Un récent échange avec Christine Brown, directrice des cours à l’Alliance française de York, m’a fait prendre conscience que je devrais évoquer davantage cette institution plus que centenaire. Mais commençons par le plus récent en saluant le nouveau site web de l’Alliance Française de York, d’un style accrocheur, d’une navigation facile et parsemé d’illustrations qui nous donnent envie de remonter vers le nord pour visiter le Yorkshire.

Cette association, créée par David Rowlands en 1994, est animée par quelques francophiles passionnés, dont le but est d’enseigner la langue française et diffuser notre culture à travers diverses manifestations, à l’instar de centaines d’Alliances françaises dans le monde, dont une dizaine au Royaume-Uni. A noter que chaque Alliance locale est indépendante et financièrement autonome vis à vis de la Fondation Alliance française située à Paris, dont la création remonte à 1883 !

Il faut vivre hors de France pour pressentir notoriété internationale de ce réseau lorsqu’il s’agit d’apprendre le français. Par exemple, l’Alliance française Paris Ile-de-France accueille 11.000 étudiants de 160 nationalités différentes chaque année.

Les Alliances s’adressent aux particuliers, mais également aux entreprises et à tout organisme. Les cours se juxtaposent aux activités pour se familiariser de façon ludique et conviviale à notre langue. A York, il existe la chorale, les soirées chez un hôte-membre, les jeux pour les moins de trois ans ou encore tout nouveau projet qui nous tiendrait à cœur ! La maison est ouverte à toutes les bonnes volontés.

Par ailleurs, je vous invite à visiter la rubrique « Events » du site où vous découvrirez une programmation qui rend hommage à notre culture : un extrait de Art, la pièce de Yasmina Reza (11 avril), une dégustation de vins (9 mai), un concert de ‘Melodie en Retz’, une chorale de 70 membres venant de Bouayes, près de Nantes (4 juin), un bal musette (10 juillet), un pique-nique au Ryedale Folk Museum de Hutton-le-hole (16 juillet)…

J’ai coutume de dire que tous les Britanniques francophones que je connais sont francophiles. On le doit certainement au travail de gens qui œuvrent au sein des Alliances Françaises du Royaume-Uni

York est un exemple de dévouement au service du rayonnement français dans le monde, cultivant le même esprit humaniste et universaliste qui animait le comité de fondateurs parmi lesquels Ferdinand de Lesseps, Louis Pasteur, Ernest Renan ou Jules Verne.