Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

Paraguay : Sébastien Lahaie rejoint l’UDI-Monde

« Je suis arrivé par hasard au Paraguay, en 2006 », allègue Sébastien Lahaie. Certes, mais un hasard qui est né de la conjonction de trois facteurs.

Sébastien Lahaie, délégué UDI-Assomption

Sébastien Lahaie, délégué UDI-Assomption

D’abord, une compétence bancaire forgée par dix ans de fusions-acquisitions en Asie et aux Etats-Unis. Ensuite, un collègue qui a absolument besoin de lui pour développer la banque Sudameris qu’il vient d’acheter au Paraguay, avant de lancer un fonds d’investissement. Et enfin, un boom des matières premières qui a contribué à la forte croissance de l’économie paraguayenne, ininterrompue depuis 2004.

On pourrait caractériser la personnalité de Sébastien par son « attirance pour l’humain et le concret », comme il le formule. Alliance parfaite qui profite à nos ressortissants. Ainsi, suite à la fermeture du consulat de France à Assomption, en juin 2016, notre banquier a permis au consulat de Buenos Aires de pérenniser les aides sociales versées aux Français du Paraguay, en ouvrant un compte pour chaque récipiendaire à la banque Sudameris et en facilitant les transferts financiers.

Autre fierté personnelle : avoir fait « sortir le Paraguay de l’ombre » en qualité d’unique conseiller du commerce extérieur de la France (CCEF) du pays, nommé en 2014.

Sébastien se montre tout aussi décisif sur le terrain de l’enseignement, au sein du conseil d’administration du lycée français Marcel Pagnol d’Assomption. Depuis le début de son engagement en 2012, « les finances ont été redressées, ce qui a permis de nous lancer dans un programme immobilier très ambitieux : le doublement de la taille de l’école ! ». Les efforts entrepris sont salués par l’ANEFE qui vient d’accorder au lycée un prêt de 1,5M€ pour finaliser son projet.

Pour développer des « relations humaines sincères qui conduisent à des changements positifs », Sébastien se défie de toute idéologie : « au contraire, je préconise le pragmatisme sur tous les sujets et c’est cette ouverture d’esprit qui m’a attiré vers l’UDI ».

Cette ligne de conduite humaniste et pragmatique est un immense atout dans les mains de Sébastien pour tenir son nouveau rôle délégué UDI-Assomption. Son cap personnel est tout aussi clair : « parti de France il y a plus de vingt ans, j’ambitionne toujours de faire rayonner mon pays et d’apporter ma petite pierre au changement dont il a terriblement besoin ».

Au Sénat – En Bref du 23 mai au 04 juin 2016

Paraguay : visite de Gustavo Leite au Sénat (23 mai)

Leite1Quelques semaines après notre rencontre à Asunción, j’ai eu le plaisir de retrouver à Paris Gustavo Leite, ministre paraguayen du commerce et de l’industrie. L’objectif de sa visite au Sénat était de développer les échanges commerciaux France-Paraguay.

Nos entreprises ne sont pas suffisamment averties des opportunités offertes par le Paraguay, notamment à travers ses appels d’offres publics destinés à développer les infrastructures d’un pays plus étendu que l’Allemagne.

Paraguay : diner avec Gustavo Leite (23 mai)

Leite2Le soir-même, je retrouvais le ministre Gustavo Leite et sa délégation, en présence d’Emilio Giménez Franco, ambassadeur du Paraguay en France, Sébastien Lahaie, conseiller du commerce extérieur de la France (CCEF) au Paraguay et Charles-Henry Chenut, vice-président des CCEF.

Le Paraguay sera l’une des économies les plus dynamiques d’Amérique latine en 2016, avec une prévision de croissance de 3%.

CE Chômage : audition de Xavier Bertrand (25 mai)

BertrandNotre Commission d’enquête sur les chiffres du ‪chômage a reçu Xavier Bertrand, président de la région Hauts de France et ancien ministre du Travail. Son audition fut très convaincante.

En matière d’emploi, il a souligné ce point crucial : « On n’a jamais voulu prendre en compte simultanément les différents leviers : coût du travail, droit du travail et marché du travail. »

Loi Travail : audition de Myriam El Khomri – Vidéo (29 mai)

Video_CAS_ElKhomri_17052016-768x432Devant la commission des Affaires sociales (CAS), la ministre du travail est venue exposer ses motivations et éclairer certains mécanismes de son projet de loi. Mme El Khomri reconnait volontiers que le code du travail est devenu « illisible », sans estimer pour autant qu’il « soit un frein à l’emploi ». Comprenne qui pourra.

