Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

HEBDOLETTRE n°75 – Vœux (édito) – En Bref du 05 au 18 déc. 2016 – Certificat de vie : bientôt le bout du tunnel ? – Handicap : rapport sur la prise en charge de nos compatriotes handicapés dans des établissements situés à l’étranger – En circonscription : ESPAGNE – Madrid et Villanueva (18-19 nov. 2016) – En circonscription : ROYAUME-UNI – Londres (2-3 déc.) & Reigate (10 déc. 2016) – En circonscription : HONGRIE – Budapest (8-10 déc. 2016) – UDI : les vœux de Jean-Christophe Lagarde.

Lire : l’HEBDOLETTRE n°75 – 11 janvier 2017Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°75

Je vous souhaite une belle année nouvelle, pétillante de santé et porteuse d’opportunités pour progresser dans tous vos projets.

J’ai choisi de finir l’année auprès des Français de Fort Dauphin, ville située dans une zone enclavée à l’extrême sud de Madagascar, à l’invitation de Jean-Hervé Fraslin, conseiller consulaire.

Madagascar a marqué le 53ème pays visité en 27 mois de mandat. Partout, l’exaspération est devenue palpable. Le besoin d’alternance est criant tant les cinq années d’une politique socialiste ont déçu les Français établis à l’étranger !

En 2017, la présidentielle sera évidemment la clé du changement… à condition que nous sachions quoi changer.

Rien ne me parait plus essentiel que de définir nos priorités, plutôt que d’établir un catalogue de mesures qui, une fois mises en œuvre, apparaissent souvent être des demi-mesures réservées à une minorité.

Sans objectif à atteindre, impossible de flécher le chemin et mesurer les progrès. C’est la dématérialisation des certificats de vie prévue au 1er janvier 2018 qui rythme aujourd’hui le plan de route des caisses de retraite (voir l’HebdoLettre).

Visuel HL55 Alors, pourquoi ne pas donner à notre réseau d’enseignement français l’objectif d’apprendre la langue française à tous nos jeunes compatriotes à l’étranger ?

Alors, pourquoi ne pas adapter notre offre médico-sociale pour épargner aux Français handicapés de s’exiler hors de nos frontières (voir l’HebdoLettre) ?

Sénèque disait qu’il n’y a pas de vents favorables pour ceux qui ne savent pas où aller.

C’est la raison pour laquelle les élus de l’UDI Monde réunis en congrès, en décembre dernier, se sont concentrés sur les objectifs à atteindre pour les Français de l’étranger. Découvrir l’HebdoLettre n°75

En circonscription en Espagne – Madrid et Villanueva (18-19 nov. 2016)

Francophonie

Déjeuner de travail (Madrid)

J’ai eu le plaisir d’organiser un déjeuner avant le lancement des États généraux des Alliances françaises d’Europe, en compagnie de Jérôme Clément, président de la fondation Alliance française et de Bertrand Commelin, secrétaire général.

La réunion de Madrid a ressemblé 133 représentants des AF de 25 pays d’Europe pour s’interroger sur la recomposition de leur offre dans un monde qui change : numérisation, concurrence, attentes des publics, contraintes budgétaires…

Lors du déjeuner, sept directeurs d’AF (Dublin, Manchester, Katowice, Turin, Kiev, Coimbra et La Haye) ont rebondi sur mes propositions pour relever cet ambitieux défi d’apprendre le français à tous les Français qui naissent à l’étranger.

Francis Huss et Pierre-Olivier Bousquet, conseillers consulaires, Marc Boudin, délégué général de l’UFE Monde, Nicolas Kassianides, conseiller culturel et DG de l’Institut français d’Espagne, et Lucia Da Silva, conseillère culturelle adjointe, participaient à cette réflexion.

Je remercie Pierre-Olivier Bousquet d’avoir facilité cette rencontre.

2èmes États généraux des Alliances Françaises d’Europe

(g. à d.) Yves Saint-Geours, ambassadeur de France en Espagne ; Juan Luna, président des AF d’Espagne et de l’AF de Madrid ; Jérôme Clément, président de la Fondation Alliance française.

L’Europe représente près de la moitié  de la population mondiale francophone. Au service de cette francophonie, nous comptons 237 Alliances dans 32 pays. 2600 collaborateurs, dont 1850 enseignants, se dévouent auprès de 100.000 apprenants. Ces Alliances génèrent un chiffre d’affaires de 48 millions d’euros.

A la tribune, Jérôme Clément, président de la Fondation Alliance française, a rappelé que dans un monde où menace la xénophobie, « la culture n’était pas un divertissement, mais un avertissement ».

Le président a cerné 4 défis à relever pour son réseau : la crise économique, le recul du multilinguisme lié au repli identitaire, l’irruption du numérique auquel il faut adapter les méthodes et les profils et, enfin, la concurrence au point qu’on parle désormais du marché des langues.

M. Clément a signalé que ma présence signifiait à ses yeux que « le Parlement était attentif à ses préoccupations et soucieux d’un rayonnement vivant et actif ».

Enseignement français

Lycée Molière (Villanueva)

En compagnie de Pierre-Olivier Bousquet, conseiller consulaire, visite du lycée Molière, établissement de la MLF (Mission laïque française) situé à Villanueva, à 35 kilomètres de Madrid.

Le lycée accueille 800 élèves de la petite section de maternelle à la terminale. Les parents se montrent satisfaits d’un établissement où le nombre moyen d’élèves par classe est inférieur à 24.

La proportion d’élèves français (y compris binationaux) lors de la rentrée 2016 est de 46,06%, celle d’espagnols de 48,6%. Les étrangers tiers ne représentent que 5,34%.

Le proviseur Dominique Javel avait organisé deux réunions avec les enseignants, puis les parents d’élèves, dont il salue la collaboration constructive. Mes interlocuteurs se sont montrés préoccupés par les conclusions du rapport de la Cour des comptes sur l’AEFE qui a mis en lumière les enjeux auxquels notre réseau est confronté (lire : AEFE : mon intervention lors de l’audition de la Cour de comptes – Vidéo du 29 octobre 2016).

