Accueil      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Agir et me soutenir      Sénat
    

Mon Infolettre n°29 de novembre est disponible

infolettre-n°29J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°29 qui liste les articles publiés lors de cette rentrée 2014, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, Monsieur, chers Français du Royaume-Uni,

Avec 143 sièges pour l’UMP et 43 sièges pour l’UDI, les deux groupes obtiennent la majorité absolue des 348 sièges au Sénat. Le Sénat est reconquis !

La progression de 13 sièges pour l’UMP et de 12 sièges pour l’UDI démontre qu’un nouvel équilibre des forces entre la droite et le centre se constitue pour préparer l’alternance.

En participant aux élections consulaires de mai dernier, vous avez permis l’élection de grands électeurs. Ceux-ci ont porté en tête la liste d’union UMP-UDI conduite par le sénateur Christophe Frassa aux élections sénatoriales des Français de l’étranger de septembre.

Ainsi, j’ai l’honneur d’être le premier sénateur UDI des Français établis hors de France.

Lors de la campagne sénatoriale, nous avons établi un projet articulé en 31 défis à relever pour les Français de l’étranger. Ils traitent de la représentation des Français de l’étranger, de l’enseignement, des services consulaires, de la sécurité, de la protection sociale, de l’aide aux entreprises et aux particuliers et, enfin, de la protection de nos compatriotes en matière de fiscalité (lire : les 31 défis – pdf).

Ils constituent désormais ma feuille de route. Les parlementaires ne peuvent pas réussir seuls. C’est avec les élus locaux, l’administration et surtout vous, citoyens français de l’étranger que nous pourrons relever chaque défi. Je serai donc un sénateur en mode management participatif.

Elu à l’AFE, Assemblée de Français de l’étranger, depuis 2006, je connais vos difficultés au quotidien.

Désormais sénateur au service de tous les Français, je voulais vous assurer que mon implication restera totale sur Londres. Comme je l’ai déclaré à French Radio London, mon élection au Sénat facilitera l’action locale de nos élus consulaires (écouter : interview).

Je reste donc établi au Royaume-Uni pour contribuer à tenir les engagements pris auprès de vous, en mai dernier, au nom de la liste d’union aux élections consulaires.

Entrepreneur depuis l’âge de 20 ans, entrepreneur je resterai. Au sein de la commission des Affaires sociales du Sénat, je pourrai contribuer à améliorer nos lois en matière de droit du travail.

En 1997, les socialistes ont ramené la durée légale du travail à 35 heures par semaine. Depuis le 1er juillet 2014, la durée hebdomadaire minimale d’un contrat de travail à temps partiel est de 24 heures. Entre 24 et 35 heures, les limites se restreignent.

En France, le droit d’entreprendre est de plus en plus contrôlé. Je déposerai mes premiers amendements pour simplifier la vie de nos entreprises dès cette semaine. Mon action vise à protéger une véritable liberté d’entreprendre à l’image de ce que nous connaissons au Royaume-Uni.

J’espère vous retrouver nombreux mardi 11 novembre prochain à Londres, en compagnie de son excellence Sylvie Bermann, notre nouvel ambassadeur, pour un hommage historique et intergénérationnel à « tous les morts pour la France ».

Chaleureusement,

Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°29 (sept-nov 2014)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°28 d’août est disponible

infolettre n°28J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°28 qui liste les articles publiés de mai à août 2014, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur,

Aux élections consulaires de Londres, la liste l’Union des Français du Royaume-Uni soutenue par l’UMP, l’UDI et l’UFE est arrivée largement en tête en recueillant 40% des suffrages et a obtenu 45% des sièges de grands électeurs pour l’élection sénatoriale!

Je remercie chaleureusement chacun de nos électeurs et les membres de notre comité de soutien au nom de tous les membres de notre liste d’union. Vous avez fait le choix de l’espérance et du progrès pour tous.

J’adresse toutes mes félicitations aux autres candidats élus.

J’exprime toute ma gratitude à Marie-Claire Sparrow et Olivier Bertin, conseillers consulaires indépendants, pour avoir choisi de s’unir à nous pour m’élire à la vice-présidence du conseil consulaire.

Ensemble, nous allons pouvoir défendre l’intérêt général des Français du Royaume-Uni, sans aucun esprit partisan.

Dès le premier conseil consulaire, nous avons présenté 3 avis destinés à raccourcir le délai de délivrance des cartes nationales d’identité, à améliorer la transparence pour l’accès au lycée Charles de Gaulle, et à nous permettre de connaître l’intégralité des bénéficiaires de la réserve parlementaire à Londres.

Ces avis ont été approuvés par les 6 élus de la droite, du centre et des indépendants, soit 66,6% des suffrages. Vous les trouverez ci-joint. Nous attendons leur officialisation.

La loi prévoit que le conseil consulaire soit présidé par le consul général. Cette disposition ne doit pas être comprise par l’administration comme une opportunité de droit de veto sur les débats ou sur les décisions des élus consulaires.

Lors du comité de pilotage du plan Ecole, nous avons souhaité donner un nouvel élan pour établir une « version 2.0 » du plan né en 2008, de façon à revitaliser ses objectifs à l’horizon 2020, pour en faire le « Plan Ecole pour tous ».

Un plan pour tous parce que 75 % des enfants français vivant au Royaume Uni n’ont pas accès aux écoles françaises ! Vous découvrirez les axes de travail décidés par le plan Ecole pour les mois à venir dans mon compte-rendu.

Ce comité de pilotage fut présidé pour la dernière fois par Bernard Emié. Appelé à un nouveau poste à Alger, notre ambassadeur nous quittera cet été.

Lors de son arrivée à Londres, notre ambassadeur avait déclaré avec humilité que son prédécesseur, Maurice Gourdault-Montagne, avait placé si haut la barre qu’il pourrait difficilement faire mieux. Mais les records sont faits pour être battus. Le CFBL dénombre plus de 700 élèves et le futur lycée international de Wembley en accueillera le double.

