Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

La Conférence des ambassadeurs dessine la route du futur

La XVIIIe Conférence des ambassadeurs s’est déroulée du 25 au 27 août à l’Hôtel de Matignon, réunissant l’ensemble de nos représentants diplomatiques. Le Premier ministre a dressé le bilan d’une intense action diplomatique tandis que Président de la République a livré ses objectifs à l’échelle internationale.

Nicolas Sarkozy a commencé par rappeler à l’auditoire que le 12 novembre, la France prendra la présidence du G20 pour un an, et le 1er janvier prochain la France prendra la présidence du G8. « Ce sont deux très lourdes responsabilités. Je ne reviendrai pas sur le G20 qui représente 85% de la richesse de la planète. »

Face aux défis politiques et économiques planétaires, le président se félicite qu’un tabou soit enfin tombé : « Aujourd’hui, toute l’Europe s’accorde pour reconnaître qu’un véritable gouvernement économique européen est non seulement nécessaire et même indispensable ». Et de rappeler que l’Europe est une puissance économique de 500 millions de citoyens qui représente 30 % du PIB mondial. Par ailleurs, l’Europe est le premier importateur du monde et pèse 35 % du total mondial des investissements directs à l’étranger.

Selon Nicolas Sarkozy, le premier chantier qu’il faut régler dès l’année prochaine est celui de la réforme du système monétaire international. Le second chantier doit concerner la volatilité des prix des matières premières : « C’est une catastrophe. Et il suffit de voir ce qui se passe avec le blé », plaide le président. Enfin, il nous apprend que la France va proposer de créer un secrétariat du G20 pour suivre en permanence la mise en oeuvre des décisions prises et instruire les dossiers.

Le président a conclu que « ce dont le monde a le plus besoin, au XXIe siècle, c’est de nouvelles idées, de nouveaux projets, de nouvelles ambitions. » Superbe et imparable.

Pour sa part, François Fillon considère que « tenir notre rang dans une concurrence internationale impitoyable est un vrai défi », en rappelant qu’en 2009 la Chine est devenue le premier exportateur mondial, le premier pays en nombre de brevets déposés et le deuxième pays d’accueil des investissements étrangers. Sa croissance sera supérieure à 10%, un peu au dessous de son voisin indien qui avoisinera 8%.

Alors comment tenir notre rang ? « Les pouvoirs publics sont là pour aider les entreprises françaises à être au rendez-vous et en particulier sur les marchés émergents », s’engage le chef du gouvernement. Pour François Fillon, le salut des pays développés sera dans leur capacité à maintenir « leur avance technologique en innovant constamment. » A ce propos, il souligne que la France est le premier pays européen pour l’implantation de centres de R&D de groupes étrangers.

Discours video de Nicolas Sarkozy : « Les enjeux économiques et stratégiques européens« .

Discours video de François Fillon : « Grâce à notre réseau diplomatique, la France a été présente sur tous les fronts« 

Fin de la double comparution pour les passeports ?

Dès l’instauration du passeport biométrique, les élus à l’AFE (Assemblée des Français de l’étranger) sont montés au créneau pour contester la double comparution imposée aux Français expatriés.

On comprend qu’il soit fastidieux pour nos compatriotes de se rendre deux fois de suite au consulat pour obtenir la délivrance d’un passeport. Pour ceux qui vivent aux quatre coins du Royaume-Uni, ce sont parfois des jours de travail qui s’envolent pendant qu’ils se transportent à Londres.

André Ferrand, sénateur des Français établis hors de France, a récemment engagé un dialogue avec François Saint-Paul, directeur la DFAE (Direction des Français à l’étranger) sur la simplification d’une procédure qui concerne tout de même 150.000 passeports délivrés dans le monde.

Un courrier de M. Saint-Paul vient de confirmer à notre sénateur qu’un décret sera signé ces prochains jours permettant d’alléger les contraintes de nos expatriés. En effet, les consuls honoraires seront autorisés à remettre le sésame sans nouvelle prise d’empreintes biométriques.

André Ferrand avait levé un autre lièvre auprès du représentant du ministère des Affaires étrangères : l’Imprimerie nationale allèguerait des obstacles techniques pour ne pas fabriquer des passeport «grand voyageur», comprenez avec un nombre de pages supérieur à 30. Certains hommes d’affaires dont le carnet se couvre rapidement de visas verraient d’un bon œil un doublement de la pagination.

En réponse à cette proposition de bon sens, François Saint-Paul a pris l’initiative de saisir la sous-direction ADF pour étudier la question.

Photo Flickr de LLudo’s photostream

Édouard Braine : une personnalité, un projet pour les Français du Royaume-Uni

Edouard Braine, consul général

Au consulat de France, le 21 janvier dernier, j’ai eu le plaisir de présenter les voeux de notre communauté à Edouard Braine, consul général à Londres.