Mon intervention a porté sur les thèmes suivants : hiérarchie des normes, syndicalisation, CPA, licenciements économiques. Voir la vidéo

Débat sur Public Sénat : travailleurs détachés – Vidéo (30 mai)

OC_PS_30052016Le gouvernement entend lutter contre la fraude aux travailleurs détachés qui génère 380 millions d’euros de manque à gagner.

J’ai expliqué qu’il s’agissait d’un problème récurrent qui doit se régler par la concertation européenne, plutôt qu’à travers des procès d’intention vis-à-vis de tel ou tel pays. Voir la vidéo

CE Chômage : réforme du marché du travail en Italie (31 mai)

JobActLa Commission d’enquête sur les chiffres du ‪chômage a porté son attention sur les politiques en faveur de l’emploi initiées en Italie.

Le conseiller économique de l’ambassade d’Italie, Francesco Leone, nous a expliqué le « Jobs Act », dispositif de Matteo Renzi qui porte ses fruits. Entré en vigueur en mars 2015, il s’agit un CDI à protection croissante avec une période d’essai de trois ans.

Réunion à l’Institut de la Protection Sociale (31 mai)

IPSocialeAvec Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, nous nous sommes rendus à l’invitation de Bruno Chrétien, président de l’institut de la protection sociale, pour évoquer la question de la réforme du modèle social français.

« La protection sociale ne devrait pas peser sur les générations futures », a posé par principe Jean-Christophe.

Loi Travail : examen des amendements (1 juin)

CASSoir430 amendements ont été déposés en commission des Affaires sociales (CAS) dans le cadre du projet de loi Travail.

J’ai félicité les rapporteurs, Mrs Forissier, Gabouty et Lemoyne, pour leurs propositions qui me paraissaient équilibrées et raisonnables.

Toutefois, nous serons encore loin d’une refonte du code du travail que de nombreux acteurs économiques appellent de leurs vœux, parce qu’il serait très propice à notre essor économique.

Semaine de l’Amérique latine (1 juin)

AMSud(g. à d.) Jean-Marc Besnier (Conseiller consulaire et président de la Chambre franco-chilienne de Commerce et d’Industrie) ; Charles-Henry Chenut (Président de la Commission Amérique Latine et Caraïbes (CNCCEF) ; Olivier Cadic ; Michel Canevet, sénateur du Finistère.

La 3ème édition de la Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes fut l’occasion d’établir des liens entre mes hôtes d’outre-Atlantique, Jean-Marc et Charles-Henry, et mon collègue Michel Canevet. Celui-ci porte déjà un projet de partenariat entre son département breton et le Chili, plus particulièrement l’île de Chiloé.

MAEDI : réunion au Quai d’Orsay avec Jean-Marc Ayrault (2 juin)

MaediLes parlementaires représentant les Français de l’étranger ont été réunis autour de Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du développement international.

Sécurité, enseignement français à l’étranger, conséquences de la réduction du réseau consulaire, compatriotes incarcérés à l’étranger… les sujets n’ont pas manqué !

A l’image : Jean-Marc Ayrault et les sénateurs Claudine Schmid, Jean-Pierre Cantegrit.

HEBDOLETTRE n°57 – Vote électronique des Français de l’étranger à la primaire (édito) – Projet de loi République numérique – Travailleurs transfrontaliers (et « métro transmanche ») – En circonscription au Paraguay / Asunción (10 au 12 avril 2016) – En circonscription en Argentine / Buenos Aires (12 au 16 avril 2016) – En bref, semaine du 03 au 08 mai 2016 – UDI Actualités

Lire : l’HEBDOLETTRE n°57 – 17 mai 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°57

« 68.000 inscrits au Royaume-Uni, c’est l’équivalent de ce que compte la ville de Caen qui dispose de 3500 employés municipaux pour assurer la logistique du scrutin. Ici nous avons 150 agents ! » s’exclamait Antoine Anfré, premier conseiller à Londres au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle de 2012 à Londres.

Il soulignait ainsi la limite de l’exercice électoral organisé à l’étranger pour répondre aux nombreux dysfonctionnements observés.

J’avais alors réalisé un film pour plaider en faveur du vote par internet pour les Français de l’étranger aux élections présidentielles de 2017. Voir la vidéo.

Visuel HL55Ce fût le sens de la proposition de loi déposée par Thierry Mariani en 2013 et défendue par les députés UMP et UDI. Elle fût rejetée par le gouvernement et sa majorité. Lire les débats.

A la différence de la France métropolitaine, il ne sera jamais possible d’ouvrir des bureaux de vote dans chaque ville et village du monde.