Bernard Emié a posé la première pierre du lycée de Wembley, qui ouvrira ses portes en septembre 2015.

Tout comme Maurice Gourdault-Montagne, Bernard Emié aura marqué de son empreinte l’histoire collective des Français du Royaume-Uni. Il mérite notre profonde reconnaissance.

Je souhaite à chacun d’entre vous de belles et bonnes vacances.

Fidèlement, Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°28 (mai – août 2014)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°21 de janvier est disponible

Infolettre n°21J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°21 qui liste les articles publiés en fin d’année 2013 et début 2014, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes,

A l’aube de cette nouvelle année, je vous présente mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite, pour vous-même et tous ceux qui vous sont chers. A toutes et à tous, une très belle année 2014 !

Centenaire de la Première guerre, 70ème anniversaire du Débarquement, 25ème anniversaire de la chute du mur de Berlin, l’année 2014 va raviver notre devoir de mémoire. Le 11 novembre dernier, notre ambassadeur Bernard Emié nous a invité à réfléchir à ces paroles de Winston Churchill : « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre».

A chacune de mes réunions publiques en dehors de Londres, les participants se plaignent de la difficulté à renouveler un passeport. Ils illustrent tout le bien-fondé du combat du député Meyer Habib, en faveur d’un « choc de simplification », notamment au sujet des passeports. De son côté, la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam a interrogé le Gouvernement sur les modalités de mise en œuvre du dispositif « Itinera » de recueil à distance des données biométriques destiné aux Français souhaitant renouveler leur passeport et ne pouvant se rendre au consulat en raison de l’éloignement. Et pour cause. Les deux valises Itinera reçues à Londres en 2011 et 2012 étaient défectueuses ! Celle reçue en novembre 2013 sera testée en janvier. Je souhaite que la patience de tous ceux qui attendent ce système mobile soit récompensée dès février.

De la patience, il en faudra aux non-résidents qui acquittent une CSG (contribution sociale généralisée) de 15,5% sur les revenus du capital de source française (revenus fonciers et plus-values immobilières). La Commission Européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France à ce sujet mais le Conseil d’Etat a saisi la Cour de justice de l’Union européenne afin de l’interroger sur l’application du Règlement (CEE) sur les prélèvements sociaux. L’action de la commission est donc suspendue dans l’attente du jugement de la Cour Européenne.

Protectrice de ses concitoyens, l’Union européenne a reçu le prix Nobel fin 2012 pour avoir fait avancer la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe. Elle nous donne rendez-vous le dimanche 25 mai 2014 pour l’élection des députés français au Parlement européen. Le même jour auront lieu les élections consulaires. Olivier Chambard et Pierre-Alain Coffinier, consuls généraux de Londres et d’Edimbourg auront besoin d’un grand nombre de volontaires pour faire fonctionner les bureaux de vote. Nous comptons sur vous.

Fidèlement, Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°21 (décembre 2013 – janvier 2014)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mes vœux 2014 aux Français de l’étranger

Mes chers compatriotes,

J’ai le plaisir de vous adresser mes vœux sur Angleterre21.tv et remercie toute l’équipe de cette web tv dédiée à tous les Français et francophones résidant au Royaume-Uni.
Voeux 2014 Olivier Cadic sur TV Angleterre21

Cliquez sur l’image ou sur ce lien pour voir la vidéo :
Olivier Cadic sur Angleterre21.tv

Mon Infolettre n°20 de novembre est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°20 qui liste les articles publiés au cours de cette rentrée 2013, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

La formule du candidat Hollande « le changement, c’est maintenant » se traduit désormais par « Yes, we tax ! ». Des non-résidents ayant fait le choix d’investir dans l’immobilier locatif en France m’ont confié qu’ils sont contraints de se séparer de leur bien en raison de la CSG de 15,5% qui leur est réclamée. Cet automne, les impôts et taxes pleuvent en France de toute part. La Bretagne voit rouge. « Le pays semble ne plus rien attendre du gouvernement » tranche un éditorial du Monde.

La Cour des comptes critique l’organisation de nos consulats à l’étranger et suggère des nouvelles recettes… fiscales. Il est envisagé de facturer une partie du coût du réseau consulaire aux Français établis hors de France sous la forme d’un tarif surtaxé de délivrance des passeports. Les cartes nationales d’identité pourraient ne plus être délivrées en dehors de l’espace Schengen afin de contraindre nos ressortissants à payer un passeport.

Comme le reconnaît la Cour des Comptes, l’organisation de notre réseau consulaire semble obsolète. Donc le budget de l’action extérieure de l’Etat pour 2014 est inadapté. Meyer Habib, député UDI des Français de l’étranger ne le votera pas. A titre d’exemple, le député fait valoir que le Quai d’Orsay prévoit l’embauche de 75 fonctionnaires pour la délivrance des visas pour touristes quand d’autres pays optent pour des systèmes de demandes automatisés. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a répondu que cela prendrait 2 ou 3 ans pour remplacer notre système informatique. Dans l’attente, le ministre envisage même de rappeler des fonctionnaires à la retraite. Le gouvernement est plus prompt à augmenter les impôts qu’à rationaliser le fonctionnement de notre administration.

Plutôt que de faire travailler quelques fonctionnaires retraités du Quai, j’aurais préféré que notre ministre affranchisse tous les retraités établis hors de France de ce pénible « certificat de vie ». Qu’ils doivent se déplacer une à plusieurs fois par an au consulat pour justifier qu’ils ne sont pas morts afin de percevoir leur pension est intolérable.

Vouloir mettre l’administration au service des hommes et non le contraire est ce qui distingue l’approche humaniste de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants). Selon un sondage BVA, cette nouvelle formation politique qui rassemble le centre droit est la plus populaire aux yeux des Français. Cette semaine Jean-Louis Borloo, Président de l’UDI achève le rassemblement de la famille centriste en signant la charte « UDI- Modem : l’Alternative ».

