Je vous ai raconté, il y a quelques jours, l’histoire de Eileen Nearne, héroïne de la seconde guerre mondiale, qui nous a quittés à l’âge de 89 ans dans son appartement de Torquay. Lire : « Disparition de Eileen Nearne, héroïne de guerre » du 16 septembre 2010

Ses obsèques ont été couverts par les médias britanniques célébrant « l’espionne », parachutée, torturée par la Gestapo, puis évadée des camps. Le Times a souligné la présence du consul général de France, Edouard Braine, ainsi que celle de l’attaché des forces terrestres, le colonel Laurent Kolodziej.

« Je lui dois la liberté de mon pays, a déclaré Edouard Braine devant les caméras. Tous mes compatriotes ressentent la même chose. Il est important pour nous d’exprimer notre gratitude vis à vis de tous ces êtres courageux qui, comme elle, nous ont rendu la liberté. »

Funérailles de Eileen Nearne (reportage BBC)

La vie de Eileen Nearne (1921-2010)