Michel Monsauret, notre ancien conseiller culturel adjoint chargé de la coopération éducative de 2007 à 2010, nous a adressé le message suivant :

« Olivier est un homme engagé qui ne renonce jamais et met ses qualités entrepreneuriales au service de causes qui servent les intérêts de tous les Français sans esprit partisan. Je lui apporte mon entier soutien ».

Je suis particulièrement touché de recevoir l’appui de Michel qui fut l’artisan inlassable et habile du plan Ecole pour le Royaume-Uni et je saisis l’occasion pour lui redire toute la reconnaissance de notre communauté pour l’ensemble de son travail (Lire : « Il y aura un avant et un après, Michel Monsauret… » du 06 octobre 2010).

Michel Monsauret et Sophie Routier, en 2009, prenant possession des clés du futur Collège français bilingue de Londres (CFBL)

Michel Monsauret et Sophie Routier, en 2009, prenant possession des clés du futur Collège français bilingue de Londres (CFBL)

Son arrivée à Londres, en septembre 2007, a eu un effet déclencheur au moment même où je me sentais désabusé à cause du faible répondant de l’Administration à mes demandes d’information. Michel m’a proposé de travailler ensemble. Nous avons commencé par construire une cartographie de l’offre scolaire française au Royaume-Uni qui est devenue un outil de référence : le « tableau de bord de l’enseignement français au Royaume-Uni ».

Ce tableau a été alimenté par une copieuse collecte d’information pour savoir dans quelles circonstances étaient scolarisés les enfants des familles enregistrées au consulat. Une fois les chiffres posés, les besoins se sont clairement révélés.

Cette démarche nous a conduit au lancement du plan Ecole sur décision de l’ambassadeur, Maurice Gourdault-Montagne, fin 2007, avec pour premier objectif de créer 1500 nouvelles places dans l’enseignement français à Londres.

La contribution de Michel Monsauret fût déterminante pour assurer le succès de ce plan, dont l’une des plus grandes réussites aura été l’acquisition d’un bâtiment à Kentish Town, devenu le Collège français bilingue de Londres (CFBL).

Cette opération a permis à Michel d’apporter tout son soutien à Sophie Routier dont la mission initiale était de sauver l’école « l’Ile aux enfants ». Sophie n’oubliera jamais la journée du 30 novembre 2009, lorsqu’ils sont allés tous les deux récupérer les clés du bâtiment destiné à abriter le CFBL (Lire : « Kentish Town (7) : Le jour de la remise des clés ! » du 06 octobre 2010).

L’impulsion donnée par Michel lors de la création du plan Ecole ne s’émousse pas et je sais qu’il en est heureux.

Notre liste aux élections consulaires, « L’union des Français du Royaume-Uni, rassemblement de la droite et du centre » soutenue par l’UMP, l’UDI et l’UFE, a pour ambition de créer de nouveau 1500 places dans l’enseignement français à Londres au cours des 6 prochaines années ! Elles s’ajouteront donc aux 1500 places déjà créées depuis 2007 dans le cadre du plan Ecoles.

Lire notre programme sur le site de campagne