L’UDI m’a désigné délégué national aux Français de l’étranger. Tous ceux qui souhaitent réveiller la politique sont invités à participer au lancement du club UDI-Royaume-Uni le 11 novembre prochain à Londres.

A l’initiative de l’UFE GB, des entrepreneurs de talent se sont réunis au Tapis rouge à Paris pour aider ceux qui souhaitent exporter, investir, créer, financer ou faire grandir leur entreprise au Royaume Uni. Je les remercie sincèrement. Le Red Carpet Day fut un succès public et médiatique qui a fait la une des Echos et du Figaro Eco!

L’UFE GB poursuit son action au service de tous en organisant un « Noël des Français de Londres » le 27/11/13 à l’Institut français. Trente lots ont déjà été réunis pour une grande tombola en faveur d’associations caritatives. Soyez nombreux à venir écouter l’écrivain Eric Simon raconter l’extraordinaire Noël 1941 des Français de Londres !

Fidèlement – Olivier Cadic

« La France est notre pays, l’Europe est notre frontière et notre destin, le monde est notre vision ! » Jean-Louis Borloo, président de l’UDI.

Accédez à l’infolettre n°20 (septembre-novembre 2013)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Une personne malveillante se fait passer pour moi

Quelqu’un a usurpé mon identité en utilisant cette adresse email fallacieuse : o.cadic.udi@gmx.com

En se faisant passer pour moi, cette personne cherche à recueillir des informations confidentielles sur l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants), le parti présidé par Jean-Louis Borloo.

Une action visant à identifier et à poursuivre l’auteur de cet acte malveillant est en cours.

Si vous recevez un email provenant de l’adresse o.cadic.udi@gmx.com, je vous prie de bien vouloir m’en informer en écrivant à mon adresse officielle : o.cadic@assemblee-afe.fr

Mon Infolettre n°19 de septembre est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°19 qui liste les articles publiés au cours de l’été et de la rentrée 2013, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Comme le chante si bien Laurent Voulzy, en regardant vers le pays de France, mon cœur est loin de l’indifférence. Depuis l’arrivée de François Hollande, en un an seulement la France a perdu 80.000 PME, 300 usines et 400.000 emplois. Il y a ainsi aujourd’hui plus de 40% d’écart entre les taux de chômage français et britannique. Reçu à Bercy par Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, j’ai évoqué la faiblesse de son dispositif pour les PME et relayé le message de ceux qui se plaignent d’être harcelés par notre administration fiscale désormais autorisée à utiliser des moyens abusifs pour les surveiller.

Pour pouvoir exporter, tout doit être entrepris pour faciliter la mobilité. C’est l’esprit du « Red Carpet Day » organisé par l’UFE GB à Paris au Tapis Rouge le 10 octobre prochain. Je remercie nos entrepreneurs qui partageront leur expérience avec ceux qui veulent exporter, investir, créer, financer ou faire grandir leur entreprise au Royaume Uni. Premier excédent commercial de la France, ce pays est la première destination non francophone pour nos compatriotes à l’étranger.

Cette année encore, ce sont plus de 1000 enfants qui n’ont pas pu trouver une place dans le système éducatif français au Royaume-Uni. Je me réjouis de la ténacité de notre ambassadeur Bernard Emié qui ne ménage pas ses efforts en faveur du plan Ecole. Le permis de construire vient d’être accordé pour le futur établissement de plus de 1000 places à Brent près de Wembley et dont l’ouverture est prévue en septembre 2015. C’est encore grâce à son appui et à la loyauté du poste diplomatique envers des engagements pris par leurs prédécesseurs que l’Ecole Internationale Franco-Anglaise a ouvert cette année à Marylebone avec le concours de la Mission Laïque Française. Mais cette orientation ne suffira jamais à combler une demande exponentielle et disséminée. Aussi, j’ai proposé au comité de pilotage du plan Ecole qu’une journée d’information soit organisée pour faciliter la création de « Free Schools » bilingues à l’image de celle de Culham près d’Oxford.

Londres est la ville qui délivre le plus de passeports au sein du réseau français à l’étranger ! Je tiens à féliciter Olivier Chambard, consul général et toute l’équipe du Consulat qui font remarquablement face dans un contexte tendu avec des moyens limités. Les procédures d’obtention d’un passeport sont source de frustration pour tous ceux qui vivent éloignés du consulat. Les Britanniques proposent un passeport électronique que l’on peut obtenir sans se déplacer et les allemands permettent la saisie à distance des empreintes biométriques par leurs consuls honoraires. La France a opté pour des tournées d’un fonctionnaire pourvu d’une station mobile «itinera» qui s’illustre pour sa faible productivité et son taux de panne élevé.

Il paraît urgent de simplifier les procédures administratives. Plutôt que d’entendre le directeur des Français de l’étranger se féliciter devant l’AFE de la création de 75 postes de fonctionnaires pour délivrer des visas, j’aurais préféré que nous imitions le Nigéria qui permet l’enregistrement et le paiement des visas en ligne.

La Commission européenne vient d’ouvrir une procédure d’infraction contre la France pour avoir appliqué une CSG (contribution sociale généralisée) de 15,5% sur les revenus du capital de source française (revenus fonciers et plus-values immobilières) perçus par les non-résidents. J’avais dénoncé cette décision du gouvernement Ayrault dès juillet 2012. En effet, les non-résidents ne bénéficiant pas de la protection sociale française, ils ne devraient pas y être assujettis. La semaine dernière, suite à ma demande en commission Finances, l’AFE a émis le vœu que le gouvernement prenne en compte le risque de condamnation encouru, et sursoie à cette mesure dès 2014.

Il y a un an, nous étions 300 à fonder l’UDI autour de Jean-Louis Borloo. Aujourd’hui, nous comptons 50 000 adhérents mobilisés pour la reconquête d’un projet européen conduit par Jean Arthuis. Un contre gouvernement de l’UDI prépare l’alternance. Si en regardant vers le pays de France, votre cœur est loin de l’indifférence, je vous invite à lui apporter votre contribution.