La seule alternative pour mettre tout le monde à égalité est d’offrir le vote électronique à tous les scrutins pour les Français établis hors de France… Lire la suite de l’édito et découvrir l’HebdoLettre n°57

En circonscription au Paraguay (Asunción – 10, 11 et 12 avril 2016)

Mon déplacement au Paraguay s’est effectué dans le cadre de ma participation au second forum des investisseurs européens qui s’est déroulé les 11 et 12 avril derniers.

IntroJe remercie Jean-Christophe Potton, ambassadeur de France au Paraguay, et son épouse, pour m’avoir offert des conditions de travail idéales pour accomplir ma mission.

Le nombre de Français au Paraguay a doublé en 10 ans ! (1516 inscrits au 31.12.2015, contre 715 en 2004).

Ceux-ci ont deux préoccupations majeures : la sécurité et le transfert imminent du consulat d’Asunción à Buenos-Aires en Argentine.

Je suis allé à leur rencontre accompagné de Charles Henri Chenut, vice-président des conseillers du commerce extérieur.

Relations commerciales

Pa9Intervention forum : Mercosur / UE

Le second « Forum des investisseurs européens » vise la promotion du Paraguay, en tant que destination pour les investisseurs européens, au travers de débats, présentations et rencontres entre entrepreneurs paraguayens et européens. Humbert Solente, président de la chambre de commerce France-Paraguay, m’a invité à intervenir dans le cadre du panel relatif aux relations entre l’UE et le Mercosur.

Devant 500 chefs d’entreprises et investisseurs internationaux, j’ai rappelé que le volume total des échanges entre ces deux puissances économiques s’élevait à 88 milliards d’euros en 2015.

D’un côté, l’Europe qui reste la première puissance économique du monde, malgré ses difficultés. De l’autre, le Mercosur (Marché commun du Sud), né en 1991 avec le traité d’Asunción, qui pèse 82% du PIB total de l’Amérique du Sud, puisqu’il rassemble l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela, auxquels s’ajoutent des pays associés, tels que le Chili, la Colombie, le Pérou ou l’Équateur.

Pa9bisIntervention forum : Paraguay / France

Concernant la France, j’ai indiqué que le Paraguay était un partenaire commercial encore modeste, tout en soulignant le dynamisme de nos échanges : les exportations de la France vers le Paraguay ont presque doublé depuis 2010.

En 2015, nos exportations ont atteint 79M€ et nos importations 70M€. La présence commerciale française s’incarne notamment dans les secteurs des médicaments et des vaccins (Sanofi), des parfums et des cosmétiques (L’Oréal), de l’automobile (Renault, PSA, Michelin) ou encore de l’agro-alimentaire et de la chimie (Louis Dreyfus).

Tous ces éléments doivent nous porter vers l’optimisme de manière à amplifier notre flux d’affaires et nous inscrire dans la politique d’ouverture du président Horacio Cartes.

Lire mon discours.

Pa9quat2Déjeuner avec Gustavo Leite, ministre du commerce

Le ministre paraguayen du commerce et de l’industrie Gustovo Leite (à ma droite sur l’image) a réuni les intervenants au forum, ce qui m’a permis d’échanger avec lui afin de préparer son intervention devant le Medef International prévue à Paris, le 24 mai.

Son objectif est d’associer les entreprises françaises aux perspectives économiques de son pays. Il faut dire que le Paraguay sera l’une des économies les plus dynamiques d’Amérique latine en 2016, avec une prévision de croissance de 3%.

Politique

Pa4Rencontre avec Luis Fernando Avalos

(g. à d.) Olivier Cadic ; Luis Fernando Avalos, directeur général de la politique bilatérale du ministère des Relations extérieures paraguayen depuis 2013 ; Richard Réquéna, Premier conseiller.

Le grand projet du directeur est de mettre en valeur la vaste province du Chaco, au nord-est du pays. Celle-ci occupe 220.000 kilomètres carrés pour seulement 300 à 400.000 habitants.

Cette politique visant à attirer les investisseurs étrangers cadre avec la volonté du président Cartes, élu 2003. Les investisseurs étrangers constituent un enjeu essentiel pour gagner son combat contre la pauvreté et les inégalités, dont il a fait sa priorité.

A noter que le nouveau gouvernement a fait de la stabilité budgétaire un principe, en adoptant la loi de Responsabilité fiscale qui fixe le plafond du déficit à 1.5% du PIB.

Communauté française

Pa7Fermeture du consulat

(g. à d.) Charles-Henry Chenut, VP des CCE ; Lydie Bodet, consule ; Olivier Cadic ; Alain-Gérard Georgi-Samaran, conseiller consulaire du Paraguay ; Richard Réquéna, Premier conseiller

Nous avons tenu une réunion sur les conséquences du transfert à Buenos Aires des services du consulat de France au Paraguay, dès juillet prochain.

