Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

Mon Infolettre n°7 de septembre est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à nombreux d’entre-vous mon Infolettre n°7 qui liste les articles publiés cet été, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial:

Madame, Monsieur, chers compatriotes,

Depuis plus de deux ans, j’ai entrepris une action de solidarité en faveur de nos aînés. Avec le soutien de la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam, je travaille à les affranchir de la remise régulière et contraignante d’un certificat de vie pour continuer de percevoir leur pension. En France, une simple déclaration sur l’honneur suffit.

J’appuie donc la démarche d’une personne qui vient de déposer plainte pour discrimination auprès de la Commission européenne. Je décris sur mon blog la procédure à suivre pour ceux qui veulent imiter son exemple. Si les plaignants sont suffisamment nombreux, la plainte deviendra une « plainte multiple », soumise à un traitement particulier qui devrait accélérer la restauration de l’égalité entre tous les retraités français résidant dans l’Union européenne et, de plus, éliminer une charge de travail conséquente qui pèse sur nos consulats pour établir ces certificats de vie.

Les récentes annonces de progression du chômage en France démontrent la nécessité et l’urgence de mon engagement au service du plan Emploi. Grâce au tunnel et à l’Eurostar, de très nombreux Français se sont installés ici pour créer leur entreprise ou trouver leur emploi. Je souhaite que leur réussite inspire notre pays. C’est pourquoi je remercie ceux qui viendront partager leur expérience le jeudi 20 octobre prochain à Ashford dans le Kent.

Cet événement sera une excellente occasion d’appuyer publiquement l’émergence d’un métro transmanche destiné à instaurer un flux journalier de travailleurs transfrontaliers entre le Nord Pas-de-Calais et le Kent. Notre consul général Edouard Braine sera présent. Il multiplie avec succès les actions vers l’accomplissement de ce qui constitue, rappelons-le, l’objectif n°2 du plan emploi.

J’espère que cette manifestation permettra une avancée décisive pour ce métro transmanche et sait-on jamais, d’écrire une nouvelle page de l’amitié franco-britannique. Je compte sur votre soutien.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’infolettre n°7 (juillet-août 2011)

Photo Flickr de Mag3737

Mon Infolettre n°6 de juillet est disponible

J’ai eu plaisir d’adresser à nombreux d’entre-vous mon Infolettre n°6 qui liste les articles publiés en juin dernier, regroupés par rubriques.

A l’attention des non-abonnés, je vous reproduis, ci-après, l’éditorial:

Madame, Monsieur, chers compatriotes,

« Quand la lutte s’engage entre le peuple et la Bastille, c’est toujours la Bastille qui finit par avoir tort  » écrivait le Général de Gaulle. François Baroin, Ministre du Budget a annoncé au Sénat que devant la vigueur des réactions, le Président de la République a abandonné l’idée de taxe sur les résidences secondaires des non-résidents. Le 23 juin dernier, le Sénat a voté à l’unanimité, la suppression de cette taxe. Je m’en réjouis et je remercie sincèrement tous ceux qui m’ont soutenu et encouragé à relayer votre désaccord avec ce projet de taxe.

Un comité de pilotage du plan école présidé par notre ambassadeur Bernard Emié s’est tenu en présence d’Anne-Marie Descôtes, directrice de l’AEFE. Concrétisation de l’action du plan école au Royaume-Uni, le second collège français de Londres (CFBL) ouvrira en septembre prochain et accueillera 660 enfants. L’offre de places dans notre réseau reste insuffisante. Notre ambassadeur approuve la proposition d’ouvrir un nouvel établissement à Londres comprenant au moins un collège en septembre 2013. En complément, pour offrir une solution d’enseignement en français aux enfants scolarisés dans un établissement britannique, le Cned (Centre national d’éducation à distance) présentera à la rentrée une offre allégée (français, maths, histoire-géographie) spécifique à la Grande-Bretagne.