Fidèlement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°19 (juillet-septembre 2013)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°18 de juin est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°18 qui liste les articles publiés en ce printemps 2013, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Ingrid Loyau-Kennett, une mère de famille française établie au Royaume-Uni a commis un acte héroïque lors du lâche attentat de Woolwich. Je souhaite commencer ma lettre en lui rendant hommage. Elle fait la fierté de notre communauté.

Dans l’article du magazine Marianne intitulé « Ces ministres qui ne servent à rien (… ou à si peu)», Hélène Conway, notre ministre des Français de l’étranger a justifié l’utilité de son portefeuille en présentant deux réformes : celles des bourses scolaires et de l’AFE (assemblée des Français de l’étranger).

La première réforme a retiré 15,5 millions d’euros à l’aide à la scolarité aux Français de l’étranger (110,3M€ en 2013 contre 125,5 M€ en 2012), en formelle contradiction avec l’engagement de campagne du parti socialiste. Cette économie ne compense pas le coût annuel estimé à 17 millions d’Euros pour financer la création d’un ministère de plein exercice pour Mme Conway.

Les bourses scolaires sont calculées d’après les revenus des bénéficiaires. La réforme autorise les commissions locales à diminuer la bourse de l’un pour augmenter celle d’un autre, de manière discrétionnaire. Je regrette cette démarche. Elle ouvre la voie au favoritisme et aux pressions individuelles sur les membres des commissions. Nous constatons que les parents boursiers de Londres font partie des perdants de cette réforme. En refusant d’accéder à ma demande de divulguer aux élus la répartition du budget des bourses par pays, l’administration nous empêche de vérifier si la répartition de l’argent public est équitable.

La réforme de la représentation des Français de l’étranger épaissit le millefeuille représentatif et n’a pas tenu compte de l’orientation proposée unanimement par l’AFE. Elle crée des postes de conseillers consulaires dont nous ne connaissons pas les attributions. Pourquoi les députés socialistes des Français de l’étranger tiennent impérativement à vous retirer la possibilité d’élire directement les membres de l’AFE ? Mystère !

Il n’est pas sain qu’un seul parti politique puisse imposer ses vues en matière électorale. La recherche du consensus est préférable pour réformer efficacement. C’est cet esprit qui anime l’équipe du plan Ecole à Londres. Les progrès enregistrés ainsi pour l’enseignement français au Royaume-Uni sont spectaculaires et historiques. Mais pour maintenir cette unité, il faut veiller à ne pas politiser le sujet de l’école.

C’est pourquoi il me paraît important d’obtenir la transparence et la neutralité dans l’attribution des aides publiques accordées aux associations. L’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger) s’est opposée à cette démarche suite à l’arrivée du nouveau gouvernement. Cette année encore, les aides aux petites écoles du samedi du programme FLAM sont attribuées par l’AEFE dans la plus totale opacité. Ces petites associations ne doivent pas non plus devenir les otages de parlementaires qui chercheraient à les instrumentaliser politiquement ou les assujettir moralement en contrepartie d’aides publiques complémentaires et discrétionnaires.

En demandant à Bernard Masson, Président de la section britannique de l’association des membres de l’ordre national du mérite, de lire l’appel du 18 juin à Carlton Garden lors des cérémonies commémoratives, notre ambassadeur Bernard Emié a honoré toutes les associations françaises établies en Grande-Bretagne. Merci à toutes celles qui organisent des festivités à l’occasion de notre fête nationale, et toutes mes félicitations à Londres Accueil qui a fêté son 30ème anniversaire avec éclat.

Le mandat des élus à l’AFE a été prolongé d’un an par le parlement, décision validée par le conseil constitutionnel. Je poursuis donc mon action à votre service avec le même engagement et vous souhaite de bonnes vacances.

Fidèlement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°18 (avril – juin 2013)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°17 d’avril est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°17 qui liste les articles publiés en ce début d’année 2013, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Louis Schweitzer, une personnalité de gauche et ancien PDG de Renault, a déclaré récemment que ce n’est pas une bonne pratique de changer les règles à quelques mois d’une élection, à propos du Medef. Le 18 mars, le gouvernement aurait dû publier l’arrêté convoquant les électeurs pour le renouvellement des élus à l’AFE, dont le mandat vient à échéance le 18 juin prochain ! Au lieu de cela, il propose une réforme de la représentation des Français à l’étranger en utilisant la procédure d’urgence et cherche à reporter nos élections à 2014. Je remercie la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam d’avoir déposé deux motions d’irrecevabilité. J’espère qu’un recours sera formé auprès du conseil constitutionnel, garant du respect des bonnes pratiques républicaines.

Jean-Louis Borloo, Président de l’UDI, a déclaré « la politique, c’est s’occuper des gens ». Cette seule perspective guide mon action et justifie les vœux que j’ai soumis lors de la session de mars à l’AFE. Le premier était destiné à modifier le calendrier du versement de l’aide aux associations qui s’occupent d’emploi. Cela éviterait par exemple le refus de centaines d’inscriptions de jeunes chercheurs d’emploi auprès du centre Charles Péguy.

Le second était pour que le gouvernement prenne conscience d’une situation inacceptable pour les usagers du Centre des Impôts des non résidents, et qu’il prenne des mesures pour y remédier. En dépit des promesses d’amélioration et de l’augmentation des effectifs affectés à l’accueil téléphonique, le nombre d’appels décrochés a été divisé par 2,5, et il n’est plus répondu qu’à un appel sur quatre !

Pour répondre aux attentes, voilà 7 ans, je lançais l’idée d’un Plan Ecoles au Royaume-Uni qui implique la société civile. Il a permis la création de bientôt 1 500 places supplémentaires dans l’enseignement français, facilité l’ouverture de 50 petites écoles FLAM et œuvré au développement de filières bilingues dans les écoles britanniques. J’ai le plaisir de vous inviter à envisager de nouvelles perspectives le 2/05/13. Ce sera l’occasion de découvrir l’EIFA (Ecole Internationale franco-anglaise), située à Marylebone, ouverte en janvier par Sabine Paradis-Dehon et Isabelle Faulkner et de rendre hommage à l’action des écoles homologuées qui sont actuellement victimes d’une tentative d’instrumentalisation politique.