Si l’établissement possède des atouts indéniables, il veille à progresser continuellement vers des objectifs bien définis, tels qu’attirer davantage d’élèves, développer l’utilisation du numérique à tous les niveaux de classes, renforcer la politique de langues ou encore multiplier les partenariats culturels…

Communauté française

Soirée des associations

Évènement convivial par excellence et merveilleux prétexte pour se retrouver entre Français dans tous les coins du monde : l’arrivée du Beaujolais nouveau !

A l’image, aux côtés du consul général Cédric Prieto, la présidente de Madrid Accueil, Nathalie Toulet, a rappelé les circonstances qui ont fait la réputation de ce vin primeur.

Le 18 novembre au soir, le consulat accueillait cette célébration à l’initiative conjointe de ces associations : l’Union des Français de l’Etranger, de Français du Monde ADFE, de Madrid Accueil, des Franc-Risqueurs et de La France ô Si!.

Les produits (vins, charcuteries, fromages) ont été offerts par Vinofilia, Saveurs de France et la Tasca de Artagnan. La Banque Transatlantique et LePetitJournal étaient partenaires de l’événement.

Réunion UFE Espagne

(g. à d.) Francis Huss, conseiller à l’AFE pour la péninsule ibérique, conseiller consulaire pour Madrid et président de l’UFE Espagne ; Olivier Cadic ; Pierre-Olivier Bousquet, conseiller consulaire Espagne, vice-président de l’UFE Espagne, président de l’UFE Catalogne, Baléares et Aragon, délégué UDI pour l’Espagne et candidat UDI aux législatives ; Marc Boudin, délégué général de l’UFE-Monde

En présence du délégué général de l’UFE Monde, Marc Boudin, nous avons fait le point sur les actions particulièrement dynamiques et créatives qui ont été entreprises en Espagne par l’UFE.

Primaire de la droite / Résultats du 2ème tour : Vote des Français de l’étranger

Toutes les circonscriptions – votants : 49500

resultats_2etour

Par circonscription :

1ère – Amérique du Nord – votants : 7223
Alain Juppé (52.6%) / François Fillon (47.4%)
Député LR sortant : Frédéric Lefebvre

2ème – Amérique latine – votants : 1783
François Fillon (53.7%) / Alain Juppé (46.3%)
Candidat UDI / Législatives : Charles-Henry Chenut – VP des CCEF

3ème – Europe du Nord – votants : 5437
François Fillon (55%) / Alain Juppé (45%)
Candidate UDI / Législatives : Patricia Connell – déléguée consulaire Londres

4ème – Benelux – votants : 6728
Alain Juppé (51.8%) / François Fillon (48.2%)
Candidate UDI / Législatives : Caroline Laporte – Conseillère consulaire Belgique

5ème – Péninsule Ibérique – votants : 2332
François Fillon (56.2%) / Alain Juppé(43.8%)
Candidat UDI / Législatives : Pierre-Olivier Bousquet – Conseiller consulaire Barcelone

6ème – Suisse et Liechtenstein – votants : 6187
François Fillon (59.1%) / Alain Juppé (40.9%)
Députée LR sortante : Claudine Schmid

7ème – Europe de l’Est – votants : 4452
Alain Juppé (55.8%) / François Fillon (44.2%)
Candidat UDI / Législatives : Benoit Mayrand – Conseiller consulaire Bucarest

8ème – Europe du Sud – votants : 1342
François Fillon (54.4%) / Alain Juppé (45.6%)
Député UDI sortant : Meyer Habib

9ème – Afrique du Nord – votants : 3043
Alain Juppé (51.5%) / François Fillon (48.5%)
Candidat UDI / Législatives : Pascal Capdevielle – Conseiller consulaire Fès

10ème – Afrique et Moyen-Orient – votants : 4222
François Fillon (56.5%) / Alain Juppé(43.5%)
Député LR sortant : Alain Marsaud

11ème – Asie et Océanie – votants : 6751
François Fillon (55.8%) / Alain Juppé(44.2%)
Député LR sortant : Thierry Mariani

Les résultats pays par pays : LIEN

Primaire de la droite / Résultats du 1er tour : Vote des Français de l’étranger

Toutes les circonscriptions – votants : 53084

resultats-fe

Par circonscription :

1ère – Amérique du Nord – votants : 7871
Alain Juppé (47.4%) / François Fillon (33.4%) / Nicolas Sarkozy (9.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (6.7%) / Bruno Le Maire (2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.1%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Frédéric Lefebvre

2ème – Amérique latine – votants : 1965
Alain Juppé (44.3%) – François Fillon (37.8%) – Nicolas Sarkozy (10.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.4%) / Bruno Le Maire (1.8%) / Jean-Frédéric Poisson (1.3%) / Jean-François Copé (0.3%)
Candidat UDI / Législatives : Charles-Henry Chenut – VP des CCEF

3ème – Europe du Nord – votants : 5877
Alain Juppé (42.9%) / François Fillon (42.4%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5.6%) / Nicolas Sarkozy (5.3%) / Bruno Le Maire (2.1%) / Jean-Frédéric Poisson (1.5%) / Jean-François Copé (0.2%)
Candidate UDI / Législatives : Patricia Connell – déléguée consulaire Londres

4ème – Benelux – votants : 7139
Alain Juppé (48.2%) / François Fillon (35.6%) / Nicolas Sarkozy (7.1%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5.6%) / Jean-Frédéric Poisson (1.7%) / Bruno Le Maire (1.6%) / Jean-François Copé (0.2%)
Candidate UDI / Législatives : Caroline Laporte – Conseillère consulaire Belgique

5ème – Péninsule Ibérique – votants : 2462
Alain Juppé (41.4%) / François Fillon (36.8%) / Nicolas Sarkozy (13.9%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.5%) / Bruno Le Maire (1.8%) / Jean-Frédéric Poisson (1.2%) / Jean-François Copé (0.4%)
Candidat UDI / Législatives : Pierre-Olivier Bousquet – Conseiller consulaire Barcelone

6ème – Suisse et Liechtenstein – votants : 6509
François Fillon (42.5%) / Alain Juppé (40%) / Nicolas Sarkozy (8.7%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.9%) / Bruno Le Maire (2.2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.4%) / Jean-François Copé (0.2%)
Députée LR sortante : Claudine Schmid