Le jeudi 14 juillet, je soutiendrai les associations françaises de Grande-Bretagne en participant au gala de charité à Kensington Palace Gardens. Merci à tous nos compatriotes qui organisent des festivités à l’occasion de notre fête nationale.

Très cordialement – Olivier Cadic

Accédez à l’Infolettre n°6

Photo Flickr de Mag3737

Mes vœux à la communauté française du Royaume-Uni pour 2011

Madame, Monsieur, chers compatriotes,

Je souhaite que 2011 vous apporte une santé rayonnante, qu’elle accomplisse vos espoirs, tout en vous réservant d’heureuses surprises…

Dès son arrivée à Londres, fin 2009, le Consul Général Edouard Braine s’est engagé en faveur de nos jeunes compatriotes venus au Royaume-Uni à la recherche d’un premier emploi. Il les a baptisé les « Oubliés de Saint -Pancras ». Edouard Braine a exaucé le vœu que j’exprimais l’an dernier et réuni une équipe motivée pour créer un Plan Emploi. Il a mobilisé les énergies et trouvé les ressources destinées à garantir la survie du Centre Charles Péguy (CCP), qui permet à environ 650 jeunes compatriotes de trouver chaque année un emploi au Royaume-Uni ! Désormais, le premier objectif du Plan Emploi est d’offrir à Péguy des moyens supplémentaires pour lui permettre de placer 1000 jeunes par an. Le second objectif est de créer un « RER transmanche », reliant Calais-Frethun à Ashford. Permettre l’éclosion d’une nouvelle génération de travailleurs transfrontaliers, désenclaver le Nord-Pas-de-Calais, offrir de nouvelles perspectives pour les entreprises des Français du Kent justifient cette ambition. Je forme le vœu que sous la conduite de notre Consul Général, ce Plan Emploi aboutisse et contribue à la réduction du chômage en France.

Avec l’emploi, l’essentiel de mes efforts se porte sur l’éducation. Ma conviction est que nous devons démocratiser l’accès à l’enseignement français au Royaume-Uni tout en favorisant le bilinguisme dans les écoles anglaises. Depuis trois ans, Maurice Gourdault-Montagne, Ambassadeur de France au Royaume-Uni, conduit remarquablement un Plan Ecole en y associant les représentants de notre communauté scolaire et les élus. Notre objectif premier vise à accroitre de 500 places par an la capacité d’accueil de l’enseignement français au Royaume-Uni. Nous avons déjà créé près de 500 nouvelles places depuis le lancement du Plan Ecole.

Afin de créer de nouvelles écoles sans peser sur nos finances publiques, le Plan Ecole a décidé la création d’un Trust à vocation immobilière. Avec le soutien du Sénateur André Ferrand, nous avons obtenu la garantie de l’Etat afin de diminuer le coût d’emprunt finançant l’acquisition d’un premier bâtiment. L’ouverture en septembre du collège français bilingue de Londres (CFBL) couronnera les efforts des acteurs du Plan Ecole.

Tous ces succès ne me font pas oublier que l’inflation à deux chiffres des frais de scolarité du lycée Charles de Gaulle menace la mission de continuité du service public de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE). Je forme le vœu que nous parvenions à plus de transparence sur les coûts et je prendrai l’initiative d’organiser un grand débat sur ce sujet en mai prochain.

Les 70% des enfants français vivant au Royaume-Uni scolarisés dans le système éducatif local ne sont pas oubliés. Cette année, le Gouvernement va publier un décret instituant un « label France« . C’est l’outil dont nous avions besoin pour favoriser le développement du bilinguisme dans les écoles britanniques, objectif n°2 du Plan Ecole.

