Accueil      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Agir et me soutenir      Sénat      Mes 31 défis
    

HEBDOLETTRE n°79 – « Matthias Fekl : l’échec dans la continuité ! » (édito) – En Bref du 20 au 26 fév. 2017– Maroc : ma question écrite sur le « contrat de travail d’étranger » (CTE) – En circo : MAROC – Casablanca / Rabat / Tanger (15-17 fév. 2017) – En circonscription : GIBRALTAR – (18 fév. 2017) – ROYAUME-UNI – Londres – Spécial Brexit (20 fév. 2017) – UDI Actualités

Lire : l’HEBDOLETTRE n°79 – 13 mars 2017Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°79

On se souvient du tollé provoqué par Nicolas Sarkozy chez les Français de l’étranger lorsqu’il a voulu leur refuser le vote électronique aux primaires de la droite.

Impensable ! Quel recul ! Quelle discrimination pour tous ceux qui n’ont pas un bureau de vote au coin de la rue !

Finalement, le bon sens s’est imposé. Pour les primaires de droite, comme de gauche, les Français de l’étranger ont eu le seul vote électronique pour manifester leur choix. Ils se sont connectés, ils ont payé, ils ont voté.

Lors des élections législatives de juin 2012, nous avions compté 57% d’électeurs-internautes dès le premier tour.

Visuel HL55 C’était acté : la démocratie française était entrée de plain-pied dans le XXIème siècle par l’onction du vote électronique… jusqu’au coup de théâtre du 6 mars dernier en ouverture de la session de l’Assemblée des Français de l’étranger.

Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, Matthias Fekl a tiré le rideau sur le vote électronique concernant les législatives 2017.

Ce retour forcé à l’urne serait lié à un risque de cyberattaque. En France, on ne badine pas avec le principe constitutionnel de précaution. Et tant pis si tous les scrutins précédents se sont bien passés.

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes informatiques (Anssi) a décidé d’ouvrir le parapluie… Lire la suite de l’édito et découvrir l’HebdoLettre n°79

En circonscription au Maroc – Casablanca / Rabat / Tanger (15 au 17 fév. 2017)

Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI Fès et Philippe-Edern Klein, président de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) ont organisé avec brio mon 7ème déplacement au Maroc qui est le 175ème déplacement en circonscription depuis le début de mon mandat.

Ce déplacement s’est effectué en trois étapes (Casablanca, Rabat puis Tanger) avec l’objectif de soutenir nos échanges commerciaux bilatéraux dans le prolongement d’un colloque qui s’est déroulé au Sénat quinze jours auparavant.  Intitulé « Le Maroc, marché porteur et hub eurafricain », cet événement a été organisé par la CFCIM et Business France. J’ai été heureux d’avoir joué les facilitateurs dans cette opération de valorisation qui a été honorée de la présence de Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France.

Casablanca

Chambre de commerce / Casablanca

Accueillis par le bureau de la (CFCIM) et son président Philippe-Edern Klein, nous avons préparé mes visites à Rabat et Tanger, puis tiré un bilan très positif du colloque qui s’est tenu le 3 février dernier au Sénat.

(g. à d.) les membres de la CFCIM : Philippe Confais, DG ; Georges Benhaïm, 1er vice-pdt ; Philippe Klein, président ; Olivier Cadic ; Bernard Digoit, ex-président ; Franck Dautria, vice-pdt ; Pascal Capdevielle, délégué régional ; Khalid Idrissi, directeur.

Elément13 / Casablanca

(g. à d.) Xavier Guy-Moyat, délégué UDI Casablanca ; Olivier Cadic ; Didier Gambino, DG de Élément13 ; Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI Fès,

Didier Gambino dirige la société Élément13, une PME de 100 personnes qu’il a fondée à Casablanca il y a 17 ans.

Les produits de ce façadier aluminium habillent l’extérieur d’hôtels ou de résidences de luxe. Une très belle réussite.

Réunions Contrat de travail étranger (CTE) / Casablanca – Rabat

Rencontre à Casablanca avec Caroline Traverse, avocate, puis à Rabat avec Nicolas Arnulf, délégué UDI Rabat, qui travaillent tous deux sur le problème épineux du CTE (Contrat de travail des étrangers).

La jurisprudence assimile le CTE à un CDD puisque sa durée dépend de la validité du visa. Tout vient du fait que l’autorisation de travail délivrée au Maroc doit être formalisée par un visa apposé sur le contrat de travail.

De ce fait, un salarié français ne peut jamais être titulaire d’un CDI au Maroc, contrairement à un salarié marocain. Il risque donc de perdre son emploi, sans préavis ni indemnité, dès l’échéance du visa.

J’avais déjà alerté le gouvernement sur le sujet, par une question écrite du 16 juillet 2015. Suite à ces dernières rencontres, j’ai déposé une nouvelle question écrite n°25215 du 23 février 2017 pour demander au Garde des Sceaux « des informations quant aux échanges qui ont été menés et sont envisagés au niveau du ministère de la justice et savoir dans quelle mesure la délégation de l’Union européenne à Rabat sera associée aux démarches ».

Soirée communauté / Casablanca

Discussions passionnantes lors de la soirée organisée par Xavier Guy-Moyat, délégué UDI Casablanca.

On s’en doute, les péripéties de la campagne présidentielle en France suscitent un fort émoi. Les Français de l’étranger sont également très attentifs aux programmes des divers candidats, puisque certaines mesures ou visions du monde peuvent directement les impacter.

Rabat

Ministre du commerce extérieur / Rabat

Entretien privilégié avec Mohamed Abbou, ministre du Commerce extérieur, organisé par Pascal Capdevielle.

Dans la perspective du prochain gouvernement, nous avons échangé sur les positions du parti RNI (Rassemblement national des Indépendants) et sur le parcours exceptionnel de son nouveau président, Aziz Akhannouch.

Entrepreneur dans l’agro-industrie, député depuis 1997, ministre de sa Majesté Mohammed VI roi du Maroc, à deux reprises, Mohamed Abbou expose avec simplicité des analyses riches d’enseignements pour expliquer le rayonnement international du Maroc.

Maison de retraite / Rabat

Visite de la maison de retraite de la Société française de Bienfaisance, organisé par Nicolas Arnulf .

Avec Pascal et Nicolas, nous avons félicité Sylvie Belakbir, directrice de l’établissement et Raymond Fabre, président du comité d’administration, pour faire vivre ce bel exemple de solidarité entre Français du Maroc.

Un nouveau bâtiment vient d’être construit pour accueillir six résidents supplémentaires et offrir des infrastructures pour une trentaine de seniors vivant chez eux. Cet investissement a été soutenu par la SFB de Casablanca.

Réunion au consulat / Rabat

Entretien avec la consule générale de Rabat, Florence Caussé-Tissier, sur les sujets intéressant la communauté française.

J’ai évoqué le cas d’un compatriote, dont le sort est entre les mains de la Cour d’appel de Rabat. Ce Français a été condamné à six ans de prison pour « soutien financier » au terrorisme (pour 70€ environ).  Il déclare qu’il a signé sans comprendre un procès-verbal rédigé en arabe reconnaissant son allégeance à l’État islamique .

Rabat Accueil / Rabat

Karine Arnulf, présidente de Rabat Accueil, une association compte 300 familles adhérentes.

Karine m’a offert un exemplaire du guide pratique de Rabat que l’association vient de publier. Il s’agit d’une mine d’informations de plus de 200 pages avec un plan intégré ! Cet ouvrage époustouflant, réalisé par une équipe de 20 bénévoles, témoigne de l’implication sous toutes ses formes de Rabat Accueil auprès de notre communauté.

Tanger

Rencontre avec le Wali / Tanger

Réception chez Mohamed El Yacoubi, Wali de Tanger-Tetouan-Al Hoceima, qui m’a exposé sa vision d’un avenir économique radieux pour Tanger, trait d’union entre deux continents.

(g. à d.) Olivier Gatel, délégué régional suppléant de la CFCIM, Philippe Confais, directeur général de la CFCIM, Philippe-Edern Klein, président de la CFCIM, Mohamed El Yacoubi, Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Olivier Cadic, sénateur, Muriel Soret, consule générale de France à Tanger, Pascal Capdevielle, délégué régional de la CFCIM, Franck Dautria, vice-pdt délégué aux Relations institutionnelles de la CFCIM, Khalid Idrissi Kaitouni, directeur de l’Appui aux Investisseurs et à la Création d’Entreprise de la CFCIM et Omar Chraibi, rirecteur du Centre régional d’investissement de Tanger.