Nous devons également prendre soin de nos entrepreneurs et de leur compétitivité dans un environnement mondialisé. L’UFE GB organise le « Red Carpet Day » à Ashford le 16 mai 2013. Nous mobilisons la communauté d’affaires du Royaume-Uni désireuse d’aider ceux qui renoncent ou reportent leurs projets en France pour des raisons de charges et fiscalité, de difficulté de financement ou de contraintes administratives et juridiques. Nous souhaitons également offrir des solutions d’exportation pour les TPE/PME.

S’occuper des gens nécessite d’être attentif aux consuls honoraires, relais bénévoles de l’administration pour les Français éloignés des consulats. Je regrette l’orientation du gouvernement qui souhaite leur interdire de vous représenter aux élections locales après avoir réduit leur budget. Mme Annie Burnside, consul honoraire de Bristol siège désormais à l’AFE en remplacement de Mme Anne Oppetit, démissionnaire, dont je salue l’action au service exclusif de l’intérêt général. Je propose à ceux d’entre vous qui seront à Bristol le 11/05/13, de nous retrouver avec Annie pour débattre de vos préoccupations et de vos attentes !

Chaleureusement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°17 (janvier-mars 2013)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°16 de décembre est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°16 qui liste les articles publiés en cette fin d’année 2012, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Voici un beau cadeau de Noël pour notre communauté.

Je vous annonce l’acquisition par le French Education Property Trust (FEPT) d’un site à Brent (près de Wembley) pour y établir le troisième établissement secondaire français à Londres ! C’est un grand pas en avant pour le plan Ecole qui devrait atteindre son objectif initial de créer 1.500 places supplémentaires dans l’enseignement français à Londres d’ici la rentrée 2015. Les personnes impliquées dans le plan Ecole qui ont permis de concrétiser ce progrès tant attendu méritent la gratitude de notre communauté.

La ministre des Français de l’étranger Hélène Conway a présenté le 14/12/12 à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) un projet de réforme de la représentation des Français de l’étranger. Le gouvernement veut créer une strate de 442 élus supplémentaires, baptisés « conseillers consulaires ». Ceux-ci percevraient des indemnités mensuelles d’environ 300 euros pour tenir un rôle local très comparable à celui des présidents d’associations reconnues d’utilité publiques (UFE et ADFE) qui eux sont bénévoles. Vous ne serez plus autorisés à voter directement pour les conseillers à l’AFE. Leur capacité d’action sera considérablement réduite. Ils ne se réuniront qu’une seule fois par an à Paris. Prévue en juin 2013, l’élection de l’AFE pour les zones Europe et Asie est reportée au printemps 2014. Ce répit permettra au gouvernement de « charcuter » certaines circonscriptions pour construire une carte électorale à sa main en vue des prochaines sénatoriales de 2014. Les élus AFE d’Afrique et d’Amérique, majoritairement dans l’opposition, verront leurs mandats interrompus avant la sénatoriale 2014 à laquelle ils devaient participer. Nous nous éloignons de l’idée que je me fais du bon fonctionnement d’une démocratie !

L’administration a soumis aux élus une liste de 7,923 personnes dont l’inscription au registre consulaire de Londres date de plus de 5 ans. Elle souhaite les exclure de la liste électorale 2013 si nous ne sommes pas en mesure d’apporter la confirmation de leur présence sur le sol britannique sous deux semaines. Cette manœuvre peut altérer la représentativité du Royaume-Uni pour la future carte électorale et travestir les statistiques officielles sur la présence des Français établis outre-manche. C’est pourquoi j’incite chacun d’entre vous à vérifier la date de validité de votre inscription consulaire.

En juin dernier, j’appelais de mes vœux la création d’une force politique de centre droit au Parlement. Sous l’impulsion de Jean-Louis Borloo, l’UDI (Union des démocrates et Indépendants) est née. Je suis heureux de faire partie de ses membres fondateurs, et de participer à la commission en charge du projet « Europe » dirigée par l’ancien ministre des finances Jean Arthuis. J’invite tous ceux qui souhaitent participer à la construction de notre projet à prendre contact avec moi.

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

Chaleureusement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°16 (novembre-décembre 2012)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°15 d’octobre est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon infolettre n°15 qui liste les articles publiés au cours de la rentrée 2012, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Je souhaite la bienvenue à Olivier Chambard, notre nouveau consul général à Londres et à son adjoint Eric Bayer qui ont désormais la lourde tâche d’administrer le plus important poste du réseau consulaire.

Notre précédent consul général Edouard Braine est nommé conseiller diplomatique du gouvernement. Sa mission s’achève par l’atteinte du premier objectif du plan Emploi : offrir au centre Charles Péguy des moyens supplémentaires pour lui permettre de placer 1000 jeunes par an au lieu de 700 auparavant. C’est chose faite grâce à la générosité de six entreprises (Bouygues UK, Edf Energy, Eurotunnel, Fondation Société Générale, Sos International, TLS Contact).

Le succès appelant le succès, le premier objectif du plan écoles, à savoir la création de 1 500 places à Londres, est désormais à notre portée. Le 24 octobre prochain, notre ambassadeur Bernard Emié réunira le comité de pilotage du plan Ecole pour étudier le dossier du troisième établissement d’enseignement secondaire français à Londres. L’Anefe (Association nationale des écoles françaises à l’étranger) a émis un avis favorable pour une garantie de l’Etat à l’emprunt qui financera l’acquisition du futur site.

Deux tiers de nos compatriotes ont leurs enfants scolarisés dans une école britannique et tous n’ont pas les moyens de s’offrir une formule d’enseignement payante. Aussi, j’ai proposé que le plan Ecole réunisse désormais une équipe dédiée à la création de free schools bilingues en s’inspirant de l’exemple réussi de l’Europa school UK de Culham près d’Oxford. A ce propos, le choix du gouvernement Ayrault de diminuer l’aide à la scolarité à l’étranger de 16M€ en 2013 est édifiant. Suite à l’annulation de la PEC et aux déclarations de François Hollande à Londres, ceux qui s’attendaient légitimement à davantage de générosité dans le système des bourses, en seront pour leurs frais, au sens propre.