7ème – Europe de l’Est – votants : 4810
Alain Juppé (52.4%) / François Fillon (31.5%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (6.6%) / Nicolas Sarkozy (5.9%) / Bruno Le Maire (1.9%) / Jean-Frédéric Poisson (1.6%) / Jean-François Copé (0.1%)
Candidat UDI / Législatives : Benoit Mayrand – Conseiller consulaire Bucarest

8ème – Europe du Sud – votants : 1470
Alain Juppé (41%) / François Fillon (35.9%) / Nicolas Sarkozy (14.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5%) / Bruno Le Maire (1.9%) / Jean-Frédéric Poisson (1.7%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député UDI sortant : Meyer Habib

9ème – Afrique du Nord – votants : 3227
Alain Juppé (51.1%) / François Fillon (32%) / Nicolas Sarkozy (12.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.1%) / Bruno Le Maire (1.1%) / Jean-François Copé (0%)
Candidat UDI / Législatives : Pascal Capdevielle – Conseiller consulaire Fès

10ème – Afrique et Moyen-Orient – votants : 4575
Alain Juppé (45.7%) / François Fillon (36.2%) / Nicolas Sarkozy (11.3%) / Bruno Le Maire (2.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (2.5%) / Jean-Frédéric Poisson (1.6%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Alain Marsaud

11ème – Asie et Océanie – votants : 7179
Alain Juppé (43.3%) / François Fillon (41.8%) / Nicolas Sarkozy (7.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.3%) / Bruno Le Maire (1.6%) / Jean-Frédéric Poisson (1.3%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Thierry Mariani

Les résultats pays par pays : LIEN

Dîner autour de Valéry Giscard d’Estaing

« La France a plus besoin d’un homme d’Etat que d’un Président de la République », a déclaré Valéry Giscard d’Estaing devant un parterre de personnalités, d’élus et cadres de l’UDI-Monde présents sur Paris en marge de la semaine de l’AFE (Assemblée des Français de l’Etranger).

vge1_Ce diner a été organisé par l’Institut Jean Lecanuet, présidé par mon collègue Yves Pozzo di Borgo. Dans les salons de la présidence du Sénat, la soirée avait des allures de réunion « centriste » autour du président Valéry Giscard d’Estaing, avec le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, les deux anciens présidents de l’UDF, François Bayrou et François Léotard et l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin qui fut aussi secrétaire général de l’UDF.

Etaient également présents Jean-Claude Gaudin (ancien ministre, sénateur-maire de Marseille et VP du Sénat), Louis Giscard d’Estaing (ancien député et VP de l’Assemblée nationale), ainsi que Laurent Hénart (président du parti Radical et maire de Nancy).

Au menu : le soixantième anniversaire du traité de Rome du 25 mars 1957 et la grave crise que traverse le projet européen, comme l’illustre le Brexit.

A la veille d’échéances électorales déterminantes, l’ex-UDF, au grand complet, a réaffirmé son attachement à la construction européenne et souligné le caractère indispensable du projet européen pour notre pays dans le cadre d’une Union revigorée. « L’Europe devrait être l’enjeu principal de la prochaine élection présidentielle française », a résumé l’ancien président.

vge2_A l’image – autour du président Jean-Christophe Lagarde, les élus et candidats UDI des Français de l’étranger (g. à d.) Bruno Theret (Luxembourg) ; Marie-José Caron (Danemark) ; Charles-Henry Chenut (Brésil) ; Caroline Laporte (Belgique) ; Denis Viala (Brésil), Jean-Christophe Lagarde ; Benoit Mayrand (Roumanie) ; Patricia Connell (Royaume-Uni) ; Martine Schoeppner (Allemagne) ; Pierre-olivier Bousquet (Espagne) ; Olivier Cadic (sénateur UDI) et Meyer Habib (député UDI).

Nous avons eu le plaisir de retrouver lors de cette soirée les conseillers consulaires Geneviève Béraud-Suberville dite Minouche (Mexique), Jean-Hervé Fraslin (Madagascar), Marie Christine Haritcalde (Chili) et Radya Rahal (Algérie).

HEBDOLETTRE n°66 – L’Union européenne (édito) – En bref : au Sénat du 5 au 16 sept. 2016 – Sénat : réponse à ma question sur les abattements fiscaux des dirigeants cédant leur société et partant à la retraite – En circonscription en Espagne-Aragon / Saragosse (25-26 août 2016) – En circonscription en Espagne-Catalogne / Barcelone (26-28 août 2016) – En circonscription en Principauté d’Andorre (29 août 2016) – UDI : Primaire de la droite & Calais – Médias

Lire : l’HEBDOLETTRE n°66 – 26 septembre 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°66

Il y a exactement quatre ans, l’Union européenne recevait le prix Nobel de la paix. Cette distinction récompensait soixante années d’action opiniâtre pour faire progresser la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’Homme.

Lors de mon déplacement à Dublin au début de ce mois pour anticiper les conséquences du Brexit, j’ai rencontré des représentants du gouvernement de la République d’Irlande et des élus de tous les partis représentés au parlement. Ils m’ont fait l’éloge unanime de l’Union Européenne qui fut, selon eux, l’agent de la paix en Irlande du Nord (Royaume-Uni).
Visuel HL55
Pour cimenter la réconciliation, l’UE aura versé depuis 1995 plus d’un milliard et demi d’euros à Belfast dans le cadre du programme européen PEACE. Celui-ci arrivera à son terme en 2020 (lien). Londres n’a pas annoncé qu’il prendrait le relais post-Brexit du financement à l’Irlande du Nord.

L’Irlande du Nord, rappelons-le, a voté à hauteur de 56% pour demeurer dans l’Union européenne. « Il n’y a pas d’autre bonheur que la paix », dit un proverbe thaï. Face au Brexit, la principale inquiétude des élus irlandais du nord et du sud est de voir s’ériger une frontière recréant une partition de l’île. Chacun craint aujourd’hui un réveil du conflit. A Belfast, les tensions sont toujours palpables.

En République d’Irlande, les élus aiment à rappeler qu’ils ont rejoint la communauté économique européenne en 1973 « en même temps » que les Britanniques et non pas « avec eux »… Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°66

En circonscription en Principauté d’Andorre – 29 août 2016

Un nouvel Andorre existe, je l’ai rencontré ! Une page a été résolument tournée : la Principauté n’est plus un paradis fiscal et son avenir économique s’inscrit dans une intégration au sein de l’Union européenne.

andorre1Je remercie Jacques Carcy, conseiller consulaire Andorre, vice-président fondateur de l’Alliance française d’Andorre, d’avoir organisé mes rendez-vous et de m’avoir permis de rencontrer le ministre des Affaires étrangères de la Principauté, Gilbert Saboya.

