Pour la première fois, un président de la République française s’est rendu sur le sol britannique pour commémorer l’Appel du général de Gaulle. Nicolas Sarkozy a fait le déplacement à Londres, le 18 juin dernier, accompagné des présidents du Sénat, de l’Assemblée nationale et de nombreux membres du gouvernement.

Après une visite au siège de la BBC, qui a conservé le micro utilisé par le Général, un dépôt de gerbe en hommage au Roi Georges VI et à la Reine Elizabeth, puis un instant de recueillement devant la statue du Général érigée devant son QG londonien de Carlton Gardens, Nicolas Sarkozy s’est rendu au Chelsea Hospital pour retrouver David Cameron.

Au Chelsea Hospital, une institution analogue à celle de nos Invalides, le président a prononcé un discours magnifique face à des dizaines de vétérans français et britanniques, ces « soldats improvisés », qu’il allait honorer dans son allocution.

D’emblée, le chef de l’Etat a adressé « le salut fraternel et la reconnaissance éternelle du peuple français. » En effet, en reconnaissant au général de Gaulle le droit de parler et d’agir au nom de la France, l’Angleterre a « rendu à la France le plus bel hommage » et elle permit aussi que « la résistance française pût tout simplement exister. »

Glorifiant plus avant les Britanniques, le président a estimé que l’Appel du 18 juin n’aurait pu être lancé nulle part ailleurs qu’en Angleterre, « au sein du seul peuple libre qui sur la terre continuait de résister de toutes ses forces au nazisme. »

Du côté français, l’Appel allait offrir « un repère, un point de ralliement », et donner à ces clochards épiques, comme disait Malraux, « cette force spirituelle plus grande que la force matérielle qui leur manquait. »

Le Premier ministre David Cameron et Nicolas Sarkozy ont parfaitement réussi à signifier que l’unité de leurs deux nations a toujours été « la condition de leur survie. » Ils ont quitté les lieux dans une émotion contenue pour un déjeuner privé, non sans avoir salué, devant les caméras, notre sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam et de nombreux représentants des communautés françaises et britanniques. Une bien belle journée qui marque le quatrième anniversaire de mon mandat à votre service.

Vidéo du discours de Nicolas Sarkozy du 18 juin 2010 au  Chelsea Hospital

Texte du discours de Nicolas Sarkozy du 18 juin 2010 au  Chelsea Hospital