Tandis que le monde se globalise, les jeunes Anglais ont de moins en moins envie de parler autrement qu’en anglais.

Le désintérêt pour les langues étrangères ne fait qu’empirer au point que le National Centre for Languages (CILT) lance un cri d’alarme et une campagne sur Internet, soutenue par HSBC, Arsenal FC et Business for New Europe, entre autres.

En 2010 et pour la première fois, le français ne figure plus dans la liste des 10 sujets les plus populaires au GCSE. L’envie d’étudier une langue dans le cadre du GCSE recule constamment depuis neuf ans. Même déclin observable du côté du A Level.

Parler plusieurs langues représente un formidable atout dans la vie. Du reste, l’objectif n°2 du Plan Ecole vise à développer le nombre d’écoles bilingues au Royaume-Uni (lire aussi :  « Plan Ecole (10) : Favoriser l’enseignement bilingue français-anglais (objectif 2) » du 23 juin 2008).

La campagne CILT, organisation sans but lucratif, vise à encourager les jeunes Britanniques à apprendre une langue étrangère en soulignant l’importance des compétences interculturelles dans le milieu de travail. En effet, ce manque d’ouverture d’esprit devient un sujet de préoccupation pour de nombreux employeurs, car il constitue un frein à la compétitivité des entreprises et la croissance économique du Royaume-Uni qui pourrait s’étoffer de 21 milliards de livres si les compétences linguistiques étaient supérieures, selon une étude citée par le CILT.

Je vous invite à promouvoir l’enseignement de langues étrangères au Royaume-Uni en apportant votre soutien à l’appel du CILT sur leur site internet. En confortant leur démarche, nous aiderons indirectement la réalisation de l’objectif 2 du Plan Ecole.