Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

HEBDOLETTRE n°71 – Primaire de la droite et du centre (édito) – Primaire : les élus UDI appellent à voter Juppé – Le programme d’Alain Juppé pour les Français de l’étranger – En Bref du 25 au 28 oct. 2016 – Simplification des normes : la DSAE s’inspire de la Suède et de l’Allemagne – Royaume-Uni : les consuls honoraires à l’honneur – En circonscription : SLOVAQUIE – Bratislava (20-21 sept. 2016) – En circonscription : IRLANDE – Dublin (17 oct. 2016) – Paraguay : Sébastien Lahaie rejoint l’UDI-Monde (Portrait)

Lire : l’HEBDOLETTRE n°71 – 17 novembre 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°71

Vous avez été 58.472 à vous inscrire pour voter, par internet, à la primaire de la droite et du centre. C’est près de dix fois plus que pour la primaire de la gauche en 2012 (7000 participants).

Il vous revient, dès dimanche, de créer les conditions de l’alternance politique, selon vos propres choix.

Quatre ans après sa fondation par Jean-Louis Borloo, l’UDI parti de centre-droit présidé par Jean-Christophe Lagarde représente la troisième force politique du pays, en nombre de parlementaires.

Comme 46 parlementaires et 600 élus UDI, j’ai cosigné une tribune pour appeler à voter en faveur d’Alain Juppé.

Dans son document « Les Français de l’étranger : un atout pour une France retrouvée« , Alain Juppé dépasse les listes de bonnes recettes. Il préconise « une véritable politique globale en faveur des Français de l’étranger » qui pourrait même aboutir à la création d’un « statut des Français de l’étranger » (lire mon éditorial de l’infolettre n°70).

Lundi soir, au Zénith de Paris, Jean-Christophe Lagarde a salué à la tribune la « vision d’une France à dix ans » d’Alain Juppé. Une vision qui nous sortira enfin d’une politique rafistolée au jour le jour, tout « en refilant les factures à nos enfants ».

Visuel HL55 Dans son discours, Alain Juppé a expliqué comment il allait « réconcilier les Français avec leur avenir » et pourquoi il était « résolument optimiste » (vidéo du meeting)

Il apparaît à beaucoup de nos compatriotes comme la seule personnalité susceptible de l’emporter face aux candidats qui ont choisi l’illusion, l’affrontement et le chacun pour soi pour parvenir au pouvoir.

Le maire de Bordeaux rassemble la droite, le centre et les déçus de la gauche.

En votant ou en faisant voter dimanche, la mobilisation de chacun permettra d’enclencher une nouvelle dynamique positive dont notre pays a tant besoin. Découvrir l’HebdoLettre n°71

Paraguay : Sébastien Lahaie rejoint l’UDI-Monde

« Je suis arrivé par hasard au Paraguay, en 2006 », allègue Sébastien Lahaie. Certes, mais un hasard qui est né de la conjonction de trois facteurs.

Sébastien Lahaie, délégué UDI-Assomption

Sébastien Lahaie, délégué UDI-Assomption

D’abord, une compétence bancaire forgée par dix ans de fusions-acquisitions en Asie et aux Etats-Unis. Ensuite, un collègue qui a absolument besoin de lui pour développer la banque Sudameris qu’il vient d’acheter au Paraguay, avant de lancer un fonds d’investissement. Et enfin, un boom des matières premières qui a contribué à la forte croissance de l’économie paraguayenne, ininterrompue depuis 2004.

On pourrait caractériser la personnalité de Sébastien par son « attirance pour l’humain et le concret », comme il le formule. Alliance parfaite qui profite à nos ressortissants. Ainsi, suite à la fermeture du consulat de France à Assomption, en juin 2016, notre banquier a permis au consulat de Buenos Aires de pérenniser les aides sociales versées aux Français du Paraguay, en ouvrant un compte pour chaque récipiendaire à la banque Sudameris et en facilitant les transferts financiers.

Autre fierté personnelle : avoir fait « sortir le Paraguay de l’ombre » en qualité d’unique conseiller du commerce extérieur de la France (CCEF) du pays, nommé en 2014.

Sébastien se montre tout aussi décisif sur le terrain de l’enseignement, au sein du conseil d’administration du lycée français Marcel Pagnol d’Assomption. Depuis le début de son engagement en 2012, « les finances ont été redressées, ce qui a permis de nous lancer dans un programme immobilier très ambitieux : le doublement de la taille de l’école ! ». Les efforts entrepris sont salués par l’ANEFE qui vient d’accorder au lycée un prêt de 1,5M€ pour finaliser son projet.

Pour développer des « relations humaines sincères qui conduisent à des changements positifs », Sébastien se défie de toute idéologie : « au contraire, je préconise le pragmatisme sur tous les sujets et c’est cette ouverture d’esprit qui m’a attiré vers l’UDI ».

Cette ligne de conduite humaniste et pragmatique est un immense atout dans les mains de Sébastien pour tenir son nouveau rôle délégué UDI-Assomption. Son cap personnel est tout aussi clair : « parti de France il y a plus de vingt ans, j’ambitionne toujours de faire rayonner mon pays et d’apporter ma petite pierre au changement dont il a terriblement besoin ».