Rencontre avec le gouverneur / Tanger

Entretien prolongé avec Abdelkhaleq Merzouki, gouverneur de la Province Fahs Anjra.

Nous avons exploré les opportunités de développement des affaires pour les entreprises françaises avec nos interlocuteurs.

Réunion économique / Tanger

Tanger sera bientôt à l’Afrique ce que Rotterdam ou Hambourg sont à l’Europe. Je suis reparti avec cette conviction forgée au gré de mes rencontres et de mes observations sur le terrain.

Nous avons diné avec Omar Moro (à ma droite), sénateur et président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la Région de Tanger-Tetouan-Al Hoceima.

Zone franche industrielle / Tanger

Le Maroc souhaite de faire de Tanger son second pôle industriel, en complément de Casablanca.

Olivier Gattel, délégué régional suppléant Tanger de la CFCIM, m’a accueilli avec Pascal sur la zone franche de 400 hectares, où sont installées des entreprises de taille internationale, notamment dans les domaines de l’automobile, l’aéronautique ou le textile.

Tout à côté, une zone franche de 300 hectares est spécifiquement dédiée à Renault, où le constructeur a créé la plus grande usine automobile d’Afrique !

Consulat / Tanger

Muriel Soret, consule générale m’a accueilli au consulat général de France à Tanger, en compagnie des membres du bureau de la CFCIM.

Le consulat occupe un bâtiment prestigieux qui permet d’organiser des conférences ou des expositions. C’est un puissant outil d’influence pour soutenir les entreprises françaises qui souhaitent se faire connaître.

En Bref – du 13 au 19 fév. 2017

Obsèques de Blandine Donot (13 fév.)

Nous avons appris avec une immense tristesse, le 8 février, le décès de Blandine Donot, vice-présidente de l’UFE Monde, présidente d’honneur de l’UFE Alger et vice-présidente de l’UFE Paris Ile de France.

Son départ laissera un grand vide et le souvenir d’un membre exceptionnel de la communauté française d’Alger. Ce fut pour moi un honneur et un privilège d’avoir fait partie de ses amis à l’UFE durant toutes ces années. Nous étions nombreux en l’église de Saint François de Sales pour entourer André, son mari et ses enfants, Vanessa et Damien.

Sénat : délit d’entrave à l’IVG (14 fév.)

J’ai voté en faveur de l’extension du délit d’entrave à l’Interruption volontaire de grossesse, considérant en séance que « ceux qui cherchent aujourd’hui à entraver l’exercice des libertés méritent d’être combattus. »

Le Sénat a adopté la proposition visant à étendre le délit d’entrave à l’IVG, qui existe depuis 1993, aux entraves dites numériques. Sont concernés les sites qui délivrent de fausses informations aux personnes désirant s’informer sur l’IVG.

Royaume-Uni : rencontre avec l’ambassadeur (15 fév.)

Lord Edward Llewellyn a pris ses fonctions d’ambassadeur de Grande-Bretagne en France le 9 novembre.

Avant de rejoindre l’Ambassade, il était directeur de cabinet de l’ancien Premier ministre, David Cameron (2010-2016). Invité par le groupe d’amitié interparlementaire France-RU pour un petit-déjeuner de travail, j’ai saisi cette opportunité de renouveler ma demande de garantir au plus tôt le droit de demeurer sur place pour tous les Européens établis au Royaume-Uni.

En circonscription au Maroc (15 au 18 fév.)

Casablanca, Rabat, puis Tanger, merci à Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI Fès, d’avoir organisé mon 7ème déplacement au Maroc qui est le 175ème déplacement en circonscription depuis le début de mon mandat.

 

 

 

En circonscription à Gibaltar (19 fév.)

J’ai ensuite pris le ferry pour me rendre de Tanger à Gibraltar, territoire britannique qui a voté à 96% en faveur du Remain !

Sur place, j’ai été accueilli par Pierre Fayaud, consul honoraire.

 

En Bref – du 06 au 12 fév. 2017

Suède : visite de parlementaires (8 fév.)

Une délégation de dix-sept membres de la Commission des Lois du Riksdag suédois, conduite par son président, Andreas Norlen, a été reçue, par le groupe d’amitié France-Europe du Nord du Sénat.

La réunion a porté principalement sur les conséquences du Brexit et sur les nouveaux enjeux sécuritaires auxquels est confrontée l’Union européenne.

Suisse : rencontre avec l’ambassadeur (8 fév.)

Ce fut un plaisir de revoir Bernardino Regazzoni, ambassadeur de Suisse en France, au cours d’un déjeuner organisé à l’initiative de Cyril Pellevat, président du groupe d’amitié interparlementaire France-Suisse.

Chaque matin, 180 000 compatriotes vont travailler en Suisse. Il y en a autant qui vivent à demeure. Les questions transfrontalières occupent une place prépondérante dans les discussions.

Entreprises : l’analyse de V. Pavanello (8 fév.)

Entrepreneur lui-même, Vincent Pavanello, est auteur d’un rapport sur les aides aux entreprises publié par Génération Libre, le think tank libéral de Gaspard Koenig. Cet analyste déploie son talent dans divers journaux pour faire passer l’idée qu’il est impératif de baisser drastiquement la charge fiscale, en réalisant des économies budgétaires, tout en insistant sur l’esprit d’innovation français qui s’incarne dans nos start-up.

Français de l’étranger : accueil de la DFAE (8 fév.)

Une équipe de la Direction des Français à l’étranger et de l’administration consulaire, conduite par son directeur Nicolas Warnery, est venue au Sénat à mon invitation. Nous avons ainsi pu faire le point sur les services de chancellerie à l’heure de l’optimisation du réseau consulaire, la sécurité juridique des entrepreneurs à l’étranger, la protection consulaire de certains Français incarcérés et la suppression programmée des certificats de vie.

Sénat : entrepreneurs de Vendée (9 fév.)

J’ai échangé avec une délégation vendéenne de chefs d’entreprises, invitée au Sénat par ma collègue Annick Billon.

Au printemps, j’interviendrai sur le thème du développement international, dans le cadre d’un événement organisé par la CCI Vendée.
 
 

Simplification des normes : rapport de la DSAE (9 fév.)

J’ai présenté à la Délégation sénatoriale aux entreprises le rapport d’information que je cosigne avec Elisabeth Lamure, notre présidente, relatif aux moyens d’alléger le fardeau administratif des entreprises pour améliorer leur compétitivité.
 
 
 

Ecosse : Edimbourg sans consulat (9 fév.)

Visite au Sénat de Christian Albuisson, conseiller consulaire Ecosse, pour évoquer les conséquences de la transformation du consulat d’Edimbourg en consulat d’influence et ainsi de la fermeture des services de chancellerie.
 
 
 
 
 

En circonscription au Royaume-Uni (10 fév.)

Interview à Londres pour un reportage intitulé « Brexit : les expatriés dans le doute », qui sera diffusé la semaine suivante au journal télévisé de 20h00 sur TF1. Voir la vidéo.
 
 

En Bref – du 13 nov. au 20 nov. 2016

Bruxelles : rassemblement de la droite et du centre (13 nov.)

beneluxAvant de rejoindre la DSAE à La Haye, arrêt à Bruxelles à l’invitation de Caroline Laporte, conseillère consulaire Belgique et candidate UDI aux Législatives 2017 dans la 4ème circonscription.

Engagée pour le rassemblement de la droite et du centre, Caroline m’a présenté Hugues Parmentier, référent Français de l’étranger avec Alain Juppé pour le Benelux.

La Haye : la DSAE étudie le modèle néerlandais (14 nov.)

lahaye2(A l’image) Mes collègues Elisabeth Lamure et Jean-Pierre Vial lors de nos échanges avec l’Actal (Autorité chargée de la simplification).

La Délégation sénatoriale aux entreprises (DSAE) s’est rendue à La Haye pour observer les principes de la fabrication législative aux Pays-Bas (lire le rapport).

Notre démarche s’inscrit dans une réflexion sur la qualité des lois, en termes de simplification, de maitrise des coûts et de suivi dans le temps. A ce titre, nous nous sommes récemment rendus en Suède et en Allemagne pour observer leurs pratiques parlementaires (lire le rapport).

Grand Meeting Alain Juppé (14 nov.)

juppehl74Déterminés à réconcilier les Français avec leur avenir, les élus de l’UDI s’étaient rassemblés autour d’Alain Juppé (g. à d.) Benoit Mayrand ; Patricia Connell ; Alain Juppé ; Caroline Laporte ; Olivier Cadic ; Pascal Capdevielle

 

 

Candidats UDI-Monde (15 nov.)

dejhl74Petit déjeuner de travail au Sénat avec cinq candidats UDI-Monde aux législatives 2017 pour évoquer les dossiers intéressant les Français de l’étranger.