La transformation du poste en seule présence diplomatique affecte une communauté française de 1532 inscrits au Registre, au 1er mars 2016.

Par-delà la présence physique d’une section consulaire, il est désormais important de garantir la pérennité du service pour nos compatriotes. Les tournées qui seront prévues par le consulat général de Buenos Aires seront-elles suffisantes pour répondre à leurs besoins ? Alain-Gérard Georgi-Samaran partage mon avis de substituer au consulat d’Assomption plusieurs consuls honoraires qui auraient pour compétences de saisir les empreintes biométriques, à l’image des Allemands.

Pa7bisProtection consulaire

Au long de ma présence au Paraguay, j’ai eu plusieurs fois l’occasion d’aborder les questions de sécurité, ce qui induit le sujet de la protection consulaire.

Lors de la réunion précitée, un point a été fait sur quelques cas de spoliation touchant des Français, abusés par des compatriotes peu scrupuleux.

Lors de mon intervention au second Forum des investisseurs européens, j’ai dédié mon intervention à la mémoire de Xavier Desalbres, un compatriote froidement abattu, en mars dernier, pour prendre possession de son hacienda où il produisait des essences pour les parfums qu’il exportait en France et au Brésil.

Pa3Réception à la Résidence

Un diner donné par Richard Réquéna, Premier conseiller, m’a permis d’échanger avec les représentants de la communauté française, parmi lesquels Catherine Potton, épouse de l’ambassadeur, Humbert Solente, président de la chambre de commerce France-Paraguay ; Alain-Gérard Georgi-Samaran, conseiller consulaire du Paraguay, Patrick Garrigue, proviseur du lycée ; Hugo Barrail, président de l’Alliance française, ainsi que le président de la société de Bienfaisance. Cette réunion nous a permis avec Charles-Henry de recueillir des attentes et les remarques diversifiées.

Enseignement

Pa6Visite du lycée Marcel Pagnol

Le lycée Marcel Pagnol est considéré l’un des trois meilleurs établissements scolaire d’Asunción. Une nouvelle aile est en cours de construction. Marc Firmin, président de l’association des parents d’élèves qui gère l’établissement m’a fait part de sa satisfaction à voir l’école grandir.

L’école devrait passer de 500 à 700 élèves avec deux classes par niveau, après la phase d’agrandissement.

Pa6bisLe proviseur Patrick Garrigue m’a confié que parmi les 22 élèves qui ont passé le bac l’an dernier, un seul a raté l’épreuve parce que cela lui coûtait trop cher de passer le rattrapage à Brasília.

Si le lycée est fréquenté par un tiers de Français, soit 150 élèves, 66% d’entre-eux sont boursiers ! C’est une singularité de cet établissement, car ce taux est trois fois plus élevé que la moyenne dans les lycées français à l’étranger.

Culture

Pa5bisVisite de l’Alliance française

Visite de l’Alliance française du Paraguay, accompagné de son président Hugo Barrail et de Jeanne Dumas, en charge de la coordination pédagogique. J’ai apprécié leur superbe salle Molière, un lieu offrant le meilleur de la technique scénographique à 280 spectateurs. Je n’ai pas résisté au plaisir de monter sur scène avec le président et le vice-président.

Pa5quat

L’AF délivre en ce moment des cours intensifs à une centaine d’étudiants paraguayens bénéficiaires d’une bourse de leur gouvernement. Ils vont partir mi-mai en France pour effectuer un master ou un doctorat.

A noter enfin que le groupe Vatel a ouvert une école hôtelière à Assomption en mars 2012 qui se trouve aujourd’hui installée dans les locaux de l’Alliance française.

Jeunes talents

Pa1terPrix Curie 2015

(g. à d.) Richard Requena, 1er Conseiller, Ana Coronel, Olivier Cadic, Viviana Belén, Charles Henry Chenut, Gregory Narvaez, professeur du Campo Verde

J’ai eu le plaisir de rencontrer et d’encourager deux lycéennes lauréates du prix Curie 2015, Viviana Belén Resquin et Ana Dara Coronel, pour leur projet de moto fonctionnant à l’hydrogène, « carburant du futur », propre et abondant.

Ce prix est organisé par le poste depuis 2003 en partenariat avec le Conacyt (équivalent local du Cnrs) pour valoriser la recherche et l’innovation auprès de 400 établissements d’enseignement secondaire paraguayens.

Quelques jours après mon départ du Paraguay, j’ai appris que les deux scientifiques en herbe avaient remporté le premier prix d’une compétition scientifique en Colombie, où elles représentaient leur pays.