Historique d’après le gouvernement Ayrault, son budget 2013 révèle, pour d’autres, une saignée fiscale qui pourrait ne laisser que l’impôt sur les os de certains. Augmenter indéfiniment les taxes ne réglera pas le triple défi de la croissance, de l’emploi et de la stabilité budgétaire. Je regrette la décision du gouvernement de maintenir son prélèvement social (CSG) de 15,5 % (à effet rétroactif au 1/1/12) sur les revenus immobiliers des non résidents. En effet, ces derniers ne bénéficient pas de la protection sociale française. Dans le cas des résidents du Royaume-Uni, cette taxe pèsera uniquement sur les foyers imposés aux tranches inférieures ou égales à 20%. Les autres pourront la déduire de la part d’impôt sur les tranches supérieures versée ici. C’est une forme de justice fiscale que les intéressés apprécieront.

A l’occasion du 11 novembre 2012, je vous invite à vous mobiliser pour créer des points de diffusion du Bleuet de France au Royaume-Uni et ainsi collecter des fonds au profit de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre. Si vous souhaitez créer un point de diffusion, merci de vous faire connaitre par email à cette adresse : bleuet2012uk@gmail.com.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°15 (août-octobre 2012)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°14 de juillet est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°14 qui liste les articles publiés sur la période printemps-été 2012, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Les temps changent. Il y a tout juste un an, le Parti Socialiste critiquait avec véhémence la création du ministère des Français de l’étranger n’y voyant qu’une « manœuvre électorale ». Tout juste élu, François Hollande s’est inscrit dans la continuité de son prédécesseur. Mme Hélène Conway-Mouret, sénatrice et conseillère élue à l’assemblée des Français de l’étranger (AFE) pour l’Irlande est notre nouvelle ministre déléguée aux Français de l’étranger. Je me réjouis de ce choix car elle connait parfaitement toutes les problématiques qui nous concernent. J’ai eu le plaisir de travailler à l’AFE à ses côtés, notamment lorsqu’elle présidait la sous-commission Emploi-Formation, dont j’étais le rapporteur.

En marge de la visite du Président de la République à Londres, Hélène Conway-Mouret a rencontré les élus, le consul général Edouard Braine et ses proches collaborateurs. La ministre a pour priorité l’amélioration de l’action consulaire. Je la rejoins sur ce point. Il est essentiel de rationaliser l’activité des consulats en facilitant et simplifiant les démarches administratives afin d’éviter le déplacement au consulat. Malgré près de 200 rendez-vous par jour, le consulat de Londres affiche toujours près de 2 mois de délai pour prendre en compte une demande de passeport ou de carte nationale d’identité. Tout le monde souffre de cette situation.

J’ai à nouveau réclamé la création d’un comité consulaire qui associe les élus à l’amélioration du fonctionnement du consulat. Développer le recours aux nouvelles technologies pour éviter les déplacements au consulat, créer un centre d’appel unique pour les démarches administratives en Europe, rapatrier l’état civil en France, revoir le périmètre de l’action sociale, mettre en place des outils pour mesurer de manière objective la satisfaction des usagers des services consulaires sont autant de pistes que je propose d’explorer pour nous permettre de faire mieux avec moins d’argent public.

La nouvelle majorité à l’assemblée nationale a voté la loi de finance rectificative ce 20/07/12. Elle a eu la main lourde pour le contribuable en augmentant les impôts d’environ 14 milliards d’euros pour 2012-2013. Un prélèvement social de 15,5 % sur les revenus immobiliers des non résidents a été institué à effet rétroactif au 1/1/12. Je conteste cette mesure car les non-résidents n’ont pas accès à la protection sociale française.

De leur côté, les bénéficiaires de la mesure de prise en charge des frais de scolarité à l’étranger seront privés de l’aide de l’Etat sans préavis dès le 1er septembre 2012. L’administration communique cette disposition avant même que les parlementaires ne se soient prononcés!

En changeant les règles du jeu en cours d’année, l’Etat se comporte de manière déloyale à l’égard de ses citoyens. Il porte atteinte aux principes européens de « sécurité juridique » et de « confiance légitime » qui protège les contribuables contre une modification brusque de la loi qui leur porterait préjudice. Je déplore ces décisions brutales qui ébranlent la confiance du citoyen envers l’Etat.

Je vous invite à me retrouver à Londres dès jeudi 26 juillet pour découvrir en avant-première le Club France et assister à la présentation de l’équipe de France Olympique. Je salue la décision du Comité national olympique du sport français (CNOSF) d’ouvrir le club France pour la première fois au grand public à Londres. Ainsi, pendant toute la durée des Jeux Olympiques, nous pourrons suivre en direct toutes les épreuves de nos athlètes sur écrans géants et assister aux nombreuses animations du CNOSF. Ce sera également l’opportunité de rencontrer nos plus grands champions et de faire la fête avec les médaillés du jour à leur descente du podium.

Je forme le vœu que nous entendions très souvent la marseillaise lors de ces jeux et vous souhaite de bonnes vacances.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°14 (juin-juillet 2012)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Mon Infolettre n°13 d’avril est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à un grand nombre d’entre-vous mon Infolettre n°13 qui liste les articles publiés en ce début de printemps, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, Monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Nous sommes le premier pays à avoir mis en place le passeport biométrique et le vote par internet. Pourtant, à l’heure où je vous écris, il faut désormais patienter 2 mois pour obtenir un rendez-vous au consulat de Londres afin de déposer une demande de passeport. Londres est le poste qui délivre le plus de passeports (18 000 passeports en 2011). Une seule machine de prises d’empreintes biométriques, des bouchons dans les flux informatiques, des failles dans le logiciel de prises de rendez-vous, la tension est à son comble.

