’une réception à Paris.

Les discussions ont souvent porté sur les chances d’un accord politique rapide afin que l’Espagne retrouve un gouvernement avant la fin du mois d’octobre, sinon…il faudra organiser de nouvelles élections.

DSAE : simplification des normes (13 oct.)

dsae_hl69nLa Délégation sénatoriale aux entreprises a effectué un déplacement en Suède et en Allemagne entre le 28 au 30 septembre 2016, sur le thème de la simplification des normes. Je vous ferai prochainement un rapport sur cette mission d’observation.

Lors de notre réunion présidée par Elisabeth Lamure (à l’image), j’ai présenté un compte-rendu consacré à Berlin, où nous avons eu des échanges avec divers acteurs locaux, dont le Conseil de contrôle des normes. Soulignons que l’Allemagne a importé du Royaume-Uni le principe du « one in, one out » en vigueur depuis le 1er juillet 2015 : tout ministère qui crée de nouvelles charges doit en supprimer dans la même proportion. Bilan : 1 milliard d’économies pour les entreprises en un an ! (lire le rapport Berlin)

Réunion « Français détenus à l’étranger » (13 oct.)

francais_hl69J’ai eu l’occasion de faire le point sur un certain nombre de dossiers de Français détenus à l’étranger avec Alexandre Garcia, chef du service des Conventions, des Affaires civiles et de l’Entraide judiciaire ; Annie Evrard, chef de la Mission de la protection des droits des personnes (qui a remplacé Marie-Anne Courrian) et Pascale Gay, chef du service de la Protection des détenus.

Pour information, au 31 mars 2016, le Bureau de la protection des détenus du MAEDI recensait 2670 ressortissants français incarcérés à l’étranger. Une majorité (70%) de détenus est localisée en Europe occidentale. Dans le monde, huit compatriotes sont actuellement condamnés à la peine de mort.

Londres : inauguration d’un collège-lycée bilingue (EIFA) (13 oct.)

eifa2_h69(à l’image) En compagnie des deux fondatrices de l’EIFA : (g à d) Isabelle Faulkner, administration et finances ; Sabine Dehon, directrice ; Olivier Cadic ; Olivier Bertin, directeur de l’école Les Petites Etoiles et élu AFE Europe du Nord ; Patricia Connell, déléguée consulaire UDI Royaume-Uni.

L’Ecole Internationale Franco-Anglaise a inauguré à Londres son nouveau collège-lycée bilingue (français-anglais). Avec une crèche, une école primaire et ce nouveau collège-lycée, l’EIFA est, depuis début septembre, la seule école du Royaume-Uni à proposer un enseignement bilingue continu de 18 mois à 18 ans !

Funérailles : hommage à Françoise Lindemann (14 oct.)

francoise_l69Une véritable foule s’est tassée dans l’église Saint-Jean-Baptiste de Neuilly-sur-Seine pour dire adieu à Françoise Lindemann. Quatre parlementaires et beaucoup d’anciens collègues de l’AFE, dont ceux du groupe UDIL, se sont recueillis pendant la cérémonie religieuse et présenté leurs condoléances à la famille de Françoise.

Conseillère consulaire pour la circonscription de Rio de Janeiro et présidente de l’UFE locale, Françoise a siégé à l’AFE depuis 1991 sans discontinuer. Lire mon hommage.

Londres : Forum de la FAFGB (15 oct.)

fafgb2(g. à d.) Colonel Antoine de Loustal ; Sylvaine Carta-Le Vert, consule générale de France à Londres ; Olivier Cadic ; Sylvie Bermann, ambassadeur de France au Royaume-Uni et Anne Faure, présidente de la FAFGB.

Etaient également présents les élus consulaires Marie-Blanche Camps, Patricia Connell, Carole Rogers, Olivier Bertin et Roch Miambanzila.

Comme chaque année, j’ai eu le plaisir de participer du Forum des Associations françaises de Grande-Bretagne. Cette 4ème édition a fait le plein de monde et d’exposants, parmi lesquels le consulat de France, l’UFE, l’ADFE, les associations caritatives, le Dispensaire français, le centre Charles Péguy, les Auvergnats, les associations d’anciens combattants, d’anciens élèves et de parents d’élèves, la fédération des écoles FLAM, French Radio London, le magazine L’Echo ou encore de la librairie La Page, stand sur lequel mon ami historien, Eric Simon, dédicaçait ses ouvrages.

