Le lundi 11 octobre, à 19h30, le duo violon piano, Clara Cernat et Thierry Huillet (www.pianoviolon.com), donnera un concert de qualité exceptionnelle en l’honneur d’un grand humaniste et militant européen, héros de la Résistance et ambassadeur de France : Stéphane Hessel.

Stéphane Hessel était un des grands témoins de la récente commémoration du 70ème anniversaire de l’appel du 18 juin.

Ce concert, inspiré par un esprit de paix et de justice, débutera par la sonate de Mendelsohn pour alto et piano, oeuvres sublime composée à 14 ans, qui sera suivie par deux autres pièces, l’une « moderne », l’autre contemporaine, qui se répondront : la suite hébraïque d’Ernest Bloch précèdera la création mondiale d’une oeuvre de Thierry Huillet «Metta», pour violon et piano, dédiée à la cause de la paix dans le monde arabe.

La deuxième partie du concert débordera de romantisme et de lyrisme grâce à une musique «européenne, entrainante et populaire» portée par le dialogue amoureux du piano français à l’ouest et du violon roumain à l’est. La sérénade mélancolique opus 26 de Tchaikovsky ouvrira le bal, suivie de la danse macabre de Saint-Saens, le concert s’achevant par une oeuvre du tchèque Smetana (From my Homeland).

Les 250 places disponibles de la salle Louis Lumière de l’Institut Français de Londres sont volontairement mises en vente à un tarif très abordable (10 £ pour les jeunes et étudiants, 15 £ pour les autres). Vous pouvez acheter des billets en utilisant ce lien dédié au concert violon piano à l’Institut.

A l’issue de ce concert, Stéphane Hessel présentera, à ceux qui souhaitent lui apporter leur soutien, son projet de réunir à Londres en novembre 2010 la deuxième session internationale du tribunal Bertrand Russell sur la Palestine. Les donateurs et ceux qui souhaitent le soutenir participeront à une réception qui permettra à Stéphane Hessel de présenter cette initiative.

Je ne partage pas le regard à charge envers Israël porté par ce tribunal. Par respect pour la personnalité de Stéphane Hessel, et parce que Voltaire m’a enseigné : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire », j’ai pris une place pour assister au concert et l’écouter ensuite.

Photo Flickr de P Wood