Andorre veut diversifier ses activités et s’ouvrir à la France. Comme un signe, de plus en plus d’étudiants andorrans font leurs études supérieures en France et précisons que 7 ministres sur 10 ont suivi une scolarité en français. Nous aurions tout à gagner à les aider dans cette volonté d’approfondir notre relation bilatérale.

2000 Espagnols viennent travailler chaque jour en Andorre, alors que le nombre de Français est insignifiant. En hiver, 80.000 touristes anglais se rendent à Andorre via Barcelone et non pas via Toulouse, parce que les agences de voyage savent que nos routes d’accès à Andorre sont parfois fermées du fait des intempéries… Nous devons investir pour garantir une accessibilité routière en toutes circonstances côté français. Cela permettrait aux Ariégeois de pouvoir travailler en Andorre.

Politique

g_saboyaEntretien avec le ministre Gilbert Saboya

Ministre des Affaires étrangères de la Principauté, Gilbert Saboya, m’a parlé de ses réformes historiques et de ses projections ambitieuses.

Outre le rétablissement des comptes publics, les autorités sont parvenues à mettre en place un impôt sur les sociétés et un impôt sur le revenu, au sein d’une population qui n’était pas du tout habituée à déclarer et payer des impôts. C’est le visage du nouvel Andorre !

Pour rompre avec son passé sulfureux du paradis fiscal, Andorre passe des conventions fiscales bilatérales. La France, l’Espagne, le Portugal, le Liechtenstein et les EAU ont déjà signé. Il y a dix ans encore, la contrebande n’était pas un délit en Andorre.

andorre2Rétablir la confiance et la transparence sont absolument indispensables pour intégrer l’UE, le grand rêve de la Principauté. La feuille de route vers une adhésion en 2018 a été remise en cause par le Brexit puisqu’il mobilise toutes les équipes de la Commission…

Au rang des projets, le gouvernement d’Andorre travaille sur la création d’un héliport qui mettrait Toulouse à 30 minutes d’Andorre, dans un endroit proche de la zone industrielle. Des travaux pour protéger la route des avalanches ont déjà été engagés en co-investissement avec la France. Un casino devrait prochainement voir le jour. Tout doit concourir à ouvrir l’économie de la Principauté en rééquilibrant ses échanges avec ses voisins espagnols et français.

Communauté française

ufe_and1UFE – Alliance française

(g. à d.) Jacques Carcy, conseiller consulaire Andorre, vice-président fondateur de l’alliance française d’Andorre ; Daniel Bastide, président de l’UFE Andorre ; Olivier Cadic ; Pierre-Olivier Bousquet.

Jacques Carcy est un entrepreneur qui a beaucoup travaillé à l’étranger. A sa retraite, en 2002, il fonde l’Alliance française en Andorre. Son but est de relancer l’apprentissage du français sur un territoire qui a vu la langue espagnole s’imposer lors des deux dernières décennies.

Avec Daniel Bastide, nous avons évoqué les attentes et les priorités de nos compatriotes résidents de la Principauté.

L’UFE locale compte une cinquantaine d’adhérents. Des jeunes Français viennent régulièrement s’installer à Andorre pour travailler dans les nouvelles technologies.

amb_and1Ambassade de France

(g. à d.) Jacques Carcy, conseiller consulaire Andorre ; François Le Gendre, Premier conseiller de l’Ambassade ; Olivier Cadic ; Pierre-Olivier Bousquet

Le modèle économique d’Andorre était précédemment fondé sur la détaxe, nous a rappelé François Le Gendre. Le tournant a été pris il y vingt ans lorsque les autorités ont investi dans le tourisme de neige.

amb_and2La prédominance de l’Espagne sur l’économie locale est patente. Ainsi, les succursales Renault, Peugeot ou Citroën en Andorre dépendent de l’Espagne et non de la France. La langue usuelle est progressivement devenue l’espagnol, puisque les Andorrans font leurs études à Barcelone.

Bonne nouvelle toutefois : depuis deux ans, on observe une réorientation vers l’enseignement supérieur français, dont les coûts sont plus modérés et qui profite en premier lieu à Toulouse (à 3 heures de route).

En circonscription en Espagne/Catalogne – Barcelone & Platja de Aro / 26-28 août 2016

C’est toujours avec le même plaisir que je suis retourné à Barcelone pour la quatrième fois en qualité de sénateur (nov. 2014, déc. 2015, juil. 2016).

Enseignement

maternelle2Nouvelle école maternelle de Munner

Evolution historique pour la maternelle du lycée français de Barcelone.

Un bâtiment a été rasé pour faire place à un établissement flambant neuf et ultra-moderne qui ouvrira ses portes en septembre 2017. Pour réussir ce pari, il n’a pas fallu chômer dès cet été. Des bâtiments provisoires ont été installés pour accueillir 323 enfants à la rentrée.

maternelle1Dominique Duthel, proviseur du lycée français de Barcelone et Patrick Bonnefoy, directeur de l’école maternelle, nous ont accueillis avec Pierre-Olivier Bousquet pour nous faire visiter le chantier, quelques jours avant la rentrée. Nous avons partagé leur enthousiasme devant ce projet d’envergure pour cette école du réseau AEFE.

L’ensemble des opérations constituera un investissement de plus de 6 millions d’euros. Jean-Christophe Maignan, nouveau directeur financier est le responsable de ces travaux.

Voir l’animation qui présente le superbe projet de la nouvelle école maternelle de Munner : Lien

lfb3Lycée français

Etant sur place, je suis retourné au lycée français de Barcelone, après ma visite de novembre 2014. Celui-ci accueille près de 3000 élèves pour suivre un enseignement d’excellence.

Le proviseur Dominique Duthel m’a fait découvrir sa nouvelle salle polyvalente. Belle réalisation !

Communauté française

barcelone_aroRéunion à Platja de Aro

Heureux d’avoir pu échanger avec de nombreux compatriotes de Catalogne, en compagnie de Pierre Olivier Bousquet, dans la ville de Platja de Aro, située à 1h30 au nord de Barcelone.