(g. à d.) Pascal Capdevielle (9ème circ. Maghreb – Afrique occidentale) ; Benoit Mayrand  (7ème circ. Europe centrale) ; Caroline Laporte (4ème circ. Benelux) ; Olivier Cadic ; Patricia Connell (3ème circ. Europe du Nord) ; Charles-Henry Chenut (2ème circ. Amérique latine)

DSAE : transmission d’entreprises (15 nov.)

dsaehl74(A l’image) Autour d’Elisabeth Lamure, présidente de la DSAE (Délégation sénatoriale aux entreprises), mes collègues Michel Vaspart et Claude Nougein, ont fait une communication sur la transmission et la reprise d’entreprises.

60.000 entreprises changent de mains chaque année en France. Des milliers d’autres attendent un repreneur. Le sujet est d’importance : plus de 20% des dirigeants de PME ont plus de 60 ans.

La délégation travaille sur les moyens de faciliter les opérations de cession.

Fondation Alliance française (15 nov.)

Rencontre avec Jérôme Clément, président de la fondation Alliance française (et ancien président d’Arte) et son secrétaire général, Bertrand Commelin.

Nous avons évoqué l’AG des Alliances françaises d’Europe, en fin de semaine à Madrid.

CAS : incapacité démontrée de la lutte contre les drogues (16 nov.)

Devant la commission des Affaires sociales (CAS), rapport du sénateur Gilbert Barbier dans le cadre de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Mon collègue a jeté une lumière crue sur notre action publique en concluant « qu’il appartient au prochain gouvernement de tirer un trait sur une politique qui, en 46 ans, a fait la démonstration de son incapacité à traiter les racines des addictions ». Lire mon intervention en commission.

(lire aussi « En circo : le point sur la légalisation du cannabis en Uruguay« ).

Aide au développement : Gatien Bon, banque Rothschild (16 nov.)

g_bon2Gatien Bon, ancien conseiller consulaire à Boston, suit  les problématiques financières des pays émergents au sein de l’équipe Conseils aux gouvernements de la banque Rothschild.

Je l’ai invité à intervenir au Sénat, le 5 décembre, devant Paul Kaba Thieba, Premier ministre du Burkina Faso et ses ministres.

Exportation : Michel Duger, Club des exportateurs (16 nov.)

dugerLe Club des exportateurs de France a célébré ses 60 ans cette année. Ses membres, tous bénévoles, sont au service des adhérents : les responsables Export  et les dirigeants de PME exportatrices ou en devenir.

Michel Duger, délégué général, m’a présenté avec engouement les actions de ce Club qui joue un rôle de premier plan auprès des entreprises qui veulent en découdre à l’international.

Algérie : respect des sépultures chrétiennes (16 nov.)

jouve2Gérard Jouve est membre du Collectif de sauvegarde des cimetières d’Oranie (CSCO). Par des rencontres régulières avec les autorités locales et les pompes funèbres, il assume la noble mission de veiller à la préservation et l’entretien des cimetières chrétiens.

Lorsqu’il le peut, le CSCO procède à des opérations de réhabilitation avec le soutien financier de certaines collectivités en France.

Centre opérationnel des sapeurs-pompiers de Paris (17 nov.)

pompiers2Accueilli par le général Philippe Boutinaud, commandant de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, j’ai découvert une formidable organisation au service de notre sécurité. Une rigueur qui se conjugue avec un questionnement permanent, selon les principes de l’amélioration continue.

Leur savoir-faire est de notoriété internationale. J’ai évoqué ma rencontre avec la « Pompe France » de Rio Bueno au Chili qui a tissé un partenariat avec les pompiers de Paris qui contribuent à l’équipement de leurs homologues chiliens.

Le général qui revenait de Santiago et de Valparaíso a pu constater l’admiration et l’attachement que les Chiliens portaient à sa brigade d’élite.

A l’occasion de cette visite, j’ai fait la connaissance du général adjoint Jean-Claude Gallet qui est promis à la succession du général Boutinaud.

En circo en Espagne – Madrid et Villanueva (18 nov.)

afdej(A l’image) J’ai eu le plaisir d’organiser un déjeuner avant le lancement des États généraux des Alliances française d’Europe, en compagnie de Jérôme Clément, président de la fondation Alliance française et de Bertrand Commelin, secrétaire général et de sept directeurs d’AF, ainsi que des conseillers consulaires Francis Huss et Pierre-Olivier Bousquet.

J’ai également visité le lycée Molière, situé à Villanueva. <Rapport à suivre>

En circonscription au Maroc (COP22) – Casablanca et Marrakech (7 au 9 nov. 2016)

accueilSixième déplacement au Maroc de mon mandat ! L’objet de ma venue au Maroc était de participer à la COP22 à Marrakech, un rendez-vous international essentiel, où j’ai retrouvé Sophie Auconie, gouverneure au Conseil mondial de l’eau. Je remercie Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI de Fès, pour avoir organisé mon déplacement.

Casablanca

consulEntretien avec le consul général

J’ai eu le plaisir de revoir Arnaud de Sury, consul général de France à Casablanca, qui m’a reçu en compagnie de Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI de Fès.

Cette circonscription compte désormais 22.000 Français inscrits. La stabilité du pays, le climat des affaires et le ciel bleu attirent de plus en plus de mes compatriotes.

Ce n’est pas un hasard si la France est le premier partenaire économique et financier du Maroc, ainsi que le premier investisseur. Le Royaume représente un débouché économique sérieux :  en 2014, nos exportations à destination du Maroc s’élevaient à 3,8Mds€.

Pour répondre à l’afflux des Français, on dénombre déjà 36 établissements scolaires au Maroc en gestion directe ou en partenariat avec l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger (AEFE).

Au rang des problèmes récurrents, le consul m’a alerté sur le fait qu’il signait entre 10 et 20 oppositions à mariages arrangés par semaine !

elu2Elus consulaires et représentants de la CFCIM

Déjeuner aux « Provinces de France », avec les élus consulaires de Casablanca : Gilles d’Agescy, Solange Lahlou et Guy Savery et des administrateurs de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc : Bernard Digoit, Philippe Klein et Franck Dotriat.

Cette réunion fut l’opportunité d’échanger sur des problématiques économiques et la primaire de la droite et du centre.

udi-casaDélégués UDI Maroc

Réunion autour de Pascal Capdevielle, notre candidat à l’élection législative pour la 9ème circonscription des Français de l’étranger qui comprend 16 pays du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest.

Ce fut l’occasion de retrouver Nicolas Arnulf et Xavier Guy-Moyat, nouveaux délégués UDI, respectivement pour les circonscriptions de Rabat et de Casablanca.

Merci à eux pour leur confiance et leur engagement sur le terrain au service des Français du Maroc.

Marrakech : la COP22

Dans le prolongement des accords de Paris, la communauté internationale a réaffirmé sa détermination à lutter contre le changement climatique, lors de la COP22 à Marrakech.

cop22_hlNous avons vécu un événement dans l’événement : une journée spécifiquement dédiée à l’eau. « Un signal politique fort que chaque acteur devra rendre pérenne lors des prochaines COP », s’est félicitée Sophie Auconie, gouverneure au Conseil mondial de l’eau et présidente du Cercle français de l’eau.

Comment pourrait-il en être autrement alors le réchauffement de la planète provoque le dérèglement du cycle de l’eau ? « L’eau est même le marqueur le plus évident du changement climatique », souligne Giulietta Gamberini dans son article (La Tribune du 9.11.2016).

Si l’eau est une ressource à respecter, il faut aussi savoir la partager. En certains endroit du globe, sa rareté participe aux tensions géopolitiques. Pour traiter de ces questions, je présiderai au Sénat, le 13 décembre prochain, la 2ème édition d’un colloque intitulé : « Hydro-diplomatie et changement climatique pour la paix au Moyen-Orient : cas du bassin du Jourdain » (Vidéos des interventions de l’édition 2015).

Ce qui est rare est précieux. Pour autant, on sait que sous l’effet de la démographie et du développement économique, la demande d’eau ira toujours croissant. C’est un dilemme, un de plus qui s’ajoute aux autres défis environnementaux.

hakima_hlHakima El Haïté

« Quand on parle de l’eau, on parle de la vie, du travail, de la dignité, de l’avenir et des femmes ! » Les paroles de Hakima El Haïté, ministre marocaine de l’environnement, ont résonné haut et fort lors de cette première « Journée d’action de l’Eau » à la COP22, le 10 novembre dernier.