Notre dynamisme doit beaucoup à l’engagement des parents d’élèves. A Londres, leurs opérations de levées de fonds ont apportés en quelques années plus d’un million de livres sterling au profit du lycée Charles de Gaulle. Dans le cadre du programme Français Langue Maternelle (Flam), partout dans le Royaume-Uni, ils ouvrent des petites écoles du samedi qui familiarisent les plus petits à la langue française. Nous comptons désormais 39 écoles de ce genre contre 28 l’an dernier ! Invité en 2010 par leurs directrices (à Bristol, Canterbury, Colchester, Dartford, Leeds, Maidstone…), j’ai ressenti à chaque fois la même passion et le même amour pour ces 2 000 enfants aujourd’hui concernés par le programme Flam, la plupart binationaux. Je souhaite que cet élan formidable s’amplifie, d’autant que notre sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam a permis le financement d’une méthode novatrice d’apprentissage du français spécifique aux plus jeunes. Tous ces progrès n’auraient pu se concrétiser sans l’action formidable du Service Culturel conduit par notre nouveau Conseiller Culturel Laurent Burin des Roziers.

Je poursuivrai aussi mon action pour que le Ministère dégage un budget pour moderniser le standard du consulat de Londres afin d’améliorer l’accueil téléphonique. Car comme le souhaitent Edouard Braine et les agents du consulat, tout doit être mis en œuvre pour ne pas rebuter nos compatriotes lorsqu’ils cherchent à entrer en contact avec leur administration. Ils ont d’ailleurs mené une action exemplaire en 2010 afin que le consulat soit enfin conforme aux exigences britanniques d’accessibilité au public.

2011 précédera une année historique pour les Français de l’étranger. L’an prochain, pour la première fois, vous aurez l’occasion d’élire un député représentant les Français du Royaume-Uni et d’Europe du Nord. Edouard Braine a initié une démarche de mise à jour de la liste électorale qui devrait aboutir à radier prochainement 15000 noms. Je vous invite à vérifier votre situation électorale au cours de l’année.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus cordiaux,

Olivier Cadic
Canterbury, le dimanche 9 janvier 2011

Pour télécharger ce texte en pdf : Voeux à la communauté du RU 2011

Photo Flickr de Mooi

Ma première lettre d’information est partie !

Cher amis,

Certains parmi vous ont déjà reçu, par email, ma première newsletter (n°1 – Octobre 2010) qui récapitule les principaux articles parus en août et septembre.

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez recevoir la prochaine lettre de novembre en me déposant simplement votre courriel dans le pavé figurant en haut de colonne de droite de ce blog.

Par ailleurs, vous pouvez vous affilier au flux RSS (voir le lien dans la colonne de droite) pour être informé en temps réel de la publication de chaque nouveau billet.

Mon blog est destiné à présenter mes actions au service des Français du Royaume-Uni que j’ai l’honneur de représenter sans esprit partisan depuis plus de quatre ans au sein de l’AFE (Assemblée des Français de l’étranger).

Ce blog est aussi une invitation à la libre pensée et au débat d’idées avec chacun d’entre vous pour qui je suis disponible et à l’écoute. J’en profite pour vous remercier de tous vos commentaires et de vos encouragements. Croyez bien qu’ils me sont précieux

Photo Flickr de Kevin H

Voeux à la communauté française du Royaume-Uni pour 2010

Madame, Monsieur, chers compatriotes,

A l’aube de cette nouvelle année, je vous présente mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite, pour vous-même et tous ceux qui vous sont chers. A toutes et à tous, une très belle année 2010 !

Dès son arrivée au Royaume-Uni, notre Ambassadeur Maurice Gourdault-Montagne a lancé un Plan Ecole afin d’étendre notre dispositif scolaire sur Londres en y associant les représentants de notre communauté scolaire et les élus. Que de chemin parcouru en 2 ans ! Avec l’acquisition du site de Kentish Town près de la gare de St Pancras, c’est le 2ème collège français de Londres qui ouvrira ses portes à la rentrée 2011. Historique ! Ce site accueillera aussi l’école maternelle et primaire londonienne l’Ile aux Enfants qui voit ainsi sa pérennité assurée.