Les deux Français, Marie et François Brust, qui nous ont accueillis au « New Orléans club », établissement qu’ils ont ouvert sur la Costa Brava. Chaque soir, leur piano-bar est le point de rencontre de tous les amateurs de bonne musique dans cette cité balnéaire.

Je formule tous mes vœux de réussite à Yann Silistrini, récemment installé dans la capitale catalane, pour lancer « La Bodega du français », société qui exporte en Espagne les vins du Languedoc-Roussillon.

En circonscription en Espagne/Aragon – Saragosse / 25-26 août 2016

sarag1Pour mon 7ème déplacement en Espagne depuis mon élection, j’ai tenu à rencontrer les Français installés en Aragon. Saragosse, capitale de l’Aragon, compte près de 3000 compatriotes.

Je remercie Pierre-Olivier Bousquet, conseiller consulaire UDI  et président de l’UFE Catalogne, Baléares et Aragon, pour avoir organisé mes rendez-vous pour un périple qui nous a conduits successivement en Aragon, en Catalogne et en Andorre.

Politique

ciu1Ciudadanos

Entretien avec Susana Gaspar Martinez, présidente du groupe Ciudadanos au parlement régional d’Aragon, en présence de Pierre Olivier Bousquet.

Nous avons débattu de divers sujets et, actualité oblige, de l’avenir de l’Union européenne. Ciudadanos partage avec l’UDI la même fibre européenne. La polycrise actuelle gérée à l’emporte-pièce par chaque Etat ne fait que renforcer nos convictions fédéralistes.

ciu4-1(à l’image) Le parlement d’Aragon siège dans le superbe Palacio de la Aljaferia.

Fin juillet, j’avais rencontré Carina Mejias, conseillère municipale de la ville de Barcelone (où elle préside de groupe Ciudadanos) et ancienne député du Parlement de Catalogne.

Coup de chapeau à Ciudadanos, un parti centriste composé d’élus qui privilégient la défense de leurs valeurs et qui font preuve d’un grand sens des responsabilités pour trouver les moyens de favoriser la nomination d’un nouveau gouvernement en Espagne.

Enseignement

moliere1Lycée Molière

(g à d) Pierre Olivier Bousquet ; Christophe Gallais, proviseur ; Olivier Cadic.

Le lycée Molière de Saragosse appartient au réseau de la Mission laïque française (MLF).

Christophe Gallais dirige cet établissement depuis six ans. A son arrivée, il comptait 805 élèves. La rentrée de septembre s’est effectuée sur une base de 1080 élèves.

moliere2Pour accompagner cette croissance, il a été nécessaire d’agrandir les installations du secondaire et, pour ce faire, investir 2 millions d’euros de travaux.

Situé en plein centre de Saragosse, avec vue sur la basilique, le lycée prend avantage du tramway qui s’arrête juste devant.

 

Culture française

institut1Institut français

La directrice Laure Vasquez et son équipe, nous ont fait découvrir au cœur de  Saragosse une antenne de l’Institut français très dynamique.

L’établissement reçoit chaque année plus de 800 élèves pour suivre des cours de français.

Cette visite m’a également permis d’échanger avec des compatriotes établis à Saragosse venus à ma rencontre.

Communauté française

sarag4Casa Ostras

Merci à Sylvie Renaud qui a ouvert spécialement son bar à huitres et foie gras, situé en plein centre de Saragosse, le soir de mon arrivée avec Pierre-Olivier.

Nous avons croisé nombre de compatriotes gastronomes, visiblement habitués des lieux.

HEBDOLETTRE n°63 – Attentats en France et Réserve parlementaire (édito) – UDI Actu : Investitures Législatives 2017 (Français de l’étranger) – Spécial 14 juillet : Barcelone, Londres et Anvers – Brexit : Compte rendu des réunions au Royaume-Uni (3 vidéos) – En circonscription en Espagne / Madrid (02-03 juin 2016) – En circonscription au Royaume-Uni / Londres (18 juin 2016) – En circonscription en Espagne / Barcelone (13-14 juillet 2016) – En bref, au Sénat du 21 juin au 19 juillet 2016

Lire : l’HEBDOLETTRE n°63 – 29 juillet 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°63

Les attentats de Nice et de St-Etienne du Rouvray nous rappellent douloureusement que la France est une cible de choix pour les terroristes.

Daesh, Al Qaida et consorts veulent détruire nos valeurs. Nous devons les combattre avec fermeté mais sans piétiner nos libertés. Sinon, ce serait donner raison à nos ennemis.

A Beyrouth, J’ai rencontré le général Jean Kahwagi, commandant en chef de l’armée libanaise qui repousse avec succès Daesch. Je demanderai qu’il soit auditionné par le Sénat.Visuel HL55

Le Liban est un exemple en matière de sécurité passive. Il y a un consensus de la population libanaise pour que le pays ne soit pas déstabilisé. J’espère que ce modèle saura nous inspirer.

Je vous annonce qu’il est possible de candidater pour obtenir une « dotation d’actions parlementaires » pour l’année 2017.

Plus connu sous le nom de « réserve parlementaire », ce dispositif permet aux parlementaires de contribuer au financement de projets associatifs… Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°63

En circonscription en Espagne – Barcelone / 13-14 juillet 2016

Après notre récente rencontre à Madrid, j’ai retrouvé Pierre-Olivier Bousquet, conseiller consulaire et délégué UDI Espagne, pour une journée exceptionnelle à Barcelone à l’occasion de la célébration de notre fête nationale organisée le 13 juillet au soir par Edouard Beslay, consul général de France à Barcelone (Lire : En circonscription en Espagne – Madrid / 2-3 juin 2016).

Communauté française

PalauRéception au Palau Robert par le consulat

(A l’image au centre) Edouard Beslay, consul général de France, prononce un discours exaltant nos valeurs républicaines devant nos compatriotes venus célébrer notre 14 juillet, en compagnie de nos conseillers consulaires élus dans la circonscription de Barcelone (de gauche à droite: Pierre-Olivier Bousquet, Raphael Chambat et Pascal Bourbon).

Cette réunion m’a permis d’échanger avec de nombreux représentants de notre communauté sur les besoins d’enseignement en français ou la mobilité professionnelle.