Véritable championne du climat, Mme El Haïté a souligné les incidences particulières et souvent négligées d’une absence de politique de l’eau : « les femmes et jeunes filles africaines passent 1,4 millions d’heures à aller chercher de l’eau, au détriment notamment de la scolarité ».

J’ai eu le plaisir d’échanger avec la ministre lors d’un diner au palais Donab, organisé par Marc Teyssier d’Orfeuil.

sophie_hlRéseau International des Parlementaires pour l’Eau

Sophie Auconie a annoncé le lancement du « Réseau International des Parlementaires pour l’Eau » lors de la COP22 ! J’ai été heureux d’avoir assisté à ce moment historique et de faire désormais partie de ce réseau qui compte, pour l’instant, 70 parlementaires issus de 40 pays.

Ce réseau servira à échanger nos bonnes pratiques en matière de politique de l’eau.

Félicitations à Sophie pour cette une belle avancée qu’elle a rendue possible après plusieurs de mois de travail en qualité de gouverneure au Conseil mondial de l’eau.

 waterforafrica_hlWater for Africa

Ministre déléguée en charge de l’eau au Maroc, Charafat Afailal, a annoncé à Marrakech le lancement de l’opération « Water for Africa ».

Cette initiative lancée par le Royaume du Maroc et soutenue par la Banque africaine de développement est destinée à engager d’urgence des actions d’assainissement et de gestion de l’eau en faveur des Africains les plus affectées par le changement climatique.

« De l’Eau pour l’Afrique » mobilisera différents partenaires politiques, financiers et institutionnels internationaux.

papa_hlMedina Bike

En marge de la COP22, j’ai rencontré Hélène Papa, directrice marketing et communication de Smoove, une PME basée à Montpellier qui propose aux municipalités un système de vélos en libre-service.

Sa société vient de remporter un contrat avec la ville de Marrakech qui, dans une démarche écologique, va mettre 300 vélos « Medina Bike » à disposition de ses habitants. J’aurai vu les premiers vélos en libre-service d’Afrique !

beldi_hlCommunauté française

Soirée conviviale au Beldi Country club de Marrakech. (g à d.) : Jean Pozzo Di Borgo, délégué UDI Marrakech ; Sophie Auconie, gouverneur au Conseil mondial de l’eau ; Geneviève Euloge, conseillère consulaire (Marrakech) ; Sarah Robin, chargée de mission au Cercle français de l’Eau ; Olivier Cadic ; Pascal Capdevielle, conseiller consulaire (Fès) ; Robert Ruiz, délégué de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM).

Max Georgandelis conseiller consulaire (Marrakech) était également parmi nous.

Lors de cette COP22, on a pu observer des approches contrastées et des initiatives de tous ordres, mais tous les participants partageaient une volonté claire et résolue de lutter contre le climato-scepticisme, récemment attisé par Donald Trump.

Primaire de la droite / Résultats du 2ème tour : Vote des Français de l’étranger

Toutes les circonscriptions – votants : 49500

resultats_2etour

Par circonscription :

1ère – Amérique du Nord – votants : 7223
Alain Juppé (52.6%) / François Fillon (47.4%)
Député LR sortant : Frédéric Lefebvre

2ème – Amérique latine – votants : 1783
François Fillon (53.7%) / Alain Juppé (46.3%)
Candidat UDI / Législatives : Charles-Henry Chenut – VP des CCEF

3ème – Europe du Nord – votants : 5437
François Fillon (55%) / Alain Juppé (45%)
Candidate UDI / Législatives : Patricia Connell – déléguée consulaire Londres

4ème – Benelux – votants : 6728
Alain Juppé (51.8%) / François Fillon (48.2%)
Candidate UDI / Législatives : Caroline Laporte – Conseillère consulaire Belgique

5ème – Péninsule Ibérique – votants : 2332
François Fillon (56.2%) / Alain Juppé(43.8%)
Candidat UDI / Législatives : Pierre-Olivier Bousquet – Conseiller consulaire Barcelone

6ème – Suisse et Liechtenstein – votants : 6187
François Fillon (59.1%) / Alain Juppé (40.9%)
Députée LR sortante : Claudine Schmid

7ème – Europe de l’Est – votants : 4452
Alain Juppé (55.8%) / François Fillon (44.2%)
Candidat UDI / Législatives : Benoit Mayrand – Conseiller consulaire Bucarest

8ème – Europe du Sud – votants : 1342
François Fillon (54.4%) / Alain Juppé (45.6%)
Député UDI sortant : Meyer Habib

9ème – Afrique du Nord – votants : 3043
Alain Juppé (51.5%) / François Fillon (48.5%)
Candidat UDI / Législatives : Pascal Capdevielle – Conseiller consulaire Fès

10ème – Afrique et Moyen-Orient – votants : 4222
François Fillon (56.5%) / Alain Juppé(43.5%)
Député LR sortant : Alain Marsaud

11ème – Asie et Océanie – votants : 6751
François Fillon (55.8%) / Alain Juppé(44.2%)
Député LR sortant : Thierry Mariani

Les résultats pays par pays : LIEN

Primaire de la droite / Résultats du 1er tour : Vote des Français de l’étranger

Toutes les circonscriptions – votants : 53084

resultats-fe

Par circonscription :

1ère – Amérique du Nord – votants : 7871
Alain Juppé (47.4%) / François Fillon (33.4%) / Nicolas Sarkozy (9.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (6.7%) / Bruno Le Maire (2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.1%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Frédéric Lefebvre

2ème – Amérique latine – votants : 1965
Alain Juppé (44.3%) – François Fillon (37.8%) – Nicolas Sarkozy (10.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.4%) / Bruno Le Maire (1.8%) / Jean-Frédéric Poisson (1.3%) / Jean-François Copé (0.3%)
Candidat UDI / Législatives : Charles-Henry Chenut – VP des CCEF

3ème – Europe du Nord – votants : 5877
Alain Juppé (42.9%) / François Fillon (42.4%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5.6%) / Nicolas Sarkozy (5.3%) / Bruno Le Maire (2.1%) / Jean-Frédéric Poisson (1.5%) / Jean-François Copé (0.2%)
Candidate UDI / Législatives : Patricia Connell – déléguée consulaire Londres

4ème – Benelux – votants : 7139
Alain Juppé (48.2%) / François Fillon (35.6%) / Nicolas Sarkozy (7.1%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5.6%) / Jean-Frédéric Poisson (1.7%) / Bruno Le Maire (1.6%) / Jean-François Copé (0.2%)
Candidate UDI / Législatives : Caroline Laporte – Conseillère consulaire Belgique

5ème – Péninsule Ibérique – votants : 2462
Alain Juppé (41.4%) / François Fillon (36.8%) / Nicolas Sarkozy (13.9%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.5%) / Bruno Le Maire (1.8%) / Jean-Frédéric Poisson (1.2%) / Jean-François Copé (0.4%)
Candidat UDI / Législatives : Pierre-Olivier Bousquet – Conseiller consulaire Barcelone

6ème – Suisse et Liechtenstein – votants : 6509
François Fillon (42.5%) / Alain Juppé (40%) / Nicolas Sarkozy (8.7%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.9%) / Bruno Le Maire (2.2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.4%) / Jean-François Copé (0.2%)
Députée LR sortante : Claudine Schmid

7ème – Europe de l’Est – votants : 4810
Alain Juppé (52.4%) / François Fillon (31.5%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (6.6%) / Nicolas Sarkozy (5.9%) / Bruno Le Maire (1.9%) / Jean-Frédéric Poisson (1.6%) / Jean-François Copé (0.1%)
Candidat UDI / Législatives : Benoit Mayrand – Conseiller consulaire Bucarest

8ème – Europe du Sud – votants : 1470
Alain Juppé (41%) / François Fillon (35.9%) / Nicolas Sarkozy (14.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5%) / Bruno Le Maire (1.9%) / Jean-Frédéric Poisson (1.7%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député UDI sortant : Meyer Habib

9ème – Afrique du Nord – votants : 3227
Alain Juppé (51.1%) / François Fillon (32%) / Nicolas Sarkozy (12.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.1%) / Bruno Le Maire (1.1%) / Jean-François Copé (0%)
Candidat UDI / Législatives : Pascal Capdevielle – Conseiller consulaire Fès

10ème – Afrique et Moyen-Orient – votants : 4575
Alain Juppé (45.7%) / François Fillon (36.2%) / Nicolas Sarkozy (11.3%) / Bruno Le Maire (2.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (2.5%) / Jean-Frédéric Poisson (1.6%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Alain Marsaud

11ème – Asie et Océanie – votants : 7179
Alain Juppé (43.3%) / François Fillon (41.8%) / Nicolas Sarkozy (7.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.3%) / Bruno Le Maire (1.6%) / Jean-Frédéric Poisson (1.3%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Thierry Mariani

Les résultats pays par pays : LIEN

En Bref – au Sénat – du 5 au 16 sept. 2016

Nicaragua : visite de Claire Ponçon (12 sept.)

c_ponconClaire Ponçon est la nouvelle conseillère consulaire pour la circonscription Costa-Rica, Honduras, Nicaragua.