Je vous avais raconté, l’automne dernier, qu’il revenait au Quai d’Orsay après un accident qui l’a rendu tétraplégique, il y a sept ans.

Depuis sa nomination, j’avais eu le privilège d’avoir plusieurs échanges qui m’ont permis de découvrir une personnalité hors du commun. Lors de cette cérémonie des voeux, je lui ai demandé ce qu’il souhaitait apporter de neuf aux expatriés français en Grande Bretagne. ll m’a fait part de son ambition, en ces termes :

« D’abord, bien sûr, je dois m’employer à remplir pleinement la mission qui est la mienne en surmontant les difficultés découlant du handicap. Pour cela ma longue expérience de diplomate est un atout précieux, qui me permet d’animer au mieux la formidable équipe qui m’est confiée et de donner tout son sens à l’action consulaire. Mais, au delà, je voudrais élargir notre champ d’action à certains de nos compatriotes, les plus jeunes et les plus entreprenants, aujourd’hui ignorés du consulat. L’action remarquable du centre Charles Péguy pour venir en aide à ces «Oubliés de St Pancras», qui viennent vivre en Grande Bretagne la première étape de leur vie professionnelle, doit nous ouvrir de nouvelles ambitions, pour lesquelles il faudra trouver de nouveaux moyens et de nouvelles procédures. »

Afin de lancer la réflexion, le consul général réunit ce jour les élus à l’AFE, les représentants de l’UFE et de l’ADFE avec une équipe du consulat et le directeur du centre Charles Peguy.

Edouard Braine est une personnalité qui en impose, sans jamais intimider car il insuffle bienveillance et abnégation. Pour vous permettre de mieux le connaître, il m’a transmis son interview dans la Revue des Anciens de l’Ena (fichier Pdf : Entretien Edouard Braine). Il se confie à son camarade de promotion Jean Picq (François Rabelais 1973), président de chambre à la Cour des comptes, qui fut le principal inspirateur de la réforme du ministère des Affaires étrangères par Alain Juppé en 1993.

Une leçon de vie qui illumine et réchauffe nos consciences.

Lire aussi : Emploi (11) : Une enquête pour mieux connaitre les « oubliés de St Pancras » (du 12 février 2010)

Crédit photo : AFCA.

Consulat de Londres : Un service des visas qui ne chôme pas

J’ai rencontré Patrick Poinsot, consul adjoint et responsable du service des Visas au consulat général de France, le 21 janvier dernier. C’était l’occasion de saluer l’activité de son service qui est, de loin, le premier émetteur à Londres de visas pour l’espace Schengen.

Voici les éléments d’informations concernant l’activité de son service en 2009 qu’il m’a communiqué.

J’ai ainsi appris que le consulat a été saisi de 72.000 demandes de visas en 2009, soit l’équivalent de la population d’une ville comme Bourges ou Cannes ou bien encore de 94 trains Eurostar, bien remplis !

Notre consulat traite environ 40% de la totalité des visas Schengen demandés dans la capitale britannique, loin devant l’Allemagne qui arrive en seconde position avec 20.000 dossiers instruits.

La fin de l’année dernière a été marquée par la levée de l’obligation de détenir une autorisation de travail pour la France pour les salariés en Grande-Bretagne (dont les employés de maison) devant se rendre en France pour y exercer une activité professionnelle pendant une durée limitée.

Un visa peut désormais être délivré sur présentation aux services consulaires de leurs contrat et autorisation de travail au Royaume-Uni, la dernière fiche de paye et une formulaire E101 attestant de leur couverture médicale durant leur séjour en France.

Pour obtenir plus d’information sur les visas, vous pouvez consulter le site internet du service.

Photo Flickr de Zach Klein.

Bienvenue à Édouard Braine, nouveau consul général à Londres

Notre communauté accueille un nouveau représentant de l’Administration, en remplacement de Bertrand Cochery.

Hier, Edouard Braine, notre nouveau consul général à Londres a participé au conseil d’Etablissement du lycée Charles de Gaulle, ce qui a permis à nombre d’entre nous de faire sa connaissance.

Edouard Braine, 60 ans, énarque (promotion 1973) arrive à Londres, après avoir été précédemment nommé en Grèce, en Algérie ou bien Ambassadeur en Malaisie. Sa grande connaissance des marchés militaires l’ont amené à exercer de hautes responsabilités à la Société nationale des poudres et explosifs (SNPE). Il est ravi de retrouver sa carrière de diplomate en Grande-Bretagne au service de 300.000 compatriotes.

Tétraplégique après une chute de cheval, il y a sept ans, Édouard Braine est devenu administrateur du conseil national du Handicap et membre d’Artistes et Compagnie, une troupe de chanteurs, comédiens et musiciens, tous handicapés.

Photo Flickr de Wallyg