Les Français situés sur tout le territoire bénéficient aussi des fruits de ce plan. Dans le cadre du programme Français Langue Maternelle (FLAM), l’Etat soutient les « petites écoles » ou « écoles du samedi » qui se sont créées pour offrir aux populations françaises éloignées de Londres une exposition, une sensibilisation, une initiation et souvent un réel apprentissage de la langue et de la culture françaises. Le Plan Ecole a permis de coordonner ces structures au sein d’un réseau animé par le Service Culturel. Le nombre de ces écoles est passé de 12 à 28 et le nombre d’enfants scolarisés de 747 à 1 246. Une croissance spectaculaire.

Je suis heureux d’apporter ma contribution au sein de l’équipe du Plan Ecole et fais le vœu que nous poursuivions notre action avec la même unanimité en 2010 pour aboutir à de nouveaux progrès.

Avec l’éducation, mes efforts portent en priorité sur l’emploi. Un nombre important de nos compatriotes se rend souvent au Royaume-Uni pour y trouver un premier emploi. Tout ce qui facilite leur établissement contribue à la réduction du chômage en France et à leur épanouissement personnel.

L’arrivée du nouveau Consul Général Edouard Braine marque un tournant en matière de politique de l’emploi du consulat qui me réjouit. Il a décidé de s’engager en faveur de ces jeunes compatriotes qui comptent parmi les plus entreprenants, les plus courageux et les plus ouverts sur le monde, ceux qu’il nomme « les oubliés de St Pancras ». J’aspire à ce qu’il réunisse une équipe déterminée pour créer un Plan Emploi, à l’image du Plan Ecole, qui accompagnera leurs premiers pas vers un « monde globalisé », en s’appuyant sur le centre Charles Péguy.

Je poursuivrai aussi mon action de solidarité entamée l’an passé en faveur de nos aînés. Avec le soutien de la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam, je souhaite que nous parvenions à les affranchir de la fourniture d’un contraignant certificat de vie pour obtenir le versement de leur pension.

Je ne peux terminer ce courrier sans évoquer un drame qui nous envahit tous d’une immense tristesse. Haïti est le pays où l’accumulation de misères semble illimitée.

Dans les heures qui ont suivi le séisme, Jacques Marie, mon collègue et ami élu à l’AFE pour la République Dominicaine a demandé « l’aide d’urgence de tous lorsque l’on sait dans quel dénuement vivent 80 % de cette population ». La section britannique de l’association Union des Français de l’Etranger (UFE) a constitué un comité UFE GB pour Haïti. Ce comité est conduit par Carole Rogers, Présidente de la Fédération des Associations Françaises de Grande-Bretagne.

Le comité vous invite à une première réunion publique à l’Institut Français de Londres mardi 26 janvier 2010 à 18h30. Nous ferons le point sur les besoins exprimés par la section UFE de Haïti et les actions de solidarité des Français de Grande-Bretagne en faveur de cette communauté si effroyablement éprouvée. Vous trouverez les détails pour nous aider ou participer à la réunion sur mon blog www.oliviercadic.com

Jean-Christophe Deberre, directeur général de la Mission Laïque, m’a informé des dommages subis par leur groupe scolaire Alcibiade Pommayrac situé à Haïti. On déplore le décès de l’épouse du directeur adjoint du centre, victime de l’effondrement de sa maison. Jean-Christophe Deberre fait appel à nos valeurs de solidarité et de partage pour l’aider à reconstruire le groupe scolaire.

J’ai écris à notre Ambassadeur pour lui demander s’il pouvait réunir l’équipe du Plan Ecole afin de prendre en compte cette demande. Je fais le vœu que nous puissions répondre efficacement et collectivement à cette attente.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus cordiaux,

Pour télécharger ce texte en pdf : 100117 Voeux à la communauté du RU

Photo Flickr de apdk.

Trois ans de mandat d’élu à l’AFE pour quoi faire ?

En début de semaine, dans le cadre d’une réunion UFE, j’ai présenté mon bilan d’élu à l’AFE (Assemblée des Français de l’Etranger). Il me semblait important d’évaluer les résultats obtenus tout au long de ces trois ans de mandat.