Politique

Barca2.jpgInvestiture de P.O Bousquet

Très honoré de me trouver aux côtés de Inés Arrimadas (à gauche sur l’image) , présidente du groupe Ciudadanos au Parlement de Catalogne.

J’ai profité de cette rencontre pour annoncer à Pierre-Olivier la décision de la commission nationale d’investiture de l’UDI qui s’était réunie le matin même à Paris.

Il a déclaré : « Je suis très touché par la confiance de l’UDI qui m’investit pour porter ses valeurs humanistes et européennes pour les prochaines élections législatives dans la 5ème circonscription des Français de l’étranger, c’est-à-dire Espagne, Portugal, Andorre et Monaco. »

Barca4.jpgMairie de Barcelone – Ajuntament de Barcelona

La mairie de Barcelone est un lieu superbe et chargé d’histoire, dont j’ai découvert les secrets à l’invitation du groupe des élus du parti Ciudadanos.

On est époustouflé devant le style baroque qui se déploie dans le vestibule, l’escalier, le Salon des Chroniques ou le célèbre Salon des Cent, où se tenait le Conseil des Cent, première forme de gouvernement de la ville en 1373. L’endroit régule toujours la vie des citoyens en procédant à des élections tous les quatre ans.

Barca5.jpgEntretien avec Carina Mejias

La visite de la mairie a été suivie par un entretien avec Carina Mejias, conseillère municipale de la ville de Barcelone et ancienne député du Parlement de Catalogne.

Nous avons échangé avec une femme d’un grand charisme dont l’une des priorités est de remettre l’entreprise au centre des préoccupations de la mairie, afin de créer des emplois et de financer les nombreuses infrastructures de Barcelone.

Carina Mejias est membre du parti Ciudadanos, dont elle préside le groupe à la municipalité. La montée en puissance de ce parti centriste, fondé à Barcelone, a relancé de nombreux débats en Espagne, comme le bien-fondé de l’Union européenne.

En circonscription en Espagne – Madrid / 2-3 juin 2016

Ambassadeur(A l’image) Avec l’ambassadeur de France en Espagne, Yves Saint-Geours, et Christine Toudic, notre consule générale. Je les remercie pour l’attention qu’ils m’ont accordée et toutes les facilités offertes pour ce déplacement.

Pierre-Olivier Bousquet, conseiller consulaire Espagne et et vice-président de l’UFE Espagne, m’a préparé un programme exceptionnel, comme de coutume, en me faisant rencontrer notre communauté, dont de nombreux entrepreneurs.

Politique

Ciu1Rencontre avec Ciudadanos

(g à d) Pierre-olivier Bousquet, Ignacio Aguado, Olivier Cadic et Begoña Villacís.

Le 3 juin, j’ai rencontré Ignacio Aguado et Begoña Villacís du parti Ciudadanos (« Citoyens »), juste avant leur montée sur scène, lors d’un meeting célébrant le 1er anniversaire de leur entrée à l’Assemblée de Madrid.

Tout comme l’UDI, Ciudadanos, parti libéral centriste est membre de l’ALDE au parlement européen. Avec Pierre-Olivier, nous leur avons témoigné le soutien de l’UDI au moment de leur entrée en campagne autour de leur leader Albert Rivera.

Tourisme

AtoutsRéunion chez Atout France

(g à d) Christine Toudic, consule générale en Espagne ; Olivier Cadic ; Dominique Maulin Diabira, directrice d’Atout France Espagne et Portugal

Nous avons observé les résultats comparatifs de nos pays en matière de tourisme. L’Espagne bénéficie d’une dérivation de la demande touristique à son profit suite aux attentats en France. Les stations balnéaires sont proprement prises d’assaut et affichent complet !

L’industrie du tourisme représente 12% du PIB espagnol. Ce secteur est aujourd’hui le plus important employeur en termes de nouveaux contrats de travail contribuant fortement à la baisse du chômage constatée depuis le début de l’année en Espagne. Et ces bons résultats relancent les projets immobiliers…

Entrepreneuriat

CCIVisite à la CCI France-Espagne

Des managers représentant divers secteurs d’activité sont venus à ma rencontre, le 3 juin à la Chambre de commerce France Espagne de Madrid, dirigée par Bertrand Barthelemy. Cette Chambre a été créée en 1894 et comprend 520 membres.

Nous avons constaté les progrès induits par la réforme du droit du travail en 2012 en Espagne, dont l’un des aspects a été de faciliter les licenciements. Ce fut aussi une excellente opportunité d’observer les différences d’analyse par les responsables des RH présents. Ceux-ci sont toutefois unanimes pour affirmer que la législation du travail a gagné en flexibilité.

Ces échanges ont nourri mes interventions au Sénat sur la « loi Travail », les jours suivants. Je remercie particulièrement Domingo San Felipe, président de la CCI France-Espagne de nous avoir accueillis avec Pierre-Olivier.

Francs2A la rencontre des Franc-Risqueurs

L’association Les Franc-Risqueurs a réuni une dizaine d’entrepreneurs francophones qui se sont tous lancés dans la création d’entreprise à Madrid !

Née en 2007, cette association d’entraide et d’échanges, présidée par Laurent Chabbal, représente tous les secteurs : négoce de champagne, coaching, événementiel, services marketing internet…

Cette nouvelle génération est prometteuse parce qu’elle est animée par un fort enthousiasme et qu’elle maîtrise les techniques mixtes. En imaginant de nouveaux produits et services, ces entrepreneurs réinventent de fait leur métier. Passer deux heures avec eux fut comme un bain de jouvence !

Communauté française

PiscineCoup de pouce à La Piscine

(A l’image) Estelle et Julie sont l’expression d’une génération créative. Issues du marketing, elles plongent dans l’entrepreneuriat en juin dernier en créant La Piscine, espace de co-working et de restauration.

Pierre-Olivier Bousquet, délégué UDI pour l’Espagne, s’est chargé d’organiser dans ce nouveau lieu une soirée UDI auprès des Français de Madrid.

Francis Huss, conseiller à l’AFE pour la péninsule ibérique, conseiller consulaire pour Madrid et président de l’UFE Espagne nous a fait l’amitié d’être présent.