Claire est une femme entrepreneur, particulièrement engagée dans le développement durable. Une cause qu’elle défend en qualité de vice-présidente de la fondation NicaFrance. Elle est aussi conseillère du Commerce extérieur de la France et administre depuis 2008 l’entreprise Desarrollo Eco Forestal SA.

Maroc : visite de Jean-Claude Rozier (12 sept.)

jc_rozierAu Sénat, j’ai demandé à Jean-Claude Rozier, conseiller consulaire, de transmettre mon meilleur souvenir et toute ma gratitude aux membres de l’UFE Agadir, dont il est le président.

Pour ne citer qu’eux, Catherine, Norbert, Philippe, Christine, Jean-Philippe, Jean-Marc et Jean-Michel m’ont réservé un accueil formidable et fait participer à de nombreuses activités à Agadir, en août dernier. Je ne suis pas surpris que cette section de l’UFE affiche 940 adhérents tant leur dynamisme et leur sens de l’organisation est grand. Sur place, j’ai été heureux de revoir Marc Peltot, notre consul général et Christian Claverie, proviseur du lycée français d’Agadir, ainsi que Pascal Capdevielle conseiller consulaire, venu tout exprès de Fès.

HEBDOLETTRE n°63 – Attentats en France et Réserve parlementaire (édito) – UDI Actu : Investitures Législatives 2017 (Français de l’étranger) – Spécial 14 juillet : Barcelone, Londres et Anvers – Brexit : Compte rendu des réunions au Royaume-Uni (3 vidéos) – En circonscription en Espagne / Madrid (02-03 juin 2016) – En circonscription au Royaume-Uni / Londres (18 juin 2016) – En circonscription en Espagne / Barcelone (13-14 juillet 2016) – En bref, au Sénat du 21 juin au 19 juillet 2016

Lire : l’HEBDOLETTRE n°63 – 29 juillet 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°63

Les attentats de Nice et de St-Etienne du Rouvray nous rappellent douloureusement que la France est une cible de choix pour les terroristes.

Daesh, Al Qaida et consorts veulent détruire nos valeurs. Nous devons les combattre avec fermeté mais sans piétiner nos libertés. Sinon, ce serait donner raison à nos ennemis.

A Beyrouth, J’ai rencontré le général Jean Kahwagi, commandant en chef de l’armée libanaise qui repousse avec succès Daesch. Je demanderai qu’il soit auditionné par le Sénat.Visuel HL55

Le Liban est un exemple en matière de sécurité passive. Il y a un consensus de la population libanaise pour que le pays ne soit pas déstabilisé. J’espère que ce modèle saura nous inspirer.

Je vous annonce qu’il est possible de candidater pour obtenir une « dotation d’actions parlementaires » pour l’année 2017.

Plus connu sous le nom de « réserve parlementaire », ce dispositif permet aux parlementaires de contribuer au financement de projets associatifs… Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°63

HEBDOLETTRE n°62 – Attentat de Nice (édito) – Sénat : Projet de loi Travail / Dette sociale / Question écrite (Ecosse) / En bref, au Sénat du 07 juin au 16 juin 2016 – Focus : Protection diplomatique (Naudin) / Baromètre CCI International – En circonscription au Maroc à Agadir (26-30 mai 2016) – Médias (Le Figaro, Public Sénat) – UDI Actualités

Lire : l’HEBDOLETTRE n°62 – 15 juillet 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°62

Communiqué de l’ensemble des sénateurs du groupe UDI-UC, en réaction à l’attentat à Nice :

« C’est sidérés et horrifiés que nous avons appris le dramatique et sanglant attentat qui a frappé Nice cette nuit et causé tant de victimes.

Nos pensées vont d’abord à leurs familles et à leurs proches. Nous leurs disons toute notre immense peine et les assurons de notre soutien.

Nos pensées vont également à l’ensemble de celles et ceux qui assurent notre sécurité et se battent pour sauver des vies. A nos forces de l’ordre sur-sollicitées et exténuées, aux soignants mobilisés pour le pire, à l’ensemble des secours, nous disons notre reconnaissance.

« Du fanatisme à la barbarie, il n’y a qu’un pas », écrivait Diderot. La barbarie a frappé cette nuit. Elle a frappé des femmes, des enfants, des hommes venus célébrer, dans un moment festif, notre fête nationale.
C’est à nouveau un symbole de la République et de ses valeurs qui est touché.
Visuel HL55

Restons unis, droits, debouts, forts, autour de notre drapeau et de notre devise Liberté, Egalité, Fraternité, autour de notre République, autour de notre nation.

Nous devons mener avec détermination, et par tous les moyens possibles, une lutte contre l’obscurantisme, contre le fanatisme.

Notre pays va avoir besoin de force et de courage. Les sénateurs centristes feront, au Parlement et sur notre territoire, tout ce qui est en leur pouvoir pour contribuer à donner à la France les moyens de cette lutte. » Découvrir l’HebdoLettre n°62

En circonscription au Maroc – Agadir / 26-30 mai 2016

CapbisSix mois après ma précédente visite à Agadir, j’ai revu Jean-Claude Rozier (à droite), conseiller consulaire et président de l’UFE Agadir, ainsi que Pascal Capdevielle (à gauche), conseiller consulaire UDI, que je remercie d’être venu de Fès tout spécialement pour débattre avec Jean-Claude des attentes et des préoccupations des Français du Maroc (lire : Déplacement au Maroc – Agadir / 10 & 11 oct. 2015).

Comme la fois précédente, mon déplacement fut dense et témoin de projets remarquables. J’ai eu le plaisir de retrouver Marc Peltot (à droite ci-dessous), consul général de France, qui m’a permis d’être reçu par les autorités locales dès mon arrivée.

MmeWaliJ’ai ainsi eu le privilège de rencontrer Mme Zineb El Adaoui (à l’image), Wali de la région Souss Massa, qui a dressé le portrait de toutes les opportunités d’investissements et de villégiature offertes localement. Elle a par ailleurs mis l’accent sur les conditions d’accueil et de résidence des personnes âgées. Outre les infrastructures de santé (j’ai visité le CHU en cours de construction), les conditions de vie à Agadir sont propices à l’éclosion d’une « silver economy ». Ce constat dans un climat de forte baisse de la fréquentation touristique.

Entrepreneuriat

Inst1Journées « L’Art d’entreprendre » (IFA)

J’ai participé à trois tables rondes sur l’art et la manière d’entreprendre, un événement organisé par l’Institut français d’Agadir, les 27 et 28 mai.

Dans le cadre de la première table intitulée « Entreprendre : début et fin d’un projet », j’ai partagé mon expérience, allant de la création à la vente, d’une place de marché internet dédiée à la carte électronique.

Inst0La seconde table ronde avait pour sujet « De l’entrepreneuriat à la politique », un thème évidemment de prédilection, tandis que la dernière réunion avait pour titre : « Et demain…? », une belle opportunité de décrire ma vision des emplois du futur.

Félicitations à Franck Patillot (à droite sur l’image), directeur de l’IFA, pour la tenue de ces quatre journées passionnantes consacrées à l’entrepreneuriat sous toutes ses facettes. Elles ont rencontré tout le succès espéré.

.

Usine1Belma – conserverie de poissons

Visite de l’entreprise Belma qui est passée sous le contrôle majoritaire du groupe Chancerelle à Douarnenez, leader français des sardines en conserve via sa marque Connétable.

Chez Belma à Agadir, sardines et maquereaux sont préparés et mis en boîtes aux marques de grandes enseignes, avec le même savoir-faire qu’en Bretagne.

Usine2.jpgBelma produit 70 millions de boites par an et emploie 1100 personnes sur le site.

Arnaud Marty, directeur général, a mis en perspective ses atouts (qualité et coût de la main d’œuvre, flexibilité des horaires, cadre de vie), avec certaines difficultés logistiques ou réglementaires.

.

Maisa2.jpgMaïsadour – Fruits et légumes

A Ouled Teima, visite du site de conditionnement de la filiale marocaine du groupe coopératif agroalimentaire Maïsadour (Mont de Marsan).

