Lors de la réunion du Plan Ecole de ce jour à la résidence de l’ambassade, notre ambassadeur, Maurice Gourdault-Montagne, nous a annoncé que l’acquisition du site de Kentish Town était finalisée.

Il nous a précisé les enjeux auxquels nous étions désormais confrontés.

Le comité de gestion de l’Ile aux Enfants s’est engagé à assurer la continuité de son action sur le site de Kentish Town. Les responsables de l’école ont déclaré être prêts à travailler soit avec l’AEFE, soit avec la Mission Laïque.

L’opérateur éducatif semble devoir être l’AEFE, Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Suite à la visite d’une délégation de l’Agence, hier à Londres, un avis très positif a été exprimé de leur part sur le projet. Cela reste à être confirmé officiellement.

Vous trouverez ci-dessous copie du message de reconnaissance que j’ai adressé à Maurice Gourdault-Montagne.

 » Monsieur l’ambassadeur,

Maurice Gourdault-Montagne, ambassadeur de France

Peu après votre arrivée à Londres, vous aviez souhaité rencontrer les élus. C’était le 19/12/2007. J’avais exprimé l’énorme attente d’un Plan Ecole pour Londres, car l’annonce de l’ouverture de l’établissement de Fulham ne réglait en rien le problème de capacité que nous connaissons à Londres.

Votre décision était prise. Le Plan Ecole de Londres verrait le jour en y associant toute la communauté.

Six mois pour construire le plan, six mois de travaux aboutissant à la décision de recruter un chargé de mission, six mois pour concrétiser le recrutement de Frédéric de la Borderie au travers d’un comité issu du Plan Ecole, et six mois pour aboutir à l’acquisition du premier site du plan : Kentish Town.

Monsieur l’ambassadeur, que de chemin parcouru en deux ans !

Pour que l’acquisition de Kentish Town soit possible, vous avez engagé le Trust de l’ambassade à agir.

Il me parait important de le souligner à notre communauté, pour qu’elle se joigne à moi pour vous manifester toute sa reconnaissance et son soutien. ».