Qu’ils viennent d’arriver ou qu’ils soient à Madrid depuis des décennies, chacun déplorait la résistance au changement en France qui s’incarnait à travers le projet de loi Travail. Ces Français d’Espagne ont des sujets de préoccupation bien éloignés de notre « politique politicienne » : mobilité professionnelle, création d’entreprise, retraite, santé, enseignement en français…

PierreInterview pour « Français avec Pierre »

J’ai réalisé une vidéo de présentation du travail parlementaire et du jeu démocratique sous forme d’un entretien avec Pierre Babon, fondateur du site www.francaisavecpierre.com qui favorise l’apprentissage de la langue française.

Voir la vidéo

Au Sénat – En Bref du 14 au 20 mars 2016

Sénat : projet de loi constitutionnelle Protection de la Nation (16 mars)

Hemicycle« On ne devrait pas réviser la Constitution sous le coup de l’émotion », a dit mon collègue Jean-Marc Gabouty. Nous avons débattu sur les deux articles « état d’urgence » et « déchéance de nationalité » en question.

Gros point de divergence avec l’Assemblée nationale : « Notre responsabilité est de ne pas créer d’apatrides, ce serait une aberration au regard de notre tradition républicaine », a résumé François Zocchetto, pdt du groupe UDI-UC.

Royaume-Uni : rencontre avec Sir Julian King (18 mars)

RU_KingJ’ai fait la connaissance de Sir Julian King qui a succédé à Sir Peter Ricketts au poste d’ambassadeur de Grande-Bretagne en France, le 1er février dernier.

L’ambassadeur relaye l’action de David Cameron en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE. Je l’ai assuré que l’immense majorité des Français du Royaume-Uni soutenait cette démarche.

VIDEO – Débat sur Public Sénat (18 mars)

PublicSInvité de l’émission « Senat 360 » sur la chaine Public Sénat pour débattre du projet de loi de révision constitutionnelle avec le sénateur Jean-Yves Leconte et le juriste Guillaume Drago.

J’ai dit que la déchéance de nationalité n’était pas un moyen de combattre le terrorisme et mon exaspération devant toute cette énergie dissipée. J’ai aussi marqué ma satisfaction de voir le Sénat rassemblé autour d’une même position : notre République doit assumer ses criminels et ne pas créer d’apatride. LIEN VIDEO

HEBDOLETTRE n°44 – Vœux 2016 – Déplacement à Barcelone (14 déc. 2015) – Affaire Renaud Meyssonnier (Népal) – Quartet tunisien pour le dialogue social – Actualités UDI

Lire : l’HEBDOLETTRE n°44 – 11 janvier 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°44

Pour cette première hebdolettre de l’année, je souhaite à chacun d’entre vous ainsi qu’à vos proches de beaux projets, de belles réussites et une excellente santé.

A l’aube de 2016, je veux que les Français de l’étranger sachent que je garde en tête mes engagements de campagne, consignés dans les 31 défis, afin d’en relever le plus grand nombre.Visuel HL44

Avec le soutien de nos élus consulaires, je ferai inlassablement des observations et des propositions sur tous les dossiers qui peuvent les concerner pour obtenir des résultats.

Je pense à l’amélioration de leur quotidien et le respect de leurs droits, qu’il s’agisse de protection consulaire, d’informatisation des procédures administratives, d’accès à l’enseignement français, de mobilité professionnelle, de fiscalité non discriminatoire, de protection des enfants placés en famille d’accueil, pour ne citer que ces quelques exemples. Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°44

 

Déplacement en Espagne (Barcelone – 14 décembre 2015)

Salon000Je suis retourné à Barcelone pour assister au salon en faveur de l’emploi francophone, lancé par l’UFE locale dans une dynamique exceptionnelle et qui va se prolonger par une application mobile. Ce déplacement m’a également permis de faire le point sur les progrès du « plan Centenaire » dédié à nos séniors expatriés et amorcé il y a un an lors de mon premier passage. Deux initiatives que nous devons à l’entreprenant Pierre-Olivier Bousquet, président de l’UFE Catalogne, Baléares et Aragon et conseiller consulaire Espagne.

Je remercie Edouard Beslay, consul général, pour son accueil et ses éclairages à propos de la communauté française de Barcelone qui profite d’un environnement économique attractif.

Emploi & mobilité

Salon 11Salon de l’Emploi francophone de l’UFE

L’Union des Français de l’Etranger (UFE) en Catalogne, Baléares et Aragon organisait, ce 14 décembre, un salon de l’Emploi, de la Formation et de l’Entreprenariat des Francophones. Il s’agissait de la seconde édition d’une formule lancée le 19 mai dernier et qui s’est déroulée dans le superbe musée d’art contemporain de Barcelone (MACBA).

(g. à d.) Didier Verwaerde, consul de Belgique, Olivier Cadic et Pierre-Olivier Bousquet.

emploi salonJ’ai fait le tour du salon en présence du consul de Belgique, Didier Verwaerde, dont le consulat tenait un stand, francophonie oblige. Une trentaine de structures étaient représentées, beaucoup d’entreprises et quelques cabinets de recrutement, aux côtés des partenaires institutionnels et associatifs : le Bureau du Québec, la CCI française de Barcelone, représentée par Marie Jesus Carmona (Service Emploi) et Carlos Gonzalo (activités associatives et communication) ou bien encore Business France Péninsule Ibérique. Le directeur de cet opérateur public, Richard Gomez, a présenté les opportunités d’affaires en Espagne lors d’une conférence.

Les exposants que j’ai rencontrés étaient ravis de la qualité des contacts, à l’image de Jacques Reynaud, directeur du cabinet Polyglot Group et de sa responsable marketing, Florence de Castries. Il faut dire que près d’un millier de candidats francophones ont fréquenté les allées du salon, impressionnés par le calibre des exposants, tel que AccorHotels qui avait dépêché sur place Loren del Amo Arancha (DRH Espagne) pour recruter dans les deux Ibis qui vont ouvrir dans les prochaines semaines et étoffer le potentiel humain des Pullman et Novotel.

Salon 4A noter que les visiteurs ont pu participer à des ateliers pratiques pour améliorer leur candidature ou trouver des conseils pour créer une entreprise à Barcelone.

Cette émulation autour de l’emploi francophone, très palpable lors du salon, se prolongera bientôt vers une application mobile, avec des offres géolocalisées. Pour ce faire, l’UFE Catalogne-Baléares-Aragon finalise un partenariat avec la franchise espagnole du développeur français JobAroundMe (à l’image). Dès l’année prochaine, les demandeurs d’emploi accéderont gratuitement sur leur mobile à des annonces au marquage UFE.