Frédéric Faillières, DG de la société Maïsadour-Maroc et délégué de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) à Agadir, se félicite que son entreprise respecte toutes ses obligations sociales (contrats de travail, cotisations sociales…), à la différence de certains de ses concurrents locaux.

Maisa1Alors, pour rester compétitif le site privilégie les produits à forte valeur ajoutée, comme la production de framboises. Actuellement, 2/3 de la production sont destinés au marché britannique.

(A l’image) Avec Frédéric Faillières et Marc Peltot, consul général, nous avons évoqué les standards réclamés par la grande distribution et leur nouvelle orientation vers des produits de gamme supérieure.

Communauté française

Consu1Réception au consulat général

(à l’image) Marc Peltot, consul général de France à Agadir et Carole Josse, consule adjointe, m’ont permis d’échanger avec les représentants de la communauté française (élus, associations…) et des chefs d’entreprises qui opéraient notamment dans les secteurs du tourisme, de la pêche et de l’agriculture.

La visite du consulat général m’a conduit à dialoguer avec les agents en charge des différents services. Chacun a pu me faire part des difficultés quotidiennes auxquelles le poste est confronté : mariages gris, pourcentage élevé de dossiers de mauvaise qualité aux visas (nombreux faux documents…), recrudescence des cas sociaux…

Consu3J’ai porté l’attention sur les mariages forcés, d’autant que j’ai récemment interpellé le gouvernement par une question écrite (QE n° 19041). Où finit le mariage arrangé et où commence le mariage forcé? La question peut se poser ! En France, la lutte contre ce type de pratiques contraires à la dignité humaine est au point mort.

Les observations des agents m’ont été utiles pour éclairer ma réflexion dans le cadre des débats au Sénat sur la proposition de loi sur les fraudes aux aides sociales.

UFE4UFE Maroc

La section UFE Agadir, présidée par Jean-Claude Rozier, compte parmi les plus dynamiques du réseau.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, puisque l’association compte 923 adhérents et se constitue de 17 sections culturelles et sportives !

En effet, l’UFE Agadir déborde d’activités comme j’ai pu le constater en visitant leur salle Vera Cruz ou la Maison des associations.

UFE6Quand les membres ne sont pas au golf, au tennis ou en randonnée, ils se retrouvent à Vera Cruz pour de joyeuses parties de pétanque, ping pong, belote, ou tarot. Les tempéraments plus artistiques trouvent satisfaction au sein d’ateliers chant, danse, dessin, poterie, théâtre….

De plus, le guide de l’adhérent regorge d’offres préférentielles.

Félicitations au président, à son bureau, ainsi qu’à tous les dévoués bénévoles pour ces formidables accomplissements.

Bibli1Bibliothèque pour tous (UFE)

En plein centre d’Agadir, l’UFE a récemment repris une bibliothèque « pour tous ».

La littérature populaire représente le cœur de cible de cette enseigne.

Jean-Claude Rozier, conseiller consulaire et président de l’UFE Agadir, souhaitait me faire découvrir cet endroit parfaitement complémentaire de la médiathèque de l’institut français d’Agadir.

Santé

Uni1Université Ibn Zohr

L’Université Ibn Zohr (UIZ) d’Agadir est un établissement public qui accueille 110.000 étudiants. L’université dispose de 84 structures de recherche et offre 13 formations doctorales.

Une réunion avec le président Dr. Omar Halli et les trois vice-présidents de l’université, dont le Pr. Omar Akhayat, chargé des projets, m’a permis de faire un tour d’horizon des coopérations universitaires en cours entre l’UIZ et les établissements d’enseignement supérieurs français.

Avec notre consul général, j’ai également assisté à une présentation du projet de faculté de médecine et celui du CHU.

Uni2Des professeurs de médecine sont actuellement formés à Lyon et il est prévu que la France fournisse des équipements et du matériel pédagogique.

Toutefois, pour la réussite du projet il parait essentiel au Dr. Omar Halli que des professeurs de médecine français puissent, au moins pendant les premières années, venir prodiguer des cours et diriger des TD.

Chantier1Visite de chantier : faculté de médecine + CHU

La visite du chantier de la future faculté de médecine et de pharmacie d’Agadir m’a permis de constater l’état d’avancement des travaux de l’établissement qui sera livré à l’été 2017.

Les cours commenceront à être dispensés dès la rentrée 2016 auprès d’une centaine d’étudiants dans les locaux d’une école d’ingénieurs, toute proche.

Chantier2A terme, l’objectif est de former 3300 médecins par an pour passer statistiquement de 6 à 10 médecins pour 10.000 habitants.

Sur le terrain adjacent, le projet du futur CHU est en retard de quelques mois, les ouvriers en sont au stade des travaux de terrassement.

A noter que le futur centre hospitalier universitaire d’Agadir a été conçu pour une capacité de 841 lits.

Social

CrecheAssociation Hayati – Protection de l’enfance

L’association Hayati accueille dans deux crèches des enfants de 0 à 6 ans dont les mères célibataires n’ont pas d’autre solution de garde pendant qu’elles travaillent. Ainsi Hayati prend soin de plus de 130 enfants défavorisés en bas âge.

J’avais effectué une première visite dans ces mêmes locaux en octobre 2015, où j’ai pu mesurer le sérieux du travail et la réalité de certains besoins.

P_AlleonbisAu cours d’une cérémonie émouvante, nous avons officialisé avec le consul général, Marc Peltot, le soutien du peuple français à cette association qui s’est concrétisé par l’attribution d’une subvention du Sénat.

Philippe Alleon, fondateur de l’UFE Agadir et son épouse Christine, font preuve de beaucoup de générosité et de ténacité pour faire fonctionner cette institution de protection de l’enfance.

J’ai eu le plaisir de leur remettre une médaille du Sénat afin de les remercier de leur engagement au service du plus grand nombre.

En circonscription au Maroc (3) – Casablanca / 8, 9 mai 2016

Un an après ma première visite, j’ai retrouvé Casablanca, capitale économique du Maroc où tout semble mis en oeuvre pour favoriser le courant d’affaires avec la France, premier partenaire commercial, bailleur de fonds et investisseur (Lire aussi : « Maroc – Casablanca ou la douceur du climat… des affaires » du 27 février 2015).

Devoir de mémoire

huitmaiCérémonie du 8 mai 1945

Arnaud de Sury, consul général, m’a invité à déposer, à ses côtés, une gerbe pour commémorer le 8 mai 1945 au consulat de France à Casablanca, en présence des élus consulaires de Casablanca et de Pascal Capdevielle, venu de Fès pour l’occasion.

pereLe père Petit (à l’image) a été fait chevalier de la Légion d’honneur en récompense des multiples services accomplis au service de notre pays.

Trois anciens combattants marocains ont été également décorés de la médaille des Anciens combattants.

Heureux d’avoir participé à cette manifestation et pu observé l’attachement des Français de Casablanca à la célébration des héros qui ont sacrifié leur vie au nom de la liberté.

Relations commerciales

CCIFMChambre de commerce – COP22

Jean-Marie Grosbois, président de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), a organisé un cocktail dinatoire à son domicile afin de me permettre d’échanger avec des entrepreneurs installés au Maroc.

La CFCIM est la plus importante chambre de commerce bilatérale à l’étranger.

Au moment où, pour la première fois, la balance commerciale de la France passe en déficit avec le Maroc, il était opportun d’écouter les observations, pleines de bon sens, de la part d’hommes de terrain.

A l’heure de la mondialisation, la vision étatique des échanges commerciaux semble totalement dépassée.

Le président Grosbois m’a proposé de prolonger l’échange lors d’un déjeuner le lendemain en compagnie de Philippe Confais, directeur CFCIM, et des élus consulaires Pascal Capdevielle et Gilles d’Agescy.

Rappelons que la COP 22 est programmée en novembre prochain à Casablanca. De multiples opportunités s’offrent à nos entreprises. J’invite donc les entrepreneurs de France qui œuvrent dans le domaine de l’environnement à se rapprocher de la CFCIM sans délai.

www.cfcim.org

Enseignement

MassignonGroupe scolaire Louis Massignon

(g à d) Jean-Marie Grobois, président de la Chambre de commerce franco-marocaine ; Olivier Cadic ; Pascal Capdevielle et Gilles d’Agescy, élus consulaires. Nous avons assisté à l’inauguration du nouveau campus du groupe scolaire Louis Massignon, situé à Bouskoura dans le grand Casablanca.

L’ambassadeur de France, Jean-François Girault, le maire de Casablanca, Abdelaazi Omari, et François Perret, président de l’Osui (Office scolaire universitaire international) ont dévoilé la plaque de ce nouvel établissement construit dans un temps record et qui accueillera à terme 3500 élèves.