Je reproduis ci-dessous les slides qui ont servi de support à mes propos. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez des éclaircissements.

Après avoir rendu compte de mon activité, j’ai demandé à l’assistance : quelles sont les nouvelles priorités pour répondre aux attentes des Français établis au Royaume-Uni ?

Je vous pose aujourd’hui la même question et je vous remercie de vos commentaires.

Ufe Gb Bilan O Cadic 2006 2009

Plein écran, cliquez sur la touche ‘full’ et ‘Echap’ pour revenir

.

Quelles priorités pour les Français du RU d’ici à 2012 ?

La section britannique de l’UFE organise une nouvelle réunion publique

le mardi 20 octobre 2009, de 19h00 à 21h30

au Club français à l’Institut français

Lors des élections des représentants de l’AFE, Assemblée des français de l’étranger, nous avions promis une action concrète au cœur des préoccupations des Français vivants au Royaume-Uni.

Parvenu à mi-mandat, j’ai pensé opportun que nous examinions ensemble nos réalisations afin de vous permettre d’évaluer le respect de nos engagements.

Nous partagerons nos progrès en divers domaines : Plan Ecole pour le Royaume-Uni, centre des Impôts des non-résidents, budget des Français de l’étranger, évolution de la politique de l’emploi du ministère des Affaires étrangères, statut fiscal des VIE…

Nous discuterons de nos priorités qui concernent la réalisation des objectifs du Plan Ecole, la transparence en matière d’utilisation des fonds publics en faveur des Français établis hors de France, et notre nouvel engagement relatif à l’établissement du certificat de vie.

C’est aussi l’occasion de recueillir vos observations et votre perception de ces résultats. Envisager ensemble de nouveaux objectifs à la lumière de vos commentaires confortera mon action d’élu pour les 3 ans à venir.

Cette manifestation est gratuite et ouverte à tous et sera suivie d’un verre de l’amitié.

Vous pouvez faire circuler cette invitation à toute personne potentiellement intéressée. L’inscription se fait en m’envoyant le nom et prénom par email à l’adresse suivante: o.cadic@assemblee-afe.fr. Un courriel de confirmation de l’inscription est envoyé en retour.

Photo Flickr de Guillaume Brialon.

J’apporterai mon suffrage à Nicolas Sarkozy

Chers compatriotes du Royaume-Uni,

L’an dernier, vous avez placé largement en tête de vos suffrages la liste que j’ai conduite pour l’élection à l’Assemblée des Français de l’Étranger au Royaume-Uni.

Aujourd’hui, à la veille d’un choix décisif pour l’avenir de notre pays, il me paraît important de partager avec vous, en toute transparence, les réflexions qui me déterminent.

L’Europe garantit la liberté de circulation pour tous ses citoyens et en particulier ceux qui sont animés, comme je le suis, par l’esprit d’entreprise. Grâce aux avancées concrètes de l’idéal européen, nous avons pu nous installer librement au Royaume-Uni et bénéficier de son dynamisme.

De même les Britanniques qui choisissent de s’installer en France jouissent de la douceur de vivre de notre pays. C’est grâce à l’Europe que la France adopte des règles de libre concurrence et fait reculer les monopoles d’État. Seule l’Europe nous offre la taille critique pour permettre à nos entreprises et à nos produits de rivaliser avec ceux des États-unis, du Japon, de la Chine et des grands pays émergents.

Les Français de l’étranger dont vous faites partie ne s’y sont pas trompés. Voilà deux ans, vous avez opté à plus de 80% pour la ratification du traité constitutionnel européen. Les tenants du non ont orienté notre pays vers une impasse, en faisant de l’Europe le bouc émissaire des peurs des Français. La construction de l’Europe a, un temps, marqué le pas. Mais, plus de la moitié des États membres qui avaient déjà ratifié le traité, se sont réunis sans la France pour réfléchir à l’avenir de l’Europe, faisant ainsi la démonstration que nous risquions d’être désormais hors-jeu.