J’ai salué la grandeur de l’engagement de tous ces bénévoles au service de leurs compatriotes outre-Manche.

Brexit Tour n°2 : En circonscription au Royaume-Uni : Belfast – Aberdeen – Londres / 6 au 8 septembre 2016

pc_oc(A l’image) Patricia Connell, déléguée consulaire UDI pour le Royaume-Uni et Olivier Cadic

Après l’étape de Dublin, nous sommes allés à la rencontre de la communauté française d’Irlande du Nord, d’Écosse et de Londres (lire aussi : Brexit Tour n°2 : En circonscription en Irlande – Dublin / 05 septembre 2016).
Nous avons également échangé avec des acteurs de la recherche, du secteur pétrolier et de l’enseignement à Aberdeen lors de rencontres organisées par David Lusseau, conseiller consulaire UDI pour l’Ecosse.

Belfast – Irlande du Nord – 6 sept.

belfast_meetingRéunion publique

Le Brexit est-il inéluctable ? Qu’est-ce qu’il implique pour les Européens installés au Royaume-Uni ?

Avec Patricia Connell, déléguée consulaire UDI pour le Royaume-Uni, nous avons répondu à l’invitation de nos compatriotes d’Irlande de Nord pour un moment privilégié et très chaleureux.

Je ne saurais dire qui d’eux ou de moi a le plus appris lors de cette rencontre. Certains ont vécu en Irlande du nord depuis plusieurs décennies et m’ont remarquablement narré leur histoire. Il ne faudrait pas que le Brexit réveille les vieux démons de l’intolérance et de la partition de l’ile en recréant une frontière.

Aberdeen – Écosse – 7 sept.

marinehlMarine Scotland Science (recherche européenne)

Nick Bailey nous a fait une visite passionnante du Marine Scotland Science, un centre impliqué dans divers projets de recherche européens. Il perçoit chaque année 2 millions de livres de la part de l’Union pour collecter des données statistiques sur 400.000 poissons !

Avec Patricia Connell, déléguée consulaire UDI pour l’Angleterre, Galles et Irlande du Nord et David Lusseau, conseiller consulaire UDI pour l’Écosse, nous avons bénéficié d’une présentation sur la définition des quotas de pêche et les conséquences du Brexit sur les accords communs (politique commune de la pêche).

En cas de sortie de l’UE, Marine Scotland Science redoute une limitation d’accès aux projets de recherche, qui sont par ailleurs ouverts à la Norvège et à l’Islande. Le Brexit serait synonyme de moins d’argent et moins d’emplois pour ce centre de recherche.

petrolehlRencontre avec le secteur pétrolier

Tour de table constructif auprès de dirigeants de sociétés du secteur pétrolier pour évoquer des conséquences probables du Brexit.

Chacun s’accorde à dire que la chute du prix du pétrole entraîne désormais un risque de pertes de compétences locales : en deux ans, le secteur pétrolier a perdu plus de 120.000 emplois sur Aberdeen !

Par ricochet, le prix de l’immobilier est en chute libre. Laurent Schirrer, président d’Oilgen, nous a confié qu’il avait doublé la surface de ses bureaux pour la moitié du prix payé précédemment !

L’un des participants à cette réunion nous a annoncé que les effets du Brexit conjugués à la crise pétrolière l’ont décidé à partir dans les prochaines semaines pour la France.

bibliohlRéunion publique

(A l’image) Patricia Connell fait face aux attentes de ses compatriotes installés en Écosse, réunis dans la superbe bibliothèque d’Aberdeen.

Nous avons tenté de répondre aux nombreuses interrogations d’ordre personnel des expatriés français : statut de résident, citoyenneté britannique, conjoints, enfants…

d_lusseauhl66Rappelons que David Lusseau, qui a organisé la réunion et l’a co-animée avec nous, a succédé l’an dernier à Véronique Marie Bévierre, (partie à Houston) pour représenter la communauté française d’Ecosse.

Sur ce blog, j’avais fait paraitre un portrait de David, en octobre 2015, lorsqu’il avait rejoint l’UDI (lien), puis publié une tribune où il prônait la révolution numérique des services consulaires en juin 2016 (lien).

 

totalhlTotal E&P UK

Elisabeth Proust, directrice générale de Total E&P UK, nous a reçus au siège de sa compagnie. Me Proust a précédemment dirigé les filiales Total au Nigeria et en Indonésie.

Parmi les 100 expatriés travaillant chez Total, 65 sont Français. Le Brexit préoccupe beaucoup ceux-ci, car chacun demeure dans l’expectative.