Cet établissement scolaire a nécessité un investissement de 30 millions d’euros autofinancé par la Mission laïque française (MLF) sur un parc de 7 hectares.

L’école incarne l’engagement résolu d’Yves Aubin de la Messuziere au service de l’enseignement français à l’étranger.

François Perret, nouveau président de la MLF a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur : sous la présidence d’Yves Aubin de la Messuziere, la MLF est passée de 43.000 à 55.000 élèves, soit une progression d’un quart.

En circonscription au Maroc (2) – Meknès / 6, 7 mai 2016

Première visite auprès des Français de Meknès et découverte surprenante de la filière oléicole. La ville abrite un lieu tout particulier, le cimetière européen, qui a été sélectionné par un jury d’élus consulaires UDI pour bénéficier d’une dotation d’actions parlementaires 2016.

Entrepreneuriat

Pole1Agro-Pole Olivier

Visite de l’Agro-pôle Olivier, un pôle de compétence et d’innovation qui a pour but de diffuser des connaissances techniques et scientifiques au sein de la filière oléicole.

Implanté dans la région Meknès-Tafilalet, berceau de l’olivier au Maroc, cet organisme incarne un partenariat visionnaire entre les organismes de R&D et les professionnels de l’Agro-industrie.

Pour remplir sa mission, l’entité a développé des collaborations internationales.

Pole2Le plan de développement de la culture de l’olivier porte ses fruits. En 15 ans, le rendement d’un hectare est passé de 25 à 130 tonnes par an. Dans le même temps, le nombre d’hectares d’oliviers au Maroc est passé de 550.000 à un million. Le pays qui offrait une seule marque d’huile d’olive en revendique désormais une vingtaine, capables de s’imposer au niveau international pour leur qualité.

(A l’image) A l’origine de cette initiative, la rencontre de deux hommes exceptionnels : Mardochée Devico et Nouredine Ouazzani. Le premier est un industriel, le second un ingénieur agronome. J’ai apprécié que ces visionnaires aient pris le temps de me recevoir, en compagnie de Pascal Capdevielle.

OleiOléiculture

Visite de l’exploitation de notre compatriote Christophe Gribelin, viticulteur et oléiculteur.

Son huile d’olive « Volubilia » a été récompensée par de nombreux prix marocains et internationaux.

Avec Pascal, nous avons félicité ce brillant et sympathique entrepreneur.

Devoir de mémoire

Cimetiere1Cimetière européen

Ma visite au cimetière européen a marqué mon soutien à l’association USCEM, Union pour la sauvegarde du cimetière européen de Meknès, présidée par Guy Anthome (à gauche sur l’image).

Grâce à une dotation d’actions parlementaires (ou « réserve parlementaire »), l’association a pu entreprendre certaines opérations de réhabilitation du cimetière. Ainsi, le bureau d’accueil qui était très abimé à l’extérieur et délabré à l’intérieur a été totalement rénové.

Cimetiere2Plus de 10.000 personnes sont inhumées dans ce cimetière. Le registre va prochainement être numérisé afin de permettre la localisation des sépultures, sur place comme à distance.

Saluons le travail de Guy et de son association qui rendent un service inestimable à toutes les familles dont les proches reposent à Meknès.

Culture

IFMek1Institut français

Situé dans un parc de 4 hectares, l’Institut français de Meknès est une splendeur.

De nombreuses améliorations ont été entreprises au cours de ces dernières années, dont la construction d’un bâtiment pour le service Campus qui aide 3000 étudiants marocains ou étrangers désireux de poursuivre leurs études supérieures en France ou devant s’y rendre pour présenter un concours, un entretien, etc.

IFMek2Par ailleurs, Alain Millot, directeur de l’Institut m’a confié qu’il recevait chaque année 4500 inscrits pour suivre des cours de français et qu’il a enregistré 1700 certifications Delf.

A souligner aussi que l’Institut possède un superbe auditorium, équipé d’un système 3D qui lui permet d’accueillir le Ficam, Festival du film d’animation de Meknès.

 

En circonscription au Maroc (1) – Fès / 4, 5 mai 2016

Pascal_bisPendant cinq jours, Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI à Fès, m’a accompagné de Fès à Casablanca, en passant par Meknès.

Il m’a permis de rencontrer nombre de compatriotes, mais également des Marocains francophiles et influents. Tous m’ont ouvert les portes de leur entreprise ou de leur domicile en me réservant un accueil chaleureux.

Chaque rencontre demeure en moi comme un précieux souvenir.

Merci Pascal pour ton temps et mes félicitations pour ton engagement exemplaire au service de nos compatriotes et de l’amitié franco-marocaine.

Communauté française

ReunionRéunion consulaire

Réunion consulaire à la Résidence du consul général Gilles Bourbao à Fès, en présence de Sophie Belna, consule adjointe, Alain Millot, directeur de l’Institut français (IF) de Meknès, Christophe Steyer, directeur de l’IF de Fès et des conseillers consulaires Pascal Capdevielle et Vincent Cazelle.

Premier point à l’ordre du jour, la situation épineuse de nos compatriotes qui voient leurs CDI interrompus unilatéralement du fait d’un non-renouvellement de leur carte de séjour.

En matière de visas, il faut souligner les résultats exemplaires obtenus par notre consul général. Ainsi, le consulat de Fès est passé de 40.000 visas en 2013 à 80.000 en 2016 ! Dans le même temps, le délai d’attente pour un rendez-vous a été réduit de 3 mois à… 48 heures.

Autre thème abordé : l’enseignement français. Il aurait fallu de nombreuses heures de réunion pour épuiser ce sujet, tant l’attente est forte.

On souligne un progrès notable, grâce à l’appui du consul : une école s’est ouverte à Oujda en partenariat avec le Cned, à l’initiative de Sandrine Tanchet, consule honoraire. L’établissement est déjà fréquenté par 360 élèves, dont le tiers suit les cours en français. Prochain objectif de l’école : obtenir l’homologation.

UFE1Rencontre UFE

Rencontre avec l’équipe de la section UFE de Fès-Meknès, dont Jean-Luc Ronceray, vice-président, en compagnie des conseillers consulaires Pascal Capdevielle et Vincent Cazelles.

Récemment créée, cette section a connu un tel essor que le président Gérard Pélisson s’est déplacé pour féliciter et encourager sa présidente, Myriam Benkerroun-Devidet.

UFE2C’est le travail qui paie.

Il ne se passe pas une semaine sans que des activités soient organisées. Ainsi, chaque mois, une rencontre littéraire est programmée, où se pressent francophones et francophiles pour découvrir des auteurs et des nouvelles parutions.

.
CF2Soirée Communauté française

Très agréable soirée parmi une cinquantaine d’acteurs de la communauté française de Fès, réunis par Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI, en présence du consul général Gilles Bourbao et de l’élu consulaire Vincent Cazelle.

Un an après ma première visite, nous avons évoqué la situation de l’école La Fontaine, les dossiers économiques et l’action des associations locales au service de nos compatriotes.

CF1bisJ’ai revu des élèves qui m’avaient interrogé l’an dernier tout heureux de me raconter les dernières nouvelles. Parmi eux, Hicham Saidi (à l’image en chemise blanche), sélectionné pour la finale mondiale des Ambassadeurs en herbe, la semaine suivante à Paris.

J’ai aussi eu le plaisir de retrouver plusieurs personnes qui avaient choisi de rejoindre l’UDI. Leur confiance me touche.

BienfaisanceSociété française de Bienfaisance

La Société française de Bienfaisance de Fès héberge 5 résidents. Ma visite fut l’occasion de revoir Micheline Vilchez, présidente d’honneur, dont le mari a présidé l’association pendant plus de 20 ans.

Pascal Capdevielle, conseiller consulaire, préside l’association depuis 8 ans.

L’institution secourt nos ressortissants de passage à Fès lorsqu’ils sont en difficulté. Elle vient aussi en aide aux prisonniers ou assure les frais d’obsèques des indigents.

Enseignement

LaFontaineEcole Jean de la Fontaine

Rencontre avec les représentants des parents d’élèves de l’école Jean de la Fontaine. Nous avons évoqué les difficultés auxquelles ils sont confrontés du fait de l’absence de lycée français à Fès, de la progression des frais de scolarité et de différents soucis qui peinent à se régler (lire aussi : « Maroc – Pascal Capdevielle réclame un lycée français à Fès ! » du 23 février 2015).

J’ai répondu que le système d’établissement en gestion directe (EGD) piloté depuis Paris ne me semblait plus adapté pour répondre aux attentes exprimées.