Seul Nicolas Sarkozy nous propose la ratification parlementaire d’un traité simplifié, limité aux questions institutionnelles, mais qui garantira à l’Europe les moyens de fonctionner efficacement à 27 États membres. Cette approche me parait la plus sage, pour permettre à notre pays de retrouver la place qu’il n’aurait jamais du perdre, à la tête du processus de construction européenne.

Lors de mes échanges avec notre communauté, j’ai rencontré des compatriotes libérés des contraintes d’un système faussement protecteur, profondément épris de leur pays et désireux d’un renouveau en France.

Nicolas Sarkozy invoque la responsabilité individuelle comme moteur du changement. Ainsi le 30 janvier dernier à Londres, il déclarait : « L’assistanat c’est le contraire de la responsabilité parce qu’avec l’assistanat l’homme subit au lieu de vouloir. L’homme n ’est pas libre s’il n’est pas responsable de ses actes ».

Il prône « une France ouverte qui croie de nouveau aux valeurs de l’effort, de la réussite, du travail, du mérite ». En tendant la main à ceux, dont je fais partie, qui s’estiment rejetés par un pays où la réussite paraît suspecte et qui s’étaient pour la plupart réfugiés dans l’abstention, il allie son dynamisme de leader aux qualités de rassembleur nécessaires à la fonction présidentielle.

Il évoque aussi une avancée historique en matière de protection des libertés individuelles et des Droits de l’Homme, domaine dans lequel les français auraient encore à gagner, et sans doute beaucoup plus qu’ils ne le croient eux-mêmes.

Il « propose que l’on instaure en droit français une authentique procédure d’habeas corpus. » L’habeas corpus Act est une loi limitant la détention provisoire arbitraire adoptée par le Parlement anglais en 1679, soit plus d’un siècle avant la Révolution française. Ses principes furent repris dans la Constitution des États-unis. Cette loi constitue l’un des piliers des libertés publiques anglaises en apportant des garanties réelles et efficaces contre la détention arbitraire.

Nicolas Sarkozy considère « qu’un juge seul n’offre pas assez de garanties pour prendre une décision aussi lourde que celle d’incarcérer une personne présumée innocente. » En s’inspirant des règles de droit en vigueur outre-manche, il préconise « la création de juridiction collégiale, ne comprenant pas le juge d’instruction et statuant en audience publique sur la mise en détention provisoire ».

Au regard du désastre judiciaire d’Outreau, chacun comprendra l’intérêt de mettre définitivement un terme au système du juge unique qui prend ses décisions arbitrairement, dans la solitude de son cabinet, au risque, en fait, de se muer en juge inique.

Nul doute qu’il marquerait alors de son empreinte l’histoire de la Justice française en offrant à notre pays et à ses citoyens tellement épris de liberté, une des plus belles règles de droit.

Ainsi, parce que je ressens une approche convergente sur les idéaux de liberté, de justice et de fraternité, j’apporterai mon suffrage à Nicolas Sarkozy.

Je vous invite à écouter le message qu’il vous adresse à quelques jours du scrutin : http://www.dailymotion.com/video/x1pafz_message-aux-francais-de-letranger

J’appelle de mes voeux un Président disposant d’une vraie compétence d’Homme d’État, entouré d’une équipe composée de professionnels ayant fait leurs preuves, et qui prendra les décisions trop longtemps différées, nécessitées par l’intérêt général et celui de notre pays.

Les hommes libres n’ont pas de maître. Vous, Français du Royaume-Uni, le savez bien. Vous symbolisez la France qui a confiance en elle et ne craint pas l’avenir. En cela votre choix est particulièrement significatif.

Quelle que soit votre opinion, notre pays aura besoin de vous pour orienter son destin les 22 avril et 6 mai prochains. Comme le disait Albert Einstein, nous aurons le destin que nous méritons !

Olivier CADIC, Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Étranger, Fondateur de la France Libre… d’Entreprendre

.