L’administration britannique a rajouté des contraintes à l’industrie pétrolière locale par rapport à une directive européenne. En cas de sortie de l’Union, il est possible que le gouvernement britannique se montre plus accommodant.

L’Écosse est confrontée au défi de relancer cette industrie sur son territoire. Il y a sans doute un futur pétrolier pour l’Écosse. Il n’y en a pas pour l’Angleterre.

ecole2hlEcole française Total

L’école privée du réseau Mission Laïque française (MLF) regroupe 74 élèves cette année et se prépare à ouvrir une petite section maternelle pour les enfants de 3 ans.

Nous avons été reçus par Laurent Lesert, son directeur, qui a dirigé auparavant des écoles MLF au Cameroun et au Gabon.

Deux réunions ont été ensuite organisées avec les parents d’élèves, puis les enseignants pour échanger sur les incertitudes liées à la conjoncture.

Londres – 8 sept.

stpeter1hlRéunion publique

Pour recevoir les Français de Londres avec Patricia Connell, nous étions entourés de trois avocats rompus aux problématiques de l’immigration : William Healing, Katie Newbury et Kim Wowden.

Lors de cette dernière réunion du Brexit Tour n°2, nous avons apprécié la présence à nos côtés de Carole Rogers, présidente de l’UFE-GB (Union des Français de l’étranger).

stpeter2hlPendant 2h30, les interrogations ont fusé de la part de la centaine de personnes réunies, avec un souci grandissant puisqu’aucune clarification n’a été apportée par le gouvernement britannique durant l’été.

Pour Theresa May, « Brexit means Brexit » et pour Boris Johnson, « le Royaume-Uni quittera l’UE mais pas l’Europe ».

Si nous ne savons toujours pas ce que veut le Royaume-Uni, nous savons déjà ce que l’Union européenne ne veut pas : d’une part, donner accès au marché unique sans liberté de circulation en contrepartie et, d’autre part, retarder un déclenchement du fameux article 50 dans un futur lointain.

En circonscription au Royaume-Uni – Londres / 18 juin 2016

UK2J’ai participé aux commémorations de l’Appel du 18 juin à Londres. Je veux saluer le travail remarquable des différentes associations présidées par Bernard Masson, Brigitte Williams, Guy Audibert et Olivier Renard qui ont pour mission d’entretenir le devoir de mémoire

Il ne s’agit pas de cultiver la nostalgie, mais d’éclairer la route qui mène à une conscience universelle. Même au sein des démocraties les vieux démons tardent à mourir ; l’assassinat de Jo Cox le montre.

Lors de la réunion de l’UFE-GB, j’ai eu le bonheur de fêter mes 10 ans de vie publique, puisque j’ai été élu pour la première fois conseiller AFE le 18 juin 2006.

Commémorations de l’Appel du 18 juin

UK1Carlton Gardens

Sous la statue du général de Gaulle, à Carlton Garden, l’Appel a été lu par un élève du lycée Winston Churchill.

Devant les associations d’anciens combattants et nos élus, ce jeune rendait ainsi hommage à ses ainés, à ces combattants de la liberté, fidèles à leurs engagements jusqu’au sacrifice, dont nous ranimons chaque année le souvenir.

UKConsuleHommage à Sylvaine Carta-Levert

Très heureux d’avoir assisté à la remise des insignes d’officier de la Légion d’honneur à Sylvaine Carta-Levert, consule générale, par l’ambassadeur Sylvie Bermann, en présence des élus consulaires Sophie Routier, Olivier Bertin, Carole Rogers et Patricia Connell, ainsi que divers représentants d’associations et de la communauté française.

Une distinction amplement méritée au regard de son sens élevé du bien public et la réussite de ses missions.

UKCDG1Lycée français Charles de Gaulle

L’ambassadeur Sylvie Bermann et Brigitte Williams, déléguée Grande-Bretagne de la fondation de la France Libre, ont dévoilé ensemble, le 18 juin, une vitrine d’exposition dans le hall du lycée Charles de Gaulle, dédiée au débarquement de Provence.

On doit cette superbe composition d’objets d’époque à l’initiative de la fondation de la France Libre, représentée par Brigitte, qui avait précédemment réalisé le même travail sur d’autres thèmes, tel que « Les Français du Jour J », « Les Pilotes Français Libres » ou « Bir Hakeim ».