Nicolas Chapuis, directeur des systèmes d’information m’a reçu au sein d’un des endroits les plus sécurisés de France au cœur du Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE). Il m’a promis que sitôt les élections passées, la solution aux failles du logiciel de rendez-vous sera une priorité.

A l’heure du web, il est temps d’abandonner le bon vieux télégramme diplomatique. Il est nécessaire de faire saisir les dossiers de bourse par les demandeurs plutôt que par des agents consulaires. Nous devons créer un espace collaboratif pour permettre aux élus de travailler avec les fonctionnaires et partager l’information avec les citoyens. Pour garantir la modernisation de notre système d’information, nous devons lui dédier une ligne budgétaire du MAEE. Nous ferons des économies et améliorerons la satisfaction des usagers.

Nous voilà arrivés à un moment déterminant pour fixer la ligne directrice qui doit guider notre pays. Des efforts ont été accomplis avec l’ouverture de plusieurs bureaux de vote supplémentaires afin de rapprocher l’urne de l’électeur et d’éviter l’engorgement du lycée Charles de Gaulle. Vos réactions et commentaires sur le nouveau dispositif seront les bienvenus.

Le 20 mars, lors d’une conférence de presse, j’ai annoncé ma candidature aux élections législatives dans notre circonscription. Mon action en tant qu’élu local a visé à défendre vos intérêts. Je souhaite à présent l’amplifier en vous représentant à l’Assemblée nationale. Déterminé à rechercher le consensus avant d’engager l’action, je me présente avec le concours de personnes représentant toutes les sensibilités politiques, de droite comme de gauche et de citoyens soucieux de faire participer la société civile à l’action publique.

Fidèle aux idées du centre droit, j’ai soutenu l’action du gouvernement en me consacrant à l’intérêt général, avant la défense de tout intérêt partisan. Le 24 avril prochain, en qualité de représentant de la majorité présidentielle et du rassemblement, je débattrai avec les candidats aux législatives du modem et du parti socialiste au King’s college.

Je présenterai l’intégralité de mon projet le 14 mai prochain, jour de l’ouverture de la campagne officielle des législatives lors d’une réunion publique organisée au lycée Charles de Gaulle en fin d’après-midi.

Je remercie tous ceux qui se mobilisent pour que la participation aux élections soit la meilleure possible.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°13 (mars-avril 2012)

Photo Flickr de Leo Reynolds

Me retrouver sur Twitter

Je suis heureux de vous annoncer l’ouverture de mon compte Twitter qui me permet d’offrir un moyen de contact direct supplémentaire avec vous.

Pour me suivre : www.twitter.com/oliviercadic

Mon Infolettre n°12 de février est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à nombreux d’entre-vous mon Infolettre n°12 qui liste les articles publiés en ce début d’année, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial.

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Notre ambassadeur Bernard Emié ne manque pas une occasion d’appuyer les réussites françaises au Royaume-Uni, lorsque l’intense activité diplomatique à laquelle il est soumis lui laisse un peu de répit. Après avoir inauguré l’extraordinaire école culinaire du Cordon bleu, il prévoit de célébrer le deuxième anniversaire du plan emploi en visitant le centre Charles Peguy.

J’en avais fait mon objectif principal pour 2011, c’est désormais une réalité. Le consulat dispose d’un nouveau standard téléphonique. La capacité de réception des appels étant doublée, cela réduit votre attente. Je souhaite exprimer toute ma gratitude à notre consul général Edouard Braine et à son équipe pour avoir mené à bien ce chantier si important pour les Français du Royaume-Uni. Il reste à améliorer la prise de rendez-vous au consulat par internet, responsable du quart des appels au consulat. Cette fonction est aujourd’hui en effet inaccessible aux utilisateurs de Safari et de Google Chrome. La solution de ce problème constitue un de mes objectifs pour 2012.

Il y a sept ans, Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice des Français établis hors de France, m’a invité à entrer en politique en soutenant que Nicolas Sarkozy recherchait des individualités qui avaient fait leurs preuves au sein de la société civile. J’ai pu agir à votre service au sein de sa majorité et me faire entendre lorsque je n’approuvais pas certaines de ses décisions. J’observe qu’il a tenu ses engagements envers les Français de l’étranger et, comme le souligne le Times, il a rendu à la France une place unanimement respectée dans le concert international. Aussi, j’apporte à sa candidature mon parrainage de Grand électeur.

Au sujet de l’élection législative de juin prochain, je pense que les Français de l’étranger méritent un député qui ne soit pas le fruit ou l’otage de calculs politiciens. Aussi, je reviendrai vers vous très prochainement pour vous annoncer ma décision concernant ma candidature à cette élection.

Je vous invite à me retrouver lors de la fête de la francophonie le samedi 17/03/2012 à Trafalgar Square de 12h30 à 19h30. Nous espérons être près de 50 000 personnes à nous rassembler au pied de la statue de Nelson pour célébrer « le français, j’adore ! »

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’Infolettre n°12

Photo Flickr de Mag3737

Mon Infolettre n°11 de janvier est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à nombreux d’entre-vous mon Infolettre n°11 qui liste les articles publiés en cette fin d’année, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial:

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

Je vous présente mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même et tous ceux qui vous sont chers. A toutes et à tous, une très belle année 2012 !

Il y a tout juste deux ans, lors de mes vœux, j’appelais à la constitution d’un plan Emploi. Sous la conduite du consul général, Edouard Braine, nous avons constitué une équipe dont le premier objectif vise à permettre à 1000 jeunes de trouver chaque année un emploi au Royaume-Uni grâce au centre Charles Péguy. Je forme le vœu que des entreprises sponsorisent cette démarche en complétant l’aide de l’Etat. Je souhaite également que le métro transmanche devienne une réalité pour dynamiser l’emploi des deux côtés de la Manche.