Je remercie Pascal Capdevielle d’avoir organisé cet échange auquel ont participé le dr Tahiri Laila (APE), Mme Slaoui Zineb (dir. école Jean Moulin UCPE), maître Salim Bensaid (pdt APE) et Mme Debbagh Iham (pdte UCPE).

Culture

Festival2Festival

Invité au lancement du 22ème Festival des musiques sacrées du monde, présidée par la princesse royale Lalla Salma, dans un lieu chargé d’histoire.

Festival1J’étais aux côtés de Jean-Vincent Placé, secrétaire d’État en charge de la Réforme de l’État et de la Simplification, qui représentait le gouvernement pour l’occasion.

Dans un décor féérique, les chants de tous horizons ont rappelé que la ville de Fès a longtemps été le carrefour des civilisations.

.

Institut_FesInstitut français

Accueillis par Didier Denert, nous avons visité l’Institut français de Fès, dirigé par Christophe Steyer. Ce lieu propose un véritable flot d’activités pluridisciplinaires et il invite aussi à la créativité et la liberté de penser, à travers de nombreuses rencontres avec des artistes et des intellectuels.

Avec Pascal, nous avons été impressionnés par le nombre d’étudiants qui viennent apprendre le français : 8.900 ! Puisque l’Institut ne dispose pas de salle, il est contraint de donner ses cours au collège La Fontaine et forcément le soir.

Entrepreneuriat

Webhelp1Webhelp

Basée à Fès, Webhelp est une société française leader de la relation client. Elle a été fondée en 2000 par Frederic Jousset et Olivier Duha qui ont misé sur le phénomène d’externalisation des services.

Avec Pascal Capdevielle, nous avons été reçus sur le site par Nicolas Ducrock, directeur régional (à l’image).

Le directeur a indiqué qu’il gérait entre 35 et 45 recrutements par semaine ! Webhelp emploie aujourd’hui 10.000 personnes sur le Maroc, dont 2.500 sur Fès.

Nicolas Ducrock prévoit de recruter 1.500 collaborateurs supplémentaires dans les 6 prochains mois.

www.webhelp.com

Zinelec1Zinelec Group

Créé en 1984 par Mostafa et Fouad Zine Filali, Zinelec Group s’est imposé comme un des leaders marocains de l’ingénierie électrotechnique et hydraulique.

Le groupe a mis en place une organisation multi-métier pour répondre à une large étendue de projets dans les domaines de l’énergie, l’eau, l’éclairage et la fontainerie. Pour ce faire, le groupe travaille essentiellement avec des partenaires européens et distribue des produits français.

Zinelec2Les fondateurs m’ont vanté les mérites de l’association française ECTI qui permet à nos seniors de venir partager leur expertise.

Visite passionnante d’une PME de 250 personnes qui a su développer son propre savoir-faire, tout en mettant en valeur les technologies françaises.

www.zinelecgroup.com

Santé

CHU1C.H.U Hassan II

Le CHU de Fès dispose de 950 lits. C’est le seul hôpital pour une région peuplée de 4 millions d’habitants. Il emploie 2100 personnes auxquels, s’ajoutent 600 personnes par le biais de sous-traitants.

A la tête de ce remarquable établissement, on trouve le professeur Khalid Ait Taleb qui m’a ouvert ses portes et permis de visiter divers services, notamment la pédiatrie et la cardiologie sans omettre les blocs opératoires.

Afin de me permettre d’appréhender le degré de sophistication de son organisation, nous avons commencé par la pharmacie. Elle mutualise la fourniture de médicaments aux soignants en s’appuyant sur un système informatique élaboré et un système de distribution par pneumatique desservant tous les services de l’hôpital.

CHU2(à l’image) Khalid Ait Taleb est une personnalité hors du commun qui dispose d’une réelle vision pour concilier une médecine haut de gamme avec un budget modeste.

Autre personnalité d’exception rencontrée lors de la visite du service de réanimation, le professeur Kanjaa Nabil, chef du service d’anesthésie réanimation et directeur du SAMU régional de Fès. Il est à l’origine du SAMU à Fès.

UrgenceMaison des Urgences (CHU)

Afin d’optimiser le temps des soignants et de répondre par avance aux interrogations des personnes qui accompagnent les malades ou blessés reçus au CHU, le professeur Khalid Ait Taleb a mis en place la maison des urgences.

Administrée par une association caritative, elle reçoit les accompagnants pour leur permettre de déstresser, bénéficier de services administratifs et même de visualiser sur écran le parcours de soin du patient, étape par étape, et ainsi connaitre son heure de sortie !

CancerInstitut de recherche sur le Cancer

Visite de l’Institut de recherche sur le Cancer dirigé par le professeur Mohcine Zouak. Le bâtiment présente la particularité d’être construit en forme de circuit intégré.

Ce lieu a été imaginé pour permettre aux chercheurs de collaborer sans devoir être physiquement présents ! Nous sommes de plain-pied dans la recherche du XXIème siècle qui place le patient au coeur du dispositif.

MaisonMaison de vie

La Maison de Vie a été construite par la fondation Lalla Salma, du nom de Princesse royale qui préside l’établissement.

Située aux abords du CHU, la Maison accueille les personnes atteintes d’un cancer lorsqu’elles sont de modeste condition et qu’elles habitent loin. Celles-ci sont nourries et logées gratuitement, afin de leur permettre de suivre leurs traitements dans des conditions optimales.

Ce lieu de vie permet aux malades d’échanger entre-eux, de dialoguer avec des psychologues ou de recevoir leurs proches. Tout est mis en oeuvre pour les aider à surmonter les moments d’angoisse.

A travers une dédicace dans le livre d’or de la Maison, j’ai exprimé mon émotion et mon admiration devant une telle réalisation.

Au Sénat – En Bref du 03 au 08 mai 2016

Affaire Naudin : rencontre avec notre ambassadeur en Rep. Dom. (3 mai)

NaudinAmbJ’ai échangé avec José Gomez, ambassadeur de France en République dominicaine, sur les conditions de détention de Christophe Naudin et au sujet des prochaines étapes judicaires, conduites par Me Miguel Valerio, son avocat en République dominicaine et Me Frank Berton, son avocat en France.

En attente de jugement, le Français est incarcéré dans le quartier de haute sécurité de la prison de Saint-Domingue. Il subit toutes les brimades et ne quitte jamais sa cellule de 9m2 qu’il partage avec deux dangereux criminels.

Transfrontaliers : rencontre avec la M.O.T (3 mai)

MOTJ’ai eu la visite d’Olivier Denert, secrétaire général de la MOT, Mission Opérationnelle Transfrontalière, une structure associative qui fait le lien entre les divers acteurs de la coopération transfrontalière.

On se réjouit que nos travailleurs transfrontaliers soient de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, 437.000 Français passent une frontière pour aller travailler, mais vivent en France.

Ce phénomène nous fait d’autant plus regretter que le projet de « métro transmanche » n’avance plus. Il pourrait offrir une opportunité certaine aux chômeurs de la Côte d’Opale dans la région anglaise du Kent, grâce à une navette empruntant le tunnel sous la Manche.

Lire la news : De plus en plus de travailleurs français transfrontaliers

Vote solennel du projet de loi République numérique  (3 mai)

NumeriqueMalgré ses insuffisances et son manque d’envergure politique, le projet proposé au Sénat a finalement été adopté.

Mardi 3 mai, après les explications de vote des groupes, le Sénat a voté, en première lecture, le projet de loi pour une République numérique par 323 voix pour et 1 contre.

Lire la news : « République numérique : projet adopté par le Sénat, incluant mon amendement »

Maroc : groupe d’amitié et diner à la Résidence (3 mai)

Maroc(A l’image) Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, a souhaité organiser une réunion avec les membres du groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc du Sénat et des présidents de régions marocaines et françaises. La réunion portait sur le thème de l’intensification de la coopération décentralisée.

Le groupe d’amitié, présidé par le sénateur Christian Cambon, œuvre déjà pour le rapprochement de nos nouvelles régions avec le Maroc.

Ces échanges ont été suivis par un dîner à la Résidence de l’ambassadeur.

Déplacement en circonscription au Maroc (4 mai)

PascalJe me suis envolé dans l’après-midi du mercredi 4 mai pour suivre un programme qui m’a conduit à Fès, Meknès, puis Casablanca. Pendant cinq jours Pascal Capdevielle, conseiller consulaire UDI à Fès, a été mon accompagnateur auprès de mes compatriotes, mais aussi de Marocains francophiles et influents.

Les dépêches ont été publiées sur Facebook, au fil des jours. Je prépare le rapport de synthèse.