Salon 6Conférence Tour du monde de l’Emploi

La grande nouveauté de cette édition fut l’espace dédié aux conférences et aux ateliers. Je suis intervenu avec Jean-Pierre Pont sur le thème de l’emploi. Jean-Pierre est expert en mobilité internationale et éditeur délégué de La Voix de France, revue de référence des Français de l’étranger créée par l’UFE Monde

J’ai livré ma vision de la mobilité internationale, à l’heure où la moitié des 18-24 ans est attirée par une expérience à l’étranger. L’évolution des modes de travail leur permet de s’affranchir de plus en plus des contingences et d’aller là où il fait bon vivre ET bon travailler.

Pour sa part, Jean-Pierre, a présenté les différentes filières pour travailler à l’étranger : le réseau de l’emploi européen Eures, le réseau des 160 associations UFE ou encore les bureaux Emploi de nos chambres de commerce à l’étranger.

Santé – Dépendance

Barcelone Sante1Le point sur le plan Centenaire

L’espérance de vie des Français augmente de trois mois chaque année, cela pose la question du « bien vieillir ». Nous avons donc décidé d’anticiper cette évolution en lançant le « plan Centenaire » lors de mon passage à Barcelone fin 2014. Il correspond au défi n°29 de notre campagne sénatoriale.

Visite de la résidence « La Salut » de SARquavitae – (g. à d.) Felix Lopez, directeur commercial de SARquavitae ; Jean-Pierre Pont, éditeur du magazine La Voix de France ; Andreu Huguet, directeur général de SARquavitae ; Julie Gaudel, coordinatrice du plan Centenaire et fondatrice de l’agence A votre santé ; Francis Huss, président de l’UFE Espagne et conseiller AFE l’Espagne ; Olivier Cadic ; Pierre-Olivier Bousquet, président de l’UFE Catalogne, Baléares, Aragon et conseiller consulaire Espagne ; Patrick Duparchy (UFE) ; Rafael Giménez-Capdevila, responsable des relations transfrontalières à la direction générale des Affaires étrangères de la Generalitat (le gouvernement de la communauté autonome de Catalogne) ; Romain Molès (UFE)

Afin d’évaluer précisément les besoins des retraités français de la circonscription Catalogne/Baléares/Aragon, Pierre-Olivier a lancé une enquête de terrain, dont nous avons eu communication des résultats, traités par Patrick Duparchy et Romain Molès à partir de 500 formulaires complétés (sur 3300 courriers envoyés aux Français de plus de 70 ans). A noter que 3 répondants sur 5 ont demandé à être contactés.

JuliePlanDeuxième étape, il faut finaliser l’accord de partenariat entre l’UFE et le groupe SARquavitae qui dispose de 140 résidences médicalisées en Espagne et un service de maintien à domicile. Une convention passée avec ce spécialiste du grand âge vise à obtenir un tarif de faveur pour une offre résidentielle francophone (chaines de télé, fête du 14 juillet…) ou bien un accompagnement à domicile.

A l’image ci-dessus, la coordinatrice du plan Centenaire est Julie Gaudel, experte de la prise en charge de la dépendance, dont je salue l’implication à toutes les étapes du projet. Elle est la fondatrice de l’agence conseil en ligne avotresantebarcelone.com qui promet de « bien vieillir à Barcelone ».

Politique

Barcelone ParlementRencontre avec Susana Beltran Garcia (Ciudadanos)

Après la visite guidée du Parlement de Catalogne, situé dans un ancien arsenal, nous avons été reçus par la députée Susana Beltran Garcia, responsable des relations internationales du groupe parlementaire Ciudadanos, parti anticorruption de centre droit, dirigé par Albert Rivera, 36 ans.

Ce parti appartient au même groupe que l’UDI au Parlement européen (ALDE – Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe). Et pour cause, nos programmes sont assez comparables. Ciudadanos (Ciutadans en catalan) défend une vision pro-européenne et pro-entreprise. Son approche libérale se veut compatible avec la protection des droits sociaux (ex : contrat de travail unique).

Parlement_visite_Au parlement de Catalogne, ce mouvement dispose de 25 députés sur 138. Leurs élus se sentent investis d’un devoir d’exemplarité et d’honnêteté vis-à-vis de l’électeur. « Nous cherchons le consensus et non pas le pouvoir », dit Susana. J’espère bientôt organiser sa visite à Paris et une entrevue avec Jean-Christophe Largarde, président de l’UDI.

Quelques jours après notre rencontre, les élections nationales du 20 décembre ont montré que Ciudadanos était devenu un acteur de premier plan en Espagne, incarnant la promesse d’un renouveau politique largement attendu.

R_Gimenez_Rencontre avec Rafael Giménez-Capdevila

Rafael est le responsable des relations transfrontalières à la direction générale des Affaires étrangères de la Generalitat (le gouvernement de la communauté autonome de Catalogne). 5 TGV relient quotidiennement la France à Barcelone, dont 2 liaisons avec Paris, une avec Toulouse, Marseille et Lyon. Une seule liaison quotidienne avec Toulouse ne permet de faire l’aller-retour dans la journée qu’au départ de Toulouse. Les Barcelonais sont contraints de passer deux nuits à Toulouse s’ils veulent passer une journée complète à Toulouse. De fait, ils privilégient la voiture. Rafael m’a alerté sur le fait que la liaison serait menacée en raison d’un trafic voyageur insuffisant. Ne serait-ce pas plutôt parce que l’offre ne serait pas adaptée à la demande ?

Communauté française

Barcelone UDIEntrepreneurs français

La veille du départ, dans le cadre d’une soirée conviviale, j’ai eu le plaisir d’échanger avec des Français de tous horizons et notamment des dirigeants d’entreprises. J’ai pu ainsi retrouver Didier de la Ferriere, directeur du superbe hôtel Pullman Barcelona Skipper, fleuron local du groupe Accor ou faire la connaissance de Emmanuel et Patricia Deleau du business-club « La pena des entrepreneurs » et de Laurent Dereux, directeur général de Nestlé Espagne et Portugal.

Crédit photo Salon de l’Emploi : Terry Lair