Communauté française

UKUFE1Réunion UFE-GB

(A l’image) Au milieu de trois élues consulaires de Londres (g à d) Carole Rogers, Sophie Routier et Patricia Connell.

A la faveur des cérémonies du 18 juin, une réunion de l’UFE GB, association présidée par Carole Rogers, fut consacrée au plan Ecole du Royaume-Uni et au référendum britannique, en présence de ma collègue Joëlle Garriaud-Maylam.

En ouverture de la réunion, nous avons salué la mémoire de la députée travailliste Jo Cox.  Dans son hommage, Thibault Lavergne, président de la communauté protestante française de Grande-Bretagne, a mis cet événement en perspective avec l’arrivée des Huguenots en Angleterre qui avait soulevé bien des réticences à l’époque.

Déplacement au Royaume-Uni – Londres (4 & 6 décembre 2015)

3ème Noël des Français de Londres

WP_20151204_012(g. à d.) Eric Simon, écrivain et historien ; Olivier Cadic ; Carole Rogers, présidente de l’UFE-GB

Cela devient une tradition : chaque fin d’année, après la tenue de son assemblée générale, l’Union des Français de l’étranger de Grande-Bretagne (UFE-GB) rassemble les Français de Londres pour un diner de Noël.

Lors de l’assemblée, Carole Rogers, élue présidente en janvier dernier, a eu l’occasion de rappeler ses trois priorités : l’éducation, les entreprises et les conseils pratiques.

A l’heure des agapes, sponsorisées par l’agence immobilière Boulle International, Eric Simon, conteur inégalable, nous a raconté l’histoire des pubs !

Autre moment fort : une tombola a été organisée profit de quatre associations caritatives : Société française de Bienfaisance ; Centre Charles Péguy ; Le Bleuet de France et l’association Parapluie (Fédération des petites écoles FLAM).

Félicitations à Patricia Connell et son équipe de « France in London » qui a réuni la plupart des lots pour cette tombola dont tous les billets ont été vendus !

Messe solennelle pour les 150 ans de Notre Dame de France

NDame(A l’image) Dimanche matin, l’église francophone catholique célébrait le 150ème anniversaire de sa fondation, présidé par Le Cardinal Vincent Nichols en présence du Père John Hannan. L’homélie a débuté par appel « à vivre, se réjouir et aimer » malgré la menace terroriste.

J’ai eu le plaisir de rencontrer le Père Michel Clémencin, directeur de l’Aumônerie générale des Français de l’étranger. Nous avons convenu de nous rencontrer à Paris, dans les prochaines semaines.

CViYelIWEAAaw_3(A l’image) le Comité d’organisation des 150 ans aura accompli un travail remarquable et mémorable.

Au cours des années 2000, le nombre de francophones à Londres a beaucoup augmenté. L’équipe de prêtres s’est donc étoffée pour répondre aux besoins de catéchèse, de sacrements ou de préparation au mariage, mais leur action s’étend au soutien des personnes marginalisées ou réfugiées.

Pour l’anecdote, la configuration circulaire de l’église s’explique par la transformation, en 1865, du « Panorama » de Burford, ancêtre du cinéma qui était en forme de rotonde.

75ème anniversaire de l’Union des Français de Grande-Bretagne

UFGBDevant le gâteau d’anniversaire (à ma gauche:) Colette Moran, présidente de L’Union des Français de Grande-Bretagne, Olivier Bertin, directeur de l’école Les Petites Etoiles et élu AFE Europe du Nord. (à ma droite:) Anne Faure, présidente de la FAFGB, Fédération des associations françaises de Grande-Bretagne.

L’Union des Français de Grande-Bretagne a profité de son déjeuner de Noël pour célébrer ses 75 ans !

Dans son superbe discours, Colette nous a ramenés à 1940, année de tourmente et de désarroi. En juin, la France signe l’Armistice et son ambassade de Londres ferme ses portes. La colonie française se sent alors complètement désemparée, isolée, nous raconte-t-elle.

Nos compatriotes « ressentent le besoin de se grouper, de former une résistance civile, de préserver leur statut national et de se joindre aux efforts de la France Libre. » Immédiatement, l’association va s’occuper des orphelins de guerre, notamment en finançant les bourses de ceux qui étudient au Lycée français. En 1948, elle comptait déjà 500 membres.

La présidente a rappelé haut et fort que, fidèle à son passé patriotique, digne et glorieux, l’Union des Français de Grande Bretagne était toujours pleine d’idées et vigoureuse. Lire le discours.