Annie Burnside

Annie Burnside

Par décret du Président de la République, en date du 18 avril 2014, Annie Burnside a été nommée au grade de chevalier de la légion d’honneur.

Je partage sa joie et sa fierté républicaine.

Annie mérite amplement cette distinction pour le service qu’elle accomplit au service de nos compatriotes du Royaume-Uni et pour son travail de promotion de la culture française, notamment à travers l’éducation des enfants.

Professeur de langue et de civilisation françaises, elle fonde l’Alliance française de Bristol en 1983, ville où elle est établie depuis 1970. Dix ans plus tard, elle prend le mandat de consul honoraire de France à Bristol, afin d’aider, bénévolement, les Français dans tous types de démarches auprès du consulat.

De 1980 à 1998, elle aura dirigé l’Ecole française de Bristol, une institution co-fondée avec deux amis enseignantes par goût de la pédagogie et amour de notre langue (lire : « L’école française de Bristol fête ses 30 ans » du 1 août 2010). En conclusion de son aventure, Annie expliquait sur ce blog que « l’enseignement du Français en dehors de Londres pourrait être mieux structuré si le soutien linguistique, tel qu’il est prodigué à l’Ecole française de Bristol, pouvait être encouragé par le ministère de l’Education nationale. »

Son altruisme, son énergie communicative, alliée à une grande intelligence, font d’Annie l’un des personnages les plus remarquables et les plus attachants de notre communauté française.

Passionnée par le service aux autres, Annie est devenue conseillère élue à l’AFE, Assemblée des Français de l’étranger, sur la liste que j’ai eu le plaisir de conduire en 2006 (lire : « Annie Burnside rejoint l’AFE » du 13 avril 2013). Elle siège aussi à la Commission de l’Union européenne, tout en assistant aux débats de la commission Enseignement car, évidemment, le sujet la captive.

J’adresse à Annie mes félicitations admiratives et affectueuses.