Notre ambassadeur, Bernard Emié, sera au centre Charles Péguy le 21 février prochain pour célébrer le 2ème anniversaire du plan Emploi. Il manifestera ainsi tout l’intérêt des pouvoirs publics pour un organisme qui affiche des résultats incomparables.

L’enseignement français au Royaume-Uni, lui aussi, se développe en respectant un plan. L’année 2011 a été un grand cru pour le plan Ecole. Qu’on en juge: 2/3 des 1.500 places supplémentaires prévues dans l’enseignement français sont déjà créées ! Nous avons pulvérisé notre objectif de doubler le nombre de petites écoles du samedi sur le territoire du Royaume-Uni. Nous sommes passés de 10 à 46 écoles accueillant près de 3.000 enfants au total. Par ailleurs, la formule d’enseignement à distance « Cned Royaume-Uni », lancée en septembre, scolarise déjà près de 200 enfants. Je souhaite que cette dynamique se poursuive en lançant le projet d’un troisième collège français à Londres et en offrant un premier accès à l’enseignement bilingue dans des établissements britanniques dès la rentrée de septembre.

La campagne de communication orchestrée par nos consulats de Londres et Edimbourg pour appeler à s’inscrire sur les listes électorales a clairement porté ses fruits, et je voudrais remercier tous ceux qui ont relayé cet appel. En 2011, le consulat a enregistré 16.250 inscriptions sur la seule liste électorale de Londres, dont plus de 1.500 dans les dix derniers jours de décembre.

Je souhaite vivement que cet élan se confirme par un taux de participation exemplaire lors des échéances électorales de 2012.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°11 (déc 2011-janv 2012)

Photo Flickr de MaretH

Mon Infolettre n°10 de décembre est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à nombreux d’entre-vous mon Infolettre n°10 qui liste les articles publiés en cette fin d’année, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial:

Madame, monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

L’année 2011 s’achève avec deux annonces du gouvernement très encourageantes pour les Français du Royaume-Uni. Le ministre des Transports Thierry Mariani a répondu à la question posée par la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam sur le dossier du métro transmanche, objectif 2 de notre plan emploi. Il fait part de son « avis extrêmement favorable » et prodigue « de précieux encouragements aux porteurs du projet.» A l’heure où la compagnie Sea France est menacée d’une disparition pure et simple, je souhaite que les élus du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais s’investissent désormais pleinement à nos côtés pour concrétiser cette nouvelle liaison entre la côte d’Opale et le Kent.

Mon engagement pour affranchir nos aînés de la remise régulière et contraignante d’un certificat de vie pour continuer de percevoir leur pension, alors qu’une simple déclaration sur l’honneur suffit en France, a retenu l’attention d’Edouard Courtial, secrétaire d’Etat aux Français de l’Etranger. Il a annoncé le 16 décembre devant le bureau de l’AFE une concertation en janvier. Une réflexion interministérielle devrait faire émerger un nouveau dispositif simple et rapide.

J’ai pu le remercier pour ce soutien. Edouard Courtial prévoit de venir à Londres mi-janvier pour inaugurer le CFBL (Collège Franco-Bilingue de Londres), succès éminent de l’objectif 1 de notre plan Ecole. Il a répondu favorablement à ma suggestion de visiter le centre Charles Peguy. Plus de 1 400 jeunes français à la recherche d’un emploi sont venus au Centre en 2011. Avec plus de 700 placements par an, cette institution affiche nos meilleurs résultats en matière d’emploi à l’étranger. Dépasser les 1000 placements par an constitue le premier objectif de notre plan Emploi.

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°10 (nov-dec 2011)

Photo Flickr de Holeymoon

Mon Infolettre n°9 de novembre est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à nombreux d’entre-vous mon Infolettre n°9 qui liste les articles publiés à la rentrée, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial:

Madame, Monsieur, chers compatriotes du Royaume-Uni,

En 2010, pour la 4ème année consécutive, le Royaume-Uni est demeuré le premier excédent commercial bilatéral de la France pour un montant de plus de 6 milliards d’euros. » ne manque pas de rappeler avec à-propos notre ambassadeur Bernard Emié. Ce résultat est très important pour la France, car il a atténué son déficit commercial global de 51 milliards d’euros en 2010.

Il témoigne du dynamisme de nos entreprises et des entrepreneurs français qui ont fait le choix de s’installer sur ce territoire. Mais nous le devons aussi à chacun d’entre vous dès lors que vous achetez un produit français dans votre vie quotidienne. Vous pouvez tous être fiers de ce résultat, car c’est un soutien dont la France a besoin.

Pour améliorer encore nos échanges, la conférence de l’UFE Corporate du 20 octobre à Ashford a soutenu notre démarche en faveur de la création du métro transmanche. Les répercussions économiques et en terme d’emploi pour le Kent et le Nord-Pas-de Calais justifient ma détermination à faire aboutir ce dossier. Nos progrès doivent beaucoup à notre consul général Edouard Braine. La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam a pris le relais pour porter cette attente au Parlement.

Bernard Emié inaugurera l’ascenseur du consulat à Londres le 8 novembre. Obtenu grâce à l’action tenace d’Edouard Braine, il met fin au caractère inaccessible de ce bâtiment pour les personnes à mobilité réduite. Un concert sera organisé à cette occasion à l’Institut Français pour faire avancer la cause du handicap en France, en nous appuyant sur le bon exemple britannique. J’espère que nous serons nombreux à témoigner notre soutien à cette initiative.

En lançant une opération « Bleuet », notre ambassadeur restaure une tradition qui permet à chaque Français d’outre-manche de s’inscrire dans une démarche commune et solidaire en faveur de nos anciens combattants. Merci à tous ceux d’entre-vous qui ferez fleurir un Bleuet sur votre poitrine au côté d’un Poppy et aussi à ceux qui nous accompagneront le samedi 12 novembre pour nos cérémonies.

J’invite les Français de New Haven, Manchester, Leeds et York qui souhaitent me rencontrer à la faveur de mes déplacements en novembre à me contacter.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°9 (sept-nov 2011)

Photo Flickr de Leo Reynolds